Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mercredi 27 mai 2020

Coran à méditer: Quels avantages apporte l'observance de la morale du Coran à la famille?

La morale du Coran exige du respect à l'égard de ses parents. Dieu le révèle dans la sourate 31 au verset 14:
Nous avons commandé à l'homme [la bienfaisance envers] ses père et mère; sa mère l'a portée [subissant pour lui] peine sur peine: son sevrage a lieu à deux ans. "Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes parents. Vers Moi est la destination." (Coran, 31: 14)
Dans un foyer où la morale du Coran est observée, il n'y a aucune dispute, aucune querelle et aucun conflit. Une attitude très respectueuse est adoptée à l'égard de la mère, du père et des autres membres de la famille. Chacun évolue dans un environnement serein, où règne le bonheur.
Pauvreté ou richesse n'entame en rien la dévotion, l'amour et le respect mutuel entre les membres d'une même famille, car ceux-ci se soutiennent et s'entraident en toutes circonstances.

Versets à méditer: Et le peuple de Moïse adopta ... آيات للتّدبُّر: وَٱتَّخَذَ قَوۡمُ مُوسَىٰ


وَٱتَّخَذَ قَوۡمُ مُوسَىٰ مِنۢ بَعۡدِهِۦ مِنۡ حُلِيِّهِمۡ عِجۡلاً۬ جَسَدً۬ا لَّهُ ۥ خُوَارٌۚ أَلَمۡ يَرَوۡاْ أَنَّهُ ۥ لَا يُكَلِّمُهُمۡ وَلَا يَہۡدِيہِمۡ سَبِيلاًۘ ٱتَّخَذُوهُ وَڪَانُواْ ظَـٰلِمِينَ (١٤٨) وَلَمَّا سُقِطَ فِىٓ أَيۡدِيهِمۡ وَرَأَوۡاْ أَنَّهُمۡ قَدۡ ضَلُّواْ قَالُواْ لَٮِٕن لَّمۡ يَرۡحَمۡنَا رَبُّنَا وَيَغۡفِرۡ لَنَا لَنَڪُونَنَّ مِنَ ٱلۡخَـٰسِرِينَ (١٤٩) وَلَمَّا رَجَعَ مُوسَىٰٓ إِلَىٰ قَوۡمِهِۦ غَضۡبَـٰنَ أَسِفً۬ا قَالَ بِئۡسَمَا خَلَفۡتُمُونِى مِنۢ بَعۡدِىٓۖ أَعَجِلۡتُمۡ أَمۡرَ رَبِّكُمۡۖ ... (١٥٠)
Et le peuple de Moïse adopta après lui un veau, fait de leurs parures: un corps qui semblait mugir. N’ont-ils pas vu qu’il ne leur parlait point et qu’il ne les guidait sur aucun chemin? Ils l’adoptèrent [comme divinité], et ils étaient des injustes. (148) Et quand ils éprouvèrent des regrets, et qu’ils virent qu’ils étaient bel et bien égarés, ils dirent: «Si notre Seigneur ne nous fait pas miséricorde et ne nous pardonne pas, nous serons très certainement du nombre des perdants». (149) Et lorsque Moïse retourna à son peuple, fâché, attristé, il dit: «Vous avez très mal agi pendant mon absence! Avez-vous voulu hâter le commandement de votre Seigneur?» ... (150)