Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

lundi 3 février 2020

Coran à méditer: Est-il juste de se plaindre au sujet d'une maladie,d'une incapacité, d'un état de pauvreté ou d'un défaut physique?


Les faiblesses telles que la maladie, un handicap ou encore un état d'indigence sont des facteurs inhérents à la nature humaine, volontairement créés par Dieu, pour nous faire prendre conscience du caractère éphémère de la vie ici-bas, ce qui a inévitablement pour effet de nous encourager à œuvrer pour accéder au paradis. Ces faiblesses sont en fait des bénédictions que Dieu accorde à Ses serviteurs. Pour une personne qui sait y prêter attention, ces situations qui apparaissent comme des difficultés dans ce monde se révèlent d'un immense secours et d'une grande bénédiction pour la vie éternelle future. Dieu a promis la vie éternelle à Ses serviteurs qui malgré le fait d'être confrontés aux manques et aux difficultés de la vie ici-bas s'en remettent naturellement à Dieu et restent fermes dans leur volonté de plaire à Dieu. Qui plus est, Dieu libérera ces personnes de toutes ces imperfections spirituelles et physiques au paradis et les créera sous la plus belle forme et pour l'éternité.
C'est pourquoi confrontés à de telles faiblesses, on ne devrait jamais perdre de vue ce fait essentiel, et prendre pour confident Dieu, Seigneur à l'infinie sagesse, car dans le destin que Dieu a prescrit à l'homme il y a un bien infini et une grande sagesse que l'on ne peut pas percevoir. Être insatisfait de sa condition, se plaindre de son indigence, de son physique ingrat ou encore de la maladie dont on souffre, n'est pas compatible avec la morale du Coran.
Face à la maladie, l'homme devra recourir à toutes les techniques des médecines modernes, et faire tout ce qui est en son pouvoir pour surmonter ses difficultés. Toutefois, ce dont il a toujours besoin quand bien même ses efforts seraient vains, c'est d'accepter le sort que Dieu lui a déterminé.
Il est important de préciser qu'une personne qui passe ses journées à se plaindre et qui n'est jamais satisfaite de sa situation, est en réalité une personne qui rejette toutes les bénédictions que Dieu lui a toujours accordées. C'est sans aucun doute de l'ingratitude envers Dieu, en effet Il crée tout incident afin d'éprouver l'homme et par là même lui offrir la vie éternelle. Le comportement idéal que les croyants devraient avoir est ainsi décrit dans le Coran:
Dis: "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre 
Protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance." (Coran, 9: 51)



Versets à méditer: Eh quoi! Celui à qui on a enjolivé ... آيات للتّدبُّر:أَفَمَن زُيِّنَ لَهُ


 أَفَمَن زُيِّنَ لَهُ ۥ سُوٓءُ عَمَلِهِۦ فَرَءَاهُ حَسَنً۬اۖ فَإِنَّ ٱللَّهَ يُضِلُّ مَن يَشَآءُ وَيَہۡدِى مَن يَشَآءُۖ فَلَا تَذۡهَبۡ نَفۡسُكَ عَلَيۡہِمۡ حَسَرَٲتٍۚ إِنَّ ٱللَّهَ عَلِيمُۢ بِمَا يَصۡنَعُونَ (٨) وَٱللَّهُ ٱلَّذِىٓ أَرۡسَلَ ٱلرِّيَـٰحَ فَتُثِيرُ سَحَابً۬ا فَسُقۡنَـٰهُ إِلَىٰ بَلَدٍ۬ مَّيِّتٍ۬ فَأَحۡيَيۡنَا بِهِ ٱلۡأَرۡضَ بَعۡدَ مَوۡتِہَاۚ كَذَٲلِكَ ٱلنُّشُورُ (٩) مَن كَانَ يُرِيدُ ٱلۡعِزَّةَ فَلِلَّهِ ٱلۡعِزَّةُ جَمِيعًاۚ إِلَيۡهِ يَصۡعَدُ ٱلۡكَلِمُ ٱلطَّيِّبُ وَٱلۡعَمَلُ ٱلصَّـٰلِحُ يَرۡفَعُهُۚ ۥ وَٱلَّذِينَ يَمۡكُرُونَ ٱلسَّيِّـَٔاتِ لَهُمۡ عَذَابٌ۬ شَدِيدٌ۬ۖ وَمَكۡرُ أُوْلَـٰٓٮِٕكَ هُوَ يَبُورُ (١٠)
Eh quoi! Celui à qui on a enjolivé sa mauvaise action au point qu’il la voit belle...? - Mais Allah égare qui Il veut, et guide qui Il veut - Que ton âme ne se répande donc pas en regrets pour eux: Allah est Parfaitement Savant de ce qu’ils fabriquent. (8) Et c’est Allah qui envoie les vents qui soulèvent un nuage que Nous poussons ensuite vers une contrée morte; puis, Nous redonnons la vie à la terre après sa mort. C’est ainsi que se fera la Résurrection! (9) Quiconque veut la puissance (qu’il la cherche auprès d’Allah) car la puissance tout entière est à Allah: vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action. Et quand à ceux qui complotent de mauvaises actions, ils auront un dur châtiment. Cependant, leur stratagème est voué à l’échec. (10)