Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mardi 20 août 2019

ô hommes ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés.- Tfsir Ibn Kathir


21. ô hommes ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés. 

Ainsi atteindriez-vous à la piété. 22. C'est Lui qui vous a fait la terre pour lit,

Commentaire : Pour montrer qu'il est Unique, Dieu commence par dire qu'il est le Bienfaiteur des humains, puisqu'il les a créés du néant et les a couverts de Ses bienfaits apparents et cachés, qu'il leur a fait de la terre un lit, c.-à-d. qu'elle est bien solide, bien ferme comme les montagnes, du ciel un toit, qui est une voûte : « Et Nous avons fait du ciel un toit protégé. et cependant ils se détournent de ses merveilles. » (21.32)

22. qui précipite la pluie du ciel vise les nuages chargés de pluie, laquelle donne les différents produits agricoles pour les hommes et pour le bétail.

Commentaire : Sa veut dire que Dieu est le Créateur et le Pourvoyeur qui possède tout. C'est pourquoi il est dit dans la suite : « 22. ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela). ». Donc, Dieu doit être adoré sans aucun associé.

A cet effet, il est rapporté qu'Ibn Mas'ûd -qu’Allah l’agrée- a dit : « J'ai demandé : " Ô Envoyé de Dieu, quel est pour Dieu le péché le plus grave ? C'est, dit-il, que tu donnes à Dieu un égal alors que c'est Lui qui t'a créé. " » En outre, il est rapporté un hadith semblable : Sais-tu quel est le droit de Dieu sur Ses adorateurs ? C’est qu'ils L'adorent sans rien Lui associer.

Selon Ibn Abbâs -qu’Allah l’agrée- aux deux parties, les dénégateurs et les hypocrites, Dieu dit Ô hommes! Adorez votre Seigneur. Donc, ils doivent proclamer que Dieu est l'Unique et qu'il les a créés, eux et leurs devanciers.

22. ne Lui cherchez donc pas des égaux

Commentaire : N'associez aucun des égaux qui ne font ni bien ni mal.

22. alors que vous savez.

Commentaire : Il n'y a en dehors de Lui aucun maître qui puisse pourvoir, vous connaissez maintenant que l'appel à Dieu l'Unique apporté par le Prophète est véridique.

22. ne Lui cherchez donc pas des égaux

Commentaire : Abou al-Aliya -qu’Allah l’agrée- dit : « Ne Lui donnez pas des semblables associés. »

22. ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez.

Commentaire : Mujâhid -qu’Allah l’agrée- dit : « Vous savez qu'il est l'Unique, dans la Torah et l'Evangile. »

Selon al-Hârith, le Prophète a dit : Dieu, le Puissant et Transcendant, ordonna à Yahya b. Zakariya de se conformer à cinq mots et d'ordonner aux Fils d'Israël de s'y conformer. Peu s'en faut que Yahya retardât la chose. Alors le Christ lui dit : " Tu as reçu ordre de te conformer à cinq mots et d'ordonner aux Fils d'Israël de s'y conformer. Ou tu les transmets ou c'est moi qui les transmets ? - Ô frère, répondit Yahya, je crains, si tu me devances, que je subisse châtiment ou que je ne sois rabaissé. " Ainsi, Yahya b. Zakariya rassembla les Fils d'Israël dans le Temple de Jérusalem, si bien que ce dernier se remplit. Il s'assit sur une tribune, louangea Dieu puis dit : " Dieu m'a ordonné de me conformer à cinq mots et de vous ordonner de vous y conformer :
Le premier est adorez Dieu sans rien Lui associer, c'est à la semblance de celle de qui achète un esclave, de sa propre fortune, en papier ou en or. Cet esclave commence à travailler mais verse le produit à un autre que son seigneur. Qui d'entre vous se réjouit que son esclave soit ainsi ? Dieu vous a créés et vous attribue de Ses bienfaits; adorez-Le donc sans rien Lui associer.
Il vous ordonne la prière : Dieu dirige Sa face vers la face de Son adorateur, tant que celui-ci ne tourne pas la tête. Alors, quand vous priez, ne tournez pas la tête.
Il vous ordonne Je jeûne : c'est à la semblance de celle de qui a une bourse de musc dans le turban, tout le monde trouve (bon) la senteur du musc, cependant, pour Dieu, la bouche (l'haleine) du jeûneur est plus bonne que la senteur du musc.
Il vous ordonne l'aumône : c'est à la semblance de celle de qui est capturé par l'ennemi, ils lui ligotent les mains au cou et l'avancent pour le frapper au cou, alors il leur demande s'ils acceptent qu'il se rachète par le rançonnement. Après quoi, il se met à payer la rançon avec le peu et le prou, jusqu'à l'acquisition de sa liberté.
En outre, Ilvous ordonne de rappeler beaucoup Dieu : c'est à la semblance de celle de qui est poursuivi par l'ennemi, il s'enfuit dans un fort et s'y retranche. L'homme est plus immunisé contre le diable s'il rappelle Dieu.
"

C'est dire que ce verset témoigne sur l'importance de vouer l'adoration à Dieu l'Unique. En effet, si l'on médite sur les êtres existants on mesurera peut-être l'omnipotence et la sagesse du Créateur. A cette question, par exemple : "Qu'est-ce qui prouve l'existence du Maître (des univers) ?", un Bédouin répondait : "Transcendance à Lui ! le crottin est la preuve du chameau, la trace des pieds est la preuve de la marche. Alors ! un ciel plein de constellations, une terre pleine de vallées, des mers remplies de vagues, tout cela ne témoigne-t-il pas de l'existence du Subtil, de l'Informé ?" Selon ar-Râzy, l'imam Mâlik ayant été interrogé par ar-Rachîd sur le même sujet, il donna pour preuves (de l'existence de Dieu) les langues différentes, les sons variés, les nuances des tons. Abou Hanîfa a aussi été interrogé par des Mazdéens sur le même thème, et il a répondu ainsi : "Epargnez-moi un moment, parce que je suis en train de réfléchir sur un sujet qui m'a été communiqué. On m'a dit qu'il existait un navire croulant de différentes marchandises mais n'ayant personne à son bord pour le garder ou le conduire. Il va et vient tout seul, pourfend les énormes vagues, circule où il veut, sans la conduite de personne... Cela ne peut être dit par quelqu'un raisonnable ! Malheur à vous ! reprit-il alors, ces êtres existant dans le mor supérieur et le monde inférieur (...) n'ont-ils pas leur Artisan ?" Surpris pai réponse, ces Mazdéens-là se convertirent à l'Islam. A une question semblable, ach-Châfi'y répondit ainsi : "Ceci est une feuille de mûrier qui a un seul goût. On la mange : le ver en donne de la soie, l'abeille en donne du miel, la brebis, la vache, les bestiaux en donnent de la crotte... Pourtant c'es la même chose." Quant à Ibn Hanbal, il répondit ainsi : "Là, une muraille impénétrable, lisse, qui n'a ni porte ni la moindre ouverture, à l'apparence d'argent blanc et à l'intérieur d'or soyeux. Etant ainsi, voilà que se fissure son mur qui laisse sortir un animal qui entend et qui voit, un animal de belle forme et à la voie admirable." Cet animal dont parlait l'imam est évidemment le poussin. D'autres exégètes : Qui regarde la voûte céleste et médite sur ses galaxies, leur hauteur, leur immensité, leurs étoiles, petites ou non, immobiles ou non, et observe comment chacune d'elles circule avec cet immense sidéral, en effectuant sa révolution jour et nuit, à une vitesse propre à elle, et regarde ces mers qui entourent le continent de tous côtés, les montagnes enracinées dans la terre pour que ses habitants s'y fixent et y habitent, en dépit de leurs différences de forme et de couleur (...), les rivières qui vagabondent d'un pays à un autre au bénéfice (des hommes, la variété des animaux et des plantes dans une (parfaite) union de la terre et de l'eau; qui médite sur tout cela, verra que c'est l'œuvre de l'Artisan Omnipotent, Sage, Subtil, Tout miséricorde, Bienfaiteur envers Sa création.
Après Sa confirmation qu'il n'est de dieu que Lui, Dieu confirme là la prophétie dans Son discours adressé aux dénégateurs.

23. Si vous doutez de ce que Nous faisons descendre sur Notre serviteur

Commentaire : Si vous doutez de ce que Nous révélons; Prophète Muhammad -salla Allahou ‘alayhi wa salam-, produisez une sourate semblable à ce qu'il apporte, si vo prétendez que cela vient de quelqu'un d'autre que Dieu, et en cela, demandez l'ai de qui vous voulez : ainsi vous êtes prévenus, vous ne pourrez rien à cela.

Ibn Abbâs -qu’Allah l’agrée- dit : « Vos témoins1' signifie "vos appuis" : autrement dit, appelez v dieux à l'aide, pour qu'ils vous pourvoient et vous soutiennent. Dieu leur lança même défi, lorsque le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- était à la Mecque : dis : « Amenez donc de devi Dieu une Ecriture plus propre que ces deux-ci à guider, et suivez-la; pour autant que vous soyez véridiques. »; « Dis : "Si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire un semblable à ce Coran, ils y échoueraient, même en se soutenant les uns les autres. »

[...]


190. Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs.

Commentaire : C'est le premier verset concernant le combat qui fut révélé à Medine, car l'Envoyé d’Allah -salla Allahou ‘alayhi wa salam- combattait ceux qui lui déclaraient la guerre et cessait toute hostilité avec ceux qui voulaient la paix, jusqu'à ce que la sourate At Tawbah (sourate 9) fut révélée.

[...]

216. Le combat vous a été prescrit alors qu'il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. 

Commentaire : Selon ce verset le Jihad -le combat dans la voie d‘Allah est devenu une obligation pour tout fidèle afin de repousser l'agression de ceux qui veulent combattre l'Islam. Tout homme qui y avait déjà pris part ou non devra le faire en portant aide, secourir et même de répondre à l'appel quand il sera appelé. Sans doute les hommes ont en général une aversion pour le combat car on s'expose à être tué ou blessé en supportant les peines du voyage et l'affrontement de l'ennemi. Mais Allah devine ce que les hommes pensent en leur disant: «... il vous arrive de détester ce qui vous convient » étant donné qu'après le combat, il en résulte: la victoire sur l'ennemi, l'acquisition du butin, des captifs et d'autres, et la conquête des pays ennemis. Par contre, il se peut qu'on aime une chose qui n'engendre que le malheur comme le fait de renoncer au combat et par la suite on sera vaincu et dominé par un ennemi à qui on doit se soumettre. Allah I termine le verset en faisant connaître aux hommes qu'il sait mieux qu'eux leur intérêt dans la vie présente et dans la vie future, ce qui leur convient afin de rester dans le chemin droit.

[...]