Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

lundi 30 septembre 2019

Les 40 hadiths Qodsi avec commentaire:Hadith 9 -La Prière sera lapremière chose qui sera réglée الأحاديث القدسية


Commentaire
Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : " Entre l’homme et le polythéisme - et dans une autre version : Entre l’homme et la mécréance, il y a le fait de délaisser la prière." Sahîh  Muslim

Dans les quartes sounans ainsi que dans le Mousnad et autre, avec une chaîne de transmission authentique: Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Le pacte qu’il y a entre nous et eux, c’est la prière, et celui qui la délaisse aura certes mécru. »

Jâbir ibn 'Abdillah dit : Lorsque le questionna Moujâhid: " Quelle était parmi les actions, l'acte que vous considériez comme une distinction entre la mécréance et la foi au temps du messager(sallallahu ‘alayhi wa sallam)?
Il répondit: La prière ".
(rapporté par ibn Battah, Mohammed ibn Nasr, al Lâlakâi, considéré bon par Al Albâni dans sahih targhib wa tarhib).

D'après 'Abdellah ibn Chaqîq, d'après Aboû Houreira qui a dit: " Les compagnons du messager ne considéraient le délaissement d'aucun acte comme une mécréance hormis le délaissement de la prière " (rapporté par al Hâkim, et Ad Dhahabi dit à son sujet isnad sâlih) 

Al Hassan al Bassrî dit: " Il m'est certes parvenu que les compagnons du messager(sallallahu ‘alayhi wa sallam) disaient: " Entre le serviteur et le fait qu'il devienne idolâtre et abjure sa foi, il y a le fait qu'il délaisse la prière sans excuse légale " 
 

'Abdellah ibn Chaqîq dit :" Les compagnons du messager (sallallahu ‘alayhi wa sallam) ne considéraient le délaissement d'aucun acte comme une mécréance hormis le délaissement de la prière " ( rapporté par Tirmidhi, ibn Aby Chayba, authentifié par Al Albâni)   

Et plus de 16 compagnons ont rapporté la mécréance majeure de celui qui délaisse la prière parmi eux, Aboû Bakr, 'Omar et son fils , 'Abdellah Ibn Mass'oud , Ibn 'Abbas , Mou'adh ibn Jabal , 'Abdel Rahmâne ibn 'Awf , Aboû Dardâ et bien d'autres, sachant que personne parmi le reste des compagnons ne les contesté, comme le rapporte ibn Hazm et d'autres savants des premières générations.

L'imam Ayoub al Sakhtayâny a dit: " Le délaissement de la prière est une mécréance pas de divergence à ce sujet " (authentifié par al Albâni) 
L'imam Ishaq ibn Rahaway dit: " Il est certes rapporté de façon authentique du messager(sallallahu ‘alayhi wa sallam) que celui qui délaisse la prière est mécréant, et ceci est le point de vue adopté par les gens de science du temps du messager(sallallahu ‘alayhi wa sallam) jusqu'à nos jours, que celui qui délaisse la prière volontairement sans excuse valable jusqu'à ce qu'elle sorte de son temps est mécréant "
(ta'zim qadri salat t2 p929)

L'imam ibn Rajab dit: " Beaucoup de savants du hadith voient la mécréance de celui qui délaisse la prière, et Ishaq ibn Rahaway rapporte même d'eux un consensus sur le sujet, allant jusqu'à dire que la parole de celui qui dit " il ne devient pas mécréant tant qu'il reconnaît son caractère obligatoire " est parmi les paroles des mourjia, c'est aussi l'avis de Sofian ibn 'Uyeyna ...
(Fath al bâry de ibn rajab) 

L'imam Mohammad ibn nasr al Marwâsy] a dit: " Nous avons certes mentionné dans notre livre ce qu'indique le Coran et la sunna du messager(sallallahu ‘alayhi wa sallam) concernant la valeur immense qu'occupe la prière et la promesse divine de rétribution pour celui qui l'accomplit, ainsi que la menace divine de celui qui la délaisse. Tout comme nous avons mentionné la différence qu'il existe entre le mérite de la prière et sa valeur sur les autres actes.
 

Et nous avons rapporté les informations venues du messager (sallallahu ‘alayhi wa sallam) concernant la mécréance de celui qui délaisse la prière, ainsi que le fait que le messager l'excommunie de l'islam, et autorise de combattre toute personne qui se refuse de l'accomplir. Et tout ceci nous est parvenue aussi des compagnons sans que ne nous parvienne qu'un seul d'entre eux n'ai contesté cela "
 (ta'zim qadri salat t2 p 225)
Voire comment faire la prière ...

Versets à méditer: Ô mon enfant accomplis la Ṣalāt, ... آيات للتّدبُّر:يَـٰبُنَىَّ أَقِمِ ٱلصَّلَوٰةَ


 يَـٰبُنَىَّ أَقِمِ ٱلصَّلَوٰةَ وَأۡمُرۡ بِٱلۡمَعۡرُوفِ وَٱنۡهَ عَنِ ٱلۡمُنكَرِ وَٱصۡبِرۡ عَلَىٰ مَآ أَصَابَكَۖ إِنَّ ذَٲلِكَ مِنۡ عَزۡمِ ٱلۡأُمُورِ (١٧) وَلَا تُصَعِّرۡ خَدَّكَ لِلنَّاسِ وَلَا تَمۡشِ فِى ٱلۡأَرۡضِ مَرَحًاۖ إِنَّ ٱللَّهَ لَا يُحِبُّ كُلَّ مُخۡتَالٍ۬ فَخُورٍ۬ (١٨) وَٱقۡصِدۡ فِى مَشۡيِكَ وَٱغۡضُضۡ مِن صَوۡتِكَۚ إِنَّ أَنكَرَ ٱلۡأَصۡوَٲتِ لَصَوۡتُ ٱلۡحَمِيرِ (١٩)
Ô mon enfant accomplis la Ṣalāt, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise! (17) Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance: car Allah n’aime pas le présomptueux plein de gloriole. (18) Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes». (19)

dimanche 29 septembre 2019

Dans ce bas monde, il y a un Paradis ... إن في الدنيا جنة


Ibn El-Qayyim El-Djawziyyah (rahimahullâh) dit: J'ai entendu SHeikh El-Islâm lbn Taymiyyah (Qadassa Allâh roûhahu) dire « Dans ce bas monde, il y a un Paradis. Celui qui n'y entre pas, n'entrera pas dans le Paradis de l'au-delà. »
قال ابن القيم رحمه الله 
" سمعت شيخ الإسلام ابن تيمية - قدس الله روحه - يقول : إن في الدنيا جنة من لم يدخلها لم يدخل جنة الآخرة".

Versets à méditer: O les croyants ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, ... آيات للتّدبُّر: يَٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ لَا تَسْـَٔلُوا۟ عَنْ أَشْيَآءَ إِن


يَٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ لَا تَسْـَٔلُوا۟ عَنْ أَشْيَآءَ إِن تُبْدَ لَكُمْ تَسُؤْكُمْ وَإِن تَسْـَٔلُوا۟ عَنْهَا حِينَ يُنَزَّلُ ٱلْقُرْءَانُ تُبْدَ لَكُمْ عَفَا ٱللَّهُ عَنْهَا ۗ وَٱللَّهُ غَفُورٌ حَلِيمٌۭ
O les croyants ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous etaient divulguees, vous mecontenteraient. Et si vous posez des questions a leur sujet, pendant que le Coran est revele, elles vous seront divulguees. Allah vous a pardonne cela. Et Allah est Pardonneur et Indulgent.

samedi 28 septembre 2019

Les 40 hadiths Qodsi avec commentaire: Hadith 8 -J'ai séparé laPrièreen deux parties égalesالأحاديث القدسية



Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou a rapporté que L'Envoy" de Dieu  Salla-llah allahi wa salam a dit :" La prière ou l'on ne récite pas la Mère du Livre est défectueuse , incomplète ( et il répéta cela trois fois ). Quelqu'un demanda à Abû hurayra Radhi Allah 'Anhou : " Et si nous prions derrière un imam ? il dit " : Récitez-en secret , car j'ai entendu le Prophète Salla-llah allahi wa salam dire :" Dieu qu'il soit exalté ,a dit :J'ai partagé en deux moitiés la prière entre Moi et Mon serviteur ; à Mon serviteur ce qu'il demande ". Ainsi , lorsque le serviteur dit : " Louange à Dieu, Seigneur des mondes " Dieu ,qu'IL soit exalté dit :" Mon serviteur ma loué" Lorsqu'il dit : " Le Tout-Miséricordieux , le Très Miséricordieux " Dieu dit :" Mon serviteur ma exalté " Lorsqu'il dit :" Le Roi du Jour de la Rétribution " Dieu dit :" Mon serviteur ma glorifié " [ dans une autre version , IL dit :" Mon serviteur m'a exalté "Mon serviteur s'en remet à Moi" Lorsqu'il dit : " C'est Toi que nous adorons et c'est de Toi que nous implorons assistance " Dieu dit " Ceci est partagé entre Moi et Mon serviteur , et Mon serviteur aura ce qu'il demande. " Lorsqu'il dit  : " Guide-nous vers le droit chemin le chemin de ceux que tu as combler de t'es bienfaits  , de ceux qui n'encourent pas ton courroux et qui ne sont pas égarés" , Dieu dit " Ceci  est pour Mon serviteur, et Mon serviteurs aura ce qu'il demande"Muslim
:عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ، عَنْ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ
 
مَنْ صَلَّى صَلَاةً لَمْ يَقْرَأْ فِيهَا بِأُمِّ الْقُرْآنِ، فَهِيَ خِدَاجٌ ثَلَاثًا، غَيْرَ تَمَامٍ، فَقِيلَ لِأَبِي هُرَيْرَةَ: إِنَّا نَكُونُ وَرَاءَ الْإِمَامِ، فَقَالَ: اقْرَأْ بِهَا فِي نَفْسِكَ، فَإِنِّي سَمِعْتُ النبي صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ يَقُولُ: قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ: قَسَمْتُ الصَّلَاةَ بَيْنِي وَبَيْنَ عَبْدِي نِصْفَيْنِ، وَلِعَبْدِي مَا سَأَلَ، فَإِذَا قَالَ الْعَبْدُ:{ الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ } قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ: حَمِدَنِي عَبْدِي، وَإِذَا قَالَ:{ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ } قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ: أَثْنَى عَلَيَّ عَبْدِي، وَإِذَا قَالَ:{ مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ } قَالَ اللَّهُ: مَجَّدَنِي عَبْدِي - وَقَالَ مَرَّةً: فَوَّضَ إِلَيَّ عَبْدِي، فَإِذَا قَالَ:{ إِيَّاكَ نَعْبُدُ وَإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ  قَالَ: هَذَا بَيْنِي وَبَيْنَ عَبْدِي وَلِعَبْدِي مَا سَأَلَ، فَإِذَا قَالَ:{ اهْدِنَا الصِّرَاطَ الْمُسْتَقِيمَ صِرَاطَ الَّذِينَ أَنْعَمْتَ عَلَيْهِمْ غَيْرِ الْمَغْضُوبِ عَلَيْهِمْ وَلَا الضَّالِّينَ } قَالَ: هَذَا لِعَبْدِي وَلِعَبْدِي مَا سَأَلَ
رواه مسلم وكذلك مالك والترمذي وأبو داود والنسائي وابن ماجه


                                                                          Commentaire

Ce hadith prouve que L'ouverture (Al-fâtiha ) constitue l'épine dorsale de la prière sans laquelle la validité de celle-ci est annulée. La lecture de L'Ouverture dans la prière est obligatoire , selon la majorité des savants , sauf pour la personne qui ne peut la mémoriser. Abû Hanîfa considère qu'il suffit de lire ce que l'on peut du Coran pour que la prière soit valable. Il s'appuie sur un hadith ou l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam a dit : " Lis ce que tu peux du Coran ". Pour An-Nawawî, qui considère la récitation de la Fâtiha comme une obligation , ce hadith signifie que la Fâtiha participe de ce que l'on peut lire sans difficulté ; il peut aussi concerner non pas la Fâtiha mais ce qui est lu après elle ; il peut enfin se rapporter aux seules personnes qui sont dans l'incapacites de retenir la Fâtiha

"Mon serviteur M'a Loué " Dieu est Loué pour lui-même , Ses attributs , Ses bienfaits , Sa miséricorde , la voie qu'Il a tracé aux créatures pour qu'elles ne s'égarent pas , et Son décret. Les gens , quelque soit leur position ou leur science , louent Dieu de la même façon par une expression concise qu'IL leur a appris de par sa miséricorde : " Al-hamdu lillâh ". Il leur evite ainsi le souci et la difficulté de trouver eux-mêmes les mots qui conviendraient pour le Louer.

Dieu mérite d'être loué , car il a comble l'homme de ses grâces , a créé l'univers pour lui , et a mis à son service , tout ce dont il a besoin pour vivre dignement sur terre. Dès sa venue au monde, voire avant et lors même qu'il est encore dans le sein maternel , l'homme baigne dans l'océan des bienfaits incommensurables de Dieu.

L'on loue également Dieu car il a établi en nous la foi en Lui de façon a innée ,Il a créé des signes dans l'univers et en nous-mêmes pour soutenir cette foi, Il a fait descendre des Livres et envoyé des prophètes aux fins de nous orienter vers lui et nous initier à la finalité de la vie , comment la réaliser et comment cheminer vers lui.

Cependant les louanges que l'on adresse à Dieu pour ses grâces tant matérielles que spirituelles qu'Il cesses de nous prodiguer ne peuvent être réelles que si l'on prend conscience de la bonté  de Dieu et de notre besoin absolu de Lui. Des louanges que prononce la langue sans la présence du coeur , sans la connaissance de leur signification et sans que notre être ne soit imprégné de celle-ci n'ont pas de valeurs.

"Mon serviteurs M'a exalté " :La miséricorde divine appelle la reconnaissance ( chukr ) de l'homme à l'égard de Dieu. Car n'était cette miséricorde qui a pris le pas sur la colère et la justice de Dieu ,l'homme serait perdu dès cette vie et dépossédé des grâces dont il est comblé nonobstant sa désobéissance voire sa négation et sa rébellion. Dieu dit : " Si Dieu tenait rigueur aux hommes de leur iniquité , IL ne laisserait pas subsister un être vivant sur la terre ; mais IL les ajourne à un terme fixé ".

La miséricorde de Dieu est le refuge du pécheur ; elle s'interpose entre lui et le désespoir et l'empêche de sombrer entièrement dans le vice et le mal.

"Mon serviteur M'a glorifié " : Dieu est digne d'être glorifié car Il est le Roi du Jour de la Rétribution. En effet , l'occurrence du jour des comptes établit l'équilibre au sein de l'existence, empêchant le règne total de l'injustice et conférant un sens a la vie ainsi qu'au comportement de l'homme.Certes le faux et l'iniquité peuvent sévir sur terre , l'homme étant libre de ses actes , mais lors du Jour du Jugement les iniques et les gens du faux rendront des comptes et seront rétribués à la mesure de leur injustice.

Ibn Alqayim sur le Hadith Qudsi: «J’ai séparé la prière entre Moi et Mon serviteur»  

Versets à méditer: Dis: «Je crains, si ... آيات للتّدبُّر: قُلۡ إِنِّىٓ أَخَافُ إِنۡ


 قُلۡ إِنِّىٓ أَخَافُ إِنۡ عَصَيۡتُ رَبِّى عَذَابَ يَوۡمٍ عَظِيمٍ۬ (١٣) قُلِ ٱللَّهَ أَعۡبُدُ مُخۡلِصً۬ا لَّهُ ۥ دِينِى (١٤) فَٱعۡبُدُواْ مَا شِئۡتُم مِّن دُونِهِۦۗ قُلۡ إِنَّ ٱلۡخَـٰسِرِينَ ٱلَّذِينَ خَسِرُوٓاْ أَنفُسَہُمۡ وَأَهۡلِيہِمۡ يَوۡمَ ٱلۡقِيَـٰمَةِۗ أَلَا ذَٲلِكَ هُوَ ٱلۡخُسۡرَانُ ٱلۡمُبِينُ (١٥)
Dis: «Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d’un jour terrible». (13) Dis: «C’est Allah que j’adore, et Lui voue exclusivement mon culte. (14) Adorez donc, en dehors de Lui, qui vous voudrez!» - Dis: «Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte de leurs propres âmes et celles de leurs familles». C’est bien cela la perte évidente. (15)

jeudi 26 septembre 2019

Quiconque percevrait les secrets des hommes sans que son âme ... من اطلع على أسرار العباد، ولم

Quiconque percevrait les secrets des hommes sans que son âme  se soit conformée à la Miséricorde divine, cette perception serait pour 
lui une tentation (fitna) et pourrait lui attirer de graves dommages.
من اطلع على أسرار العباد، ولم يتخلق بالرحمة الإلهية: 
كان اطلاعه فتنة عليه، وسببا لجر الوبال إليه.

Versets à méditer: Vos efforts sont divergents ... آيات للتّدبُّر: إِنَّ سَعۡيَكُمۡ لَشَتَّىٰ


 إِنَّ سَعۡيَكُمۡ لَشَتَّىٰ (٤) فَأَمَّا مَنۡ أَعۡطَىٰ وَٱتَّقَىٰ (٥) وَصَدَّقَ بِٱلۡحُسۡنَىٰ (٦) فَسَنُيَسِّرُهُ ۥ لِلۡيُسۡرَىٰ (٧) وَأَمَّا مَنۢ بَخِلَ وَٱسۡتَغۡنَىٰ (٨) وَكَذَّبَ بِٱلۡحُسۡنَىٰ (٩) فَسَنُيَسِّرُهُ ۥ لِلۡعُسۡرَىٰ (١٠)
Vos efforts sont divergents. (4) Celui qui donne et craint (Allah)(5) (5) et déclare véridique la plus belle récompense (6) Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur. (7) Et quant à celui qui est avare, se dispense (de l’adoration d’Allah), (8) et traite de mensonge la plus belle récompense, (9)


mercredi 25 septembre 2019

Si Allah aime un serviteur, L'utilise dans ... إذا أحب الله عبدا استعمله في


إذا أحب الله عبدا استعمله في الأوقات الفاضلة بفواضل الأعمال ، و إذا مقته استعمله في الأوقات الفاضلة بسيئ الأعمال ؛ ليكون ذلك أوجع في عتابه ، و أشد لمقته .
~ أبو حامد الغزالي

Si Allah aime un serviteur, L'utilise dans les moments vertueux avec les vertus des affaires, et s'il a L'aversion d'Allah, II l'utilise dans les moments vertueux avec de mauvaises actions, pour que ça soit plus douloureux dans son Admonition et plus dur à son aversion.
~ Abu Hamed Al-Ghazâli

versets à méditer: N'as-tu pas vu comment... آيات للتّدبُّر: أَلَمْ تَرَ كَيْفَ فَعَلَ


6
أَلَمْ تَرَ كَيْفَ فَعَلَ رَبُّكَ بِعَادٍ
N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les 'Ad   
7
إِرَمَ ذَاتِ ٱلْعِمَادِ
[avec] Iram, [la cité] à la colonne remarquable,   
8
ٱلَّتِى لَمْ يُخْلَقْ مِثْلُهَا فِى ٱلْبِلَٰدِ
dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes ?   
9
وَثَمُودَ ٱلَّذِينَ جَابُوا۟ ٱلصَّخْرَ بِٱلْوَادِ
Et avec les Thamud qui taillaient le rocher dans la vallée ?   
10
وَفِرْعَوْنَ ذِى ٱلْأَوْتَادِ
Ainsi qu'avec Fir'awn (Pharaon), l'homme aux épieux ?   
11
ٱلَّذِينَ طَغَوْا۟ فِى ٱلْبِلَٰدِ
Tous, étaient des gens qui transgressaient dans [leurs] pays,   
12
فَأَكْثَرُوا۟ فِيهَا ٱلْفَسَادَ
et y avaient commis beaucoup de désordre.   
13
فَصَبَّ عَلَيْهِمْ رَبُّكَ سَوْطَ عَذَابٍ
Donc, ton Seigneur déversa sur eux un fouet du châtiment.   
14
إِنَّ رَبَّكَ لَبِٱلْمِرْصَادِ
Car ton Seigneur demeure aux aguets.   

mardi 24 septembre 2019

Coran à méditer: Selon le Coran, comment devrait-on se comporter à l'égard de ses parents?

Dieu a ordonné aux hommes de faire preuve de bienveillance à l'égard de leurs parents. Avoir des paroles attentionnées à leur égard, leur manifester de l'affection et du respect, être compatissants envers eux, telles sont les exigences morales du Coran. Dieu demande aux hommes de ne pas exprimer de colère à l'égard de leurs parents dans le verset suivant:
Et ton Seigneur a décrété: "N'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère; si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point: "Fi" et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. Et par miséricorde, abaisse pour eux l'aile de l'humilité, et dis: "O mon seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit." (Coran, 17: 23-24)
Même si les parents ne partagent pas la foi de leurs enfants et ne croient pas en Dieu, les croyants auront toujours la même attitude compatissante et respectueuse envers leurs pères et mères. Les enfants ne suivront pas les conseils qui sont en opposition avec les valeurs de l'Islam, mais cela ne leur donne en aucune façon le droit de changer leur attitude qui se doit d'être toujours respectueuse à l'égard de leurs parents. Ils ont pour devoir de les traiter avec égard dans toutes les circonstances. Dieu en donne l'ordre dans le verset suivant:
Et Nous avons enjoint à l'homme de bien traiter ses père et mère, et si ceux-ci te forcent à M'associer, ce dont tu n'as aucun savoir, alors ne leur obéis pas. Vers Moi est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez. (Coran, 29: 8)

Versets à méditer: Dis: «Ô Mes serviteurs ... آيات للتّدبُّر: قُلۡ يَـٰعِبَادِٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ


 قُلۡ يَـٰعِبَادِ ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ ٱتَّقُواْ رَبَّكُمۡۚ لِلَّذِينَ أَحۡسَنُواْ فِى هَـٰذِهِ ٱلدُّنۡيَا حَسَنَةٌ۬ۗ وَأَرۡضُ ٱللَّهِ وَٲسِعَةٌۗ إِنَّمَا يُوَفَّى ٱلصَّـٰبِرُونَ أَجۡرَهُم بِغَيۡرِ حِسَابٍ۬ (١٠)
Dis: «Ô Mes serviteurs qui avez cru! Craignez votre Seigneur». Ceux qui ici-bas font le bien, auront une bonne [récompense]. La terre d’Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter. (10)

lundi 23 septembre 2019

Sagesses Ibn âta-Allah:Il t'accorde Sa sollicitude,non par suiteحكم ابن عطاء الله:عنايته فيك لا لشيء منك؛




Il t'accorde Sa sollicitude, non par suite d'un geste provenant de toi... 

Où étais-tu lorsque Sa sollicitude t'a fait face 
et que Sa bienveillance t'a enveloppé ? 
 !عنايته فيك لا لشيء منك؛
 وأين كنت حين واجهتك عنايته،
 وقابلتك رعايته؟

dimanche 22 septembre 2019

Coran à méditer: Toutefois, comment expliquer que l'homme ne soit pas sanctionné immédiatement pour les erreurs commises ici-bas?

Que l'homme ne soit pas sanctionné sur le champ pour ses erreurs ne devrait en aucune façon être une incitation à la négligence. Dieu en effet donne aux hommes un temps fixé et les éprouve ainsi pour connaître leurs manières d'agir. Il promet la vie éternelle à ceux qui font le bien et le châtiment de l'enfer à ceux qui commettent le mal. Aussi un homme qui n'est pas immédiatement sanctionné pour le mal qu'il a commis, ne devrait pas se méprendre. Bien au contraire, il devrait immédiatement réaliser qu'on lui a donné un délai pour se repentir, sans compter l'amour et la compassion de Dieu.
Dans le Coran, Dieu informe l'humanité de ce fait dans le verset en ces termes:
"Et si Allah s'en prenait aux gens pour ce qu'ils acquièrent, Il ne laisserait à la surface [de la terre] aucun être vivant. Mais Il leur donne un délai jusqu'à un terme fixé. Puis quand leur terme viendra… car Allah est Très Clairvoyant sur Ses serviteurs. (Coran, 35: 45) 
Une personne raisonnable doit saisir chaque occasion pour se repentir de ses erreurs, les corriger et s'efforcer de ne plus les reproduire.

Versets à méditer: Nous avons mis des voiles sur leurs coeurs, ... آيات للتّدبُّر: وَجَعَلْنَا عَلَىٰ قُلُوبِهِمْ أَكِنَّةً أَن يَفْقَهُوهُ


وَجَعَلْنَا عَلَىٰ قُلُوبِهِمْ أَكِنَّةً أَن يَفْقَهُوهُ وَفِىٓ ءَاذَانِهِمْ وَقْرًۭا ۚ وَإِذَا ذَكَرْتَ رَبَّكَ فِى ٱلْقُرْءَانِ وَحْدَهُۥ وَلَّوْا۟ عَلَىٰٓ أَدْبَٰرِهِمْ نُفُورًۭا



Nous avons mis des voiles sur leurs coeurs, de sorte qu’ils ne le comprennent pas: et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand, dans le Coran, tu evoques Ton Seigneur l’Unique, ils tournent le dos par repulsion.



Versets à méditer: et qui, atteints par l'injustice,.. آيات للتّدبُّر: وَٱلَّذِينَ إِذَآ أَصَابَهُمُ


39
وَٱلَّذِينَ إِذَآ أَصَابَهُمُ ٱلْبَغْىُ هُمْ يَنتَصِرُونَ
et qui, atteints par l'injustice, ripostent.   
40
وَجَزَٰٓؤُا۟ سَيِّئَةٍۢ سَيِّئَةٌۭ مِّثْلُهَا ۖ فَمَنْ عَفَا وَأَصْلَحَ فَأَجْرُهُۥ عَلَى ٱللَّهِ ۚ إِنَّهُۥ لَا يُحِبُّ ٱلظَّٰلِمِينَ
La sanction d'une mauvaise action est une mauvaise action [une peine] identique. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah. Il n'aime point les injustes !   
41
وَلَمَنِ ٱنتَصَرَ بَعْدَ ظُلْمِهِۦ فَأُو۟لَٰٓئِكَ مَا عَلَيْهِم مِّن سَبِيلٍ
Quant à ceux qui ripostent après avoir été lésés,...ceux-là pas de voie (recours légal) contre eux;   
42
إِنَّمَا ٱلسَّبِيلُ عَلَى ٱلَّذِينَ يَظْلِمُونَ ٱلنَّاسَ وَيَبْغُونَ فِى ٱلْأَرْضِ بِغَيْرِ ٱلْحَقِّ ۚ أُو۟لَٰٓئِكَ لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌۭ
il n'y a de voie [de recours] que contre ceux qui lèsent les gens et commettent des abus, contrairement au droit, sur la terre: ceux-là auront un châtiment douloureux.   
43
وَلَمَن صَبَرَ وَغَفَرَ إِنَّ ذَٰلِكَ لَمِنْ عَزْمِ ٱلْأُمُورِ
Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires.   

samedi 21 septembre 2019

Coran à méditer: Que signifie "être heureux et satisfait" de la vie dans ce monde?

"Être satisfait de la vie dans ce bas monde" signifie œuvrer et planifier son existence ici-bas, et négliger totalement la vie dans l'au-delà et ne vivre que pour ce monde. De telles personnes préfèrent la vie ici-bas qui ne dure que 60 ou 70 ans au plus, à la vie éternelle de l'au-delà. Elles oublient que la vie au paradis est absolue et infinie alors que ce monde est imparfait. La vie dans ce monde leur paraissant si proche et celle de l'au-delà si lointaine, leur désir est avant tout de profiter de ce monde. Leur plus grave erreur est de ne pas préparer leur vie pour l'au-delà ici-bas. Quant aux hommes qui aspirent à une vie éternelle, ils pourront à la fois apprécier les bienfaits de la vie terrestre et les beautés du paradis. Et ceux qui se satisfont de la vie ici-bas, profiteront uniquement de ce monde et seront châtiés dans l'au-delà. La sanction des hommes satisfaits de la vie ici-bas est ainsi décrite:
Ceux qui n'espèrent pas Notre rencontre, qui sont satisfaits de la vie présente et s'y sentent en sécurité, et ceux qui sont inattentifs à Nos signes [ou versets], leur refuge sera le Feu, pour ce qu'ils en acquéraient. (Coran, 10: 7-8)
Ceux qui oublient leur Créateur se vouant corps et âme de façon cupide à la vie ici-bas, feront le deuil d'une vie éternelle de bienfaits infinis. Qui plus est, dans l'au-delà, ils ne pourront plus jamais atteindre toutes ces choses auxquelles ils étaient si attachés dans ce monde et ce même pour une seconde.

Versets à méditer: Il dit: « Ô mon peuple, ... آيات للتّدبُّر: قَالَ يَٰقَوْمِ أَرَءَيْتُمْ

قَالَ يَٰقَوْمِ أَرَءَيْتُمْ إِن كُنتُ عَلَىٰ بَيِّنَةٍۢ مِّن رَّبِّى وَرَزَقَنِى مِنْهُ رِزْقًا حَسَنًۭا ۚ وَمَآ أُرِيدُ أَنْ أُخَالِفَكُمْ إِلَىٰ مَآ أَنْهَىٰكُمْ عَنْهُ ۚ إِنْ أُرِيدُ إِلَّا ٱلْإِصْلَٰحَ مَا ٱسْتَطَعْتُ ۚ وَمَا تَوْفِيقِىٓ إِلَّا بِٱللَّهِ ۚعَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ أُنِيبُ. (٨٨)
وَيَٰقَوْمِ لَا يَجْرِمَنَّكُمْ شِقَاقِىٓ أَن يُصِيبَكُم مِّثْلُ مَآ أَصَابَ قَوْمَ نُوحٍ أَوْ قَوْمَ هُودٍ أَوْ قَوْمَ صَٰلِحٍۢ ۚ وَمَا قَوْمُ لُوطٍۢ مِّنكُم بِبَعِيدٍۢۢ. (٨٩)
وَٱسْتَغْفِرُوا۟ رَبَّكُمْ ثُمَّ تُوبُوٓا۟ إِلَيْهِ ۚ إِنَّ رَبِّى رَحِيمٌۭ وَدُودٌۭ. (٩٠)

Il dit: « Ô mon peuple, voyez-vous si je me base sur une preuve évidente émanant de mon Seigneur, et s'Il m'attribue de Sa part une excellente donation ?... Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens répétant. (88)
Ô mon peuple, que votre répugnance et votre hostilité à mon égard ne vous entraînent pas à encourir les mêmes châtiments qui atteignirent le peuple de Nuh (Noé), le peuple de Hud, ou le peuple de Salih et (l'exemple du) peuple de Lut (Loth) n'est pas éloigné de vous. (89)
Et implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui. Mon Seigneur est vraiment Miséricordieux et plein d'amour. » (90)  

jeudi 19 septembre 2019

(Le Noble Coran) - Les Conditions Préalables

                                                  
 Les Conditions Préalables : 
   Ce rappel se compose des chapitres suivant  :
  •  Introduction
  • La foi en la Parole de Dieu
  • La pureté de l'intention
  • Gratitude et louanges
  • Acceptation et confiance
  • Obéissance et réforme
  • Risques et obstacles
  • Confiance et dépendance 
Certains états et attitudes préalables du coeur et de l'esprit sont essentiels pour tout rapport fructueux avec le Coran. Développez-les autant que vous le pouvez. Faites-en une partie de votre conscience, maintenez toujours leur activité Intégrez-les dans vos actions. Faites-les pénétrer dans les profondeurs de votre être. Sans l'aide de ces ressources intérieures, vous ne recevrez pas votre entière mesure des bénédictions du Coran . Elles seront également vos compagnons indispensables durant votre voyage.
Ces ressources intérieures ne sont ni difficiles ni impossibles à trouver. A travers une prise de conscience et une réflexion constantes , à travers des mots et des actes appropriés, vous pouvez les acquérir et les développer. Plus vous agirez ainsi, plus vous vous rapprocherez du Coran ; plus vous vous rapprocherez du Coran, plus grande sera votre récolte.




  • La foi en la Parole de Dieu 
Approchez-vous du Coran avec une foi forte et profonde en ce qu'il s'agit ici de la parole de Dieu , votre Créateur et Seigneur.
Pourquoi une telle foi est-elle préalablement nécessaire ? Il n'y a pas de doute que quelle que soit la condition spirituelle du lecteur, ce dernier tirera toujours un enseignement dans une lecture ordinaire du Coran . Mais ce Livre n'est pas ordinaire ; il commence avec une déclaration explicite :
« Voici le Livre qui n'est sujet à aucun doute. C'est un guide pour ceux qui craignent le Seigneur »
[ Sourate 2. Al Baqarah " la vache " verset 2 ]

Votre but, quand vous le lisez et l'étudiez, n'est pas ordinaire ; vous y recherchez la direction qui transformera tout votre être et qui vous guidera dans le droit chemin :

«  Guide-nous dans la voie droite »
[ Sourate 1 Al Fatiha " l'Ouverture " verset 5 ]
«  Guide-nous dans la voie droite » : est le cri de votre coeur auquel le Coran est la réponse.
 
Vous pouvez admirer le Coran , et même en tirer des informations, mais il ne peut vous transformer que si ses paroles vous pénètrent et vous font prendre conscience, que si elles vous saisissent, qu'elles vous guérissent et vous changent. Cela n'est possible que si vous les considérez comme ce qu'elles sont réellement : les paroles de d'Allah .
Sans cette foi, vous ne pouvez pas acquérir les autres ressources intérieures dont vous aurez besoin pour atteindre l'âme du Coran et saisir son message. Une fois qu'il est bien installé dans votre coeur, il ne peut que susciter en vous des qualités et des attitudes telles la sincérité du but , la crainte et la révérence , l'amour et la gratitude , la confiance et la dépendance , la volonté de travailler dur , la conviction de sa vérité , la soumission à son message , l'obéissance à ses ordres et la vigilance contre les dangers qui vous guettent pour vous priver de ses trésors.
Pensez à Sa majesté , à Sa gloire et à Sa puissance , et vous ressentirez de la crainte et de la révérence, de la dévotion pour Ses paroles. Réfléchissez sur Sa nourriture , Sa grâce et Sa compassion , et vous serez comblé de gratitude, d'amour, d'ardeur pour Son message. Découvrez Sa sagesse , Sa science et Sa bonté et vous deviendrez volontaire, avide et prêt à obéir à Ses commandements.
C'est pour cela que le Coran vous rappelle sans cesse cette importante vérité, notamment au début même des premiers versets de plusieurs sourates. C'est pour cela qu'il a été demandé, même au Messager   de proclamer sa propre foi :

« [...) Proclame : "Je crois à tout Livre révélé par Dieu [...] »
[ Sourate 42. Achoura " la Consultation " verset 15 ]
Tous les fidèles doivent le joindre dans sa foi :

« Le Prophète croit pleinement à ce que lui a révélé son Seigneur, ainsi que les fidèles. [...] »
[ Sourate 2. Al Baqarah " la vache " verset 285 ]
Vous devez, par conséquent, être toujours conscient que chaque mot que vous lisez, récitez, entendez ou essayez de comprendre a été envoyé à votre intention par Allah .
Avez-vous réellement cette foi ? Vous n'avez pas à chercher loin pour donner une réponse. Examinez tout simplement votre coeur et votre comportement. Si vous l'avez, alors où sont le désir et l'ardeur pour faire du Coran votre compagnon ? Où sont le travail, l'effort soutenu pour le comprendre ? Où sont la soumission et l'obéissance à son message ?
Comment peut-on avoir cette foi, et comment peut-on la garder en vie ? Bien qu'il y ait plusieurs moyens, je n'en mentionnerai qu'un seul ici. Le moyen le plus efficace, c'est la récitation même du Coran . Cela peut donner l'impression que nous tournons autour d'un cercle, mais ce n'est pas vraiment le cas. Parce que, en lisant le Coran , vous reconnaîtrez certainement qu'il s'agit bien de la parole d'Allah . Votre foi augmentera alors en intensité et en profondeur :
 
« Car les vrais croyants sont ceux dont les coeurs frémissent quand le Nom de Dieu est évoqué,
ceux dont la foi augmente quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi.
Et ils placent leur confiance en leur Seigneur. »
[ Sourate 8. Al Anfal " le Butin " verset 2 ]
  • La pureté de l'intention 
Lisez le Coran dans aucun autre but que celui d'être guidé par votre Seigneur , de vous rapprocher de Lui et de rechercher Sa satisfaction.
Ce que vous obtenez du Coran dépend du but que vous recherchez en l'approchant. Votre niya (intention et but) est cruciale. Certes, le Coran a été révélé pour vous guider, mais vous pouvez également vous égarer en le lisant si vous l'approchez avec de mauvaises intentions.
 
« [...] Dieu égare bon nombre de mortels, et en dirige autant vers leur salut éternel.
En vérité, Dieu n'égare que les êtres pervers [...] »
[ Sourate 2. Al Baqarah " la vache " verset 26 ]
 
Le Coran est la parole d'Allah ; par conséquent, il requiert autant d'exclusivité dans l'intention et autant de pureté dans le but que lorsque nous L'adorons et Le servons.
Ne le lisez pas simplement pour le plaisir intellectuel même si vous devez faire usage de toute votre intelligence pour la compréhension du Coran . Ainsi nombre d'individus passent-ils toute leur vie à apprendre la langue, le style, l'histoire, la géographie, le droit et l'éthique du Coran, et pourtant leur vie demeure inchangée par son message. Le Coran fait souvent allusion aux gens qui ont une connaissance, mais n'en tirent pas profit.
Vous ne devriez pas non plus utiliser le Coran dans le but précis d'y trouver un appui à vos propres points de vue, notions et doctrines. Car, si vous le faites, vous pourrez alors y entendre l'écho de votre propre voix, et non celle d'Allah . C'est cette approche dans la compréhension et l'interprétation du Coran que le Prophète a condamnée :
" Quiconque interprète le Coran selon son opinion personnelle aura sa place dans le Feu. "( rapporté par Tirmidhi )
Rien n'est plus malheureux que l'utilisation du Coran à des fins personnelles, en vue d'acquérir des choses de ce monde, tels le nom, l'estime, le statut, la renommée ou l'argent. Vous pouvez les obtenir, mais vous aurez certes troqué un trésor inestimable pour rien, et vous encourez même une perte et une ruine éternelles. En effet, le Prophète a dit :
" Celui qui étudie le Coran en vue d'un quelconque gain de la part des gens se lèvera, le Jour de la Résurrection, avec un visage dépourvu de chair " ( rapporté par Bayhaqi )
Il a également dit que celui qui apprend, récite et enseigne le Coran en vue d'être acclamé en ce monde serai jeté dans le Feu ( rapporté par Muslim ).
Vous pouvez aussi tirer d'autres profits - moindres - des paroles du Coran, comme la guérison d'afflictions corporelles, la paix psychique et la délivrance de la pauvreté. Il n'y a pas d'interdiction à ceux-là ; mais, de nouveau, il ne faudrait pas qu'ils deviennent le but suprême de votre recherche dans le Coran.

La lecture de chaque lettre du Coran apporte de grandes récompenses. Demeurez-en conscient, et faites-en l'objet de votre intention, car elles constitueront de puissants stimulants, nécessaires pour passer votre vie avec le Coran . Mais n'oubliez jamais que, quand vous comprenez le Coran , l'assimilez et le suivez, les récompenses qui vous sont promises sont bien plus grandes, dans ce monde comme dans l'Autre. C'est cela que vous devez viser.
Non seulement votre but doit être pur, mais encore vous devez, une fois que vous êtes en possession du Coran - le texte ainsi que son incarnation vivante dans la Sunna -, ne jamais vous référer à d'autres sources pour vous guider. Car cela équivaudrait à courir après des mirages. Cela signifierait un manque de confiance, un dénigrement du Coran. Cela équivaudrait à une fidélité partagée.
Rien ne vous rapprochera davantage de votre Seigneur que les moments passés avec Ses paroles . Parce que c'est seulement dans le Coran que vous profitez de la bénédiction unique d'entendre Sa « voix » et le moyen par excellence de se rapprocher de Lui.
Enfin, votre intention doit être orientée uniquement vers la recherche de la satisfaction de votre Seigneur en dévouant votre coeur, votre esprit et votre temps à l'enseignement qu'Il vous a envoyé. C'est cela votre troc quand vous vous soumettez à Allah :

« Mais il en est d'autres qui se sacrifient pour être agréés par Dieu [...] »

[ Sourate 2. Al Baqarah " la vache " verset 207 ]
Le but et l'intention sont comme l'âme du corps, la capacité intérieure d'une graine. Beaucoup de graines se ressemblent, mais dès qu'elles commencent à pousser et à porter des fruits, leurs différences deviennent évidentes. Plus le motif est pur et haut, plus la valeur et le produit de vos efforts sont grands.
Vous devez donc toujours vous demander : « En vue de quoi suis-je en train de lire le Coran ? » Cela peut-être le meilleur moyen d'assurer la pureté et l'exclusivité du but et de l'intention





  • Gratitudes et Louanges
Soyez constamment vigilant, louez et témoignez une profonde gratitude à votre Seigneur qui vous a fait don de Sa plus grande bénédiction - le Coran - et qui vous a guidé vers sa lecture et son étude.
Une fois que vous avez réalisé le trésor inestimable qui se trouve dans vos mains, il est tout à fait naturel que votre coeur batte de joie et que votre langue se joigne à lui pour exprimer :
 
« Et Nous enlèverons toute la rancune de leurs poitrines, sous eux couleront les ruisseaux, et ils diront: "Louange à Allah qui nous a guidés à ceci. Nous n'aurions pas été guidés , si Allah ne nous avait pas guidés. Les messagers de notre Seigneur sont venus avec la vérité." Et on leur proclamera: "Voilà le Paradis qui vous a été donné en héritage pour ce que vous faisiez " » [ Sourate 7. Al Araf verset 43 ]

De toutes les bénédictions et faveurs qu'Il a répandues sur vous, rien ne peut égaler le Coran. Même si chaque poil de votre corps devenait une langue pour Le glorifier et Le remercier , même si chaque goutte de sang de votre corps se transformait en une larme de joie, vos louanges et vos remerciements ne seraient pas à la mesure de l'énorme générosité qu'est le Coran.
Même si le Coran n'avait pas été révélé pour nous, sa perfection et sa beauté, sa majesté et sa splendeur mériteraient toutes les louanges dont nous disposons. Mais le fait que ce don sublime et parfait, dont la distinction exceptionnelle est d'incarner la parole de notre Seigneur , a été révélé uniquement à notre intention, doit nous faire redoubler de louanges, au-delà de toutes limites. Une telle intensité des louanges se transforme inévitablement en une intense gratitude : al-hamdu li llâhi l-ladhî hadânâ li hâdhâ (louanges à Dieu Qui nous a guidés vers cela).
Pourquoi remercier Allah de nous avoir donné le Coran ? Principalement, parce qu'Il vous a guidé vers un but, qu'Il a donné un sens à votre vie et qu'Il vous a mis dans la bonne voie. Le chemin de l'honneur et de la dignité dans ce monde vous a été ouvert. Dans le Coran , vous pouvez converser avec Dieu . C'est seulement en suivant le Coran dans ce monde que vous pourrez parvenir au pardon, au Paradis et à la satisfaction d'Allah .

La gratitude et la joie mènent à la confiance, à l'espoir et à de plus grands dons. Celui qui vous a donné le Coran vous aidera certainement à le lire, à le comprendre et à le suivre. Le remerciement et la joie génèrent sans cesse une nouvelle énergie qui vous aide à toujours lire le Coran avec un zèle nouveau. Plus vous êtes reconnaissant, plus grandes sont les richesses du Coran qu'Allah vous offre. La générosité évoque la gratitude et cette dernière vous permet de mériter plus de générosité - un cycle sans fin. Telle est la promesse d'Allah :

« [ ...] "J'augmenterai Ma grâce, si vous êtes reconnaissants." »

[ Sourate 14. ibrahim " Abraham " verset 7 ]
Le fait d'être en possession du Coran et de ne pas en ressentir une immense reconnaissance ne peut signifier que deux choses : soit vous ignorez les bénédictions contenues dans le Coran, soit vous n'y accordez aucune importance. Dans les deux cas, vous devriez sérieusement vous inquiéter de l'état de votre relation avec le Coran .
Le sentiment de gratitude qui traverse chaque espace de votre coeur et de votre esprit doit également se traduire sans cesse dans vos paroles. Remerciez Allah à chaque pas de votre voyage : pour avoir eu du temps à consacrer au Coran , pour l'avoir lu correctement, pour l'avoir mémorisé, pour chaque sens que vous y avez découvert, pour avoir eu la possibilité de le suivre. La gratitude doit également se traduire dans les faits.




  • Acceptation et confiance
Acceptez chaque connaissance et chaque instruction que le Coran vous transmet et ayez confiance sans le moindre doute ni hésitation.
Vous avez la liberté de demander si le Coran est la parole de Allah ou non, et de rejeter cela si vous n'êtes pas satisfait. Mais une fois que vous l'avez accepté comme étant Sa parole, vous n'avez plus aucune raison de douter, ne serait-ce que d'un seul mot du Coran . Il doit y avoir une soumission et un abandon entiers à l'enseignement coranique. Vos propres croyances, opinions, jugements, notions, caprices ne doivent pas avoir la priorité sur quelque partie que ce soit du Coran .
Le Coran condamne ceux qui reçoivent le Livre comme héritage et se conduisent en « croyants » désorientés, intrigués et sceptiques.

" [...] ceux qui après eux ont reçu l'Écriture en héritage sont encore à son sujet dans un doute troublant. "
[ Sourate 42. La consultation (Achoura). verset 14 ]
Le Coran met l'accent de façon répétée sur le fait que toute mesure a été prise pour
assurer sa révélation et sa transmission sans aucune corruption, et affirme :

« C'est en toute vérité que ce Coran est révélé et il est l'expression même de la vérité. [...] »[ Sourate 17. Le voyage nocturne (Al-Isra). verset 105 ] 
« Telle est la parole de ton Seigneur, qui s'est accomplieen toute vérité et en toute justice [...]. »
[ Sourate 6 Les bestiaux (Al-Anam). verset 115 ] 

Le fait d'accepter le Coran en tant que totale Vérité et de mettre toute sa confiance en lui ne signifie pas une foi aveugle, un esprit fermé, sans aucune recherche.
Vous avez tous les droits de rechercher, de réfléchir, de questionner et de comprendre ce qu'il contient ; mais ce que vous ne pouvez pas comprendre dans sa totalité n'est pas nécessairement irrationnel ni faux. Dans une mine où vous pensez que chaque pierre est un joyau inestimable , vous ne jetterez pas les pierres dont le prix ne peut être évalué car les instruments dont vous disposez ne permettent pas de les estimer.
  Ainsi, une partie du Coran ne peut-elle être écartée comme étant obsolète ou démodée, un conte de bonne femme. Si Allah est le Seigneur de tous les temps, Son message doit avoir la même validité quatorze siècles plus tard.
Accepter une partie du Coran et en rejeter une autre, c'est le rejeter entièrement. Il n'y a aucune place pour l'acceptation partielle dans votre relation avec le Coran ; logiquement, il ne peut y en avoir (Coran 2/85) .
Il y a beaucoup de maladies du coeur et de l'esprit qui peuvent vous empêcher d'accepter le message coranique et de vous y soumettre. Elles ont toutes été décrites dans le Coran . Il y a, entre autres, l'envie, le préjugé, la satisfaction de ses propres désirs et le fait de suivre aveuglément les us et coutumes de la société. Mais les plus grandes maladies sont la fierté, l'arrogance et l'orgueil (kibr et istighnâ) , qui vous empêchent d'abandonner vos propres opinions, de reconnaître la parole d'Allah et de l'accepter en toute humilité.
 
« Je priverai de Mes signes ceux qui affichent sans raison leur orgueil sur Terre, qui refusent
de croire à tout signe qu'ils voient et qui, apercevant la voie de la droiture, s'en écartent obstinément ;
mais voyant celle de l'égarement, ils s'y engagent résolument. [..] »
[ Sourate 7. Al Araf verset 146
]
« Ceux qui traitent Nos signes de mensonges et s'en détournent avec dédain, ceux-là ne verront jamais
s'ouvrir devant eux les portes du Ciel ni n'auront accès au Paradis, que lorsque le chameau aura
traversé le chas d'une aiguille ! [...) »
  [ Sourate 7. Al Araf verset 40 ]





  • Obéissance et réforme
Apportez toute la volonté, la résolution et soyez prêt à obéir à tout ce que le Coran dit ; changez votre vie, vos attitudes et votre comportement - intérieurement et extérieurement - comme il l'exige.
Préparez-vous et commencez à modeler vos pensées et vos actions en conformité avec les messages que vous recevez du Coran , sans cela, tout votre travail ne sera d'aucune utilité. De simples exercices intellectuels et des expériences extatiques ne vous mèneront jamais près des trésors réels du Coran .
Le fait de ne pas obéir au Coran et de ne pas changer votre vie à cause de faiblesses et de tentations humaines, de difficultés naturelles et d'empêchements externes, est une chose ; le fait de ne pas y obéir parce que vous n'en avez aucune intention ou que vous ne faites aucun effort dans ce sens est tout autre chose. Vous pouvez alors atteindre la renommée en tant que savant du Coran, mais cela ne vous révélera pas pour autant le vrai sens du Livre .
Le Coran réserve une de ses plus sévères condamnations à ceux qui professent la foi dans le Livre d'Allah mais, lorsqu'on leur demande d'agir ou lorsque des situations se présentent pour prendre des décisions, ils ignorent son appel et lui tournent le dos. Ils ont été déclarés munâfiq (hypocrites), fâsiq (pervers), zâlim (injustes) .





  • Risques et obstacles 
Soyez toujours conscient que lorsque vous entamez la lecture du Coran , Satan dressera toujours devant vous tout obstacle possible et vous suivra furtivement le long de votre chemin vers les grandes richesses du Coran .
Le Coran est le seul guide sûr susceptible de vous mettre dans la Voie droite conduisant vers Allah ; marcher sur cette voie relève du destin de l'homme. Quand Adam a été créé, il a été mis au courant des obstacles que l'homme devra surmonter pour réaliser ce destin. Toutes ses faiblesses ont été mises à nu, particulièrement la faiblesse de sa volonté, de sa résolution et de son oubli ( Sourate Tâ-Hâ  - Verset  20 / 115) .
Adam a également été clairement informé de la manière dont Satan essaierait de lui barrer le chemin durant tout son trajet :
" Puisque tu as décrété ma perte, reprit Satan, je guetterai désormais les hommes le long de la Voie droite,
pour les harceler, par-devant et par-derrière, sur leur gauche et sur leur droite, en sorte que tu en
trouveras bien peu qui Te seront reconnaissants "
  [ Sourate 7. Al Araf verset 16 - 17 ]

Il est évident que
le Coran est votre plus puissant allié susceptible de vous aider dans votre bataille, durant toute votre vie, contre Satan, afin que vous vous efforciez à vivre conformément aux enseignements d'Allah . Par conséquent, depuis le premier pas même qui vous engage dans la lecture du Coran jusqu'au dernier, lorsque vous essaierez de vous y conformer, il vous affrontera avec plusieurs ruses et astuces, illusions et tromperies, obstacles et entraves, que vous devrez surmonter.
Satan peut détourner votre intention, vous rendre peu soucieux du sens et du message du Coran , créer dans votre esprit des doutes, ériger des barrières entre votre âme et le monde d'Allah , vous empêtrer dans les enseignements périphériques plutôt que centraux, tenter de vous éloigner du Coran, de ne pas y obéir ou, simplement, faire en sorte que vous négligiez ou que vous reportiez le devoir de le lire. Tous ces dangers sont entièrement expliqués dans le Coran lui-même.
Prenez un exemple tout simple : la lecture quotidienne du Coran , tout en le comprenant, peut paraître aisée. Mais essayez, et vous verrez alors combien elle devient difficile : le temps fuit, d'autres choses importantes surgissent. La concentration de l'esprit et l'attention deviennent des choses que vous aimeriez éviter : pourquoi ne pas tout simplement lire rapidement le Coran pour la baraka ?
C'est quand vous prenez conscience de ces dangers et périls que votre langue devrait prononcer - conformément au Coran :
« Quand tu lis le Coran, demande la protection de Dieu contre Satan le maudit. »[ Sourate 16. Les abeilles (An-Nahl). verset 98 ] [ a `ûdhu billâhi mina sh-shaytâni r-rajim ]





  • Confiance et Dépendance 
Mettez votre confiance exclusivement et totalement en Allah pour vous guider vers la totalité des récompenses de la lecture du Coran.
Tout comme c'est par la grâce infinie que les paroles du Coran vous sont parvenues, c'est seulement Sa grâce qui pourra vous aider dans votre tâche cruciale. Vous avez besoin d'importantes et de précieuses provisions, et elles ne sont pas faciles à acquérir. Vous faites face à d'immenses dangers qui sont difficiles à surmonter. À qui pouvez-vous vous adresser sinon à Lui   , pour vous tenir la main et vous guider le long de votre chemin ?
Votre désir et votre effort constituent les moyens nécessaires, mais Sa grâce et Son soutien s'avèrent les seules garanties à même de vous permettre de suivre votre chemin avec succès et profit. En Lui, seulement, vous devez avoir confiance en tant que vrai croyant . Vers Lui, seulement, vous devez vous tourner pour toute chose dans la vie. Et quelle chose est plus importante que le Coran ?
 De même, n'affichez jamais de fierté en ce qui concerne ce que vous faites pour le Coran , ce que vous avez accompli. Soyez toujours conscient de vos insuffisances et de vos limites face à une tâche qui n'a pas de semblable.
Approchez-vous donc du Coran en toute humilité, avec un sens d'une entière dépendance envers Allah , à la recherche de Son aide et de Son soutien à chaque pas.
C'est dans cet esprit de confiance, de louange et de gratitude que votre langue et votre coeur, en mutuelle harmonie, doivent commencer la récitation par : 
Bismillâhi r-rahmâni r-rahîm (Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux).
C'est ce verset qui apparaît au début des 114 sourates du Coran, à l'exception d'une seule.
« Seigneur ! Ne fais pas dévier nos coeurs, après nous avoir mis dans le droit chemin !
Étends sur nous Ta grâce, car Tu es le Dispensateur de toutes les grâces. »
[ Sourate 3. verset 8 ]

http://www.quisontlesmusulmans.com/search/label/Le%20Noble%20Coran