Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mardi 2 octobre 2018

Les 40 hadiths Qodsi avec commentaire: Hadith 8 -J'ai séparé la Prièreen deux parties égalesالأحاديث القدسية



Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou a rapporté que L'Envoy" de Dieu  Salla-llah allahi wa salam a dit :" La prière ou l'on ne récite pas la Mère du Livre est défectueuse , incomplète ( et il répéta cela trois fois ). Quelqu'un demanda à Abû hurayra Radhi Allah 'Anhou : " Et si nous prions derrière un imam ? il dit " : Récitez-en secret , car j'ai entendu le Prophète Salla-llah allahi wa salam dire :" Dieu qu'il soit exalté ,a dit :J'ai partagé en deux moitiés la prière entre Moi et Mon serviteur ; à Mon serviteur ce qu'il demande ". Ainsi , lorsque le serviteur dit : " Louange à Dieu, Seigneur des mondes " Dieu ,qu'IL soit exalté dit :" Mon serviteur ma loué" Lorsqu'il dit : " Le Tout-Miséricordieux , le Très Miséricordieux " Dieu dit :" Mon serviteur ma exalté " Lorsqu'il dit :" Le Roi du Jour de la Rétribution " Dieu dit :" Mon serviteur ma glorifié " [ dans une autre version , IL dit :" Mon serviteur m'a exalté "Mon serviteur s'en remet à Moi" Lorsqu'il dit : " C'est Toi que nous adorons et c'est de Toi que nous implorons assistance " Dieu dit " Ceci est partagé entre Moi et Mon serviteur , et Mon serviteur aura ce qu'il demande. " Lorsqu'il dit  : " Guide-nous vers le droit chemin le chemin de ceux que tu as combler de t'es bienfaits  , de ceux qui n'encourent pas ton courroux et qui ne sont pas égarés" , Dieu dit " Ceci  est pour Mon serviteur, et Mon serviteurs aura ce qu'il demande"Muslim
:عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ، عَنْ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ
 
مَنْ صَلَّى صَلَاةً لَمْ يَقْرَأْ فِيهَا بِأُمِّ الْقُرْآنِ، فَهِيَ خِدَاجٌ ثَلَاثًا، غَيْرَ تَمَامٍ، فَقِيلَ لِأَبِي هُرَيْرَةَ: إِنَّا نَكُونُ وَرَاءَ الْإِمَامِ، فَقَالَ: اقْرَأْ بِهَا فِي نَفْسِكَ، فَإِنِّي سَمِعْتُ النبي صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ يَقُولُ: قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ: قَسَمْتُ الصَّلَاةَ بَيْنِي وَبَيْنَ عَبْدِي نِصْفَيْنِ، وَلِعَبْدِي مَا سَأَلَ، فَإِذَا قَالَ الْعَبْدُ:{ الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ } قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ: حَمِدَنِي عَبْدِي، وَإِذَا قَالَ:{ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ } قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ: أَثْنَى عَلَيَّ عَبْدِي، وَإِذَا قَالَ:{ مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ } قَالَ اللَّهُ: مَجَّدَنِي عَبْدِي - وَقَالَ مَرَّةً: فَوَّضَ إِلَيَّ عَبْدِي، فَإِذَا قَالَ:{ إِيَّاكَ نَعْبُدُ وَإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ  قَالَ: هَذَا بَيْنِي وَبَيْنَ عَبْدِي وَلِعَبْدِي مَا سَأَلَ، فَإِذَا قَالَ:{ اهْدِنَا الصِّرَاطَ الْمُسْتَقِيمَ صِرَاطَ الَّذِينَ أَنْعَمْتَ عَلَيْهِمْ غَيْرِ الْمَغْضُوبِ عَلَيْهِمْ وَلَا الضَّالِّينَ } قَالَ: هَذَا لِعَبْدِي وَلِعَبْدِي مَا سَأَلَ
رواه مسلم وكذلك مالك والترمذي وأبو داود والنسائي وابن ماجه


                                                                          Commentaire

Ce hadith prouve que L'ouverture (Al-fâtiha ) constitue l'épine dorsale de la prière sans laquelle la validité de celle-ci est annulée. La lecture de L'Ouverture dans la prière est obligatoire , selon la majorité des savants , sauf pour la personne qui ne peut la mémoriser. Abû Hanîfa considère qu'il suffit de lire ce que l'on peut du Coran pour que la prière soit valable. Il s'appuie sur un hadith ou l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam a dit : " Lis ce que tu peux du Coran ". Pour An-Nawawî, qui considère la récitation de la Fâtiha comme une obligation , ce hadith signifie que la Fâtiha participe de ce que l'on peut lire sans difficulté ; il peut aussi concerner non pas la Fâtiha mais ce qui est lu après elle ; il peut enfin se rapporter aux seules personnes qui sont dans l'incapacites de retenir la Fâtiha

"Mon serviteur M'a Loué " Dieu est Loué pour lui-même , Ses attributs , Ses bienfaits , Sa miséricorde , la voie qu'Il a tracé aux créatures pour qu'elles ne s'égarent pas , et Son décret. Les gens , quelque soit leur position ou leur science , louent Dieu de la même façon par une expression concise qu'IL leur a appris de par sa miséricorde : " Al-hamdu lillâh ". Il leur evite ainsi le souci et la difficulté de trouver eux-mêmes les mots qui conviendraient pour le Louer.

Dieu mérite d'être loué , car il a comble l'homme de ses grâces , a créé l'univers pour lui , et a mis à son service , tout ce dont il a besoin pour vivre dignement sur terre. Dès sa venue au monde, voire avant et lors même qu'il est encore dans le sein maternel , l'homme baigne dans l'océan des bienfaits incommensurables de Dieu.

L'on loue également Dieu car il a établi en nous la foi en Lui de façon a innée ,Il a créé des signes dans l'univers et en nous-mêmes pour soutenir cette foi, Il a fait descendre des Livres et envoyé des prophètes aux fins de nous orienter vers lui et nous initier à la finalité de la vie , comment la réaliser et comment cheminer vers lui.

Cependant les louanges que l'on adresse à Dieu pour ses grâces tant matérielles que spirituelles qu'Il cesses de nous prodiguer ne peuvent être réelles que si l'on prend conscience de la bonté  de Dieu et de notre besoin absolu de Lui. Des louanges que prononce la langue sans la présence du coeur , sans la connaissance de leur signification et sans que notre être ne soit imprégné de celle-ci n'ont pas de valeurs.

"Mon serviteurs M'a exalté " :La miséricorde divine appelle la reconnaissance ( chukr ) de l'homme à l'égard de Dieu. Car n'était cette miséricorde qui a pris le pas sur la colère et la justice de Dieu ,l'homme serait perdu dès cette vie et dépossédé des grâces dont il est comblé nonobstant sa désobéissance voire sa négation et sa rébellion. Dieu dit : " Si Dieu tenait rigueur aux hommes de leur iniquité , IL ne laisserait pas subsister un être vivant sur la terre ; mais IL les ajourne à un terme fixé ".

La miséricorde de Dieu est le refuge du pécheur ; elle s'interpose entre lui et le désespoir et l'empêche de sombrer entièrement dans le vice et le mal.

"Mon serviteur M'a glorifié " : Dieu est digne d'être glorifié car Il est le Roi du Jour de la Rétribution. En effet , l'occurrence du jour des comptes établit l'équilibre au sein de l'existence, empêchant le règne total de l'injustice et conférant un sens a la vie ainsi qu'au comportement de l'homme.Certes le faux et l'iniquité peuvent sévir sur terre , l'homme étant libre de ses actes , mais lors du Jour du Jugement les iniques et les gens du faux rendront des comptes et seront rétribués à la mesure de leur injustice.

Ibn Alqayim sur le Hadith Qudsi: «J’ai séparé la prière entre Moi et Mon serviteur»