Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mardi 7 août 2018

Coran à méditer: "Agréer Dieu", que signifie cette expression?


Agréer Dieu signifie être heureux du sort qu'Il a prédéterminé pour l'homme, de manière inconditionnelle et sans aucune réticence. L'être humain ne peut pas avoir conscience du bienfait des événements au moment où ils se produisent; néanmoins qu'il en prenne conscience ou pas, l'homme doit savoir que Dieu destine assurément le bien dans tout ce qui peut arriver.
En effet, les croyants ont une confiance infinie en leur Seigneur et naturellement dans tout ce qui leur arrive.
Ils ne se préoccupent pas du bien ou du mal des événements, car leur foi en Dieu est sans faille et ils savent pertinemment qu'ils en tireront toujours un bienfait.
Demain, une personne peut être condamnée par la maladie, avoir un grave accident et être frappée d'un handicap physique, perdre sa fortune et s'appauvrir, ou encore être victime d'injustices ou bien devoir faire face à un problème inattendu et déstabilisant. Peu importe l'issue des événements, l'homme doit savoir que tout est sous le contrôle permanent de Dieu, et par conséquent se sentir serein et apaisé. Dans ce cas, l'homme est entièrement soumis à la sagesse et à la miséricorde de Dieu. Il remercie son Seigneur quelles que soient ses conditions de vie. Telle est l'attitude exemplaire que devrait adopter une personne en paix avec Dieu. Dieu énonce le fait suivant à propos de Ses serviteurs qui L'agréent:
… Allah a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L'agréent. Ceux-là sont le parti d'Allah. Le parti d'Allah est celui de ceux qui réussissent. (Coran, 58: 22)




Versets à méditer: Avant eux, le peuple ... آيات للتّدبُّر: كَذَّبَتۡ قَبۡلَهُمۡ قَوۡمُ


كَذَّبَتۡ قَبۡلَهُمۡ قَوۡمُ نُوحٍ۬ وَأَصۡحَـٰبُ ٱلرَّسِّ وَثَمُودُ (١٢) وَعَادٌ۬ وَفِرۡعَوۡنُ وَإِخۡوَٲنُ لُوطٍ۬ (١٣) وَأَصۡحَـٰبُ ٱلۡأَيۡكَةِ وَقَوۡمُ تُبَّعٍ۬ۚ كُلٌّ۬ كَذَّبَ ٱلرُّسُلَ فَحَقَّ وَعِيدِ (١٤) أَفَعَيِينَا بِٱلۡخَلۡقِ ٱلۡأَوَّلِۚ بَلۡ هُمۡ فِى لَبۡسٍ۬ مِّنۡ خَلۡقٍ۬ جَدِيدٍ۬ (١٥) وَلَقَدۡ خَلَقۡنَا ٱلۡإِنسَـٰنَ وَنَعۡلَمُ مَا تُوَسۡوِسُ بِهِۦ نَفۡسُهُ ۥۖ وَنَحۡنُ أَقۡرَبُ إِلَيۡهِ مِنۡ حَبۡلِ ٱلۡوَرِيدِ (١٦) إِذۡ يَتَلَقَّى ٱلۡمُتَلَقِّيَانِ عَنِ ٱلۡيَمِينِ وَعَنِ ٱلشِّمَالِ قَعِيدٌ۬ (١٧) مَّا يَلۡفِظُ مِن قَوۡلٍ إِلَّا لَدَيۡهِ رَقِيبٌ عَتِيدٌ۬ (١٨) وَجَآءَتۡ سَكۡرَةُ ٱلۡمَوۡتِ بِٱلۡحَقِّۖ ذَٲلِكَ مَا كُنتَ مِنۡهُ تَحِيدُ (١٩) وَنُفِخَ فِى ٱلصُّورِۚ ذَٲلِكَ يَوۡمُ ٱلۡوَعِيدِ (٢٠) وَجَآءَتۡ كُلُّ نَفۡسٍ۬ مَّعَهَا سَآٮِٕقٌ۬ وَشَہِيدٌ۬ (٢١) لَّقَدۡ كُنتَ فِى غَفۡلَةٍ۬ مِّنۡ هَـٰذَا فَكَشَفۡنَا عَنكَ غِطَآءَكَ فَبَصَرُكَ ٱلۡيَوۡمَ حَدِيدٌ۬ (٢٢) وَقَالَ قَرِينُهُ ۥ هَـٰذَا مَا لَدَىَّ عَتِيدٌ (٢٣)
 Avant eux, le peuple de Noé, les gens d’Ar-Rass et les Ṯamūd crièrent au mensonge, (12) de même que les ‘Aad et Pharaon et les frères de Loṭ, (13) et les gens d’Al-Aykah et le peuple de Tubba‘. Tous traitèrent les Messagers de menteurs. C’est ainsi que Ma menace se justifia. (14) Quoi? Avons-Nous été fatigué par la première création? Mais ils sont dans la confusion [au sujet] d’une création nouvelle. (15) Nous avons effectivement créé l’homme et Nous savons ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire (16) quand les deux recueillants, assis à droite et à gauche, recueillent. (17) Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire. (18) L’agonie de la mort fait apparaître la vérité: «Voilà ce dont tu t’écartais». (19) Et l’on soufflera dans la Trompe: Voilà le jour de la Menace. (20) Alors chaque âme viendra accompagnée d’un conducteur et d’un témoin. (21) «Tu restais indifférent à cela. Et bien, Nous ôtons ton voile; ta vue est perçante aujourd’hui.  (22) Et son compagnon dira: «Voilà ce qui est avec moi, tout prêt».  (23)