Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

jeudi 12 juillet 2018

Allah a mentionné l'obéissance au Messager et de le suivre dans environ quarante citations du Coran


L'obligation d'obéir au messager d'Allah (Salla Allah 'alayhi wa salam) et de le prendre pour modèle.
بِسْمِ اللهِ الرحمن الرحيم 
Louange à Allah, nous le louons et nous lui demandons pardon, et nous cherchons refuge auprès d'Allah contre nous même, et contre nos mauvaises actions. Celui qu'Allah guide, il ne sera point perdu, et celui qu'Allah égare, il ne sera point guidé. Et je témoigne que Le Seul qui mérite l'adoration est Allah et que Mohammed est Son serviteur et Son messager.
Il faut obéir au Prophète (Salla Allahu 'alayhi wa salam) en pratiquant ce qu'il a commandé et en abandonnant ce qu'il a interdit. Ceci est exigé par le témoignage qu'il est le Messager d'Allah.    D'autant plus qu'Allah (soubhanou wa ta'ala) a ordonné de lui obéir dans de nombreux versets qui associent quelquefois l'obéissance au Prophète (Salla Allahu 'alayhi wa salam) à l'obéissance à Allah Soubhanou wa Ta'ala, tels que Sa parole :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا أَطِيعُوا اللَّهَ وَأَطِيعُواالرَّسُولَ
« Ô les croyants ! Obéissez à Allah et obéissez au Messager. » Sourate 4 verset 59
Ainsi que dans d'autres versets semblables à celui-ci. Parfois, l'obéissance au Prophète Salla Allahu 'alayhi wa salam est citée séparément comme dans le verset :
مَنْ يُطِعِ الرَّسُولَ فَقَدْ أَطَاعَ اللَّهَ
« Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. » sourate 4 verset 80
وَأَطِيعُوا الرَّسُولَ لَعَلَّكُمْ تُرْحَمُونَ
« Et obéissez au Messager, afin que vous soit faite la miséricorde. » sourate 24 verset 56
Parfois, Il ('Azza wa Jalla) menace celui qui désobéit au Prophète (Salla Allahu 'alayhi wa salam) comme dans Sa parole :
فَلْيَحْذَرِ الَّذِينَ يُخَالِفُونَ عَنْ أَمْرِهِ  ~ِ أَنْ تُصِيبَهُمْ فِتْنَةٌ أَوْ يُصِيبَهُمْ عَذَابٌ أَلِيم
« Que ceux donc qui s'opposent à son commandement prennent garde qu'une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux » sourate 24  verset 63
C'est-à-dire qu'ils prennent garde d'être éprouvés dans leurs cœurs par la mécréance, l'hypocrisie ou l'innovation. Ou dans la vie présente par un douloureux châtiment, comme être tué ou emprisonné ou par d'autres punitions immédiates.
De plus, Allah ('Azza wa Jalla) a fait de l'obéissance au Prophète (Salla Allahu 'alayhi wa salam) et de son suivi une cause de Son amour pour Son serviteur et de Son pardon pour ses péchés. Allah ('Azza wa Jalla) dit :
قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ   وَاللَّهُ غَفُور ٌ رَحِيم
 « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Par donneur et Miséricordieux. »  Sourate 3  verset 31
Il a également fait de l'obéissance au Prophète (Salla Allahu 'alayhi wa salam) une guidée et de sa désobéissance un égarement. Allah ('Azza wa Jalla) dit :
وَإِنْ تُطِيعُوه ُُ تَهْتَدُوا    
« Et si vous lui obéissez vous serez bien guidés. » sourate 24 verset 54
Il dit aussi ('Azza wa jalla) :
فَإِنْ لَمْ يَسْتَجِيبُوا لَكَ فَاعْلَمْ أَنَّمَا يَتَّبِعُونَ أَهْوَاءَهُمْ   وَمَنْ أَضَلُّ مِمَّنِ اتَّبَعَ هَوَاه ُُ بِغَيْرِ هُدى ً مِنَ اللَّهِ   إِنَّ اللَّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ
« Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allah ? Allah, vraiment, ne guide pas les gens injuste. »  Sourate 28 verset 50
Il ('Azza wa Jalla) nous a informés que le Prophète (Salla Allahu 'alayhi wa salam) représente le meilleur modèle pour sa communauté, en disant (Soubhanahou wa Ta'ala) :
لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَة ٌلِمَنْ كَانَ يَرْجُو اللَّهَ وَالْيَوْمَ الآخِرَ وَذَكَرَ اللَّهَ كَثِيرا
« En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle {à suivre}, pour quiconque espère en Allah et au jour Dernier et invoque Allah fréquemment. » Sourate 33 verset 21
Ibn Kathîr (qu'Allah lui accorde Sa Miséricorde) dit :
هذه الآية الكريمة أصل كبير في التأسي برسول الله صلى الله عليه وسلم في أقواله وأفعاله وأحواله، ولهذا أمر تبارك وتعالى الناس بالتأسي بالنبي صلى الله عليه وسلم يوم الأحزاب في صبره ومصابرته، ومرابطته ومجاهدته، وانتظاره الفرج من ربه عز وجل، صلوات الله وسلامه عليه دائماً إِلى يوم الدين .
« Ce noble verset constitue un fondement essentiel en ce qui concerne l'importance de suivre le modèle du Messager d'Allah (Salla Allahu 'alayhi wa salam) dans ses paroles, ses actes et ses états. Ainsi, Allah ('Azza wa Jalla) a ordonné aux gens de le suivre, le jour de la bataille des coalisés [al-Ahzâb], dans son endurance, dans son appel à l'endurance, dans sa lutte, son combat et dans l'attente de la victoire de la part de son Seigneur ('Azza wa jalla). Que Ses prières et Son salut soient toujours sur le Prophète jusqu'au jour de la Rétribution. »
Allah ('Azza wa jalla) a mentionné l'obéissance au Messager (Salla Allahu 'alayhi wa salam) et le fait de le suivre dans environ quarante citations du Coran. En effet, les âmes on besoin de ce qu'il a apporté et de le suivre plus qu'ils n'ont besoin de boire et manger. Car ne pas boire et manger conduit à la mort dans la vie présente. Mais si l'obéissance à l'Envoyé (Salla Allahu 'alayhi wa salam) et le fait de le suivre sont absents cela mène au châtiment et au malheur perpétuel.

  


Qu’est-ce que l’islam ?



Définition :
L’islam peut être définit de plusieurs manières :
Première définition :
La première définition est énoncée dans le hadith de l’Ange Gabriel dans lequel il se présente au Messager de Dieu (que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui) sous une forme humaine lui posant des questions en présence des compagnons dans le but de leur apprendre leur religion. « Informe-moi de ce qu’est l’islam ? » dit l’Ange Gabriel. « L’islam » répondit le Prophète (que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui) « est que tu attestes qu’il n’est de dieu que Dieu et que Mohammad est le Messager de Dieu ; que tu accomplisses la « salat », t’acquittes de la « zakat », jeunes le mois de Ramadan et accomplisses le Pèlerinage à la Maison sacrée si tu en as les moyens » (hadith rapporté par Mouslim). Ainsi, l’islam est défini par ses éléments constitutifs cités dans ce hadith.
Deuxième définition :
L’islam est la soumission avec volonté à la volonté de Dieu. Cette soumission doit être volontaire et non pas coercitive[1] car en réalité tout être est soumis à Dieu dans la mesure où il est soumis aux lois universelles qui régissent l’univers et qui émanent de Dieu. C’est dans ce sens que Dieu dit : « Désirent-ils une autre religion que celle d’Allah, alors que se soumet à Lui, bon gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et sur la terre, et que c’est vers Lui qu’ils seront ramenés ? » (Coran s 3 v 83). Ainsi, toute créature, y compris l’être humain, est dépendante de Dieu et de Ses lois universelles. Mais, cette soumission coercitive n’implique, dans l’au-delà, ni rétribution ni sanction. Quant à la soumission volontaire, elle représente l’essence de l’islam, et c’est en fonction de celle-ci que se réalise la rétribution. Cette soumission volontaire se manifeste par la conformité aux lois de Dieu avec acceptation et contentement, sans restriction, sans condition et sans contestation. Dans ce sens, « l’islam correspond à la soumission volontaire à la volonté de Dieu, et ceci se manifeste par la conformité aux lois de Dieu révélées à Son Messager Mohammad (que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui) qui a reçu pour ordre de les transmettre aux gens ». C’est dans ce sens que Dieu dit : « Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’ai agréé l’islam comme religion pour vous » (Coran s 5 v 3).
Troisième définition :
L’islam est l’organisation complète dont les lois, révélées par Dieu et transmises par Son Messager Mohammad (que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui), englobe tous les aspects de la vie et de la morale.
Quatrième définition :
L’islam correspond à l’ensemble des lois que Dieu a révélées à Son Messager Mohammad (que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui) concernant le dogme, le morale, le culte, les affaires sociales et les informations mentionnées dans le Coran et la Sunna (tradition prophétique). Or, ce que Dieu a révélé correspond au Coran et à la Sunna dans lesquels se trouvent toutes les lois qui constituent la religion de Dieu, à savoir, l’islam.
Cinquième définition :
L’islam est la véritable réponse aux trois questions existentielles qui ne cessent de préoccuper l’être humain depuis l’antiquité et qui traversent l’esprit de tout à chacun dans ses moments d’isolement et de méditation ; d’où ? Pourquoi ? Vers où ? D’où je viens ? Pourquoi suis-je là ? Où vais-je ?
Les réponses à ces questions définissent l’islam.
A propos de la première question, « d’où je viens ? », Dieu dit :
« Ô hommes ! Si vous doutez au sujet de la résurrection, c’est Nous qui vous avons créés de terre, puis d’une goutte de sperme, puis d’une adhérence, puis d’un embryon formé aussi bien qu’informe pour vous montrer (Notre Omnipotence) et Nous déposons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu’à un terme fixé. Puis Nous vous en sortirons à l’état de bébé, pour qu’ensuite vous atteigniez votre maturité. Il en est parmi vous qui meurent jeunes tandis que d’autres parviennent au plus vil de l’âge si bien qu’ils ne savent plus rien de ce qu’ils connaissaient auparavant » (Coran s 22 v 5).
« Nous avons certes créé l’homme d’un extrait d’argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide. Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence ; et de l’adhérence Nous avons créé un embryon ; puis de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l’avons transformé en une tout autre création. Gloire à Allah le meilleur des créateurs » (Coran s 23 v 12-14)
« … qui a bien fait tout ce qu’Il a créé. Et Il a commencé la création de l’homme à partir de l’argile, puis Il tira sa descendance d’une goutte d’eau vile (le sperme), puis Il lui donna se forme parfaite et lui insuffla de Son esprit. Et Il vous a assigné l’ouïe, les yeux et le cœur. Que vous êtes peu reconnaissants ! » (Coran s 32 v 7-9)
« S’est-il écoulé pour l’homme un laps de temps durant lequel il n’était même pas une chose mentionnable ? En effet, Nous avons créé l’homme d’une goutte de sperme mélangés (à caractéristiques différentes) pour le mettre à l’épreuve. C’est pourquoi Nous l’avons fait entendant et voyant » (Coran s 76 v 1-2)
« Que l’homme considère donc de quoi il a été créé. Il a été créé d’une giclée d’eau sortie d’entre les lombes et les côtes (de l’homme et de la femme) » (Coran s 86 v 5-7)
D’après ces versets, Dieu a créé,  à l’origine, l’être humain  de terre, puis ce dernier s’est reproduit à partir du premier être humain qui est Adam (BDSL). Dès sa première création, l’être humain fut crée sous sa forme la plus parfaite.
A propos de la deuxième question, « pourquoi suis-je là ? », Dieu dit :
« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent » (Coran s 51 v 56). Or, l’adoration consiste à connaître Dieu, à l’aimer, à se soumettre à Lui et à se conformer à la voie qu’il a tracée à l’être humain dans le but de le réformer et de lui procurer le bonheur dans ce bas-monde et dans l’au-delà. L’adoration correspond également à un amour absolu accompagné d’une soumission complète. Ainsi, Dieu a créé l’être humain pour que ce dernier l’adore dans le sens le plus large de ce terme.
En réponse à la troisième question, « Où vais-je ?, Dieu dit :
« Ô homme ! Toi qui t’efforces vers ton seigneur sans relâche, tu Le rencontreras alors » (Coran s 84 v 6)
« C’est Allah qui commence la création, ensuite Il la refait ; puis, vers Lui vous serez ramenés » (Coran s 30 v 11)
« … Ensuite, vers votre Seigneur sera votre retour : Il vous informera alors de ce que vous faisiez … » (Coran s 39 v 7)
« Et que tout aboutit, en vérité, vers ton Seigneur » (Coran s 53 v 42)
« Mais c’est vers ton Seigneur qu’est le retour » (Coran s 96 v 8)
Ces versets déterminent clairement la destinée de l’être humain après sa mort, à savoir, qu’il retournera vers Dieu pour rendre des comptes sur tout ce qu’il a accompli sur terre. Ainsi, sa demeure éternelle, le paradis ou l’Enfer, sera en fonction de ces actions.
Sixième définition :
L’islam est la véritable voie qui procure à l’être humain l’harmonie, le bien-être et le bonheur. C’est le remède à tous les maux des êtres humains, le chemin droit qui assure la rectitude à celui qui l’emprunte et le préserve de l’égarement. Dieu dit : « Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants » (Coran s 17 v 82), « Dis : « Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison » » (Coran s 41 v 44).
L’islam est la religion qui correspond à l’aspiration naturelle « fitra » de l’être humain dans la mesure où, bien expliqués et présentés, ses lois et enseignements correspondent parfaitement à la nature humaine.
Toutes ces définitions sont complémentaires. La diversité des définitions permet de choisir la définition la plus appropriée à l’interlocuteur.

      ( Moncef Zenati, d’après « ousoul ad-da’wa » (les fondements de la prédication) de ‘Abd al-Karim Zaydan )


[1] – sous la contrainte

Versets à méditer: Endure avec patience ... آيات لِلتَّدَبُّر: فَٱصۡبِرۡ لِحُكۡمِ رَبِّكَ


فَٱصۡبِرۡ لِحُكۡمِ رَبِّكَ وَلَا تَكُن كَصَاحِبِ ٱلۡحُوتِ إِذۡ نَادَىٰ وَهُوَ مَكۡظُومٌ۬ (٤٨) لَّوۡلَآ أَن تَدَٲرَكَهُ ۥ نِعۡمَةٌ۬ مِّن رَّبِّهِۦ لَنُبِذَ بِٱلۡعَرَآءِ وَهُوَ مَذۡمُومٌ۬ (٤٩) فَٱجۡتَبَـٰهُ رَبُّهُ ۥ فَجَعَلَهُ ۥ مِنَ ٱلصَّـٰلِحِينَ (٥٠) وَإِن يَكَادُ ٱلَّذِينَ كَفَرُواْ لَيُزۡلِقُونَكَ بِأَبۡصَـٰرِهِمۡ لَمَّا سَمِعُواْ ٱلذِّكۡرَ وَيَقُولُونَ إِنَّهُ ۥ لَمَجۡنُونٌ۬ (٥١) وَمَا هُوَ إِلَّا ذِكۡرٌ۬ لِّلۡعَـٰلَمِينَ (٥٢) 
Endure avec patience la sentence de ton Seigneur, et ne sois pas comme l’homme au Poisson [Jonas] qui appela (Allah) dans sa grande angoisse. (48) Si un bienfait de son Seigneur ne l’avait pas atteint, il aurait été rejeté honni sur une terre déserte, (49) Puis son Seigneur l’élut et le désigna au nombre des gens de bien. (50) Peu s’en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent le Coran, ils disent: «Il est certes fou!» (51) Et ce n’est qu’un Rappel, adressé aux mondes! (52)