Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mardi 23 octobre 2018

Les 40 hadiths Qodsi avec commentaire: Hadith 18 - Je suis tombé malade et tu ne M'as pas rendu visite-الأحاديث القدسية


Abû Hurayra  Radhi Allah 'Anhou a rappoté que L'Envoyé de Dieu  Salla-llah allahi wa salam a dit : " Dieu , honoré et glorifié , dit le Jour de la Résurrection :" ô fils d'Adam ! Je suis tomber malade et tu ne m'as pas rendu visite ". Il lui dit : " Seigneur ! Comment serais-Tu malade pour que je Te rende visite alors que Tu es le Seigneur et Maître de l'univers ? " Il répond : " N'as tu pas su que Mon serviteur untel est tombé malade et tu ne lui a pas rendu visite ? N'as tu pas su que si tu lui avais rendu visite , tu M'aurais trouvé auprés de lui ? " ô fils d'Adam ! Je t'ai demandé de me nourir et tu ne M'as pas nourri " Il dit : " Seigneur ! Comment pouvais-je Te donner à manger , tu aurais trouvé cela auprés de Moi ? ô fils d'Adam ! Je t'ai demandé à boire et tu ne me l'as pas donné ". Il dit " Seigneur ! Comment pouvais-je Te donner a boire , Toi le Seigneur et Maître de l'univers ? " Il dit : " Mon serviteur untel t'a demandé à boire et tu le lui as refusé. N'as tu pas su alors que si tu lui avais donné à boire , tu aurais trouvé cela auprés de Moi ? ".
عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ قَالَ: قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ
 
إِنَّ اللَّهَ عَزَّ وَجَلَّ يَقُولُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ: يَا ابْنَ آدَمَ، مَرِضْتُ فَلَمْ تَعُدْنِي قَالَ: يَا رَبِّ كَيْفَ أَعُودُكَ وَأَنْتَ رَبُّ الْعَالَمِينَ؟ قَالَ: أَمَا عَلِمْتَ أَنَّ عَبْدِي فُلَانًا مَرِضَ فَلَمْ تَعُدْهُ؟ أَمَا عَلِمْتَ أَنَّكَ لَوْ عُدْتَهُ لَوَجَدْتَنِي عِنْدَهُ. يَا ابْنَ آدَمَ: اسْتَطْعَمْتُكَ فَلَمْ تُطْعِمْنِي، قَالَ: يَا رَبِّ وَكَيْفَ أُطْعِمُكَ وَأَنْتَ رَبُّ الْعَالَمِينَ؟ قَالَ: أَمَا عَلِمْتَ أَنَّهُ اسْتَطْعَمَكَ عَبْدِي فُلَانٌ فَلَمْ تُطْعِمْهُ؟ أَمَا عَلِمْتَ أَنَّكَ لَوْ أَطْعَمْتَهُ لَوَجَدْتَ ذَلِكَ عِنْدِي. يَا ابْنَ آدَمَ: اسْتَسْقَيْتُكَ فَلَمْ تَسْقِنِي، قَالَ: يَا رَبِّ كَيْفَ أَسْقِيكَ وَأَنْتَ رَبُّ الْعَالَمِينَ؟ 
قَالَ اسْتَسْقَاكَ عَبْدِي فُلَانٌ فَلَمْ تَسْقِهِ، أَمَا إِنَّكَ لَوْ سَقَيْتَهُ لَوَجَدْتَ ذَلِكَ عِنْدِي
رواه مسلم

Commentaire

La santé compte parmis les biens les plus précieux dont Dieu a comblé l'homme , car elle lui permet de jouir des bienfaits de la vie et de s'acquitter de la meilleur manière de ses devoirs tant temporels que religieux. Quant à la maladie , elle l'empêche de goûter à ces bienfaits et à remplir convenablement ses obligations. L'Envoyé de Dieu  Salla-llah allahi wa salam a dit : " Empressez-vous d'accomplir de bonne oeuvres avant que l'une de ces sept choses ne vous empêche : une pauvreté qui vous accapare ; une richesse qui vous porte à la démesure ; une maladie qui ruine votre santé (...)"1At-tirmidhî.

Mais si la maladie constitue une épreuve qui immobilise l'homme , elle lui offre l'occasion de se purifier de ses péchés et de bénéficier de la compagnie et de la présence divines. Ne pouvant jouir des bienfaits , le malade se voit comblé de la présence du Bienfaiteur par excellence. Certes la maladie est un mal , mais c'est un mal qui renferme des trésors de bien pour qui sait le découvrir.

La maladie peut rapprocher l'homme de Dieu, pour autant qu'il sache en tirer profit et qu'il fasse preuve de patience.
Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam ne dit-il pas : " Que l'affaire du croyant est étonnante ! Tout lui est bénéfique , et cela n'est réservé qu'au croyant. Si un bien le touche , il en remercie Dieu et ceci est un bien pour lui. Et si un malheur le frappe il le supporte , et cela est aussi un bien pour lui. "

C'est pourquoi le croyant voit le bon côté de la maladie et la conçoit comme un moyen de se purifier , de jouir de la proximité de Dieu et gravir les degrés menant à Lui. Il privilégie la patience et la confiance en Dieu ( Tawakkul) et endure l'épreuve, qu'elle revête l'aspect de la maladie ou autre , ce qui l'aide à l'accepter et à la supporter.

L'acceptation de la maladie indique l'agrément du décret divin , ce qui allège le poids de celle-ci et ouvre la porte de l'intimité avec Dieu.

La maladie a aussi cette vertu qu'elle éveille la conscience de l'homme quant aux bienfaits de Dieu dans ce monde , notamment celui de la santé.

Dans ce hadtihs divin , Dieu dit : " Je suis tombé malade " honorant ainsi Son serviteur malade et le rapprochant de Lui. Sinon la maladie est un phénomène qui concercne les seules créatures de Dieu et nullement Dieu , créateur de la maladie, Dieu dit aussi " N'as tu pas su que si tu lui avais rendu visite , tu M'aurai trouvé auprès de lui ? " ce qui veut dire que celui qui rend visite à un malade en nourrissant une bonne intention , se voit récompensé par Dieu pour cette action qui réconforte le malade et consolide les liens sociaux et humains. De même lorsque Dieu dit : " Ne sais-tu pas que si tu lui avais donné à manger , tu aurais trouvé cela auprès de Moi ?" , cela implique que le serviteur bienfaiteur se voit inscrire une rétribution à la mesure de son action désintéressée.

Un pieux a dit :" Seigneur ! J'ai honte de Te demander rétablissement et santé , car ce serait comme si je renonçais à Ta compagnie ". Une telle attitude ne suppose pas pour autant l'abandon des mesures que l'on pour atteindre la guérison , l'Islam ayant incité à se soigner. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam a dit a ce sujet " Serviteurs de Dieu ! Soignez-vous, car Dieu , exalté soit-il, n'a pas créé une maladie qu'il n'ait créé son remède, hormis la vieillesse " L'on doit se soigner en n'oubliant pas que Seul Dieu guérit et que le médecin qui nous ausculte ainsi que les médicaments qu'il nous prescrit et que l'on prend sont des moyens ( ashâb) auxquels il faut recourir. Dieu dit " Celui qui m'a créé , donc me guide.Lui me donne a boire et à manger , qui guérit en cas de maladie " 26,78-80 ; " Si Dieu te touche d'une douleur, nul autre que Lui ne peut t-en délivrer, s'il touche d'un bien , c'est qu'Il est Omnipotent" 6, 17.
Les hadiths divin est ce que le Prophète de l'Islam  Salla-llah allahi wa salam a transmis à sa communauté comme étant a parole de Dieu sans toutefois procéder du Coran ni posséder le caractère inimitable de celui-ci. Il ne traite pas des régles juridiques , mais porte l' âme a aller au devant des actes de piété , des bons caractères. Il l'incite aussi a aimer Dieu et a quêter son agrément. Le présent ouvrage se propose d'exposer les plus connus et les plus authentiques parmi les hadits divins et d'en donner l'explication puissé dans les références islamiques les plus connues et les plus affirmées.Le lecteur trouvera sûrement dans ces textes expliqués de quoi nourri , revivifier sa spiritualité et découvrira par leur truchement l'ampleur de l'océan de la miséricorde divine.


Aucun commentaire: