Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

dimanche 7 octobre 2018

Les 40 hadiths Qodsi avec commentaire:Hadith 10 -Le Jeûne M'appartientet c'est Moi qui le récompenseالأحاديث القدسية


Commentaire

- "le jeûne est pour Moi " : c'est-à-dire : parmi toutes les autres actions, le jeûneur n'a pas de part dans le jeûne, ou il n'adore personne d'autre que moi avec le jeûne, ou c'est un secret entre Moi et Mon serviteur, il l'accomplit seulement pour Moi.

- "et c'est Moi qui en donne la récompense" : certains ont dit que la signification est : le jeûne M'appartient et il ne t'appartient pas, c'est-à-dire qu'il ne Me convient pas de manger et de boire, et le fait que tu entres dans le jeûne, c'est parce que Je te l'ai légiféré, alors c'est Moi qui en donne la récompense ; c'est comme s'Il disait : J'en suis la récompense, parce que l'attribut concernant le fait de s'élever au-dessus de la nourriture et de la boisson n'est que pour Moi, et tu l'accomplis alors que cela ne t'appartient pas, mais tu es décrit par cela lorsque tu jeûnes, et tu fais une chose que je fais.  

-"[Un homme] abandonne sa passion sexuelle, sa nourriture et sa boisson pour l'amour de Moi.
" : c'est-à-dire les envies sexuelles, et ceci est indiqué par le hadith d'Ibn Khouzaymah : "…et les rapports sexuels avec son épouse, pour Moi" ; et ce qui est encore plus évident, la version : "…la nourriture, la boisson et les rapports sexuels". 

 Ce-qui correspond à s'abstenir soi-même et se retenir de faire quelque chose, et tu as retenu ton âme par Mon ordre de ce que tu lui donnes comme nourriture et boisson et les rapports sexuels

-  "Le jeûne est tel un bouclier" : c'est-à-dire une protection et un voile contre les péchés, parce qu'il coupe les envies et les affaiblit. Et il est dit qu'il est une protection contre l'enfer, parce qu'il correspond à s'abstenir des envies et l'enfer est entouré par les envies [les envies sexuelles et les autres envies].
At-Tirmidhi et Sa'îd ibn Mansour ont rapporté : "Un protection contre l'enfer".
Et Ahmed a rapporté d'Abou 'Oubaydah ibn Al-Djaraah : "Le jeûne est une protection tant qu'il ne la déchire pas", et Ad-Daarimi a ajouté : "avec la médisance", c'est-à-dire : "tant qu'il ne la déchire avec la médisance".
Par conséquent, étant donné que le jeûneur s'abstient de commettre les péchés dans ce monde, le jeûne est un voile pour lui contre l'enfer ; alors il le défendra dans l'au-delà.

il a dit : "Le jeûneur a deux joies, une joie au moment de rompre son jeûne", et c'est une joie pour son âme bestiale ; " et une joie lorsqu'il rencontrera son Seigneur", et c'est une joie pour son âme divine. Donc, le jeûne lui a causé la rencontre avec Allah (qu'Il soit exalté), et c'est le fait de Le voir (qu'Il soit glorifié et exalté). 

" L'haleine celui qui jeûne est meilleure en estimation pour Dieu que le parfum du musc."
C'est-à-dire le fait que l'odeur de la bouche du jeûneurs change parce que leurs estomacs est vide;
 lorsqu'ils arrivent au soir, l'odeur de leurs bouches est meilleure auprès d'Allah que l'odeur du musc.


Aucun commentaire: