Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

jeudi 4 août 2016

La vie ne vaut que par sa conclusion et les actes par leur fin. "Fawâ’id Ibn Al-Qayyim"



Celui qui perd ses ablutions avant le salut final annule ce qui a précédé de la prière.
Celui qui mange avant le coucher du soleil perd complètement son jeûne.
Et celui qui œuvre mal à la fin de sa vie rencontre son Seigneur dans cet état.
Si tu donnes une bouchée de nourriture en aumône, tu la retrouveras dans l’au delà, mais c’est l’avidité qui te nuit. Combien de fois la récompense divine est venue à toi et s’est postée devant ta porte ! Mais elle a été repoussée par ton gardien nommé « plus tard », « peut être », « nous verrons ».
Comment réussir avec une foi insuffisante , un espoir démesuré en ce bas monde , une maladie du cœur pour laquelle il n’y a ni médecin ni visiteur , des passions éveillées , une raison assoupie , perdue dans sa confusion , indécise dans son ivresse , plongeant dans les profondeurs de son ignorance , mal à l’aise avec son Seigneur , épanouie avec Ses créatures .
Parler des gens est son fruit et sa subsistance, et évoquer Allah est sa prison et sa mort.
Il n’accorde à Allah ta’ala qu’une part infime de ses actes apparents, 
alors que son cœur et sa certitude vont à d’autres.
Que périsse celui dans le cœur duquel il reste une place pour autre que Toi.
Et dont les vauriens profitent pour l’occuper.

La vie ne vaut que par sa conclusion et les actes par leur fin. "Fawâ’id Ibn Al-Qayyim"



Celui qui perd ses ablutions avant le salut final annule ce qui a précédé de la prière.
Celui qui mange avant le coucher du soleil perd complètement son jeûne.
Et celui qui œuvre mal à la fin de sa vie rencontre son Seigneur dans cet état.
Si tu donnes une bouchée de nourriture en aumône, tu la retrouveras dans l’au delà, mais c’est l’avidité qui te nuit. Combien de fois la récompense divine est venue à toi et s’est postée devant ta porte ! Mais elle a été repoussée par ton gardien nommé « plus tard », « peut être », « nous verrons ».
Comment réussir avec une foi insuffisante , un espoir démesuré en ce bas monde , une maladie du cœur pour laquelle il n’y a ni médecin ni visiteur , des passions éveillées , une raison assoupie , perdue dans sa confusion , indécise dans son ivresse , plongeant dans les profondeurs de son ignorance , mal à l’aise avec son Seigneur , épanouie avec Ses créatures .
Parler des gens est son fruit et sa subsistance, et évoquer Allah est sa prison et sa mort.
Il n’accorde à Allah ta’ala qu’une part infime de ses actes apparents, 
alors que son cœur et sa certitude vont à d’autres.
Que périsse celui dans le cœur duquel il reste une place pour autre que Toi.
Et dont les vauriens profitent pour l’occuper.