Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mercredi 20 juillet 2016

Celui qui ne connait pas son âme ne connait pas son Créateur. "Fawâ’id Ibn Al-Qayyim"

Celui qui ne se connait pas lui même, comment connaîtrait il son Seigneur ?
Sache qu’Allah ta’ala a créé dans ta poitrine une maison, qui est ton cœur.
Il y a ensuite placé au beau milieu un trône pour Le connaitre, sur lequel s’établit Sa transcendance absolue.
Allah est donc établi sur Son trône en personne, distinct de Ses créatures.
Et Sa transcendance absolue, qui consiste à Le connaître, L’aimer et L’unifier,
est établie sur le trône du cœur.
Ce trône est recouvert du tapis de la satisfaction.
A sa droite et à sa gauche se trouvent les ordres et les interdits.
Une porte donnant sur le jardin de Sa miséricorde, de Sa compagnie et du désir de Le rencontrer lui est ouverte.
Ce jardin est arrosé par l’ondée de Ses paroles, et poussent alors plantes odoriférantes et arbustes fruitiers correspondant aux actes d’obéissance, aux formules d’unicité, de glorification, de louange et de sacralisation. Au milieu de ce jardin se trouve l’arbre de la connaissance d’Allah qui donne ses fruits à tout instant par la grâce de son Seigneur.
Ses fruits sont l’amour d’Allah, le retour vers Lui, Sa crainte, la joie de Le connaitre et d’être proche de Lui. Allah irrigue ce jardin par la méditation sur Ses paroles, le fait de les comprendre et de mettre en pratique Ses recommandations.
Allah ta’ala a placé dans cette demeure une lampe qu’Il éclaire par la lumière de Sa connaissance, de la foi en Lui et de Son unicité.
Son combustible est issu d’un olivier béni, ni oriental ni occidental, dont l’huile semble éclairer sans même que le feu ne la touche.
Allah ta’ala a entouré cette demeure d’un mur empêchant les fléaux, les semeurs de troubles et les êtres susceptibles d’abîmer le jardin d’y entrer, afin que leurs méfaits ne l’atteignent pas.
Il y a placé des anges gardiens qui le protègent de jour comme de nuit. Puis le propriétaire de la demeure et du jardin, étant informé de l’identité du locataire (la transcendance absolue d’Allah),
se souciera essentiellement de ranger la demeure et de la remettre en ordre afin que le locataire
s’en satisfasse.
S’il se rend compte du moindre désordre ou désorganisation, il s’empressera d’y remédier de peur que le locataire ne quitte la demeure.
Quel locataire de choix, et quelle belle demeure ! Gloire à Allah, Seigneur des mondes !
Quelle grande différence existe entre cette demeure et cette autre, ou règne le chaos, devenue un repère pour les insectes et la vermine, ou les ordures et immondices sont déposés.
Quiconque cherche un endroit isolé pour y faire ses besoins trouvera en cette demeure l’endroit idéal, car personne n’y habite ni ne la surveille.
C’est un lieu adéquat pour faire ses besoins, car elle est obscure et dégage une odeur
nauséabonde. Le chaos y est roi et les ordures l’emplissent.
Personne ne s’y sent à l’aise ni ne peut y élire résidence, hormis les créatures habitués à un tel décor, comme les insectes, les vers et la vermine.
On y trouve Satan assis sur le trône, lui même couvert d’un tapis d’ignorance ballotté par le vent des passions. A droite et à gauche du trône se trouvent les désirs. Une porte donne sur le champ de l’abandon, de la solitude, de l’inclination pour ce bas monde, de l’apaisement à y vivre, et du délaissement de l’au delà. Ce champs est arrosé par la pluie de l’ignorance, des passions, du polythéisme et de l’innovation, qui a fait pousser divers types d’épines, de fruits amers, et d’arbres sur lesquels poussent toutes sortes de péchés et de transgressions, comme les paroles futiles, pitreries, les histoires insolites, les plaisanteries , les farces , les poèmes parlant d’amour charnel et de vins, poèmes qui incitent à transgresser les interdits et dissuadent d’accomplir les actes d’obéissance.
Au milieu du champ se trouve l’arbre de l’ignorance d’Allah et du détournement à Son égard.
Cet arbre donne ses fruits à tout instant.
Ces fruits sont la perversion, les péchés, la musique, les jeux, la débauche, le fait d’être influencé par toutes les modes, et de suivre tous ses désirs.
Ses autres fruits sont les soucis, l’angoisse, la tristesse et la douleur, mais ceux là sont dissimulés par le fait que l’âme est occupée par ses distractions et ses divertissements. Lorsqu’elle sortira de son état
d’ébriété, elle sera alors en proie à tout souci, angoisse, tristesse, préoccupation et vie pénible.
L’irrigation de cet arbre consiste à suivre ses passions, espérer une longue vie et être insouciant.
Cette demeure est obscure et abandonnée au chaos est vouée à elle même : rien n’empêche les semeurs de roubles, les animaux, les corrupteurs et les saletés d’y pénétrer.
Gloire à Celui qui a créé la première et la seconde demeure.
Quiconque connaît sa demeure, le rang qu’occupent son locataire et l’importance des trésors, des richesses et des moyens qui s’y trouvent, pourra profiter de sa vie et de son âme.
Quiconque l’ignore, ignore par la même occasion la réalité de son âme et aura gâché son bonheur.
Et c’est d’Allah que provient l’aide.