Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

lundi 18 juillet 2016

L’endurance envers la cruauté par l’Imam Ibn Hazm al Andalusi


L’endurance envers la cruauté se divise en trois parties :
- La patience avec celui qui est plus fort que toi
- La patience avec celui moins fort que toi
- La patience avec celui qui ne peut t’atteindre et que toi tu ne peux atteindre.
La première : c’est de l’humiliation et de l’avilissement. 
Ce qui ne fait pas partie des vertus.
Celui qui craint ce qu’il ne peut endurer doit l’abandonner et s’en éloigner.
La deuxième: c’est de la bienfaisance, de la magnanimité et de la clémence en vérité:
une qualité des vertueux.
Et la troisième : se divise en deux parties : soit la cruauté par erreur de quelqu’un qui 
connait le blâme de ce qu’il a commis et le regrette ; la patience dans ce cas est une 
bienfaisance et une obligation, et c’est de la clémence en vérité.
Toutefois, celui qui ne connait pas sa propre valeur et croit qu’il peut agir avec
arrogance sans regretter ce qu’il a commis, la patience est avilissement  pour le
patient et encouragement de celui avec qui on se montre patient. 
Car il deviendra de plus en plus arrogant, l’ignorer relève donc du ridicule.
Il est correct de lui montrer qu’il est possible de triompher de lui mais que l’on ne s’en
est point soucier uniquement par mépris pour lui et pour se préserver de le lui reprocher.
Quant à la cruauté des ignobles, elle ne peut être sanctionnée que par une correction exemplaire.