Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mardi 22 décembre 2015

La demeure spirituelle de l’humanité par Ibn Al-Qayyîm Jawziyyah




Parmi les demeures qu’inclut la parole d’Allah : "C’est Toi que nous adorons et c’est à Toi que nous demandons aide" , il y a la demeure de l’humanité -al-murû’a-.

C’est l’adoption des qualités humaines par lesquelles l’homme se distingue de l’animal et du diable le damné. Dans l’âme il y a trois « hérauts » qui s’arrachent [l’individu] :

  • un « héraut » qui l’invite à adopter les qualités du diable, comme l’orgueil, l’envie, la hauteur, l’insolence, le mal, l’agression, la corruption et la tromperie.
  • un « héraut » qui l’invite à préférer les qualités des animaux telle la concupiscence.
  • un « héraut » qui l’appelle aux qualités des anges, comme la bienfaisance, le conseil, la piété, la science et l’obéissance.
La réalité de l’humanité consiste à détester les deux premiers « hérauts » et à répondre au troisième. Le manque d’humanité, voire son inexistence, consiste à se laisser happer par les deux premiers « hérauts » et à se tourner vers leur appel là où ils se trouvent.

L’humanité réside donc dans la désobéissance à ces deux « hérauts » et l’obéissance au troisième, comme a dit un des pieux prédécesseurs : « Allah a créé les anges : des êtres dotés de raison et sans concupiscence, Il a créé les bêtes avec la concupiscence, sans la raison, et Il a créé la descendance d’Adam en mettant en eux la raison et la concupiscence. Celui dont la raison prédomine sur la concupiscence rejoint les anges et celui dont la concupiscence prédomine sur la raison rejoint les bêtes. » C’est pourquoi on a défini l’humanité comme étant la prédominance de la raison sur la concupiscence.

Les jurisconsultes la définissent comme étant l’utilisation par le serviteur de ce qui l’embellit et le pare et son abandon de ce qui le souille et l’enlaidit.

Certains savants disent que c’est l’utilisation de toute vertu bonne et l’éloignement de toute vertu mauvaise.

La réalité de l’humanité consiste en fait en l’éloignement des paroles, des mœurs et des œuvres viles et infâmes.

L’humanité de la langue c’est son éloquence, sa bonté, sa douceur, bref une langue comparable à un arbre fruitier dont on cueille facilement les fruits.

L’humanité du caractère c’est sa largeur et son ouverture à l’ami comme à l’ennemi.

L’humanité relative à l’argent c’est de parvenir par sa dépense à des suites louables, sur le plan de la raison, de l’usage commun et de la Loi.

L’humanité de la dignité c’est son octroi à celui qui en a besoin.

L’humanité de la charité c’est de s’empresser de la faire, de la faciliter, de l’assurer avec abondance, de ne pas s’en enorgueillir lors de son octroi et de l’oublier après l’avoir accordée.

Quant à l’humanité qui réside dans l’abandon, c’est le renoncement à la dispute, à la reproche, à la revendication et à la polémique.

Les actes sont une construction dont la foi est la fondation. "Fawâ’id Ibn Al-Qayyim"

Quiconque désire élever sa construction doit en fortifier les fondations, les renforcer et s’en préoccuper en premier lieu. En effet, la hauteur d’une construction dépend de la fortification des fondements et de leur renforcement. Les actes et les degrés sont cette construction dont la
foi est le fondement. Plus le fondement est ferme, plus il supportera la construction qui pourra alors s’élever. Si une partie de la construction s’écroule, on pourra alors facilement la reconstruire. Si en revanche le fondement n’est pas inébranlable, la construction ne pourra s’élever, ni même être stable. Et si une partie des fondations s’effondre, toute la construction s’écroulera ou presque.
Le sage aura donc pour ambition de fortifier et de renforcer les fondations.
Quand a l’ignorant,il tente d’élever sa construction sans fondements:très vite,son bâtiment s’effondrera.
Allah dit:« Lequel est plus méritant ? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l'agrément d’Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d'une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l'Enfer ? Et Allah ne guide pas les gens injustes. »
[Sourate 9 verset 109]
Les fondations sont aux œuvres ce que les forces sont au corps humain.
Si les forces sont vigoureuses, elles supporteront le corps et empêcheront que beaucoup de maux ne
l’atteignent.
Si les forces sont faibles, elles auront du mal à supporter le corps et les maladies frapperont ce dernier de plein fouet.
Fais donc en sorte que ta construction repose sur les fondations de la foi.
Si les parties supérieures de ta construction ou son plafond tombent en décrépitude, il te sera plus facile de les rénover que d’avoir à faire l’effritement des fondations.
Ces fondations sont constituées de deux choses :
La première : Connaitre avec précision Allah, ses ordres, ses noms et attributs.
La seconde : Obéir exclusivement et avec soumission a Allah et son messager
en dehors de tout autre être.
Ces fondations sont tout ce qu’il y a de plus solide pour qui veut élever sa construction.
C’est en fonction de ces fondations que la construction peut s’ériger aussi haut qu’ont le désire.
Affermis donc tes fondations, préserve tes forces, pratique régulièrement la diète, pratique la purge si tu ressens en toi un surplus d’humeurs, chemine avec modération et tu atteindras ton but.
Si en revanche tes forces sont faibles, les substances néfastes toujours présentes et que tu ne pratique pas la purge, Tu peux dire adieu à la vie ,Car elle vient t’annoncer son départ imminent Lorsque ta construction sera érigée, blanchis-en les murs par le bon comportement et la bienfaisance a l’égard des gens. Puis entoure-la d’un rempart de vigilance pour qu’aucun ennemi n’y pénètre, ni qu’aucune faille n’apparaisse. Dresse des voiles sur les portes et ferme le plus grand portique en te taisant si tu crains les conséquences de tes propos. Conçoit une clé pour cette porte dont la matière sera la mention d’Allah, grâce a laquelle tu ouvriras et fermeras cette porte. C’est avec cette clé que tu ouvriras la porte et avec elle que tu la fermeras. Tu te seras ainsi construit une citadelle qui te protégera de tes ennemis. Elle sera tellement imprenable que même si l’ennemi [Satan] rodait en y cherchant une faille, il se  découragerait. Pense à inspecter ta construction régulièrement, car même si ton ennemi.
Le Prophète salla Allah ‘aleyhi wa salam a dit : « La foi est composée de plus de soixante dix ou plus de soixante branche, et la meilleure d'entre elles, c'est la prononciation de la formule : « il n'y a point de divinité en dehors d'Allah », la moindre d'entre elle est d'ôter le détritus qui se trouve sur le chemin, et la pudeur est une branches de la foi. » [Sahih Boukhari n°52 et Sahih Mouslim n°1599]
An-Nawawi -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : « Le Prophète, salla Allah 'aleyhi wa salam, attire ici l'attention sur le fait que la meilleur de ces branches est l'unicité d'Allah, branche qui incombe a tout le monde de mettre en pratique et avec laquelle aucune branche n'est acceptée tant que celle-ci n'est pas valable. » [Charh Sahih Mouslim 1/280 éditions Dar Abi Hayane]
La purge désigne le repentir et le surplus d’humeur les péchés désespère d’y pénétrer par le grand portique, il tentera d’en endommager les murs à l’aide des pioches que sont les péchés. Si tu négliges cet aspect, les murs du rempart seront tellement entamés qu’ils finiront par donner sur la construction. C’est alors que l’ennemi se trouvera a tes cotés dans la citadelle, et tu auras bien du mal à l’en faire sortir. Tu devras alors faire face à l’une des trois situations suivantes : Soit l’ennemi te vaincra et s’emparera de la citadelle. Soit il t’imposera d’y résider avec toi. Soit la lutte engagée contre lui te distraira d’intérêts plus importants encore, car tu seras occupé à obturer les fissures du rempart et à réorganiser la défense de la citadelle. Si l’ennemi parvient à s’introduire dans la citadelle par les fissures qu’il a pratiquées dans le rempart, trois fléaux s’abattront sur toi : La corruption se répandra dans la citadelle, les biens et les ressources s’y trouvant seront dévalisés, et l’ennemi dévoilera les points faibles du rempart à ses acolytes. Tu ne cesseras alors de repousser attaque sur attaque jusqu'à ce que tes forces te trahissent et que ta volonté te fasse défauts. Tu abandonneras alors la citadelle à tes ennemis. C’est la, la situation vécue par beaucoup d’individus face a Satan leur ennemi.
C’est pour cela qu’on les voit prêt a courroucé leur seigneur dans le but de satisfaire leur âmes, voire satisfaire une créature pareille à eux, qui ne peut leur causer préjudice ni leur être d’un quelconque intérêt. Il ils sont prêts à négliger les bénéfices de la religion pour engranger des bénéfices matériels. Ils s’épuisent pour obtenir ce qui ne durera pas pour eux. Ils sont avides de ce bas monde alors qu’il leur a tourné le dos. Ils délaissent négligemment l’au-delà alors qu’il vient à eux a grands pas. Ils désobéissent à leur seigneur en suivant leurs passions. Ils ne comptent que sur ce bas monde et s’attristent lorsque leur part leur échappe, mais ne s’attristent pas à l’idée que le paradis et ce qu’il contient risque de leur échapper. La joie que leur foi leur cause n’est que peu de chose comparée a la joie causée par l’or et l’argent. Ils corrompent la vérité par la fausseté, la droiture par l’égarement, le bien par le mal. Ils troublent leur foi par des conjectures et mélangent le licite et l’illicite. Ils sont perplexes face a l’incohérence de leurs pensées et de leurs réflexions et délaissent la droiture dont Allah leur a fait présent. Et ce qu’il y a de plus étonnant, c’est que l’ennemi utilise le propriétaire de la citadelle pour la détruire de ses propres mains. Et c’est auprès d’Allah que recherchons l’aide.