Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

jeudi 12 novembre 2015

« Et il n’est rien dont Nous ne possédions les réserves. » / " Fawâ’id " l’imam Ibn Al-Qayyim Al-Jawziyya

Allah ta’ala dit : « Et il n’est rien dont Nous ne possédions les réserves. »
(Sourate Al Hijr verset 21)
Ce verset recèle un véritable trésor, à savoir que l’on ne demande une chose qu’à celui qui
en possède les réserves et qui en détient les clefs.
Demander cette chose à autre que Lui revient à la demander à qui ne la possède pas
et ne peut se la procurer.
Quant à la parole d’Allah ta’ala :
« Et tout aboutit, en vérité, vers ton Seigneur. » (Sourate An Najm verset 42 )
Elle recèle aussi un immense trésor, à savoir que si une chose n’est pas voulue pour Allah et
n’a pas de lien avec Lui, elle tendra alors inexorablement vers la disparition et
l’inachèvement, car elle aura été faite pour ce vers quoi rien n’aboutit.
En effet, l’aboutissement de toute chose ne se fait qu’auprès de Celui vers qui les choses aboutissent.
Elles aboutissent ainsi vers Sa création, Sa volonté, Sa sagesse, Sa science.
Il est le but de toute volonté. Tout amour éprouvé dans un autre but que le Sien n’est que douleur et
châtiment. Tout acte accompli pour autre que Lui est caduc et voué à l’échec. Tout cœur qui
ne Lui est pas lié est malheureux et privé de son bonheur et de sa réussite. Tout ce que l’on
peut espérer se trouve ainsi dans le verset :
« Et il n’est rien dont Nous ne possédions les réserves. » (Sourate Al Hijr verset 21)
Et tout ce qui est voulue pour Lui est résumé dans le verset :
« Et tout aboutit, en vérité, vers ton Seigneur. » (Sourate An Najm verset 42)