Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

jeudi 15 octobre 2015

Connaître autrui n'est que science ; se connaître soi-même, c'est intelligence.

Connaître autrui n'est que science ; 
se connaître soi-même, c'est intelligence.

Celui qui pose une question est bête cinq minute, celui qui n'en pose pas l'est toute sa vie.

Celui qui pose une question est bête cinq minute, 
celui qui n'en pose pas l'est toute sa vie.
Proverbe Chinois 

Les origines de toutes les vertus et les vices par l’Imam Ibn Hazm al Andalusi

Les origines de toutes les vertus sont au nombre de quatre, d’elles se composent toute vertu :
la justice, la compréhension, la bravoure et la charité.
Les origines de tous les vices sont également au nombre de quatre, les opposés des origines,
des vertus qu’on a mentionnées : l’injustice, l’ignorance, la lâcheté et l’avarice.
La loyauté et la chasteté sont deux types de justice et de charité.
L’intégrité de l’âme est une vertu composée de bravoure, de charité et de patience.
La clémence est un genre unique de bravoure.
Et le contentement est une vertu qui comporte la générosité et la justice.
La voracité provient de la cupidité.
Cette dernière provient de l’envie, issue du désir.
Et le désir provient de l’injustice, l’avarice et l’ignorance.
L’avidité est à l’origine de plusieurs vices : la servilité, l’usurpation, la fornication, l’homicide,
la passion, le tourment causé par la pauvreté, et la convoitise.
Ces vices se situent entre l’avidité et la cupidité.
Toutefois, l’avidité est la manifestation de la cupidité de l’âme.
La modération est une vertu qui comporte la clémence et la patience.
L’honnêteté comporte la justice et la bravoure.
Ainsi tu fournis ce qui est juste à celui qui vient à toi avec ce qui est injuste.

La confusion entre les versets ambigus (Mutashâbih) et les versets péremptoires (Muhkam)




Les commandements coraniques ont été expliqués de manière claire et simple pour que les gens ayant la foi puissent facilement les respecter. Ils sont appelés les versets "péremptoires" (Muhkam) et constituent, selon les termes mêmes du Coran, le "noyau" ou la "partie-mère du Livre". 

Ils composent ainsi la base du Coran. 
Il existe également un autre type de versets coraniques qui sont les versets "ambigus" (Mutashâbih). 
Ce genre de versets contient diverses comparaisons et métaphores. 
Les gens sans connaissance coranique, mais avec des arrière-pensées, peuvent mal interpréter "les versets ambigus". 
Ceci est expliqué dans le Coran comme suit:
C'est Lui qui t'a révélé le Livre contenant des versets parachevés - qui en sont la base - et des versets ambigus. 

Les sceptiques s'attachent à ce qui est équivoque par esprit de contradiction ou en quête d'interprétation [tendancieuse], alors que son interprétation relève uniquement du savoir divin. 
Ceux qui ont approfondi la science diront : " Nous y ajoutons foi ! Tout [les versets de ce livre] émanent de Dieu ", car seuls ceux qui sont doués d'intelligence sont enclins à se remémorer(Coran, Âl 'Imrân - 3/7)

En effet, seul Dieu connaît la signification des "versets ambigus". Aucune interprétation en dehors de significations qu'Il nous donne ne reflète la vérité au sujet de ces versets. 

A travers l'histoire il y eut des personnes, des sectes et des mouvements pervers qui ont interprété les versets coraniques "ambigus", afin de servir leurs propres objectifs et espérances. Le verset ci-dessus affirme que c'est de la sédition et que seuls les gens au cœur mal orienté, plus spécifiquement ceux qui ont dévié du droit chemin, recourraient à de telles méthodes.

Le fait que seul Dieu connaisse le véritable sens de ces versets ambigus est bien indiqué dans le verset mentionné ci-dessus. 

Dieu peut révéler l'information nécessaire à l'interprétation de ces versets à qui Il veut. 
Pourtant, les gens ayant la foi acceptent tous ces versets ambigus, même si leur signification ne leur a pas été révélée. Ils ne s'abaisseraient jamais à faire des traductions perverses comme ceux qui souhaitent provoquer des conflits et dont les cœurs sont malsains.
 (extrait du livre: Comment les incrédules interprètent-ils le Coran) Harun Yahya