Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mardi 28 juillet 2015

Se rapprocher d’Allah (Soubhanahou wa Ta’ala): Cheminement personnel

          
Pour ouvrir ce chapitre, il me semble important de préciser que je ne suis pas responsable du destin divin qui m’a permis de devenir le premier membre de ma famille à reconnaître le message de l'islam. Recevoir et accepter la révélation correspond à une bénédiction inoubliable et à un véritable honneur décuplant la valeur des relations humaines, car évidemment il n’y a rien de plus beau, de plus fort, ni de plus sincère que l'amour en Dieu, puisque c’est éternel. Par conséquent, je remercie profondément le Seigneur de m’avoir guidé vers Lui aux alentours de mes vingt ans. Pourtant peu de temps avant ma conversion à l'islam, ma perception de la foi demeurait trouble et incompréhensible. Mais ce n'est pas étonnant car toutes les fausses croyances honteuses que les adultes imposent aux enfants dans le monde laïque, tels la croyance au père noël ou à la souris, brisent généralement la caractéristique naturelle du cœur à croire, à cause des rancunes dans l'espoir du merveilleux et des blessures dans la déception de la trahison, puisque j'ai moi même pleurer à l'âge de six ans après que mes parents aient reconnu m'avoir menti sur le père noël. Ainsi à l'âge adulte, ces circonstances ne peuvent que provoquer un brouillard psychologique dans le cheminement vers la croyance merveilleuse représentée par Dieu et Son Paradis. C'est pour ça probablement que je suis passé de l'impossibilité qu'il y ait un Être Suprême exempt de commencement et de fin, Omniscient et Omnipotent, à l'impossibilité qu'il n'y en ait pas un. L'explication des grandes causes de ma guidée semblera le prouver.          
Il faut savoir que ne pas être exposé aux textes des révélations et des actes cultuels pendant l'enfance rend difficile la compréhension du cheminement vers Dieu. En fait, il faut savoir que notre cœur détient une étincelle, dénommée "la fitra", permettant de ressentir la présence divine. Celle-ci est une émotion qui a été obtenue après un témoignage pré-existentiel de l'humanité reconnaissant la juste seigneurie du Créateur, puis qui fut conservée lors de l'envoi de l'âme dans le foetus. Ainsi afin de rendre légitime aux hommes leur droit à l'erreur, Dieu a fait oublié à l'esprit humain le souvenir de cette attestation tout en laissant sa valeur émotionnelle dans le coeur. Or pour que cette lumière intérieure éclaire suffisamment le sentiment sincère de foi en Dieu, elle doit être alimentée par la méditation, les paroles des textes sacrés et les actes religieux, afin de pouvoir s'intensifier:
(S7v172) «Et quand ton Seigneur tira des reins d’Adam sa descendance et les fit témoigner sur eux mêmes : « Ne suis-je pas votre Seigneur ? » Ils répondirent : « Mais si, nous en témoignons…» - afin que vous ne disiez point, au jour de la résurrection : « Vraiment, nous n’y avons pas fait attention »
(S24v35) « Allah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche (le corps) où se trouve une lampe (la fitra). La lampe est dans un récipient de cristal (le coeur) et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat ; son combustible (le rappel coranique) vient d’un arbre béni (Dieu) : un olivier ni oriental ni occidental dont l’huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Allah guide qui Il veut vers Sa lumière. Allah propose des paraboles aux hommes et Allah est Omniscient. » (S48v4) « C’est Lui qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi. A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre ; et Allah est Omniscient et Sage» (S32v2-4) « La Révélation du Livre, nul doute là-dessus, émane du Seigneur de l'univers. Diront-ils qu'il (Mouhamed) l'a inventé ? Ceci est, au contraire, la vérité venant de ton Seigneur pour que tu avertisses un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se guident. Allah qui a créé en six jours les cieux et la terre, et ce qui est entre eux. Ensuite Il S'est établi sur le Trône. Vous n'avez, en dehors de Lui, ni allié ni intercesseur. Ne vous rappelez-vous donc pas (votre témoignage) ? »Le Prophète (SBDSL) a dit : « Tout enfant connaît Allah à la naissance grâce à la fitra. Mais ce sont ses parents qui font de lui un juif, un chrétien ou un zoroastrien. » (URA)          
Cependant lors de mon adolescence, l'origine de la vie, le mystère de la mort, le miracle de la conscience humaine, les déserts de dunes de sable, les océans aux vagues perpétuelles, les montagnes aux sommets élevés, les forêts aux ombrages enchanteurs, les plaines fleuries aux senteurs agréables, le ciel parsemé de nuages soufflés par le vent, les douces pluies printanières, les fraîches aubes estivales, les belles couleurs automnales, les flocons aux formes géométriques symétriques d'une diversité infinie des neiges hivernales, les plaisants horizons ensoleillés, les ravissants arc-en-ciel courbés, les charmants clairs de lune étoilés, les merveilleuses aurores boréales, le spectaculaire vol de la Terre dans le cosmos et les magnifiques galaxies de l'univers m’ont toujours intrigué.          Mais c’est vers dix-sept ans, après le décès de ma grand-mère paternelle catholique qui était le seul membre de ma famille à m’avoir exprimé son étonnement sur l’existence, que ma curiosité sur la vie augmenta. En effet quand nous étions plus jeunes, je me rappelais qu'avec mes cousins, elle nous disait parfois gentiment : « lorsque je mourrai, j'essayerai de vous faire des signes s’il y a quelque chose après la mort. » Ainsi, curieusement, quelques temps après son décès, je me suis retrouvé au cours d'un rêve dans le couloir de son appartement assombri par la nuit. C'est alors que je l'ai vue calmement, sortir de la pénombre du bout du couloir. Elle se rapprochait progressivement de moi, portant sa belle robe à fleurs, sans un mot, et sans aucune expression sur le visage. Pendant sa lente marche vers moi, l'unique sentiment qui traversait mon esprit était celui de l'attente. Au bout d'un moment, elle finit par arriver tout près de moi, et doucement, me serra dans ses bras. A cet instant là, j'en fis de même, et seul l'amour se manifesta lors de cette étreinte. Une force invisible et des coïncidences étranges me poussèrent donc à m’interroger plus sérieusement sur le sens de la vie.
          L'exemple le plus frappant de l'originalité d'un signe est une anecdote qui arriva à mon cousin peu après sa conversion à l'islam.
Au cours d'une journée, il partit sur son scooter voir la mer à un endroit peu fréquenté et décida de s'asseoir sur la plage durant un moment. En scrutant l'océan comme le font beaucoup de gens, il passait sa main dans le sable pour se détendre. Pendant qu'il répétait ce geste, il trouva subitement une grosse clé enterrée qu'il décida de conserver, car elle lui rappelait quelque chose. Puis, après avoir parcouru le chemin du retour, il arriva devant la porte du local à vélos de son immeuble pour y ranger son scooter. C'est alors qu'il eut l'idée d'essayer la clé qu'il venait de trouver, et la porte s'ouvrit. Des coïncidences de ce
type, que l'on peut nommer des signes, sont particulièrement étonnantes et susceptibles de mériter une méditation sur ce genre d'événements : (S41v53) « Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose ? »Ext hadith : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu honoré et glorifié a dit : « Quiconque se rapproche de Moi d’un empan, Je Me rapproche de lui d’une coudée. Quiconque se rapproche de Moi d’une coudée, Je Me rapproche de lui d’une brasse. Quinconce vient vers Moi en marchant, Je viens vers lui en trottant (ou en galopant suivant les versions). » (Mouslim)Ces enseignements expliquent que le sage rapprochement vers Dieu doit être sincèrement recherché, car Sa création étant Son premier pas vers l'homme pour l'amener à méditer sur la vie, c'est à nous de faire le pas suivant tel un jeune enfant tendant les bras vers un parent, en orientant notre pensée vers Lui avec une forte demande d'être guidé, par les prochains pas qu'Il fera vers nous à travers des signes de Son destin, l'augmentation de la perception de Sa présence, la reconnaissance de Ses religions ou la volonté de pratiquer ses règles bienveillantes :(S76v29-30) « Ceci est un rappel ; Que celui qui veut prenne donc le chemin vers son Seigneur, ! Cependant, vous ne saurez vouloir, à moins qu’Allah veuille (car il n'y a de force et de puissance que par Lui). Et Allah est Omniscient et Sage. » A ce propos, il faut noter qu'il est logique que l'être humain doive être dans une démarche de recherche sur le sens de son existence pour que Son Seigneur puisse le guider vers le chemin de la vérité.          Ensuite vers mes dix-neuf ans, ma première déception sentimentale me fit découvrir l’organe roi tellement il souffrait : le cœur. Avoir si mal en soi sans avoir la moindre égratignure était une souffrance que je devais apaiser. Or ni le temps, ni l’amour de ma famille, ni l’amitié de mes amis n’arrivaient à soulager cette douleur rendant tout fade dans une existence vide de sens. Seules les paroles d’un ami habitant un autre quartier que le mien commençaient à guérir ce mal qui était en fait un bien. En effet, son discours dégageait beaucoup de logique et de sérénité. Lui qui auparavant était si insouciant du mal qu’il faisait, s’était transformé en un charmant jeune homme depuis qu’il avait retrouvé ses racines musulmanes. Sur la place de mon quartier, lieu de rendez-vous de mes amis, il m'arrivait d'avoir une pensée pour lui, et parfois, je le voyais soudain apparaître au coin d'une ruelle. De temps en temps, il était un peu oppressant avec ce nouveau message qui lui tenait à cœur, mais il était toujours souriant et rempli de douceur. A cette époque évidemment, je ne comprenais pas que la prédication appartenait aux meilleures actions.           Mais désormais je sais, car je sens, que les phrases de la sagesse divine produisent réellement une plaisante lumière apaisante facilitant la perception du Très Noble Seigneur :(S39v23) « Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont (certains versets) se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l’entendre) ; puis leurs peaux et leurs cœurs s’apaisent au rappel d’Allah. Voilà le (livre) guide d’Allah par lequel Il guide qui Il veut (et égare ceux qui le renient). Mais quiconque Allah égare n’a point de guide. » (S13v27-29) « Ceux qui ont mécru disent : “Pourquoi n'a-t-on pas descendu sur lui (Mouhamed) un miracle venant de son Seigneur ? ” Dis : “En vérité, Allah égare qui Il veut et Il guide vers Lui celui qui se repent, ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah”. N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs ? Ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, auront le plus grand bien et aussi le plus bon retour. »          Cet ami m’a donc éclairé sur le monothéisme en répondant à mes questions, et ses réponses mettaient souvent en mots ce que je ressentais, comme si mes intuitions sur la morale prenaient forme. L'étincelle de mon coeur se transformait progressivement en une flamme.
          Il faut savoir qu'au cours de sa vie, l'homme doit vraiment faire des choix fréquents entre les pensées soufflées par un diable invisible et celles inspirées par un ange. C'est une réalité difficile à réaliser, mais elle est comparable aux conseils des humains qui peuvent être bons ou mauvais. La seule liberté de l'homme se résume donc forcément à choisir entre être un esclave qui accomplira l'oeuvre de Dieu, ou être un esclave qui accomplira l'oeuvre de ses instincts primaires, de ses passions et du diable.
Or toutes ces mauvaises incitations ne seront jamais acceptées comme des excuses d'avoir refusé la foi ou la bienfaisance : « Un roi peut déplacer un homme, un père peut mander un fils, mais chacun doit se souvenir que même si des rois ou des puissants commandent ses mouvements, il demeure seul gardien de son âme. Devant Dieu, il ne servira à rien de dire que d’autres m’ont demandé d’agir ainsi, ni que la vertu n’était pas de mise à ce moment là, car c’est insuffisant, il ne faut pas l’oublier. »
(Extrait du film « Kingdom of heaven : Le Royaume des cieux ») Cependant dans Son immense miséricordieuse, afin de noblement nous éprouver pour nous guider vers la suprême valeur qu'est la dignité, Dieu a décrété qu'Il provoquera des émotions dans le coeur en fonction de ces inspirations et des réactions de l'être humain qui les accompagnent. Par exemple, lorsque quelqu'un a l'intention de voler quelque chose pour la première fois, les battements de son coeur accélèrent en lui faisant ressentir une émotion divine de peur. Or s'il persiste à dérober des choses en dominant sa crainte et en oubliant Dieu, l'insensibilité et l'amour du vol entreront en lui en devenant ses propres impulsions. Il s'agit de justes règles décidées par Dieu, comme quand Il laisse se développer le doute ou suscite l'hypocrisie dans le coeur des infidèles :(S8v24) « Ô vous qui croyez ! Répondez à Allah et au Messager lorsqu’il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie, et sachez qu’Allah s’interpose entre l’homme et son cœur, et que c’est vers Lui que vous serez rassemblés ». Le Prophète (SBDSL) a dit : « Le coeur du croyant se trouve entre deux doigts du Miséricordieux. Il le retourne comme Il veut ». Le Prophète (SBDSL) dit à un compagnon qui venait le voir : « Tu viens me demander ce qu’est le bien ? » Je dis : « Oui. » Il dit : « Prends-en l’avis de ton propre cœur. Le bien est tout ce qui ne trouble pas la sérénité de l’âme et du cœur. Le mal est ce qui te met dans l’embarras avec toi-même et qui ne fait qu’hésiter dans ta poitrine, quand bien-même les gens t’en donnent une appréciation favorable et quand bien même ils t’en donnent un bon avis. » (URA)(S54v2/3) « Et s'ils voient un prodige (miracle), ils s'en détournent et disent : “Une magie persistante”. Et ils [le] traitent de mensonge et suivent leurs propres impulsions, or chaque chose arrivera à son terme [et son but] »(S2v10) « Il y a dans leurs cœurs (des incroyants) une maladie (de doute), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti»(S9v77) « Il a donc suscité l'hypocrisie dans leurs cœurs, et cela jusqu'au jour où ils Le rencontreront, pour avoir violé ce qu'ils avaient promis à Allah (pacte pré-existentiel) et pour avoir menti. »Ext hadith : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Sachez que dans le corps humain il y a une bouchée de viande. Quand cette bouchée est bonne, tout le corps est bon ; et quand elle est devenue mauvaise, tout le corps le devient. Sachez que cette bouchée est le cœur. » (URA)          Par conséquent, il apparaît que les émotions éprouvent l'homme en lui demandant de réfléchir avant d'agir. Si ses réactions sont bonnes, il s'assagit en habituant son caractère à de nobles sentiments. Mais si ses réactions sont trop souvent mauvaises, il peut devenir pervers. Or le Prophète exemplaire de l'islam montra et expliqua les attitudes convenables qui permettent d'acquérir les sentiments de la sagesse tel que la patience et la douceur : Ibn Masoud (SDP) a dit : « Quand ce fut le fameux jour (de la victoire de) Houneyn (nom d'une rude bataille qui opposait les musulmans à une coalition bédouine ) le Messager de Dieu (SBDSL) fit des préférences à certains dans le partage du butin. Ainsi donna-t-il à Al Aqra Ibn Habis cent chameaux. Il donna la même chose à Ouyayna Ibn Hisn. Il donna aussi à des gens parmi la noblesse arabe en les favorisant dans le partage. Quelqu'un dit alors : «Par Dieu, voila bien une répartition qui manque de justice et où l'on n'a pas recherché la satisfaction de Dieu.» Je me rendis alors auprès du Prophète et lui contait la chose. Son visage devint rouge intense (de colère) et pourtant il me répondit calmement (et doucement) : « Qui donc est juste si Dieu et Son Messager ne le sont pas ? » Puis il ajouta : «Que Dieu ait Moïse dans Sa miséricorde ! On lui a fait en effet des torts bien plus grands et il endura pourtant avec patience.» Je dis : «Je ne lui adresserai certainement plus jamais la parole (par respect) après ce qu'il a dit.» (URA)Le Prophète (SBDSL) a dit : « Le fort n’est pas celui qui terrasse les gens dans la lutte, mais le fort est celui qui reste maître de lui-même dans sa colère. » (URA)
Ext hadith : Le Prophète (SBDSL) a dit : "
Nul n’a reçu de don meilleur et plus abondant que celui de la patience." (Mouslim)Le Prophète (SBDSL) a dit : " quand la douceur est dans quelque chose, elle ne peut que l'embellir, et quand elle en est retirée, elle ne peut que l'enlaidir."(S3v133/134) « Et concourrez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (Paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonne à autrui-car Allah aime les bienfaisants-»Il faut donc analyser au mieux toutes les situations, pour essayer de prendre les meilleurs décisions, et ne rester ainsi constamment que sur des nobles comportements apaisants.A ce propos, il faut savoir que les savants ont découvert que l'intelligence consciente et le centre de décision conscient, situés dans la zone frontale du cerveau, ne sont pas les seules à déterminer nos actions. En effet, une autre forme d'intelligence, situé en dessous du cortex cérébral, existe dans notre cerveau. Il s'agit de l'hippocampe qui stocke toutes nos expériences. Or ce dont nous nous souvenons détermine ce que nous faisons, et plusieurs centres de coordination jouent aussi un rôle décisif avant l'action : le centre de la peur et de la panique situé dans le noyau amygdalien, ainsi que ses adversaires, les centres du plaisirs et de la récompense. Tous échappent à notre contrôle conscient et ils analysent l'ensemble des signes extérieurs avant que nous en ayons conscience, en traduisant le résultat par un sentiment. Avant même que nous commencions à réfléchir à quelque chose, l'inconscient a donc déjà décidé ce qui est bon pour nous. Alors ceux qui vont à l'encontre de cette sagesse choisissent évidemment le mauvais chemin et deviennent vraiment injuste envers eux-mêmes :(S16v28) « Ceux à qui les Anges ôtent la vie, alors qu'ils sont injustes envers eux-mêmes, se soumettront humiliés, (et diront) : “Nous ne faisions pas de mal ! ” - “Mais, en fait, Allah sait bien ce que vous faisiez. »
(S10v44) « En vérité, Allah n'est point injuste à l'égard des gens, mais ce sont les gens qui font du tord à eux-mêmes. »
Dans ce sens, Allah explique dans le coran que les mauvais sentiments, qui peuvent être guéries par les pratiques religieuses, sont des maladies du cœur apportant le dérèglement du bon comportement de l'âme à cause de sa perversion par rapport à son origine pure, comme les médicaments peuvent guérir les maladies déréglant le bon comportement originel du corps pur.
          Ma croyance débuta par le sentiment que l’univers, les végétaux, les animaux et les hommes détiennent le même Seigneur. Puis le sublime vertige de la foi commença à imprégner mon âme, en y effaçant l'ancienne angoisse illusoire de son aspect éphémère, car je comprenais en continuant de chercher des preuves de l’existence divine, que chaque seconde passée devenait un signe : la flamme de mon coeur était déjà devenu un feu.
          Ensuite, lors de ma première retraite spirituelle dans une mosquée pour apprendre la tradition islamique en petit groupe, mes derniers doutes furent effacés, car après avoir passé la nuit mon visage tourné vers la direction de La Mecque comme le conseille la religion musulmane, je me suis réveillé devant une image inoubliable. Notre responsable
s'était levé avant tout le monde et pratiquait seul les prières du derniers tiers de la
nuit dans l'intimité d'une silencieuse obscurité, au moment où selon les enseignements prophétiques, Dieu quitte Son Trône situé au-delà du septième ciel pour descendre au premier ciel, afin de se rapprocher de notre monde, pour être plus proche du coeur des croyants et plus attentif à leur repentir, à leurs glorifications et à leurs invocations.
Il était habillé de façon traditionnelle, et se situait au centre de la première ligne de prière. L'immense honneur de cette oeuvre cultuelle m'envahit alors, car ce frère, lors de ses prosternations, était éclairé par les rayons lumineux de la lune que filtrait la fenêtre d'une lucarne. Ainsi, depuis ce moment là, le feu de mon coeur est devenu un soleil qui éclaire mon âme.           Mais après cet événement, j'ai encore mis du temps avant de ne plus rien reprocher au Seigneur. Il a fallu que je me rende compte que les principales intentions divines lors de la création de l'homme était de lui faire découvrir les qualités de la dignité humaine : sagesse, amour, respect, intégrité, générosité, humilité, sincérité, tendresse, patience, douceur, courage, loyauté... En effet, les meilleures façons d'utiliser le corps humain apparaissent lorsque nous embrassons nos parents, servons notre conjoint, enlaçons nos enfants, sourions à nos voisins, partageons des repas avec nos amis, entretenons des orphelins, nourrissons des pauvres, évoquons la noblesse, défendons courageusement les valeurs et prions notre Seigneur. Le Créateur n'a donc vu que la logique grandeur de cette création et nous devons essayer d'en faire de même, car tous les malheurs de ce monde ne feront jamais le poids dans la balance juste, de l'indiscutable morale, de cette inévitable création, face à l'image d'un enfant dont les cheveux sont frottés par un adulte affectueusement, face à un couple amoureux devant un coucher de soleil, face à la beauté d'un nourrisson complètement dépendant et innocent, face au visage détendu d'un enfant endormi, face à un agréable repas de famille, face à la solidarité fraternelle, face à une personne âgée conseillant un jeune, face à un jeune soutenant une personne âgée, face à des cercles d'évocation, de glorification et de louanges de Dieu, face à de pieux êtres reconnaissants se prosternant dignement devant leur Seigneur, face à la suprême valeur de l’ennoblissement ou face à l'éclat de la félicité sur le visage des hôtes du Paradis. Et oui, quand le corps de l'homme est mal utilisé, il peut être la cause d'horribles actions, mais lorsque ce corps agit sagement, il a la capacité de voir et de créer la noblesse.
          Ainsi, toute personne juste qui aurait été à la place de Dieu n'aurait pu refuser de produire cette noble création. Surtout qu'en plus, il est indéniable que l'être humain a obligatoirement besoin de cette vie éprouvante, où il connaît des désagréments tels que la faim, le froid, les blessures, les maladies, les sentiments pénibles, la vieillesse et la mort, pour comprendre plus tard la réelle valeur parfaite des agréables bienfaits inestimables du Paradis Eternel, mais aussi pour gagner une dignité qui ne peut être obtenue qu'à travers les épreuves de ce bas-monde et qui ne peut être qu'un meilleur bienfait que tous les trésors du Paradis :
(S7v26) « Ô enfants d’Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. –Mais le vêtement de la (digne) piété voilà qui est meilleur. –C’est un des signes d’Allah. Afin qu’ils se rappellent. »(S2v197) « Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l’on se décide de l’accomplir, alors point de rapport sexuel, point de perversité, point de dispute pendant le pèlerinage. Et le bien que vous faites, Allah le sait. Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la (digne) piété. Et redoutez-Moi, ô doués d’intelligence. »Par conséquent, mourir en défendant ou pratiquant les glorieuses voies du bien du Seigneur est certainement l'acte le plus digne qu'un être humain puisse effectuer, et donc l'ennoblissement le plus élevé qu'il puisse atteindre et donc le meilleur bienfait qu'il puisse obtenir :(S2v216)« Le (digne) combat (pour défendre la religion) vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. »Les hadiths suivants qui étaient difficiles à comprendre l'illustrent aussi parfaitement : Abou Hourayra (SDP) a rapporté que l’Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit : « Dieu se porte garant a quiconque partira dans son chemin, n’ayant pour but en partant que le combat dans le chemin de Dieu, une croyance en Lui et une croyance en ses envoyés, qu'Il s’engage à le faire entrer au Paradis, ou le rendre chez lui sain et sauf d’où il est parti, soit avec un droit à une récompense céleste ou soit avec un butin. Je jure par celui dont l’âme de Mouhamed est entre Ses mains, il n’y aura aucun guerrier qui sera blessé d’une blessure quelconque sans qu’il vienne au jour de la résurrection portant la même blessure et dont sa couleur sera celle du sang et son odeur celle du musc. Je jure par celui dont l’âme de Mouhamed est entre Ses mains, que si je pouvais, je ne me tiendrais jamais derrière une troupe qui combat, et si ce n’était pas quelque chose de trop excessif à imposer aux musulmans handicapés, et si ce n’était la puissance qui me manque à les porter à ce dont ils ne sont pas capables, il n'y aurait aucun musulman qui resteraient derrière à cause de leur incapacité. Je jure par celui dont l’âme de Mouhamed est entre Ses mains, que j’aurais bien souhaité combattre dans la voie de Dieu pour y être tué, puis combattre encore dans Sa voie après avoir été ramené à la vie, pour y être à nouveau tué. » (Moslim, AlBoukari)Abdullah Ben Moussa (SDP) a rapporté que Masrouq (SDP) a dit : « j'ai demandé à Abdullah (Ibn Massoud) le sens de ce verset : (S3v169) « Ne crois surtout pas que ceux qui sont tués dans le chemin de Dieu sont morts. Ils sont vivants. Ils seront pourvus des biens auprès de leur Seigneur ». Il m'a répondu : « Nous avons déjà posé la même question au Prophète (SBDSL) et il nous a répondu : « Leurs âmes se trouvent dans des gésiers d'oiseaux verts dont les demeures sont des lampes accrochées au Trône. Ces oiseaux voltigent partout dans le Paradis puis retournent dans ces lampes. A ce moment, Dieu regarde (Ses martyrs) et leur dit : « Désirez-vous quelque chose? ». « Que pourrions-nous désirer alors que nous survolons librement le Paradis (en attendant la résurrection)», répondent-ils. Dieu leur répète ceci trois fois jusqu'à ce qu'ils s'aperçoivent qu'ils vont être interrogés de nouveau, alors ils répondent : « 0 Seigneur ! nous voulons que nos âmes soient rendues à nos corps pour que nous soyons tués encore une fois dans Ton chemin ». Dieu alors les laisse après qu'Il trouve qu'ils n'ont besoin de rien. » (Moslim)Dans le premier hadith, il faut noter que la mort étant l'épreuve apportant le plus de souffrance, le Prophète (SBDSL) précise seulement à deux reprises qu'il lui serait préférable de mourir pour les voies du bien de Dieu, plutôt que de profiter des bienfaits du Paradis. Ainsi cela permet d'une part, de mettre en relief la dignité qui est le meilleur bienfait que l'être humain puisse obtenir, en lui rappelant que le suprême niveau de cette dignité est liée aux pieux efforts et par conséquent au suprême sacrifice honorable de sa vie au service de Dieu, et d'autre part, de préciser qu'il est légitime de dire que malgré la grande valeur spirituelle de la vie présente, la vie future du Paradis sera forcément plus agréable, puisqu'il ne s'y trouve aucune douleur physique ou morale et surtout l'inégalable satisfaction divine : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Seigneur Dieu ! Il n’y a de vie que celle de l’autre monde. » (URA) Dans le second hadith, l'insistance d'Allah au sujet du martyr démontre également la supériorité de ce bienfait apportant la suprême valeur qu'est la dignité face aux bienfaits du Paradis apportant le bonheur total. Mais ce qu'il faut aussi absolument remarquer, c'est que la magnifique sagesse divine ne les renvoie pas sur terre afin qu'ils meurent à nouveau pour Lui, puisque les sublimes choix miséricordieux de notre Seigneur Majestueux, n'aimant pas faire souffrir Ses bien-aimés et ne faisant mourir Ses créatures bienfaisantes qu'une seule fois, ne peuvent être modifiés :Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Dieu le Très Haut a dit : « Celui qui se fait l’ennemi de l’un de Mes bien aimés, Je lui ai effectivement déclaré la guerre. Mon esclave ne s’est jamais rapproché de Moi par une œuvre plus aimable à Moi que par les obligations que Je lui ai imposées. Mon esclave ne cesse de se rapprocher de Moi par les actes surérogatoires jusqu’à que Je l’aime. Une fois que Je l’ai aimé, Je deviens son ouïe avec laquelle il entend, sa vue avec laquelle il voit, sa main avec laquelle il combat et son pied avec lequel il marche. S’il Me demande alors quelque chose Je la lui donne, et s’il se met sous Ma protection Je la lui accorde. Je ne retarde pas une chose que Je dois faire comme Je retarde pour le croyant la mort qui lui serait pénible car Je répugne à lui faire du mal. »(S44v56-57) « (Au Paradis) Ils n'y goûteront pas à la mort sauf leur mort première. Et [Allah] les protégera du châtiment de la Fournaise, c'est là une grâce de ton Seigneur. Et c'est là l'énorme succès. » (S2v207) « Et il y a parmi les gens celui qui se sacrifie pour la recherche de l'agrément d'Allah. Et Allah est Compatissant envers Ses serviteurs. »Cependant il faut bien comprendre que dans le plus haut niveau du Paradis Eternel, la récompense des martyrs étant réellement incommensurable, ils souhaiteront véritablement retourner sur terre afin de mourir dix fois de suite pour leur Seigneur tellement ils estimeront ne pas avoir assez fait d'efforts et ressenti suffisamment de souffrance, pour obtenir et apprécier tant d'honneur, de bonheur et de trésors, mais aussi tout simplement pour l'inestimable valeur du Créateur : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Quiconque entre au Paradis ne voudra pour rien au monde revenir ici-bas, sauf le martyr qui désirera revenir en ce monde afin d'y être tué dix fois pour le grand honneur qui lui a été accordé. » (Sahih de Muslim, chapitres 781 et 782) Or puisqu'il est évident que la possibilité de combattre n'est pas permanente et que certaines personnes n'en sont pas capables, la magnifique miséricorde divine affirme qu'un autre comportement permet d'atteindre le degré des martyrs : il s'agit simplement de demander sincèrement à Dieu de nous faire obtenir le degré des martyrs : Sahl Ibn Houneyf (SDP), un ancien de la bataille de Badr rapporte : « Le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui demande sincèrement à Dieu de faire de lui un martyr, Dieu lui fait atteindre le degré des martyrs même s'il meurt dans son lit ». (Muslim)Alors pour assurer complètement notre demande d'appartenir aux martyrs représentant par définition le sacrifice ultime et donc un ennoblissement maximum, une excellente dignité et une suprême consécration spirituelle éternelle similaire à celle du Seigneur, prions Dieu de nous permettre de dire cette invocation avec la plus grande sincérité.Il existe également d'autres formes de martyrs précisées au chapitre V,A,2,b,9. De plus, il faut savoir que dans un contexte difficile de dénigrement du divin, de rabaissement de l'islam ou de grande corruption, le fait d'imiter une habitude prophétique permet d'acquérir une précieuse récompense supérieure : Ibn Abbas rapporte ces paroles du Prophète (SBDSL) : « Celui qui maintient ma tradition pendant que ma communauté se corrompt aura la récompense de cents martyrs. » (Al Bayhaqi) Enfin pour terminer sur ce sujet du meilleur des bienfaits, il faut implorer Dieu de nous faire vivre le merveilleux enseignement suivant pour son probable ennoblissement maximum dépassant celle du martyr et de la prophétie, puisque ce seront des hommes qui auront pris en paix la responsabilité des prophètes :Mouaz ben Jabal (SDP) a rapporté que l’Envoyé de Dieu (SBSDL) a dit : « Dieu à Lui la puissance et la gloire dit : Ceux qui (provenant de diverses ethnies) s’aiment en Ma majesté (et qui, dans une autre version, auront ordonné le bien et interdit le mal à une époque vide de ce genre de rappel) auront des chaires (ou trônes) de lumières (auprès du Trône divin, représentant probablement l'élévation maximum de l'ennoblissement comme le Créateur) dont les Prophètes et les martyrs les envieront. » (Al-Tirmizi) Le Prophète (SBDSL) a dit à Ali : « Si par ta cause Allah guide une personne, cela vaut mieux pour toi que les meilleurs biens de ce monde (prouvant que l'immense valeur de la prédication ne peut être suffisamment rétribuée par les choses terrestres). »En fait, ce qu'Allah veut nous faire comprendre à travers cette vie terrestre, c'est que les bienfaits paradisiaques provenant de Sa science incalculable, de Sa puissance phénoménale et de Sa bonté infinie ont en réalité Sa sagesse pour origine, et que cette qualité spirituelle de sagesse étant donc à l'origine de tout les choix miséricordieux du Créateur, elle détient logiquement une valeur supérieure à tous les autres bienfaits : (S2v269) « Il (Dieu) donne la sagesse à qui Il veut. Et celui à qui la sagesse est donnée, vraiment, c'est un bien immense (et même incomparable par la subtilité divine) qui lui est donné. Mais les doués d'intelligence seulement s'en souviennent. » Ainsi le plus haut degré de la sagesse humaine se trouvent donc dans le caractère et la vie religieuse permanente du Prophète (SBDSL), suivant les excellents ordres du Seigneur Omniscient Suprêmement Sage, puisque cela honore le Créateur, incarne notre dignité et anoblit la vie en communauté.           Alors évidemment il est important de fortement comprendre que si on avait pu nous demander avant d'exister : si quelqu'un pouvait vous créer, comment voudriez vous que soit ce Créateur ? Notre imagination aurait été bien en-dessous de l'époustouflante réalité de cet Être Suprême à la valeur inestimable, puisque Sa Science par preuve du hadith expliquant tous les désirs de l'humanité sont comme une aiguille par rapport à l'océan de sa science, Sa puissance par preuve du hadith expliquant que notre immense univers est comme une bague dans un désert par rapport au ciel suivant, et Sa sagesse par preuve qu'Il est suprêmement Sage puisqu'Il est miséricordieux par excellence, sont bien au-delà de ce que nous pouvions espérer, surtout qu'en simplement imitant les habitudes prophétiques, cet Être Omnipotent, qui se suffit à Lui même, nous propose aussi magnifiquement une précieuse relation d'intime amitié, pouvant aller jusqu'à de l'amour majestueux encore plus sincère que ce qu'éprouve un enfant pour un parent affectueux ou un parent pour un enfant affectueux. Et dans notre perception du monde, il y a vraiment de magnifiques sens cachés derrière l'amour.           Toutes ces analyses ont donc effacé le dernier reproche que je portais au Créateur. En effet, la fatigue et la souffrance étaient des choses que je ne pouvais accepter. Mais à force de méditation, Dieu m'a fait comprendre qu'elles incarnaient logiquement une évidente valeur des efforts de notre corps pour les voies du bien apportant une émotion permanente de victoire, un sentiment opposé au bonheur nous faisant comprendre son sens, ainsi qu'une absolution divine effaçant les péchés, et que bientôt, pour les croyants bienfaiteurs, ce sera comme si toute peine n'avait jamais existé. De toute manière, il est clair que la victoire et la sincérité aime l'effort : (S32v16/17) : «Ils s'arrachent (péniblement) de leurs lits (au dernier tiers de la nuit) pour invoquer leur Seigneur, par crainte et espoir; et ils font largesse de ce que Nous Leur attribuons. Aucun être ne sait ce qu'on a réservé pour eux comme sources de sérénité profonde, en récompense de ce qu'ils oeuvraient !»(S57v25) « Nous avons effectivement envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice. Et Nous avons fait descendre le fer, dans lequel il y a une force redoutable, aussi bien que des utilités pour les gens, et pour qu'Allah reconnaisse qui, dans l'Invisible, défendra Sa cause et celle de Ses Messagers. Certes, Allah est Fort et Puissant. »(S29v10/11) « Parmi les gens il en est qui disent : « Nous croyons en Allah » ; puis, si on les fait souffrir pour la cause d’Allah, ils considèrent l’épreuve venant des hommes comme un châtiment d’Allah. Or s’il vient du secours de ton Seigneur, ils diront certes : « Nous étions avec vous ! » Allah n’est-il pas le meilleur à savoir ce qu’il y a dans les poitrines de tout le monde. Allah connaît parfaitement les croyants et connaît parfaitement les hypocrites. » (S2v207) "Et il y a parmi les gens celui qui se sacrifie pour la recherche de l'agrément d'Allah. Et Allah est Compatissant envers Ses serviteurs."Le Prophète (SBDSL) a dit : «Il n’est pas une fatigue ou une maladie ou un souci ou une peine ou un mal ou une angoisse qui touche un musulman, jusqu’à l’épine qui le pique, sans que Dieu ne lui efface à cause de cela une partie de ses péchés. » (URA)Le Messager de Dieu (SDBSL) a dit : « Le jour de la résurrection, on fera venir d'entre les gens de l'Enfer celui qui aura le plus joui de la vie ici-bas. On le plonge alors (brièvement) une seule fois dans le Feu et on lui dit: « O fils d'Adam ! As-tu jamais connu quelque bien ? As-tu jamais rencontré quelque opulence ? » Il dit : « Non par Dieu, ô mon Seigneur ! » Puis on fera venir celui des gens du Paradis qui aura connu la vie la plus misérable dans ce bas-monde. On le plonge alors une seule fois dans la Paradis (brièvement) et on lui dit : « O fils d'Adam ! As-tu jamais connu quelque misère? As-tu jamais rencontré la gêne (ou le malheur) ? » Il dit : « Non par Dieu ! Je n'ai jamais connu la misère et je n'ai jamais rencontré la gêne (ou le malheur) ». (Mouslim)          Depuis cet instant précis, tout au bout de l'obscurité de l'esprit et du coeur, comme au-delà de tout, je sens le lumineux royaume divin représentant la dimension d'éternité exempt de commencement, situé derrière de gigantesques colonnes de marbre blanc, entre lesquelles soufflés par un doux vent de miséricorde flottent des rangées de superbes voiles d'une blancheur presque transparente, qui filtrent les magnifiques rayons apaisants de la noble lumière divine. C'est une idée personnelle qui ne cherche surtout pas à donner une image du Seigneur, mais plutôt à ressentir avec conviction la présence de cet Être Suprême qui existe depuis toujours et à jamais.           Chaque jour mon cœur s'épanouit comme une fleur au soleil de l'existence divine. Et quand je me promène sur la vaste terre d’Allah avec mon sentiment de foi, j’entends les oiseaux chanter Sa gloire, je vois les fleurs refléter Sa beauté, j'imagine les perles représenter Sa pureté et je sens le vent souffler Sa présence. Cette étourdissante relation transcendante a décuplé la valeur du moment présent et dépassé les limites des nobles sentiments, car le temps et les soucis disparaissent avec le souvenir de l'éventuel agrément du Sage Créateur. Ainsi ma confiance dans cette logique réponse existentielle remplie d’espoir, de crainte et de dignité fait perpétuellement déséquilibré mon âme. J'implore donc le Seigneur de pouvoir m'évanouir dans le soulagement intime de Son amour, lorsque les dernières vagues de Son destin m’auront totalement submergé. En effet, mon coeur perçoit une constante pluie pure de lumière divine, représentant ma très grande fierté d'avoir Allah le Très-Haut comme Seigneur, et donnant véritablement envie de gagner Sa satisfaction, pour accéder au plus haut niveau du Paradis, souvent contempler Sa face, et que mon ciel devienne Son Trône puisque je considère que Son Trône est déjà mon ciel.           En continuant de décrire le sentiment de la croyance en Dieu, il faut noter que la première inspiration dans la certitude de la foi, ayant un aspect abondant par la largesse de sa rassurante vie éternelle, détient plus de vitalité que l'accumulation de toutes les précédentes, dans l'étroitesse de l'oppressante vie éphémère. En se rappelant cette description les suivantes peuvent être toujours aussi vivifiantes :Selon Abou Mousa Al Ashari (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « L'image de celui qui évoque son Seigneur et de celui qui ne L'évoque pas est comme l'image du vivant et du mort ». (Al Boukhâri)          De plus, si la foi est intensifiée par l'augmentation des oeuvres cultuelles, la constance de la pureté rituelle des ablutions, de fréquentes évocations du divin, de multiples méditations, des bons comportements, un doux caractère, la régularité d'une activité physique, l'allègement des repas, la diminution du sommeil, de nombreuses prières nocturnes et une persévérance dans ce rythme de vie, elle devient un sentiment apaisant incomparable, qui élève l'âme de l'être humain vers les vents des nobles émotions, faisant ainsi tourbillonner la sensibilité de son coeur jusqu'à faire déborder par respect envers le Seigneur des larmes des ses yeux :



(ExtS53v43) «
c’est Lui (Allah) qui a fait rire et qui a fait pleurer, et que c’est Lui qui a fait mourir et qui a ramené à la vie, »Abdullah Ibn Ashikhir (SDP) rapporte : « Je vins trouver le Messager de Dieu (SBDSL) alors qu'il était en prière. Il pleurait et sa poitrine laissait entendre le bruit d'une marmite en ébullition »
          Un des sages but de l'homme est donc d'augmenter sa piété pour souvent atteindre la parfaite note sensible de cette intense foi émouvante
, afin de couramment ressentir la plus grande intimité avec Le Majestueux et de dignement augmenter l'humilité qui est la qualité propre à une créature et le chemin de sa grandeur :(S5v83-85) « Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur le Messager [Mouhamed], tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu'ils ont reconnu la vérité. Ils disent : “ô notre Seigneur ! Nous croyons : inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent (de la véracité du Coran). Pourquoi ne croirions-nous pas en Allah et à ce qui nous est parvenu de la vérité. Pourquoi ne convoitions-nous pas que notre Seigneur nous fasse entrer en la compagnie des gens vertueux ? ”. Allah donc les récompense pour ce qu'ils disent par des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Telle est la récompense des bienfaisants. »(S34v46) « Dis : « Voici le seul et unique conseil que je vous donne : « Mettez-vous sérieusement à l’œuvre à propos de Dieu (en L'évoquant), par groupes de deux ou chacun à part, et méditez ensuite. » Le Prophète (SBDSL) a dit : « N’entrera pas en Enfer un homme qui a pleuré par crainte de Dieu tout aussi bien que le lait ne rentre jamais dans la mamelle. Jamais la poussière soulevée au service de Dieu ne se mêlera à la fumée de l’Enfer. » (Attirmidhi) Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Sept personnes seront ombragées par l'ombre de Dieu le jour où il n’y aura d’ombre que la sienne (c'est à dire lors du jugement universel) : un chef équitable / un jeune homme qui a grandi dans le culte de Dieu Exalté / un homme dont le cœur est attaché aux mosquées / deux êtres qui se sont aimés en Dieu, se sont réunis en Lui et se sont séparés en Lui / un homme qu’une belle femme de haute position sociale a appelé à elle mais qui lui dit : « Je crains Dieu. » / un homme qui évoqua Dieu loin de tous les regards et en eu les yeux débordant de larmes. » (URA)(S17v109) « Et ils tombent sur leur menton, pleurant, et cela augmente leur humilité. »Le Prophète (SBDSL) lors de sa maladie disait : « Demandez à Abou Bakr de diriger la prière des gens. » Aicha répondit : « Oh Messager d'Allah si Abou Bakr dirige la prière ses pleurs empêcherons les gens de l'entendre clairement (puisqu'il récitera le Coran en sanglotant), ordonne plutôt à Omar de présider la prière. » Le Prophète (SBDSL) répondit : « Dites à Abou Bakr de diriger la prière pour les gens ». (Boukhari n°516)            Or ces précieux moments ne sont vécus fréquemment que par ceux qui répondent constamment au mal par le bien, à la colère par la douceur, à l'injure par la parole courtoise, au mensonge par la vérité, à l'offense par le pardon, à l'injustice par la justice, au déshonneur par l'honneur, et aux épreuves blessantes par la sagesse : (S41v34/35) « La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n’est donné qu’à ceux qui endurent et il n’est donné qu’au possesseur d’une grâce infinie.»Selon Aisha (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) n'a jamais rien frappé de sa main, ni une femme, ni un serviteur, sauf quand il combattait au service de Dieu. Jamais il ne s’est vengé d’un tort qu’on lui avait fait sauf s’il s’agissait de la transgression d’une limite sacrée de Dieu le Très-Haut. Il se vengeait dans ce cas pour Dieu. » (Moslem). Anas rapporte que le Prophète (SBDSL) a dit: « soutien ton frère, qu'il soit juste ou injuste ». Un homme dit alors : « ô Prophète d'Allah ! Il est normal de défendre l'offensé puisqu'il subit l'injustice, mais comment doit-on soutenir l'offenseur ? » Il répondit : « tu l'empêches ou tu lui interdis de commettre son injustice. » (Mouslim 2584)(S3v133/134) « Et concourrez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (Paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonne à autrui-car Allah aime les bienfaisants- »(S31v16-19) « Le Prophète Luquman (paix sur lui) dit à son fils : « Ô mon enfant, fût-ce le poids d’un grain de moutarde, au fond d’un rocher, ou dans les cieux ou dans la terre, Allah le fera venir. Allah est Infiniment Doux et Parfaitement Connaisseur. Ô mon enfant, accomplis la salât, commande le convenable, interdis la blâmable, et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle le résolution à prendre dans toutes entreprise ! Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance : car Allah n’aime pas le présomptueux plein de gloriole. Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes. »         
 Par contre il faut courageusement défendre les autres au péril de sa vie : Abou Said Al Khoudri (SDP) rapporte qu’il a entendu le Messager de Dieu (SBDSL) dire : « Que celui d’entre vous qui voit une chose répréhensible la corrige de sa main ! S’il ne le peut pas de sa main, qu’il la corrige avec sa langue ! S’il ne le peut avec sa langue que ce soit avec son cœur et c’est là le degré le plus faible de la foi ». (Muslim)         
 Ainsi en islam, les larmes de la sensibilité ne sont que de la noblesse et jamais de la faiblesse :
Ibn Masoud (SDP) rapporte : « Le Prophète (SBDSL) me dit une fois : « Récite-moi le Coran ! » Je dis : « Est-ce que je me permettrais de te le réciter alors que c’est sur toi qu’il est descendu ? » Il dit : « J’aime l’entendre de quelqu'un d’autre que moi. » Je lui récitais alors le chapitre : « les femmes. » Une fois parvenu au verset suivant : « Qu’adviendra-t-il donc lorsque Nous amènerons de chaque nation un témoin et que Nous t’amènerons comme témoin contre ceux-là (l’humanité) ? » Il dit : « Cela suffit comme cela. » Je me retournai alors vers lui et voilà que les larmes lui coulaient. » (URA
)
(S53v59-62) « Quoi ! Vous étonnez-vous de ce discours (le Coran) ? Et vous [en] riez et n’[en] pleurez point (par votre manque de sensibilité) ? Absorbés [que vous êtes par votre distraction]. Prosternez-vous donc à Allah et adorez-Le. »Abdullah Ibn Ashikhir (SDP) rapporte: «Je vins trouver le Messager de Dieu (SBDSL) alors qu'il était en prière. Il pleurait si profondément que sa poitrine laissait entendre le bruit d'une marmite en ébullition ». (Rapporté par Abou Dawoud et Attirmidhi)           Les enseignements précédents montrent donc l'hypersensibilité larmoyante tant appréciée de Dieu : celle qui fait apparaître et refléter l'extraordinaire don divin de l'existence, l'inéluctabilité de la morale, la grandeur de la création, la touchante beauté de la nature, la haute valeur émouvante du moment présent, la forte volonté du bien pour autrui, la noblesse des relations familiales, la pureté de la fraternité, la nostalgie des proches que nous avons perdus, tous nos regrettables manquements à la bienfaisance, le dégoût de toutes les injustices et oppressions dans le monde, l'importance de l'honorable piété, le caractère exemplaire, les comportements dignes, l'immensité de la miséricorde divine, la certitude de la foi, l'aspect appréciable des inestimables qualités spirituelles liées à l'existence divine, la sagesse de la crainte envers le Seigneur pouvant nous envoyer dans les supplices de Son Enfer éternel, le magnifique espoir de Son puissant amour pouvant nous honorer dans les délices de Son Paradis éternel, et donc la richesse des nombreux enseignements de cette vie.          
 C'est pourquoi si l'on considère l'immense valeur de cette existence, la grandeur des belles émotions humaines et les magnifiques destins que les hommes peuvent écrire, on ne peut qu'affirmer que la vie en Dieu est effectivement noble à en pleurer.           
La divine philosophie islamique amène donc le coeur de l'être humain à se résigner devant certaines douleurs émotionnelles tout en le rendant hypersensible à la morale, à la noblesse et à la dignité :(S20v2-4) « Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, si ce n'est qu'un Rappel pour celui qui redoute (Allah), (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. »(S20v123) « Allah dit : « Descendez d’ici (Adam et Eve), [vous serez] tous (avec vos descendants ennemis les uns des autres (hommes et diables). Puis si jamais un guide vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera, ni ne sera malheureux. »Le Prophète (SBDSL) a dit « Ce que l’affaire du Croyant est étonnante ! Son affaire ne comporte (pour lui) que du bien, et cette faveur n’appartient qu’au Croyant : s’il est l’objet d’un événement heureux, il remercie Dieu et c’est là pour lui une bonne chose. S’il est victime d’un malheur, il l’endure avec patience et c’est là encore pour lui une bonne chose (puisqu'il y réagit dignement). » (Mouslim)En effet, la sagesse étant le but suprême de l'être humain et le meilleur bienfait qu'il puisse obtenir, toutes les épreuves deviennent suprêmement positives par la foi en la sainte omniscience du Créateur, s'il comprend qu'avec de bonnes réactions au nom d'Allah, elles doivent toutes servir à l'ennoblir en lui apportant des gains de dignité :


(S2v269) « Il (Dieu) donne la sagesse à qui Il veut. Et celui à qui la sagesse est donnée, vraiment, c'est un bien immense (incomparable) qui lui est donné. Mais les doués d'intelligence seulement s'en souviennent. »(ExtS77v23) « et Nous décrétons [tout] de façon parfaite. »
La sagesse qui est la mère des qualités doit donc choisir la qualité adéquate lors d'une situation pour anoblir l'action et ainsi obtenir à la fin de l'action, la souveraine des qualités conforme à l'honneur d'un être qu'est la dignité.
En effet pour prendre un exemple, parfois pour réussir certaines épreuves, il faut soit de la patience, soit du courage.Ainsi une fois qu'on reconnaît que les situations du destin ont été prédestinée par l'Omniscient Créateur Suprêmement Sage pour nous emmener très sereinement vers les qualités spirituelles, on comprend que ce ne sont pas le bien ou la mal que nous recevons qui comptent, mais plutôt nos sages réactions utilisant noblement les qualités adéquates face aux épreuves, puisqu'elles permettent d'atteindre la position suprême de cette dignité : (S21v35) « Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c'est à Nous que vous serez ramenés. »           
Par conséquent, il me plaît de sentir et saisir les mots autour de moi, pour essayer d'en faire des émeraudes de sensibilité, des rubis d'amour, des saphirs de bienveillance, des perles de justice et des diamants de noblesse, afin d'offrir toutes ces magnifiques pierres précieuses à la sagesse de votre âme, pour qu'elles remplissent je l'espère le coffret de votre bonheur.          Les émotions de cette existence sont nombreuses et diverses, mais le meilleur état d’esprit semble de se résigner sagement au destin de Dieu, en ayant le coeur honoré, enthousiaste et émerveillé de connaître cette inévitable morale de bonté, de dignité, de dévouement, de crainte, d’espoir et de préoccupation pour ceux qui l'ignorent : (S20v2-4) « Nous n’avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, si ce n’est qu’un Rappel pour celui qui redoute (Allah), (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. »Par son pouvoir de nous envoyer des mauvaise spensées, le diable veut nous empêcher d'être heureux de vivre en nous faisant craindre la pauvreté, alors que Dieu nous invite au bonheur en nous rappelant l'immense valeur des qualités spirituelles, en nous promettant Sa miséricorde et nous en annonçant les bienfaits du Paradis : (S2v267-269) « ô les croyants ! Dépensez (en aumône) des meilleures choses que vous avez gagnées et des récoltes que Nous avons fait sortir de la terre pour vous. Et ne vous tournez pas vers ce qui est vil pour en faire dépense. Ne donnez pas ce que vous-mêmes n'accepteriez qu'en fermant les yeux ! Et sachez qu'Allah n'a besoin de rien et qu'Il est digne de louange. Le Diable vous fait craindre l'indigence et vous recommande des actions honteuses; tandis qu'Allah vous promet pardon et faveur venant de Lui. La grâce d'Allah est immense et Il est Omniscient. Il donne la sagesse à qui Il veut. Et celui à qui la sagesse (sagesse spirituelle : grandeur valeur) est donnée, vraiment, c'est un bien immense qui lui est donné. Mais les doués d'intelligence (intelligence : chemin de la justice et de la noblesse) seulement s'en souviennent. » De plus dans la relation sociale, il semble qu'il soit important de suivre le conseil de Omar Ibn Al-Khattab (SDP) qui a dit : « J'aime que l'homme soit tel un enfant avec les siens, mais que quand on a besoin de lui, il soit un homme. »Avant d'être musulman, il a aussi dit que si l'intégrité et la bonne moralité pouvait être une religion, il s'y convertirait, et il avait donc vraiment vu juste, puisqu'il s'est converti à l'éthique de l'islam.Ainsi nous pouvons apprécier tous les sages bienfaits d'Allah avec les yeux pétillants d'un enfant ouvrant des cadeaux devant un merveilleux sapin de noël et reconnaître la preuve de cette sagesse bienfaisante à travers les agréables qualités spirituelles, les belles relations familiales et les bonnes saveurs des aliments légaux que nous aimons consommer. Et même si parfois la vie semble difficile, lorsque qu'on y regarde son aspect éphémère et la valeur suprême de la dignité qu'on peut obtenir, sous cet angle la facilité peut finalement prendre le dessus :(S94v5/6) « A côté de la difficulté est, certes, une facilité ! A côté de la difficulté est, certes, une facilité ! »Mais si nous n'y parvenons pas, il faut rappeler le sentiment de Dieu à notre égard pendant ces moments : (S2v207) "Et il y a parmi les gens celui qui se sacrifie pour la recherche de l'agrément d'Allah. Et Allah est Compatissant envers Ses serviteurs." Cependant il faut donc s'habituer à ne pas rester focaliser sur nos doutes, nos peurs ou notre incapacité. Au contraire il faut sentir l'assurance, la confiance et l'espoir, mais sans oublier notre belle origine humble en particuliers pendant nos regards de noble espérance vers le monde, lors de l'innocence de l'enfanceIl faut donc s'habituer à ne pas rester focaliser sur nos doutes, nos peurs ou notre incapacité.
Au contraire il faut sentir l'assurance, la confiance et l'espoir,
mais sans oublier notre belle origine humble en particuliers pendant nos regards de noble espérance vers le monde, lors de l'innocence de l'enfance
.
En fait, comme un noble prince, il faut essayer de ressentir tous les sentiments et les situations avec un cœur calme de sérénité, puisque cette vie est une intéressante éducation pour valoriser les qualités spirituelles et le Paradis : (S13v29) « N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs ? Ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, auront le plus grand bien et aussi le plus bon retour. »
          Ma soumission au Seigneur vient d’abord de ma compréhension et de mon amour de Ses constantes décisions justes ou miséricordieuses qui démontrent en permanence Sa sainteté et Sa suprême dignité
. Or si ces raisons sont insuffisantes pour me soumettre complètement à Lui, pour mieux pratiquer la religion, ou pour éviter les mauvaises actions, je place la crainte révérencielle avant ces causes. En effet, je veux être parmi ceux qui auront la meilleure mention à l'examen de l’inévitable morale qui découle de l’existence du Sage Dieu Philosophe ayant la capacité de partager l'existence.
          De ce fait l'être humain peut devenir un chevalier du Seigneur et un avocat défendant Sa dignité et celle de Son dernier message, car Ses religions sont des guides pour s'ennoblir par la piété et pour se rapprocher de Lui. Or même s’il y a quelques différences dans les manières d'honorer le Créateur, au niveau des lois sociales et dans certains actes quotidiens, les piliers principaux sont identiques : attestation de l’unicité divine, prière, jeûne, impôt social purificateur et pèlerinage. L'islam qui correspond à ces cinq piliers a donc été transmis à toutes les communautés.
Par l’envoi des prophètes successifs, Dieu ne cherchait qu’à raviver la foi en confirmant les messages précédents, en rétablissant la vérité sur des textes religieux falsifiés, en éprouvant noblement les croyants, et en modifiant parfois quelques lois bienfaisantes, en fonction de la science, du contexte, du niveau d'oubli des lois religieuses et du comportement général des différents peuples : (S42v13) « Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu'Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : “établissez la religion; et n'en faites pas un sujet de division”. Ce à quoi tu appelles les associateurs leur parait énorme. Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent. » (S2v136) « Dites : Nous croyons en Dieu, et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux Prophètes, venant de Leur Seigneur : Nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes soumis. »(Ext S13v11) « En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes (les règles religieuses). » (S5v48) « Et sur toi (Mouhamed) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité pour confirmer le Livre qui était avant lui (L'Evangiles) et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous ; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez. » Abou Hourayra (SDP) rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu (SBDSL) : « Les Prophètes sont d'un père unique, mais de mères différentes, (c'est-à-dire qu'ils puisent leur science à une source unique mais que les adaptations faites en vue des diverses communautés sont multiples) et leur religion est unique. Nul n'est plus en droit de se réclamer de Jésus fils de Marie que moi-même, car entre lui et moi il n'y a aucun Prophète. »           Ainsi Allah a envoyé à l'humanité Son ultime Prophète (SBDSL) avec une nouvelle législation complète et une religion par conséquent parfaite, incluant tous les principes de base qui avaient été envoyés aux prophètes précédents. Le Prophète (SBDSL) n'a donc rajouté qu'une pierre à l'édifice de la morale établie au cours de l'histoire en adaptant ces règles à l'ensemble de l'humanité et en lui permettant de pouvoir s'ennoblir au maximum par une adoration permanente : D'après Abou Houreyra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit: « Mon exemple et celui des prophètes avant moi est comme celui d'un homme qui a construit une maison qu'il a parfaitement construit et embellie à part l'espace d'une brique dans un coin. Alors les gens visitaient la maison, s'étonnaient de sa beauté et disaient: Pourquoi n'as-tu pas posé cette brique ? Je suis cette brique et je suis le dernier des prophètes ». (Rapporté par l'imam Boukhari dans son Sahih n°3535 et l'imam Mouslim dans son Sahih n°2286)Par rapport à la question de savoir si les juifs et les chrétiens vivant depuis l'apparition de l'islam pourront entrer au Paradis, il faut comprendre que les avis sont divergents. En effet, lorsque des juifs ou des chrétiens pratiquent les cinq piliers principaux cités précédemment et qu'ils sont vertueux, et qu'ils respectent les autres religions, on peut considérer qu'ils ont un aspect des musulmans. Cependant d'autres avis expliquent que l'islam étant la dernière législation révélée, celui qui ne la suivrait pas intégralement pourrait s'égarer. C'est pourquoi en comprenant qu'en islam, la spiritualité est proche des religions monothéistes précédentes tout en étant plus développée, que les règles sont adaptées à l'ensemble de l'humanité et que comme le Prophète (SBDSL) le dit dans un hadith expliquant qu'il est logiquement préférable de choisir la certitude au doute, il semble clair de devoir se convertir à l'islam :Le Prophète (SBDSL) a dit  : « Renonce à ce qui t’inspire du doute pour ce qui ne t’en inspire pas. » (Attirmidhi)
          Il faut noter qu'aujourd'hui de nombreux pays sont attachés à ces religions monothéistes :
Etats-Unis, Angleterre, Espagne, Italie, Israël, Europe de l’Est, Pays arabes, Indonésie, Amérique du sud, Afrique... L'être humain s'habituant aux coutumes de son environnement, dans beaucoup de régions de ces nations règne une ambiance naturelle de foi. Depuis des siècles, il apparaît donc que des milliards de personnes ont suivi Jésus et Mouhamed qui étaient deux hommes isolés portant le même message. A ce propos, il est sage de préciser rapidement que Jésus, l'avant dernier messager et l'unique homme saint de la création, n'a été injustement divinisé par l'église que vers le quatrième siècle :
(S5v72) « Ce sont certes des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allah c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. » Quiconque associe à Allah (d’autres divinités), Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. » (Voir chapitre IV, C, 3)          A notre époque, avec l’éducation moderne, l'ensemble des médias et les flux migratoires, les différentes religions du monde sont présentes dans notre culture. Malheureusement le plus souvent, les journalistes rappellent les mauvais actes de certains adeptes. Une petite parenthèse mérite d'être ouverte à ce sujet. Il faut reconnaître que notre quotidien est souvent calme, puisque les grands malheurs et les morts dans notre environnement proche semblent assez rares. L'être humain doit donc profiter de ce doux aspect de la vie, en cherchant évidemment comment il peut agir pour toujours accompagner ce monde dans le mieux par un noble comportement l'embellissant, mais sans ressentir l'ambiance morose apportée par les journalistes friands de spectaculaire, de malheurs et de souffrances :(S20v2-4) « Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, si ce n'est qu'un Rappel pour celui qui redoute (Allah), (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. »          Or malencontreusement, on peut constater que le religieux se perd par crainte, dégoût et désintéressement. Cependant chaque personne devrait étudier sérieusement les diverses spiritualités avant de se forger une opinion, afin d'éviter les mauvais préjugés et les plausibles manipulations. Il faut absolument oublier les idées préconçues basées sur l’ignorance des écris religieux et sur le jugement d'une minorité de gens dans l'erreur, car toutes les idéologies ont eu quelques fanatiques irrationnels. Ceux qui veulent imposer les règles de l’islam, du christianisme, du judaïsme ou de la laïcité, par la force ou l'extrémisme, sont dans de graves dérives :Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Malheurs aux rigoristes » et il le répéta trois fois. Il faut préciser que les paroles des religions monothéistes détenant une immense valeur, certains extrémistes illogiques dans l’interprétation des textes sacrés, et quelques hypocrites infiltrés, prenant une apparence religieuse, pervertissant le sens du message divin et apportant des courants de pensées sournoisement corrompus, s’en servent à des fins politiques, financières, sataniques, et surtout personnelles : (S5v13) « Et puis, à cause de leur violation de l'engagement, Nous les avons maudits et endurci leurs cœurs : ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé . Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d'un petit nombre d'entre eux. Pardonne-leur donc et oublie [leurs fautes]. Car Allah aime, certes, les bienfaisants. »(S41v40) « Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (le Coran) ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au Feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le Jour de la Résurrection ? Faites ce que vous voulez car Il est clairvoyant sur tout ce que vous faites »« N'importe quel imbécile (ou corrompu) peut trouver dans les saintes écritures de quoi étayer ses erreurs de jugement (ou de quoi pervertir leur sens) »
(Mac Beth, Sheakspear)
« 
Les pires ennemis de l'Islam sont les musulmans ignorants qui diabolisent, déshumanisent et caricaturent par leur comportement l'image de l'islam laissant comprendre le contraire du message de la paix et la clémence que porte cette religion pour l'humanité (car l'islam ayant un de ses sens signifiant paix n'a pas du tout été révélé pour inspirer la terreur aux innocents. » (Sheikh Ahmed Hoosen Deedat : 1918 – 2005) En effet, il est évident que l'islam n'est jamais venu pour inspirer la terreur ou le chaos même pour sa propre propagation. Par conséquent, il apparaît qu'un petit nombre de malfaisants dans les rangs de chaque camp parvient à honteusement monter les différentes communautés les unes contre les autres. Les habitants des pays laïques dont la constitution est basée sur les droits de l'homme devraient donc s'ouvrir avec tolérance vers l'islam, pour soutenir la liberté de culte et combattre ces minorités malfaisantes.          D'autre part, il faut bien comprendre que les familles croyantes victimes du terrorisme ou de la corruption continuent de croire à la sagesse de Dieu. Elles ne se rabaissent pas à douter de la Sainteté du Créateur pour des actes honteux commis par certains hommes.          Encore une fois, il doit être rappelé que toutes les idéologies ont eu quelques mauvais ministres ou quelques infiltrés corrompus qui provoquèrent beaucoup de malheurs, de morts et de guerres injustifiées. Mais parfois dans certains conflits, les intentions de quelques protagonistes ont été légitimes, car ils luttaient contre l'intolérance et l'immoralité comme lors de l'alliance face à l’Allemagne nazie : (S2v251) « Ils les mirent en déroutent par la grâce d’Allah. Et David tua Goliath ; et Allah lui donna la royauté et la sagesse, et lui enseigna ce qu’Il voulut. Et si Allah ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Allah est Détenteur de la faveur pour les mondes » Ainsi la morale affirme que la guerre peut être justifiée et autorisée dans certains cas car comme l'a dit Martin Luther King : « la véritable paix n'est pas seulement l'absence de tension, c'est la présence de justice », et il faut y rajouter la tranquillité de l'esprit et du cœur, car celui qui sacrifie son honneur pour sa sécurité face à la tyrannie ne mérite ni l'un ni l'autre. Alors si Dieu existe, et qu’Il envoie Son dernier Messager à l’humanité pour annoncer Sa présence, Ses nobles choix, Ses lois bienfaitrices, Sa miséricorde, la bonne nouvelle du Paradis, la menace de l’Enfer et l’avertissement d’un jugement universel, ceux qui empêcheraient de laisser prêcher cette parole devraient être légitimement combattus dans le but d'arriver le plus vite possible à la paix et de laisser place au débat d'idées. Cependant il faut noter que dans le Coran, le mot « paix » incarnant l'attribut de douceur du Seigneur et le meilleur chemin pour l'humanité, est cité quatre fois plus que le mot « guerre », et que cette paix était toujours prioritairement recherchée. Cependant il faut noter que dans le Coran, le mot « paix » incarnant l'attribut de douceur du Seigneur et le meilleur chemin pour l'humanité, est cité quatre fois plus que le mot « guerre ».
          En fait l'importance de cette religion est véritablement comparable à un vaccin capable d'anéantir un virus menaçant l'ensemble de l'humanité.
En effet, il est le remède montrant le chemin de la miséricorde divine, du repentir et de la perfection, pour éviter aux gens d'aller en Enfer à cause de leur nature imparfaite :Le Prophète (SBDSL) a dit : « Toute ma communauté entrera au Paradis sauf celui qui s’y refuse. » On dit : « Et qui s’y refuse, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « celui qui m’a obéi entrera au Paradis et celui qui m’a désobéi s’y est refusé. » (Al Boukhâri) Anas (SBDSL) a dit: «J'ai entendu le Messager de Dieu (SBDSL) dire: «Dieu le Très-Haut a dit: « Ô fils d'Adam! Tant que tu M'implores et que tu espères en Moi, Je te pardonnerai tes péchés sans M'en soucier. Ô fils d'Adam ! Si tes péchés atteignaient le ciel et que tu Me rencontres sans M'associer quoi que ce soit, Je t'apporterai sa contenance comme absolution ». (Attirmidhi) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Rapprochez-vous de la (pieuse) perfection, rectifiez continuellement votre conduite et sachez que nul d’entre vous ne devra son salut à ses seules œuvres. » On dit : « Pas même toi, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Pas même moi, à moins que Dieu ne me couvre du voile de Sa miséricorde (pour me purifier) et de Sa générosité. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Mon image et la vôtre est celle de quelqu'un (Dieu) qui a allumé un feu (le soir). Les criquets et les papillons se mirent à y tomber dedans cependant qu’il cherchait à les en écarter. C’est ainsi que moi-même je vous retiens par le fond de votre culotte pour vous éviter de tomber dans le feu, tandis que vous échappez de ma main. » (Moslem)(S51v58-60) « En vérité, c'est Allah qui est le Grand Pourvoyeur, Le Détenteur de la force, l'Inébranlable. Ceux qui ont été injustes auront une part [de tourments]: pareille à celle de leurs compagnons. Malheur donc à ceux qui ont mécru à cause du jour (du jugement) dont ils sont (inévitablement) menacés (par leur nature imparfaite) ! »          A l'époque de la révélation comme pour la préservation du vaccin précédent, tout devait donc être mis en oeuvre pour propager la religion et pour protéger la vie du Prophète (SBDSL) qui devait recevoir l'ensemble du message divin : sacrifice financier, sacrifice de sa vie, sacrifice la vie des parents ou de la famille :
(S9
v120) « Il n'appartient pas aux habitants de Médine, ni aux Bédouins qui sont autour d'eux, de traîner loin derrière le Messager d'Allah, ni de préférer leur propre vie à la sienne. Car ils n'éprouveront ni soif, ni fatigue, ni faim dans le sentier d'Allah, ils ne fouleront aucune terre en provoquant la colère des infidèles, et n'obtiendront aucun avantage sur un ennemi, sans qu'il ne leur soit écrit pour cela une bonne action. En vérité Allah ne laisse pas perdre la récompense des bienfaiteurs. » Il s'agissait donc de la plus prioritaire des morales ayant évidemment une grande valeur pour Dieu et procurant logiquement une énorme rétribution.
          Par ailleurs l'ensemble de la création appartenant au Créateur, il est également juste que les gouvernements des pays qui laisseraient prêcher cette parole sans s’y convertir, devraient payer une taxe à l’Etat divin tant qu'ils seraient protégés par l'armée musulmane qui se devait de traverser ces nations pour pouvoir prêcher les populations situées derrières ces régions. En fait, l'islam qui n'oblige personne à se convertir ne suit que le chemin de la morale inévitable qui reconnaît que le royaume de Dieu Lui appartient entièrement et exclusivement. Cette alliance des pays à la nation musulmane est encore plus logique avec la venue du dernier Messager, puisque le message universel ne se trouve que dans l’islam :
En effet dans la Bible Mathieu (15:24) Jésus dit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdue de la maison d’Israël. »
Et il donna encore une parole aux douze apôtres qui confirme cette intention selon l’Evangile :
Mathieu (10:5-6)
« N’allez pas vers les païens (culte polythéiste) et n’entrez pas dans les villes des samaritains, allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d‘Israël. »(S34v28) « Et Nous ne t’avons envoyé (Mouhamed) qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas. »Pourtant à part cet impôt pour participer à la protection militaire musulmane imposé à tous les pays laissant prêcher Son message, Dieu laisse aux hommes la liberté de culte et les autorise même de gouverner quand ils sont tolérants et raisonnables. Par contre pour aider les pauvres et défendre leur nation, les nouveaux musulmans devaient effectuer le service militaire et payer l'impôt islamique "zakat" pour purifier leurs biens en  participant à l'aide sociale. Cependant lorsque une région devenait une province de l'Etat islamique, les places liées au pouvoir étaient strictement réservées aux musulmans et les habitants non musulmans devaient payer l'impôt "Jizia" pour éviter le service militaire, aider les pauvres et donc soutenir l'armée protectrice.          Ainsi, il apparaît que la vie est une évidente lutte idéologique qui confronte les croyants aux incroyants et qui permet de distinguer ceux qui veulent sincèrement faire triompher la véritable dignité de ceux qui la dénient :(S90v4) « Nous avons créé certes l’homme pour une vie de lutte (pour s'anoblir). »          Or à son apogée, si le territoire du premier Etat islamique s'étendait de l'ouest de l'Afrique jusqu'au début de l'Asie, couvrant ainsi le tiers des surfaces habitées de l'époque et devenant l'Etat hégémonique du monde, c’est parce que les sacrifices physiques et matériels des musulmans avaient plus pour but de gagner les cœurs par la douceur que les territoires par la force. De toute manière à travers l'histoire de l'humanité, la plupart des pays ont injustement effectué des conquêtes pour imposer empire, politique et idéologie. Ainsi pour transmettre légitimement l'ultime message du Très Noble Seigneur, l'islam ne pouvait répondre à ces circonstances qu'en luttant à armes égales. Cependant, les musulmans furent souvent accueillis en libérateurs par des peuples souffrant d'injustice et d'exploitation humaine, puisqu'ils apportaient la parole divine synonyme de grandes vertus, de justice sociale et de sage développement économique. Les musulmans étaient les messagers de l'espoir et de nouvelles valeurs. En effet, l'islam refuse toute forme d'exploitation, d'oppression et de corruption, que ce soit au nom d'un lignage, d'une classe sociale, d'une place d'autorité ou d'un poste religieux. De plus, comme cet Etat islamique s'est répandu rapidement, cela va dans le sens que son message religieux a une réelle origine divine sagement omnisciente et omnipotente.          En islam les règles de la guerre sont évidentes : le Prophète (SBDSL) a ordonné de ne pas toucher aux enfants, aux femmes, aux personnes âgées et aux infirmes, ainsi que de ne couper aucun arbre chez l'ennemi :(S5v32) « C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos Messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. »
L’attaque n’était donc autorisée que contre ceux qui tenaient des armes. Lorsque la situation le permettait, les techniques de guerre d’encerclement devaient être adoptées afin d’obtenir une capitulation rapide pour éviter les bains de sang et les armées qui se rendaient étaient reconduites à un lieu de sécurité : 
(S2v217) «  Ils t'interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. - Dis : “Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d'Allah est de faire obstacle au sentier d'Allah, d'être impie envers Celui-ci et la Mosquée sacrée, et d'expulser de là ses habitants . L'association est plus grave que le meurtre.” Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu'à, s'ils peuvent, vous détourner de votre religion. Et ceux parmi vous qui adjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement. »Abou Ibrahim Abdullah ibn Abi Awfa rapporte : L’Envoyé de Dieu (SBDSL), lors d'une de ses batailles, attendit que le soleil commence à décliner, puis il se leva et dit : « O gens! Ne souhaitez pas la rencontre de l'ennemi et demandez plutôt à Dieu de vous préserver. Mais si vous le rencontrez, soyez patients et sachez que le Paradis se trouve à l'ombre des sabres. » Le Prophète ajouta ensuite : « Seigneur! Toi qui as révélé le Livre, qui mets les nuages en mouvement et qui défais les factions, vaincs-les et accorde-nous la victoire. »(S9v6) « Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas. »Il faut préciser que les prisonniers pouvaient devenir libres lorsqu'ils apprenaient à lire à dix musulmans et que les croyants les prêchaient pendant leur incarcération : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu (Glorifié soit-Il) rit à la vue de deux hommes dont l’un tue l’autre et qui entrent pourtant tous deux au Paradis : l’un d’eux combat sur le chemin de Dieu et y est tué. Puis Dieu agrée le repentir du meurtrier qui embrasse alors l’Islam et connaît à son tour le martyr pour la cause de Dieu. » (URA)Ainsi comme le précisent le verset précédent et les suivants, il apparaît que les seules autres autorisations pour combattre interviennent lorsque les croyants ont été chassés de leurs demeures, des faibles sont victimes d’oppression ou des personnes défendent leurs biens (Voir vidéo Cheik Imran Hosein « La Pax Islamica » en vost) : (S60v8/9) « Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes. »
(S4v75) « Et qu'avez vous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, et pour la cause des faibles : hommes, femmes et enfants qui disent : “Seigneur ! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur”. »
Selon Said Ibn Noufayl, l'un des dix promis au Paradis, le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui meurt en défendant ses biens est un martyr, celui qui meurt en défendant sa vie est un martyr, celui qui meurt en défendant sa religion est un martyr, celui qui meurt en défendant sa famille est un martyr. » (Abou Dawud et Tirmidhi)
         Le terrorisme aveugle ne peut donc qu'être à rejeter absolument. A notre époque où les frontières des pays sont bien définies, les armes toujours plus mortelles et la liberté d'expression souvent préservée, la lutte pacifique pour faire respecter les lois divines dans les pays occcidentaux ne peut être que la seule solution. Ainsi tous les musulmans doivent d'abord s'approcher du comportement prophétique pour afficher une attitude exemplaire afin que les gens s'interrogent sur ce qui les pousse à faire tant de bien.         Dans les pays démocratiques qui n'ont pas d'origine musulmane, la prédication, les manifestations silencieuses, les pétitions et les bulletins de vote doivent être les seules armes utilisées pour propager la foi et revendiquer leur avis. En effet, il est évident que les croyants doivent transmettre la religion et s'exprimer contre les lois décidées par les hommes qui perturbent la justesse de la sensibilité en allant à l'encontre de la morale divine, comme lors des grandes manifestations espagnoles catholiques et françaises contre le mariage homosexuel : jeux d'argent, prêts à intérêts, films d'horreur violents, pornographie, prostitution, mariage homosexuel, théorie du genre, vente de drogues (cigarettes, alcool, haschisch, drogues dures)… :(S5v87) «  ô les croyants : ne déclarez pas illicites les bonnes choses qu'Allah vous a rendues licites (et licites celles qu'Il a déclaré illicites). Et ne transgressez pas (pour ne pas devenir des infidèles). Allah, (en vérité,) n'aime pas les transgresseurs. »
         Or il semble navrant que si l'islam prenait le pouvoir par d'honnêtes élections dans ces états, les défenseurs « démocrates » de la laïcité prendraient probablement les armes pour empêcher ce changement politique, puisque
dans des pays comme l’Algérie ou la Tchètchénie, lorsque les partis religieux ont été élus démocratiquement, une dictature et une guerre internationale se sont mises en place. Cependant les révolutions du printemps arabe montrent que ce n'est pas impossible.          Par conséquent, il faut bien faire attention au sujet du véritable scénario de la politique mondiale. La remarque que des fraudes ont pu avoir lieux quand des partis islamiques sont choisis par le peuple n'est pas constructible, car cet argument pourrait être utilisé à l’encontre de tous les gouvernements laïques élus sur terre, qui pour le plus souvent ne sont qu'un simulacre de démocratie, puisque la politique reste quasiment la même du fait qu'elle est entre les mains de riches groupes de pressions. Cependant, il paraît étonnant que la plupart des pays laïques ne veulent pas le mélange de la politique et de la religion, alors que le président américain jure sur la bible lors de son investiture et que l'identité nationale française oublie le choix de sa laïcité en prétextant retrouver ses racines catholiques. Or si tel est vraiment le cas en France, que cette nation aille jusqu'au bout de sa pensée, en réunissant à nouveau le pouvoir religieux et le pouvoir politique, et en enseignant à l'école la théorie du créationnisme, puisqu'une république chrétienne sera forcément préférable à Dieu que cette morale laïque étant devenue une fausse religion et ayant plusieurs lois s'éloignant de la bienfaisante morale divine malgré que de nombreuses autres proviennent des règles judéo-chrétiennes.De plus, il semble important de noter que même si l'islam est la religion qui a le plus d'adeptes, les républiques islamiques sont rares à cause du manque de conviction des musulmans alors qu'elles faciliteraient la pratique religieuse. Par conséquent, la pratique des croyants dans les pays laïques leur procure encore plus d'honneur lorsqu'ils persévèrent dans la piété :Ibn Abbas rapporte ces paroles du Prophète (SBDSL) : « Celui qui maintient ma tradition pendant que ma communauté se corrompt aura la récompense de cents martyrs. » (Al Bayhaqi)           Par contre dans les pays d'origine musulmane, les règles sont différentes car la morale impose à Dieu de n'avoir aucune considération envers les incroyants. En effet, comme ils rejettent injustement leur Seigneur, leur Seigneur les rejette justement : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Si ce monde avait aux yeux de Dieu le poids de l’aile d’un moustique, il n’aurait pas consenti au Mécréant une seule gorgée.» (Attirmidhi). Ainsi lorsque le gouverneur n'autorise pas la pratique de la prière ou n'y participe pas, le Messager de Dieu (SBDSL) ordonne logiquement aux croyants de se rebeller pour ne lui laisser aucun pouvoir politique comme l'expliquent ces hadiths : Jabir (SDP) a rapporté : j'ai entendu le Messager de Dieu (SBDSL) dire : "la prière est ce qui sépare le croyant de l'incroyant." (Mouslim)
Le Prophète (SBDSL) a dit :
« Vos meilleurs guides (gouverneurs) sont ceux que vous aimez et qui vous aiment, ceux que vous bénissez et qui vous bénissent. Vos plus mauvais guides sont, ceux que vous détestez et qui vous détestent, ceux que vous maudissez et qui vous maudissent. » Awf dit : « Nous dîmes : « O Messager de Dieu ! Devons-nous nous rebeller contre eux ? » Il dit : « Non, tant qu’ils assurent parmi vous l’office de la prière. Non, tant qu’ils assurent parmi vous l’office de la prière.» (Moslem) Ces ordres divins cherchent seulement à purifier la gouvernance, respecter le chef croyant, rendre exemplaire l'adoration bienfaisante et protéger les fidèles, car à travers l'histoire quelques gouverneurs incroyants ont été responsables de fortes persécutions envers les croyants, de nombreux dénigrements envers la religion et de grandes injustices sociales : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui m’aura obéi aura obéi à Dieu et celui qui m’aura désobéi aura désobéi à Dieu. Celui qui aura obéi au prince (vertueux) m’aura obéi et celui qui aura désobéi au prince (vertueux) m’aura désobéi. » (URA)Par contre ces hadiths précédents montrent que lorsque le chef d'Etat autorise la prière et la pratique, même si l'islam n'est pas la base unique de la constitution, il ne faut pas se rebeller, car le dialogue sage, le bon comportement et la prêche pacifique, pour faire triompher totalement les règles divines, sont évidemment prioritaires dans les règles morales du Très Digne Seigneur. En effet, le gouverneur étant soumis à Dieu, l'ensemble du territoire peut être considéré comme soumis à Dieu. Evidemment si les musulmans choisissent ou impose un chef voulant instituer la charia, il faut également ne surtout pas combattre le pouvoir. Cependant à l'époque de la révélation, avant la création du premier État constitutionnel de la terre basé sur les règles du Coran, le Prophète eut des discussions privées avec les diverses tribus d'Arabie, pour sagement établir un consensus sur l'application partielle des lois divines à diverses personnes ou certaines régions du pays. Ainsi, dans des pays à plusieurs communautés spirituelles, il est évident que l'application de la charia doit être réfléchie, afin qu'elle concerne uniquement ceux qui la désirent, qu'elle tolère une partie des lois précédentes pour les non musulmans, et qu'avec la grâce divine, elle finisse par prouver sa supériorité philosophique, économique et judiciaire à toute l'humanité. (voir sur youtube.com vidéo : Sheikh Imran Hosein - Où les Frères musulmans mènent-ils l'Égypte).            Il semble important de noter ici que la micro société de la Mecque et la macro société d'Arabie, toutes deux divisée en tribus, était des versions réduites du futur des villes et des pays du monde, permettant de créer la plupart des cas de figure que rencontrerait l'humanité, afin de démontrer la valeur supérieure des bienfaisantes lois divines :     (S49v13) « O hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que (dignement) vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous auprès d’Allah, est le plus pieux . Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur »(S34v28) « Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas. »          La morale provenant de l'existence divine montre donc qu'une nation divine basée sur les lois musulmanes est le plus juste schéma politique à envisager. En effet tout doit légitimement être soumis au Seigneur : état, politique, économie et justice.  Ainsi le premier état de la terre, fondé par le Prophète (SBDSL), dans une époque où n'existait que des royaumes, était un califat synonyme d'Etat religieux. C'est à dire que les responsables politiques de cet état devaient sagement organiser et appliquer les lois divines. Mais il faut savoir qu'en islam le pouvoir ne doit pas être recherché, afin qu'il soit confié à des gens qui craignent sincèrement cette énorme responsabilité et que l'aspect laid de sa prédation soit inexistant. C'est pour cela que la dévolution était le moyen de transmettre le pouvoir islamique à l'époque. De plus, préserver la dictature de la noblesse de l'islam permet d'éviter la possible déviation de la démocratie vers l'immoralité comme lors de l'élection du nazisme en Allemagne, de conserver pour toujours les règles divines, et de mettre en conformité religieuse les nouvelles lois liées à la modernisation du monde. La sage constitution islamique doit donc toujours rester la même pour éviter l'apparition de lois opposées à la sagesse telle que l'autorisation de la prostitution, des jeux d'argent, des mariages homosexuels etc...           
A propos de la dévolution, il est important de noter qu'il semblerait clairement que pour montrer cette supériorité morale de transmettre le pouvoir à l'homme le plus sage de la communauté par l'homme le plus sage précédent, après une consultation collective au sein d'assemblées populaires puis un pacte d’allégeance général, honorant le noble lien du peuple bien plus que dans les isoloirs puisque l'unanimité était recherchée, Dieu ait fait mourir en bas âge les trois fils du Prophète (SBDSL) pour éviter l'apparition d'une dynastie ou de la monarchie corrompant généralement les membres de la famille au pouvoir et la gestion de l’État : (S33v40) « Mouhamed n'a jamais été le père de l'un de vos hommes , mais le Messager d'Allah et le dernier des Prophètes. Allah est Omniscient. » Au début de la formation de la nation islamique, le Prophète devint logiquement le chef de l’Etat et la religion put s’épanouir. Ce fut là que se développa la vision islamique de la paix entre tous les peuples de la terre, sans différence de foi ou de races, et que la première charte des droits et des libertés humaines vit le jour. C'est pourquoi il faut bien comprendre qu'il y a peu de différence entre une république laïque et un Etat divin puisque cette charte garantissait à chaque citoyen la liberté, la sécurité et la justice, comme dans les états laïques démocratiques qui se basent sur les droits de l'homme :
  1. La liberté de conscience et de culte pour les musulmans et non musulmans
  2. La sécurité et la protection contre n’importe quelle menace venant de l’extérieur
  3. La justice et l’abolition de tout crimes et pratiques immorales
Par conséquent il est évident que la différence principale entre une république laïque et un état islamique est que la république laïque place injustement la souveraineté de l'état au-dessus de Dieu et de Ses lois, alors que l'état islamique place justement la souveraineté de Dieu et de Ses lois au-dessus de l'état. A ce propos il faut savoir que pour sauver l'humanité de la corruption, des textes religieux précisent que Jésus reviendra en tant que Gouverneur musulman parfait, pour faire de la terre entière un Etat religieux parfait, puisqu'il sera basé sur les parfaites règles coraniques.Pendant trente années après la mort du Prophète, ses compagnons les plus pieux ont évidemment été choisi pour se succéder au pouvoir et ils ont participé avec beaucoup de sagesse à l'amélioration de l'Etat et de la communauté (voir livre intitulé « LES QUATRE CALIFES » d'Hassan Amdouni). Mais lors de la succession au quatrième calife, les divisions commencèrent et ce grand état se morcela peu à peu en plusieurs pays musulmans, car certains groupes avides de pouvoir ne reconnaissaient plus la sagesse de la dévolution. De ce fait, il apparaît clairement que la religion musulmane est parfaite, mais qu'elle peut être corrompu par certains hommes. Cependant l'islam avait atteint le coeur de beaucoup d'hommes et de nombreux peuples nostalgiques comprenaient la digne volonté divine pour état islamique unifié certainement meilleur pour les valeurs de l'humanisme que la dangereuse division du nationalisme. Ainsi le califat réapparut plusieurs fois, mais désormais de manière monarchique. Il faut savoir qu'au temps du Califat Abbasside dont la capitale était Bagdad, la plus grande ville de cette époque où le commerce était fortement développé, une très sage volonté politique cherchait à ce que les ouvrages scientifiques des pays conquis et du reste du monde soient traduits en arabe, afin de répertorier et conserver la science accumulée au cours de l'histoire de l'humanité. Les ouvrages philosophiques, mathématiques, physiques, chimiques, anatomiques et astronomiques de nombreux savants furent donc étudiés pour classifier leurs analyses exactes par rapport aux vérités scientifiques coraniques ou contemporaine, et faciliter la recherche à cette époque musulmane. Ainsi le zéro fut emprunté à l'Inde pour réformer le compliqué système numérique romain, et des travaux du philosophe grec Aristote et du mathématicien grec Pythagore furent parfois utilisé comme base de recherche dans leur domaine respectif. Une grande effervescence vers le savoir gagna alors le monde arabo-musulman et de nombreux savants du monde entier vinrent à Bagdad pour faire de la recherches dans les divers secteurs scientifiques de cette période. Les grandes mosquées devinrent donc des centre d'étude et un honorable enseignement gratuit du religieux et des diverses sciences était dispensé quotidiennement dans des salles annexes ouvertes à tout le monde. Il est rapporté que dans la bibliothèque de Cordoue en Espagne, près de 80000 livres de sciences étaient disponibles, et qu'à la même époque en Europe, il y avait au maximum une centaine de livre par cathédrale. Ainsi, ce n'est qu'avec les croisades ayant récupérer des territoires et les livres scientifiques de cette ville espagnole, que la science se mit à vraiment intéresser l'Europe et que la renaissance put avoir lieu. Par conséquent, il est attristant de voir que cette vérité historique est souvent occultée dans les actuels enseignements scolaires européens, puisque cela faciliterait l'harmonie entre les peuples.         
 Suite à ces remarques, il apparaît clairement que dans les pays islamiques ou dans les royaumes musulmans, présidents, rois, responsables politiques et gouvernements élus doivent sagement faire respecter l’ensemble des lois du Coran, comme du temps des quatre premiers califes de l'islam. Ils ne doivent surtout pas apporter de fausses interprétations ou de mauvaises innovations comme le font diverses sectes en interdisant l'école aux filles, en tuant des personnes innocentes, en corrompant des règles religieuses ou en inventant de nouvelles pratiques immorales : (S41v40) « Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (le Coran) ne Nous échappent pas. »
Irbâd Ibn Sâriya a dit : «Le Messager de Dieu (SBDSL) nous a fait un sermon éloquent qui remplit nos cœurs de crainte et fit couler nos larmes. Nous lui dîmes: « Ô Messager de Dieu ! On dirait que c’est le sermon de quelqu’un qui fait ses adieux. Aussi fais-nous quelques recommandations ! » Il dit: «Je vous recommande la crainte pieuse de Dieu ainsi que l’obéissance totale même si c'est un esclave éthiopien qui s’est imposé à vous comme chef. Celui d’entre vous qui vivra verra une grande discorde. Accrochez-vous alors à ma tradition et à celle des califes orthodoxes et bien guidés. Saisissez-la fortement avec vos dents. Méfiez-vous des innovations car chaque innovation est une cause d’égarement». (Abou Dâoud)
Abou Dharr (SDP) rapporte ces propos du Prophète (SBDSL) : « ma communauté connaîtra des dissensions nombreuses. Au nombre de ces dissensions, il y aura une secte s'exprimant avec élégance et oeuvrant pour le mal. Ils liront le Coran, mais celui-ci ne dépassera pas leur gosier (et n'atteindra donc pas leur coeur). Ils s'éloigneront de la religion à la vitesse de la flèche qui se dirige vers sa cible et n'en reviendront pas avant que la flèche ne soit revenue dans son carquois. Ils sont les pires des créatures de Dieu. Heureux celui qui les aura tués ou qui aura été tué par eux. Ils invitent les hommes à suivre le livre de Dieu alors qu'ils n'ont rien à voir avec le livre. Celui qui les combat pourra davantage se réclamer de Dieu qu’eux. -Et quel est leur ce signe distinctif ? fut-il demandé au Prophète. -Ils se rasent la tête », répondit-il. (A.D) (ExtS5v32) « C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. »Cependant, il est possible que certaines de ces informations médiatiques soient des manipulations politiques ou économiques instrumentalisant la religion, et que le talion soit autorisé lorsque les bombardements d'une armée détruisent des villages. En effet, il est impératif de chercher la vérité car elle est grande, sacrée, constructive et apaisante, alors que le mensonge est bas, profane, dégradant et désagréable. De plus Malcolm X a dit : « Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment. »En fait, certains experts adhèrent à l’idée que la lutte contre l’islam extrémiste, menée par les États-Unis depuis plusieurs années après l'avoir probablement créé, organisé et financé, répond à un besoin d’affrontement idéologique tendant à rabaisser le religieux et le sacré par la laïcité, quand on regarde la dégradation morale de leurs lois d'un point de vue théologique.C'est pourquoi il faut noter avant d'aller plus loin, que lorsqu'un événement grave a lieu, les modifications les plus importantes de l'environnement qui apparaissent sont logiquement les raisons essentielles de cet événement, car il est connu que c'est souvent ceux qui profitent le plus le crime qui en sont à l'origine. Ainsi, 6 ans après la première guerre mondiale déclenchée par l'assassinat à Sarajevo de l'Archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d'Autriche-Hongrie, effectué par un franc-maçon sachant probablement les conséquences de ce qu'il faisait, l'étonnante disparition du califat islamique existant depuis 13 siècles semble donc être la raison principale de cette guerre, comme semble l'être clairement, 3 ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, l'apparition de l’État d’Israël n'existant plus depuis environ 25 siècles. Ainsi après avoir récupérée l'hégémonie mondiale suite à la première guerre mondiale et si on se rappelle les principaux combats qu’ont dirigés les Etats-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale, cette affirmation d'affrontement idéologique est évidente. D’abord, dans le cadre de la guerre de 1939, ils livrent au sein des forces alliées, une bataille au régime fasciste créé par le probable illuminati satanique, ou antisioniste Adolf Hitler, qui inventa lui-même un mouvement de type sioniste en créant le parti nazi de la race arienne.
Puis, dans les années suivantes, pour maintenir leur économie basée sur leur complexe militaro-industriel, ils s’appliqueront à vaincre le communisme pendant la Guerre froide opposant l’Est et l’Ouest après y avoir financé la révolution bolchevique menée par des juifs ayant rendu la Russie athée.
Ensuite au début des années 1990, la suprématie des États-Unis et du capitalisme cherche en vain une idéologie à combattre pour  continuer à vendre des armes et expliquer sa présence hégémonique en Europe ainsi que dans le monde.
C’est dans cette optique que l’utilisation extrémiste de la religion islamique et l'apport de la crainte de son expansion rapide justifient le troisième défi totalitaire de l’administration américaine laïque : créer un nouvel ordre mondial séculaire laïque, dépourvu de divin, comme l'a affirmé le président George Herbert Walker Bush
à l'ONU le 11 septembre 1990.
Or en s'imposant finalement comme le nazisme par l'envahissement ou la manipulation de nombreux pays musulmans et
en étant aussi stricte qu'un État religieux par ses objectifs hégémoniques ou ses lois laïques souveraines, il apparaît que ce sont autant de signes prouvant l'illusion d'un honorable monde uni, puisque la disparition du sacré et l'augmentation de la corruption s'amplifient au niveau de l’État et de la société, en favorisant injustement les élites dirigeantes et bourgeoises, comme l'ont prophétisé de nombreux textes religieux chrétiens et islamiques sur la fin des temps
.
Cependant 11 ans plus tard, après les attentats au World Trade Center du 11 septembre 2001, le président Bush, fils du précédent de même nom, a choisit de dire qu’il fera la guerre au terrorisme, parce que s’il avait affirmé qu’il a l’intention de livrer une bataille à l’islam, cela l'aurait mis considérablement en danger, puisqu'il aurait unit le quart de la population mondiale musulmane. Ainsi, certains spécialistes arabes vont jusqu’à affirmer que les États-Unis ont manipulé intelligemment le groupe Al-Qaïda, afin d’obtenir un certain contrôle sur la Russie, l’Inde et la Chine et ainsi parvenir aussi à s’approprier les ressources pétrolières de l’Asie. Par conséquent, les intérêts américains dans l’opération Liberté immuable sont surtout d’ordre économique et idéologiques. En effet, les finances des États-Unis, en ce début de 21e siècle, sont principalement basées sur le pétrole. L’Afghanistan représente donc un endroit stratégique qui sera appelé à jouer le rôle de voies d’acheminement des hydrocarbures de l’Asie centrale vers l’Océan Indien, à maintenir la présence de bases militaires américaines pour contrôler la région et à participer au développement d'un ennemi perpétuel qu'est le terrorisme.
D’ailleurs, les batailles en territoire afghan lors des dernières années de la Guerre
froide n’étaient pas étrangères à ces enjeux. Or depuis 1991, bien qu’aucun accord définitif n’ait été convenu, la Russie, les États-Unis et l’Iran se disputent le contrôle de l’acheminement des hydrocarbures de la Mer Caspienne vers les marchés asiatiques et européens. Les principaux objets de convoitise dans cette région du monde sont composés du gaz du Turkménistan, du pétrole de la Mer Caspienne, de l’or de l’Ouzbékistan ainsi que du coton du Kirghizstan. De plus, il est à noter qu'il a été dentifié d’importants gisements dans d’autres pays de l’ex-URSS tel que l'Azerbaïdjan et le Kazakhstan.
Depuis plusieurs décennies, ce sont donc des intérêts idéologiques, économiques, géographiques et hégémoniques qui sont à la base des opérations politiques américaines, corrompant une partie des peuples, enrichissant uniquement les notables, divisant les pays pour mieux régner, participant à l'appauvrissement de nombreuses régions du monde, imposant leur système politique et financier, détruisant des familles entières, et critiquant la culture des pays envahis malgré le manque considérable de civilisation et de divin dans de nombreuses lois aux Etats-Unis.
Bref, l’article V de l’OTAN, la lutte idéologique contre l’islam, l’isolement de l’Iran, la corruption des cultivateurs de pavot générant des milliards de bénéfices, la proximité géographique de certains pays et la garantie d’approvisionnement en pétrole sont à l’origine de l’intervention américaine en Afghanistan. L’histoire nous a démontré une fois de plus, avec les interventions en Irak et en Afghanistan, qu’il ne faut jamais se contenter des explications fournies par les dirigeants et la plupart des médias. Par conséquent, il faut se rappeler que la plupart des grandes guerres ont commencé sur un grand média mensonge, puis chercher plus loin pour découvrir la vérité et l’exposer au grand jour. En effet il est très étonnant que les États-Unis reste en Irak par des bases militaires, alors qu'il n'y a pas d'arme de destruction massive, et qu'ils prétendent lutter contre le terrorisme en Afghanistan, alors qu'il est évident que ce problème ne peut se résumer à un seul pays. Derrière ces guerres faisant de lourdes pertes civiles, il n'y a donc que des raisons économiques et idéologiques qui devraient faire trembler les dirigeants injustes qui en sont à l'origine et dont les cœurs ne sont pas sincèrement soumis au Seigneur.
En fait, certains cherchent seulement à repousser, ou à continuer par la corruption de créer l'effondrement économique global qui suivra celui des Etats-Unis afin d'asservir l'humanité et de transmettre à Israël et les oligarchies souvent malhonnêtes des diverses idéologies du monde, l'hégémonie par la finance et les banques, pour que la faux messie y prenne le pouvoir comme l'ont prophétisé Jésus et Mouhamed, et l'a annoncé le démoniaque Talmud, car le rejet de Jésus par les juifs et sa divinisation par les chrétiens ont créé les conditions de l'apparition de ce faux messie à la fin des temps : voir vidéo « YouTube » : « The Signs (la série) », « les arrivées (la série) » « Overdose - la prochaine crise financière », « ARTE Francais - Goldman Sachs - 24 sept 2013 - LD » et « Pax Britanica, America, Judaïca & Islamica » et « 2012, l'effondrement économique global ? » du Cheick Imran Hosein et du Dr. Ahmad Meera. Il faut noter ici que cet Etat moderne de l'Antéchrist s'impose au monde par la corruption, alors que l'ancien Etat islamique se propageait à travers le monde par l'attirance de ses lois vertueuses.
Cependant il faut comprendre que dans le stratagème divin ces situations ne sont que des épreuves pour distinguer les fidèles des infidèles et que Dieu se sert des efforts de ces corrompus qui donneront l'hégémonie mondiale à Israël, puisque qu'à ce moment là, quand Jésus reviendra, il n'aura plus qu'à récupérer les clés de cet Etat et diriger le monde avec sagesse. 
En effet, les faits suivants sont autant de preuves au sujet de ce qu'il se passe actuellement : -l'asservissement des banques au service d'un actionnariat prédateur -la dictature des marchés et la spéculation -les agences de notation et les grandes multinationales dirigeant l'économie au mépris du pouvoir politique et mettant en péril la société -les états démocratiques qui ne pouvant plus ni gouverner ni supprimer les banques se soumettent à elles, faisant perdre l'emploi et leur vie à d'autres, comme s'il devait y avoir forcément des gagnants et des perdants, alors qu'avec un peu plus de modestie et de sagesse, nous pourrions tous vivre dans une harmonieuse coexistence.Ainsi, il faut bien comprendre qu'en islam, l'économie est un secteur qui nécessitent des règles importantes pour garder un sage équilibre au même niveau que les sciences naturelles, les sciences physiques et les sciences mathématiques. Or les lois islamiques à propos de l'économie ont été établies par le Sage Seigneur Omniscient, et cela correspond clairement à un théorème mathématique où la moindre erreur dans cette équation posera de gros problèmes tôt ou tard, comme une construction mal montée finira par s'écrouler.
Par conséquent
le système financier américain étant basé sur de mauvaises règles économiques, dont le monde dépend par le pétrodollar, s’effondrera inexorablement en entraînant avec lui de nombreux pays, puisque cela provoque de forts déséquilibres et du chaos social :-usure préservant et développant les inégalités entre pauvres et riches, puisque l'argent ne circule pas et la répartition des richesses ne se produit pas-banques privées trop influentes et endettant des pays-monnaie papier illicite trop imprimée car n'ayant pas de valeur intrinsèque et ne représentant pas les richesses réelles du pays comme la future monnaie électronique qui verra probablement le jour
-destruction de biens consommables pour garder l'équilibre sur les marchés financiers
-stérilisation de l'économie lorsque l'argent thésaurisé dans les paradis fiscaux ne sont pas soumis à l'impôt social islamique "zakat" de  2.5% par an.

Malheureusement peu de gens prennent réellement conscience de la gravité économique de cette politique internationale américaine qui va probablement opposer par les armes les grands pays de ce monde, puis l'imparfaite république démocratique des pays laïques, face à la parfaite dictature divine des pays islamiques.
          Pour revenir plus précisément au sujet concernant le cheminement de l'homme vers son Seigneur, il faut préciser que pour trouver Dieu plusieurs voies sont possibles :-Reconnaître les signes de Sa création à travers le destin, le corps humain et l’univers. -Comprendre scientifiquement que ce monde ne peut être le fruit du hasard.-Ressentir la présence de Dieu à travers les qualités et le bon comportement de certaines personnes.-Recevoir la religion de ses parents.-Philosopher par exemple comme le philosophe grec Aristote qui en remontant l’ensemble des causes déduisit qu’il y avait une cause première à l’origine de tout, et par conséquent, Un Premier, Un Unique, Un Absolu, Un Suprême et Un Souverain, qui sont des noms de Dieu révélés dans le Coran.-Ressentir l’origine divine des textes sacrés.
          Ainsi après avoir reconnu l’existence de Dieu, le dernier point cité ne peut être que le meilleur chemin à suivre afin de méditer sur ces sages écrits divins pour pratiquer la véritable piété, cultiver la réelle dignité, avancer dans la relation avec le Seigneur et gagner Sa satisfaction :
(S29v61) « Si tu leur demandes : « Qui a créé les cieux et la terre, et assujetti le soleil et la lune ? », ils diront très certainement : « Allah ». Comment se fait-il qu’ensuite ils se détournent (du pieux chemin droit) ? Allah dispense largement ou restreint Ses dons à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Certes, Allah est Omniscient. »           D'autre part, il faut savoir que l'imperfection de l'être humain n'est autorisée par Dieu qu'à quelques conditions : l'oubli de l'attestation originelle inspiré au foetus, l’innocence de l’enfance et la certitude incomplète de la foi : (S15v98/99) « Glorifie donc Ton Seigneur par Sa louange et sois de ceux qui se prosternent; et adore ton Seigneur jusqu'à ce que te vienne la certitude (sur Son existence : la mort). »Ces circonstances permettent donc à l'homme de pouvoir faire des péchés pour qu'il comprenne le sens suprême de l'ennoblissement en arrêtant définitivement ces fautes.Or voir la perfection de la face de Dieu ou de celles des anges ferait évidemment disparaître le doute comme le montre ce verset :(S6v8) « Et ils disent : “Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui (Mouhamed) un Ange ? ” Si Nous avions fait descendre un Ange, c'eût été, sûrement, affaire faite ; puis on ne leur eût point donné de délai. »En effet avec la certitude apportée par la vision des anges ou de Dieu les péchés deviendraient impardonnables.
De plus, la digne décision personnelle de la soumission, le choix précieux de l'amour envers Dieu, le mérite des efforts de piété et l'honneur du renoncement aux mauvais comportements disparaîtraient. 
De toute manière, comme philosophiquement l'être humain est relatif et mortel, alors que Dieu est Absolu et Éternel, la faiblesse des coeurs et des yeux de cette vie, où règnent des forces rationnelles d'un juste milieu, ne peuvent supporter la vue de Dieu et de Sa puissance démesurée pulvérisant toutes les règles :(Sv143) « Et lorsque Moïse vint à Notre rendez-vous et que son Seigneur lui eut parlé, il dit : "Ô mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je Te voie ! ” Il dit : “Tu ne Me verras pas; mais regarde le Mont : s'il tient en sa place, alors tu Me verras.” Mais lorsque son Seigneur Se manifesta au Mont, Il le pulvérisa, et Moïse s'effondra foudroyé. Lorsqu'il se fut remis, il dit : “Gloire à toi ! A Toi je me repens ; et je suis le premier des croyants"
(S2v55/56) « Et [rappelez-vous], lorsque vous dites : “ ô Moïse, nous ne te croirons qu'après avoir vu Allah clairement” ! ...
Alors la foudre vous saisit tandis que vous regardiez. Puis Nous vous ressuscitâmes après votre mort afin que vous soyez reconnaissants."
Un passage de la Bible confirme cette vérité : [Exode 33 / 20-21] : « Et Il (Dieu) dit (à Moïse) : Tu ne peux pas voir ma face, car l'homme ne peut me voir et vivre . »Ainsi l'être humain ne pourra voir son Seigneur qu' à l'aide du corps invulnérable, du cœur éternel et de l'esprit absolu du Paradis.
Il apparaît donc qu'il faut croire en cette présence invisible divine comme nous croyons à l'existence des atomes, car dans cette
quête spirituelle terrestre, ce n'est qu'avec l'œil interne du cœur que nous pouvons voir le Créateur :(ExtS2v2-3) « C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux qui croient à l'invisible »En effet, comme nous ne voyons pas le vent mais les effets de sa puissance, nous ne pouvons voir Dieu qu'à travers Sa puissance.          Par conséquent dans le monde ici-bas, il est important de rappeler que le Seigneur ne peut se manifester à nous qu'à travers l'organisation de l'univers, la science du corps humain, le comportement de certaines personnes, les signes du destin et surtout dans Ses livres révélés. En effet comme il a été vu précédemment, les paroles divines transmises aux hommes permettent de savoir ce que Dieu dit de Lui-même et de Ses intentions lors de la création.          La vie au service de Dieu, en Lui rendant hommage, en proclamant Sa gloire et en cherchant Son intimité est merveilleusement noble mais beaucoup plus sérieuse. Il ne faut donc pas s’éloigner de notre véritable but : s’unir avec la source divine par la vénération pour espérer y retourner apaisé et honoré. La digne adoration de l’Eternel est une magnifique opportunité et notre mérite se trouve dans la recherche de la morale, la pratique de la religion et le bon comportement. Ayant acquis une grande intimité avec le Seigneur, dans le bonheur de mes bonnes oeuvres comme dans le regret de mes erreurs, je souhaite que la totalité de mes semblables avancent vers la pieuse réussite et vers la recherche de Son amour, en particuliers car Dieu nous propose amicalement une existence avec divers bienfaits et une vie future avec une joie indéniable, alors que sans Lui nous ne pourrions et nous n'aurions rien. A notre époque la plus grande partie d’entre nous aime la justice, et c’est l'argument principal de cet exposé pour insister sur l’importance essentielle de ne pas fuir injustement la foi, car l’existence est un royaume de la conscience juste ou ce n'est rien.           Pour terminer ce chapitre, il faut comprendre que pour reconnaître l'origine divine du Coran révélé au Prophète, ce livre peut être comparé à une lettre envoyée par l’un de nos parents et transmise par un facteur. En effet à travers le contenu, l'utilisation de certains mots et la qualité de l'écriture, l'être humain reconnaît le membre de sa famille qui lui a expédié. Ainsi la réflexion doit se demander si le sens et le style du Coran semblent conformes au Créateur. Pour commencer de répondre à cette question, il faut savoir que : -l'histoire affirme que le Prophète Mouhamed (SBDSL) était illettré et que le Coran écrit en poésie arabe d’une sublime beauté ne pouvait donc être de lui, car quand on connaît l'écriture arabe du texte coranique, il apparaît clairement que la qualité de la poésie et le rythme de la psalmodie sont trop techniques pour provenir d'une créature.-pour arriver à la traduction française, la bible est passée par plusieurs langues et il y a donc forcément plus de perte de sens que le Coran qui est directement traduit de l'arabe en français. En effet, la Bible a été traduite de l'araméen à l'hébreu, puis de l'hébreu au grec, puis du grec au latin et du latin dans les différentes langues des nations modernes. Alors que le texte arabe original du Coran, existant toujours de nos jours, a été traduit directement dans les langues de ces pays.-le style littéraire de la Bible est plus difficile à comprendre que le Coran, car il n'était pas destiné pour la même époque et parce que le symbolisme religieux est plus présent dans le message de Jésus (Paix sur lui) que dans celui de Mouhamed (SBDSL).-à travers le Coran, il y a un aspect très sérieux dans l'expression écrite, pour évoquer des faits également très sérieux. -de nombreux versets commençant par l’expression « Dis » montrent que le Prophète répète des paroles qui lui sont dictées.-l'emploi fréquent du « Nous » royal de pouvoir, représentant l'ennoblissement du Créateur et signifiant « Je », donne véritablement une souveraine valeur divine ainsi qu'une grande forme de pudeur.-on peut clairement sentir à travers le style une intransigeante sagesse et une légitime fierté liées à une omnipotence remplie de dignité.-des versets sont clairs mais d'autres comportent une attachante subtilité de suggestion, dont la sage interprétation ne peut être pleinement comprise que par une foi lumineuse, la perception de la lumineuse noblesse spirituelle divine, la méditation, l'expérience et certains contextes. En effet, une approche trop littérale ne correspondrait pas totalement à la superbe invitation du Très Haut Seigneur, vers la sage réflexion du coeur élevant l'homme à participer à la grandeur, puisqu'elle l'empêcherait de percevoir certaines expressions tellement profondes et pleines de sens :(S47v24) « Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Ou y a-t-il un cadenas sur leurs cœurs ? »Ainsi, il peut y avoir plusieurs nuances dans l'interprétation d'un verset ou d'un hadith. Cependant, c'est en s'imprégnant fortement du Seigneur à travers une grande piété, que l'instinct spirituel arrive parfois, par intuition et en fonction de l'époque ou d'un contexte particulier, à déchiffrer les pièces du puzzle permettant d'obtenir une nette image d'ensemble et de découvrir certains sens sagement cachés pour répondre à certaines situations ou comprendre certains faits :(S12v111) « Dans leurs récits (des prophètes) il y a certes une leçon pour les gens doués d'intelligence. Ce (le Coran) n'est point là un récit fabriqué (par Mouhamed). C'est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui , un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde (du Seigneur) pour des gens qui croient. »Il s'agit donc de mettre en adéquation, l'oeil externe incarné par le contexte, et l'oeil interne incarné par l'expérience, pour essayer d'analyser au mieux toutes choses sur le chemin de Dieu. Voir sur « youtube.com » la vidéo « Leçons de Khidr » de Cheick Imran Hossein et celles de Tarik Ramadan.-la psalmodie démontre la miséricorde et la pudeur du Seigneur même dans des versets évoquant l'Enfer.-ce livre saint allie la fermeté et l’intransigeance de la justice avec la bienfaisance et les faveurs de la miséricorde. -le Coran s'adresse parfois aux hommes avec un langage qui évoque leur manière de parler pour augmenter la valeur du sens et la proximité du lecteur. L'expression « oh que si ! » et les trois point de suspensions suggérant une forte idée dans les versets suivants semblent le confirmer : (S39v55-59) « Dis : « Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous ne le pressentiez ; avant qu’une âme ne dise : « Malheur à moi pour mes manquements envers Allah. Car j’ai été certes, parmi les railleurs » ; ou qu’elle ne dise : « Si Allah m’avait guidée, j’aurais été certes, parmi les pieux » ; ou bien qu’elle ne dise en voyant le châtiment : « Ah ! S’il y avait pour moi un retour ! je serais alors parmi les bienfaisants. » « Oh que si ! Mes versets te sont venus et tu les as traités de mensonge, tu t’es enflé d’orgueil et tu étais parmi les mécréants. »
(S2v98) « [Dis : ] “Quiconque est ennemi d'Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël... (Allah sera son ennemi et il va vraiment regretter de subir l'énorme vengeance divine) car Allah est l'ennemi des infidèles”. »
-des versets se ressemblent pour insister sur l'importance de leurs thèmes et pour faciliter leur apprentissage.-le Coran apporte plusieurs passages édifiants sur son origine sacrée et sur ses buts. 
En voici quelques-uns relevés ci-après. 
www.unavocatdallah.com