Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

dimanche 26 juillet 2015

Se rapprocher d’Allah (Soubhanahou wa Ta’ala): Pratiquer la religion

  La morale liée à l’Être Suprême impose une adoration aux créatures pour qu'elles s'anoblissent dans la piété. Or il faut savoir que le Seigneur n’a nullement besoin de notre culte car Ses choix Lui ont permis de gagner Sa dignité suprême. Ainsi la vénération de l'homme ne sert qu'à lui-même afin d'obtenir sa dignité après avoir reconnu celle de Dieu :(S48v8) «Ô Mouhamed, Nous t’avons envoyé à l’humanité en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle du paradis, et avertisseur de l’enfer, pour que vous croyiez en Dieu (le Grand, le Très-Grand, le Très-Haut) et en son Messager, que vous L’honoriez, reconnaissiez Sa dignité ; et pour que vous Le glorifiiez matin et soir. » (S9v111/112) « Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d'Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C'est une promesse authentique qu'Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l'évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu'Allah à son engagement ? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait : Et c'est là le très grand succès. Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent, qui parcourent la terre (ou qui jeûnent), qui s'inclinent, qui se prosternent, qui commandent le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois d'Allah... et fais bonne annonce aux croyants. »(S5v74) « Ne vont-ils donc pas se repentir à Allah et implorer Son pardon ? Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (S84v20/21) « Qu'ont-ils à ne pas croire ? et à ne pas se prosterner quand le Coran leur est lu ? » (S7v206) « Ceux qui sont auprès de ton Seigneur [les anges] ne dédaignent pas de L'adorer. Ils Le glorifient et se prosternent devant Lui. »Il faut noter que la plus grande dignité correspond à s'écarter des interdits tout en pratiquant les obligations avec la forme surérogatoire d'excellence.         
 De plus, par Ses judicieuses règles de la piété, Dieu permet à l'homme d'avoir la possibilité de suivre un chemin constamment noble et d'augmenter ses bonnes actions, puisque l'adoration est noble par essence et que pour prendre un exemple, la lecture d'une simple lettre du Coran rapporte dix bonnes actions.         

 Enfin, il est important de noter que dans la relation centrale, des droits et des devoirs existe au niveau de l'esprit, du corps, des biens et de la reconnaissance envers le divin. 
En voici une grande partie dont certains passages peuvent être encore complétés :
a1) Les cinq piliers sont les pieuses obligations minimum de l'homme lui permettant de s'ennoblir, d'obtenir l'absolution divine et de gagner le Paradis :
Selon Abou Hourayra (SDP), un bédouin vint dire au Prophète (SBDSL) : «O Messager de Dieu! Indique-moi une œuvre qui me fasse entrer au Paradis». Il lui dit: «Tu adores Dieu sans rien Lui associer. Tu fais correctement la prière. Tu t'acquittes de l'aumône obligatoire et tu jeûnes le mois de Ramadan». Il dit : «Par celui qui tient mon âme dans Sa Main, je n'y ajouterai rien». Quand il s'en alla, le Prophète (SBDSL) dit : «Celui qui serait heureux de regarder un homme destiné au Paradis, qu'il regarde cet homme». (URA)
En voici un aperçu :
1) L'attestation de foi (chahada en arabe) convertissant simplement à l'islam lorsqu'elle prononcée à voix haute avec sincérité  : « J'atteste qu'il n’y a de dieux qu'Allah et que Mouhamed est Son Messager»
          La première partie de cette attestation signifie que nul n'est digne d'être adoré à part Allah, car il est le Sage Dieu Unique qui donne les biens ou qui les reprend. Elle a pour but de faire sortir du cœur les mauvaises idées sur l'origine du monde et sur les fausses causes, afin d'y faire entrer la véritable certitude sur le Créateur.           La deuxième partie montre que jusqu’à la fin des temps, le Prophète (SBDSL) est un un annonciateur de la bonne nouvelle du Paradis et un avertisseur du châtiment de l'Enfer. Par conséquent, il est venu pour sortir les gens des ténèbres de l'incroyance en les amenant vers la lumière de la foi. 
          L'ensemble de cette affirmation sert donc à indiquer que le bonheur et la réussite dans ce bas monde se trouvent uniquement dans les ordres d’Allah sur le chemin du Prophète (SBDSL). Ainsi, reconnaître la mission du Prophète (SBDSL) en pratiquant dignement ses actes de piété qui suivent les lois coraniques, permet d'accéder au Paradis.

Morales :
(ExtS47v19) « Sache donc qu'en vérité, il n'y a point de divinité digne d'adoration si ce n'est Allah, »
(S4v48) « Certes Allah ne pardonne pas qu’on lui donne quelque associé. A part ça, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Allah quelqu’associé commet un énorme péché. »
(S4v116) « Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s’égare très loin dans l’égarement. »

Le Prophète a dit (SBDSL) :
« Celui qui a attesté qu’il n’est de dieu que Dieu, unique et sans aucun associé, que Mouhamed est son humble adorateur et son Messager, que Jésus est l’humble adorateur de Dieu, Son Messager, Sa parole qu’Il a jetée à Marie et un esprit venant de Lui, que le Paradis et vrai est que l’Enfer est vrai, Dieu l’introduit au Paradis quelle que soit son œuvre. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Toute ma communauté entre au Paradis sauf celui qui s’y refuse. » On dit : « Et qui s’y refuse, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « celui qui m’a obéi entre au Paradis et celui qui m’a désobéi s’y est refusé. » (Boukhâri)
Le Prophète (SBDSL) dit à Mouad : « Ô Mouad ! Sais-tu quel est le droit de Dieu sur Ses créatures et quel est le droit des créatures sur Dieu ? » Je dis : « Dieu et Son Messager le savent mieux que moi. » Il dit : « Le droit de Dieu sur les créatures est qu’elles ne Lui associent rien ; et le droit des créatures sur Dieu est qu’Il ne soumette pas au supplice celui qui ne Lui associe rien. » Je dis : «  Ô Messager de Dieu ! Puis-je annoncer cette bonne nouvelle aux gens ? » Il dit : « Ne la leur annonce pas car ils ne compteraient plus sur leurs propres œuvres. » (URA)

Comportements :
Rapporté par Anas (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : Dieu Tout-Puissant dit: « O fils d'Adam, aussi longtemps que tu M'appelleras et que tu Me prieras, Je te pardonnerai pour ce que tu as fait, et Je ne t'en tiendrais pas rigueur. O fils d'Adam, même si tes péchés devait atteindre les nuages du ciel, et que tu Me demanderais alors pardon, Je te pardonnerai. O fils d'Adam, même si tu venais à Moi avec des péchés aussi grands que la terre et que tu te présenterais alors à Moi, sans M'attribuer aucun associé, Je t'accorderai un pardon aussi grand.» (Rapporté par at-Tirmidhi et aussi par Ahmad ibn Hanbal. Sa chaîne de transmission est forte.)
Récompenses :
Le Prophète (SBDSL) dit à un compagnon nommé Mouad : « O Mouad ! » L’autre dit : « Obéissance et assistance ô Messager de Dieu ! » Il dit une troisième fois : « O Mouad ! » L’autre dit : « Obéissance et assistance, ô Messager de Dieu ! » Il dit alors : « Dès que quelqu’un atteste sincèrement et du fond du cœur qu’il n’est de dieu que Dieu et que Mohammad est Son humble adorateur et Son Messager, Dieu l’interdit aussitôt à l’Enfer. Il dit : « O Messager de Dieu ! Puis-je en informer les gens afin qu’ils s’en réjouissent ? » Il dit : « Cela les pousserait à ne plus compter sur leurs propres œuvres. » Mouad en informa quand même les gens au moment de la mort du Prophète pour éviter d’avoir caché une science qu’il détenait de Dieu. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « celui qui meurt en ayant pour dernière parole, il n'y a de dieux qu'Allah (Dieu), entrera au Paradis. »


2) La Prière:
          La prière est le plus important des piliers de l'islam car elle correspond à l'acte central de l'adoration. Sa pratique quotidienne confirme et rappelle la sincérité de l'attestation cinq fois par jour, en apportant une certitude de la foi ainsi qu'une clairvoyante sagesse. En effet, elle permet de recevoir un discernement pour se comporter honorablement, car son but est d'habituer l'être humain à être à l’extérieur de la prière comme il est à l’intérieur : c’est à dire son coeur, son esprit, son regard et tout son corps dans la digne obéissance à Allah. Par conséquent, elle doit être effectuée avec application, concentration et dévotion, car elle est le lien entre la créature et le Créateur pour profiter des trésors de la noblesse divine. De plus, elle incarne la plus grande proximité avec Dieu et l'égalité fondamentale entre les croyants. Il apparaît aussi à travers les versets suivants que la sage qualité d'humilité, représentant la qualité spécifique à une créature, facilite la pratique de la prière en la rendant attirante par ses indiscutables apports apaisants de foi et de dignité : (S2v45/46) « Et cherchez secours (pour vous apaiser) dans l'endurance et la Salat (prière) : certes, la Salat est une lourde obligation, sauf pour les humbles, qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après leur résurrection) et retourner à Lui seul. »          

 En effet il faut rappeler les prières assagissent l'être humain, puisqu'il obtient un heureux apaisement en ressentant mieux la présence divine, en augmentant sa foi, en soulageant le poids de cette anoblissante obligation principale, en orientant son coeur vers les sages qualités de l'Être divin, en améliorant sa capacité deconcentration, en recevant une énergie physique et mentale vu leur charge spirituelle, en développant sa sensibilité, en habituant son âme à suivre les lois religieuses anoblissantes, en valorisant les liens avec ses proches, en s'exhortant vers les bonnes œuvres, en luttant contre ses mauvais penchants, en décuplant la volonté de justice, en se remémorant la vérité de son origine, en se remémorant la vérité de son origine, en décontractant son corps avec des gestes pieux, en se relâchant émotionnellement dans la confiance et l'amour en Dieu, en comprenant la sagesse de se résigner au destin pour relativiser sur les soucis, en obtenant l'absolution pour ses petits péchés, en ressentant un aspect solennel de l'existence, en s'humiliant majestueusement lors des prosternations conformes à sa nature de créature, en lui rappelant l'inéluctabilité du jugement universel, en faisant une logique demande de guidée, en rendant un légitime hommage à son Seigneur en permanence Créateur de tout et Pourvoyeur de toute subsistance, en fêtant la dignité partagée avec le Dieu Unique suprêmement sage, en vivant une belle intimité avec l'Omniscient Omnipotent par une attention complète de tous les éléments composant son être dans un rite dirigé vers Lui entraînant à obéir à Ses ordres bienfaisants, et donc en se nourrissant du très noble sens de la vie :
(S29v45) « Récite ce qui t’est révélé du Livre et accomplis la Salât (Prière). En vérité la Salât préserve de la turpitude et du blâmable. Le rappel d’Allah est certes ce qu’il y a de plus grand. Et Allah sait ce que vous faites. »

          Il faut noter également qu'à notre époque, on constate que le mal de dos et le mal de tête sont des douleurs physiques répandues. Or les fraîches ablutions et les gestes de la prière permettent d'éviter ces maux, car pendant les prosternations, ils facilitent la circulation du sang vers la tête et détiennent la position utilisée par les kinésithérapeutes pour soulager le mal de dos.          Par ailleurs dans les débuts de la prière, plus on la pratique, plus on comprend son sens, sa valeur, et on ses apports bienfaisants. De plus, c'est en s’imaginant que c'est la dernière de notre vie, qu'on la pratique le plus correctement.
          Les horaires de prière et la manière de l'effectuer peuvent être trouvés facilement sur internet avec un moteur de recherche. Les librairies musulmanes ont également des petits livres expliquant la façon de la faire et des calendriers indiquant les horaires.
Pour avoir une idée de l'heure des 5 prières obligatoires, voici comment les premiers musulmans s'y prenaient pour calculer leur moment :1)Prière surérogatoire de « sobh » au tout début de l'aube.2)Prière obligatoire de « dhor »au moment où l'ombre d'un bâton planté dans le sol est égale à sa longueur.
3)Prière obligatoire de « asr » au moment où l'ombre d'un bâton planté dans le sol est égale à deux fois sa longueur.
4)P
rière obligatoire de « maghreb » juste après le coucher du soleil.
5)Prière obligatoire de « isha » au moment où la lumière du jour a totalement disparu.
          En fait au cours d'une journée, l'homme vit selon un rythme : la fameuse horloge biologique. Cette horloge biologique interne située dans l'hypothalamus, au niveau des noyaux suprachiasmatiques qui reçoivent l'information lumineuse par des voies venant de la rétine. Cette horloge biologique interne, en l'absence de synchroniseur externe (par exemple un séjour prolongé dans un abri ou une grotte) fonctionne "en libre cours" avec un petit retard ou une avance sur le rythme de 24 h, donc à peu près 24 h, d'où le terme de rythme circadien. Or cette horloge interne tient sous sa dépendance de nombreuses autres horloges qui contrôlent la synthèse d'enzymes et d'hormones, la température centrale et indirectement le rythme d'éveil et de sommeil.
Quelles sont donc les modifications biologiques qui coïncident avec les horaires de ces prières obligatoires ?


1) la prière de l’aube : le musulman se réveille pour effectuer la prière et vivre trois grands phénomènes physiologiques :
a- la diminution de la sécrétion de la mélatonine suite à la réception lumineuse, rappelons que cette hormone est en quelque sorte « anti énergique ».
b- le système neurologique parasympathique, dominant au cours de la nuit, qui est de nature relaxante, cède la place au système neurologique sympathique qui est activateur de principe, pour dominer pendant la journée.
c- l'organise se prépare à la sécrétion de l’hormone la plus énergétique qui ne se sécrète que le matin, le cortisol. D'autres hormones telle que la sérotonine sont également sécrétées à ce moment de la journée.
Bref, le statut hormonal du matin est un statut «  activiste ». Se réveiller à l’aube et par conséquences le synonyme de profiter de cette énergie, ce qui n'est d'ailleurs pas le cas à défaut.
2) la prière de midi (dhor)
: après le stress engendré par la sécrétion de la plus grande hormone connue pour cet effet, l'adrénaline, le musulman se donne l'occasion pour se relaxer aussi bien sur le plan spirituel que corporel. En plus cette relaxation permet d'échapper à l'autre phénomène de stress qu’engendre la faim, un besoin réflexe de ce moment de la journée.3)- la prière de l'après-midi (asar) : la troisième prière de la journée correspond à un moment où la sécrétion de l'adrénaline connaît son deuxième pic de sécrétion journalière. D'ailleurs il a été constaté que les patients qui souffrent de maladies cardiaques développent le plus grand nombre de complications en ce moment de la journée, même si les explications demeurent en cours d'étude. La relaxation corporelle par le biais spirituel qu’assure la prière pourrait mettre le musulman à l'abri de ce genre de complications. Elle le protège également des accidents qui pouvaient survenir suite à la diminution de la concentration en ce moment de la journée. Ne serait-ce qu’une raison pour que le Coran insiste sur la conservation de cette prière dans le verset : (S2v238) " Soyez assidus aux Salâts et surtout la Salât médiane; et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité. "
4) la prière du crépuscule (maghreb) : à l'inverse de l’aube, c'est l'heure de transition de la lumière à l'obscurité. La mélatonine reprend sa sécrétion et engendre une sensation de sommeil et de relaxation.5) la prière de la nuit (isha) : la dernière prière de la journée. Elle correspond au passage de l'activité au repos. Le système nerveux parasympathique reprend sa domination pour ralentir toutes les activités de l'organisme. Il pourrait être la raison pour laquelle le prophète avait recommandé de la faire assez tard dans la nuit et ainsi aller au lit immédiatement après.

Morales :
(S25v77) « Dis : «  Mon Seigneur ne se souciera pas de vous sans votre prière (obligatoire) ; mais vous avez démenti (le Prophète). Votre [châtiment] sera inévitable et permanent. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Les prières obligatoires effectuées en commun (particulièrement celles faites à la mosquée) dépassent en mérite les prières obligatoires effectuées individuellement de vingt-sept degrés (ayant chacun une valeur exponentielle de récompenses et qui ne sont clairement pas équivalent à vingt-sept prières effectuées individuellement). » (URA)
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Si les gens savaient quelle récompense il y a à faire en commun les prières du soir et de l’aube, ils y viendraient même à quatre pattes. » (URA)
Le Prophète (SBDSL) vit un gros crachat à l’endroit où se tient l’imam. Cela lui fit de la peine et on le lut sur son visage. Il se leva et l’essuya lui-même. Puis il dit : « Quand l’un de vous se lève pour sa prière, il entre ainsi en conversation avec son Seigneur et son Seigneur se tient entre lui et la direction de la prière (la Mecque). Que l’un de vous ne crache pas en direction de la Mecque mais vers sa gauche ou sous son pied (en dehors de la mosquée). » (URA)
D'après Ibn Masud (SDP), j'ai demandé au Prophète (SBDSL): « Quelle est l'oeuvre la plus aimée d'Allah? La prière accomplie à son heure fixe, me répondit-il. -Quoi encore, repris-je. La piété filiale, me dit-il. -Quoi encore, dis-je. Et le prophète de répondre : l'effort au service de Dieu. »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « O gens ! Priez dans vos maisons (les prières volontaires), car la meilleure prière de l’homme est celle faite chez lui sauf les prières obligatoires. » (URA)
(S17v79) « Et de la nuit consacre une partie[avant l’aube] pour des Salât surérogatoires : afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire. »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit :« Le meilleur jeûne après celui de Ramadan est celui du mois d’Allah « Mouharran ». La meilleure prière après les prières obligatoires est celle de la nuit. » (Mouslim)
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Le meilleur jeûne et la meilleure prière aux yeux d'Allah sont ceux de David : il dormait la moitié de la nuit, veillait son tiers, puis se rendormait le dernier sixième. Il jeûnait un jour sur deux, et ne s'enfuyait guère devant l'ennemi. » (Al-Boukhari et Moslem)
(S2v45) « Et cherchez secours dans l’endurance et la Salât : certes, la salât est une lourdes obligation, sauf pour les humbles, qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après la résurrection) et retourner à Lui seul. »
(S29v45) « Récite ce qui t’est révélé du Livre et accomplis la Salât(Prière). En vérité la Salât préserve de la turpitude et du blâmable. Le rappel d’Allah est certes ce qu’il y a de plus grand. Et Allah sait ce que vous faites. »
(S19v59-61)«Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leur passions. Ils se trouveront en perdition sauf celui qui se repent, croit et fait le bien : ceux là entreront dans le Paradis et ne seront point lésés, aux jardins du séjour (éternel) que le Tout Miséricordieux a promis à ses serviteur, qui ont cru au mystère. Car Sa promesse arrivera sans nul doute »
(S20v14) « Certes, c’est Moi Allah : point de divinité que moi. Adore-Moi donc et accomplis la salât pour te souvenir de Moi. » L’heure va certes arriver. Je la cache à peine, pour que chaque âme soit rétribuée selon ses efforts. »
(S2v151-154) « Ainsi, nous avons envoyé parmi vous un Messager de chez vous qui vous récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre et la sagesse et vous enseigne ce que vous ne saviez pas. Souvenez-vous de Moi donc, Je vous récompenserai. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi. Ô les croyants ! Cherchez secours dans l’endurance et la Salât. Car Allah est avec ceux qui sont endurants. Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d’Allah qu’ils sont morts. Au contraire ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients. »
Selon la femme du Messager Aisha (SDP), le Prophète (SBDSL) priait la nuit jusqu’à fendiller la peau de ses pieds. Je lui dis, rapporte-t-elle : « Pourquoi fais-tu cela quand Dieu t’a effectivement pardonné tes fautes passées et futures ? » Il dit : « Est-ce qu’il ne m’appartient pas de vouloir me comporter en être reconnaissant ? » (URA)
(S20v132) « Et commande à ta famille la Salat, et fais-la avec persévérance. Nous ne te demandons point de nourriture : c'est à Nous de te nourrir. La bonne fin est réservée à la piété. »
Comportements :
Faire ses ablutions.
Mettre du parfum et de l'encens pour faciliter la concentration.
Se laver les dents : Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Si je ne craignais de trop charger ma nation, je leur ordonnerais de se frotter les dents avant chaque prière. » (URA)
Réciter la première sourate du Coran pour valider chaque prière :
Sourate 1 : La fatiha (l'ouverture en arabe)
Au nom d'Allah, le Clément, le Miséricordieux.
Louange à Dieu, Seigneur des mondes.
Le Clément, le Miséricordieux.
Le Roi du Jour de la rétribution.
C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours. Guide-nous dans le droit chemin,
le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni
des égarés
Diverses invocations obligatoires et surérogatoires :

Invocations pendant l'inclinaison (Roukou) :
« Gloire et pureté à mon Seigneur le Très Grand ainsi que la louange. (Trois fois) » :
« Sobhana Rabia el Adzim wa bihamdihi »

« Gloire à Toi mon Dieu notre Seigneur, Louange à Toi, Seigneur absous-moi. »
« Glorifié Sois-Tu et que Ta sainteté soit magnifiée, Seigneur des anges et de l'Esprit. »
« Seigneur pour Toi je mu suis incliné, en Toi j'ai cru, et à Toi je me suis soumis. Mon ouïe, ma vue, mon cerveau, mes os, mes nerfs et tout ce que mes pieds portent sont humbles devant Toi. »
« Gloire au Roi absolu, au Tout Puissant, au Tout Superbe, et au Tout Sublime. »
Invocations à dire lorsqu'on se lève de l'inclinaison, en position debout :
« Ô Seigneur entend ceux qui te louent. » : « SamiAllah liman hamidaou »
« Dieu entend ceux qui le louent. » : « Rabana walaka el hamd »
« Notre Seigneur à Toi les louanges et beaucoup de louanges bonnes et bénies. »
« Les cieux, la terre, ce qui est entre eux et qui remplit n'importe qu'elle chose que Tu veux, doivent reconnaître que Tu es digne de louanges et de Gloire. Ce sont les paroles les plus véridiques qu'un serviteur puisse dire. Nous sommes tous tes serviteurs, nul ne peut repousser ce que Tu as décidé de donner, ni donner ce que Tu as interdit. La richesse et la grandeur ne serviront à personne, car c'est Toi qui les accorde. »
Invocations pendant la prosternations :
« Gloire à mon Seigneur le Très Haut ainsi que la louange (trois fois) » : « Sobhana Rabia el Ala wa bihamdihi »
« Gloire à Toi mon Dieu notre Seigneur, Louange à Toi, Seigneur absous-moi. »
« Glorifié Sois-Tu et que Ta sainteté soit magnifiée, Seigneur des anges et de l'Esprit. »
« Seigneur je me suis prosterné pour Toi, en Toi j'ai cru, à Toi je me suis soumis, Mon visage s'est prosterné devant Celui qui l'a créé, L'a façonné et lui a accordé son ouïe et sa vue. Béni soit Dieu, le parfait Créateur. »
« Gloire au Roi absolu, au Tout Puissant, au Tout Superbe, et au Tout Sublime. »
« Seigneur pardonne-moi tous mes péchés, les excusables parmi eux ainsi que les graves, les premiers ainsi que les derniers, ceux que j'ai commis en plein jour et ce que j'ai commis en secret. »
« Seigneur je cherche refuge auprès de Ton agrément contre ta colère, en Ton pardon contre Ton châtiment, je me réfugie auprès de Toi contre Toi. Je ne puis dénombrer les louanges pour Toi. Tu es comme tu t'es loué Toi-Même. »
Invocations lorsqu'on est assis entre les deux prosternations :
« Seigneur pardonne-moi, Seigneur pardonne-moi. »
« Seigneur pardonne-moi, sois clément envers moi, guide moi, rends-moi satisfait, accorde moi ma subsistance et élève moi. »
Invocations lorsqu'on se prosterne après certains versets du Coran :
« Mon visage s'est prosterné devant Celui qui l'a créé et lui a accordé son ouïe et sa vue par Sa force et Sa puissance. »
« Ô Allah écris-moi par elle une récompense, décharge-moi par elle d'un fardeau (péché), garde la chez toi comme épargne et accepte la de moi comme Tu l'as accepté de Ton serviteur David. »
Invocation pendant le Tashahoud (position assise avec mouvement de l'index droit) :
« At-Tahiyyat est pour Allah. Les salutations, les prières et toutes les meilleures oeuvres appartiennent à Allah. Ô Prophète, que la paix soit sur toi, ainsi que la miséricorde de Dieu et ses bénédictions. Que la paix soit sur nous et les saints serviteurs de Dieu, je témoigne qu'il n'y a de divinité qu'Allah et je témoigne que Mouhamed est Son serviteur et Son Messager. »
Formule de la prière sur le Prophète (SBDSL) après la Tashahoud:
« Ô Allah, penche Toi sur Mouhamed et sur la famille de Mouhamed, comme Tu T'es penché sur Ibrahim et sur la famille d'Ibrahim. Tu es vraiment digne de Louange et de Gloire. Ô mon dieu répands Tes bénédictions sur Mouhamed et sa famille comme Tu les a répandues sur Ibrahim et sur sa famille. Tu es vraiment digne de Louange et de Gloire. »
« Ô mon Dieu, penche-Toi sur Mouhamed ainsi que sur ses femmes et sa descendance comme Tu t'es penché sur la famille d'Ibrahim. Répands tes bénédictions sur Mouhamed ainsi que sur ses femmes et sa descendance comme Tu les as répandues sur la famille d'Ibrahim. Tu es vraiment digne de Louange et de Gloire. »
Invocations après la formule de prière sur le Prophète et avant le salam de finissant la prière :
« Ô mon Dieu je cherche refuge auprès de Toi contre le supplice de la tombe, contre le supplice de l'Enfer, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de l'Antéchrist. »
« Ô mon Dieu je cherche refuge auprès de Toi contre le supplice de la tombe et je me réfugie auprès de Toi contre la tentation de l'Antéchrist.  Je me réfugie auprès de Toi contre la tentation de la vie et de la mort. Ô mon Dieu je cherche refuge auprès de Toi contre les péchés et l'excès des dettes. »
« Ô mon Dieu, j'ai été exagérément injuste envers moi-même, nul n'absout les péchés en dehors de Toi, alors, accorde-moi une absolution de chez Toi et sois clément envers moi, Tu es le Tout clément, le Tout-Miséricordieux. »
« Ô mon Dieu, pardonne-moi les péchés passés et futurs, que j'ai fait en secret ou en plein jour, pardonne-moi mes excès et ce dont Tu es plus informé que moi, Tu es Celui qui avance et Celui qui retarde, il n'y a de divinité que Toi. »
«Ô Allah ! Aide-moi à T'évoquer, à Te remercier et à T'adorer de la meilleure des façon».
«Ô Allah je cherche refuge auprès de Toi contre l'avarice et la peur, je cherche refuge auprès de Toi d'être prolongé jusqu'à la décrépitude et je cherche refuge auprès de Toi contre la tentation du ba-monde et contre le supplice de la tombe. »
Invocations à dire après la salutation finale clôturant la prière "taslim" (mouvement de tête vers la droite en disant "salam aleykoum wa ramatoula (salut, miséricorde et bénédiction de Dieu sur vous)" puis vers la gauche en disant "salam aleykoum wa ramatoula wa barakatou (salut, miséricorde et bénédiction de Dieu sur vous)" pour clôturer la prière :
Abou Hourayra (SDP) a rapporté que l'Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit : « Dès que l'un d'entre vous a terminé la salutation finale (marquant la fin de la prière), qu'il demande à Dieu de le garder de quatre choses : des peines éternelles de la Géhenne, des supplices de la tombe, des tourments de la vie et de la mort et des malices de l'Antéchrist.» (Mouslim)
« Je demande pardon à Allah (trois fois). Ô Seigneur Tu es la paix, de Toi viens la paix, et vers Toi retourne la paix. Tu es la source de bénédiction et de supériorité, Ô détenteur de majesté et de bienfaisance. »
« Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu. Il n'a pas d'associé, à Lui la souveraineté, à Lui la louange, Il est capable de toute chose. Nul ne repousse ce que Tu donnes ni ne donnes ce que Tu retiens et la fortune du riche ne lui servira à rien auprès de Toi sinon Ta miséricorde. »
« Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu. Il n'a pas d'associé, à Lui la souveraineté, à Lui la louange, Il est puissant sur toute chose. Il n'a de force ni de puissance que par Dieu. Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu, nous n'adorons que Lui, à Lui le bienfait, la grâce et la meilleure louange. Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu et il est digne de Lui rendre un culte pur en dépit des mécréants. »
Selon Kab Ibn Ujra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Il est des paroles (de mérite) que l'on prononce après chaque prière prescrite ; celui qui les répète ne sera pas déçu : « gloire à Dieu » (soubhan Allah) trente-trois fois, « louange à Dieu » (al-hamdou li-Lah) trente-trois fois et « Dieu est le plus Grand » (Allahou Akbar) trente-quatre fois. »
On peut rajouter : « Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu. Il n'a pas d'associé, à Lui la souveraineté, à Lui la louange, Il est puissant sur toute chose. »
Les trois dernières sourates du Coran peuvent être récitées une fois à la fin de la prière de dhor, de asar et de aisha,et trois fois chacune à la fin de Fajr et maghreb.
Il est aussi recommandé de récité le verset du Trône après chaque prière : (S2v255) « Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même et par Qui tout subsiste. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. »
« Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu. Il n'a pas d'associé, à Lui la souveraineté, à Lui la louange, Il donne la vie et Il fait mourir. Il est capable de toute chose. » (dix fois après la prière de Fajr et de Maghreb)
« Seigneur je Te demande de m'indiquer une science utile, de m'accorder un bien licite et une oeuvre acceptée. » (après la fin de fajr)
Invocation lors la prière (surrérogatoire) de witr :
Avant ou après l'inclinaison :
« Seigneur guide-moi dans le droit chemin avec ceux que Tu as guidé, pardonne-moi comme à ceux que Tu as pardonné, fais-moi parie de ceux que Tu protèges, bénis-moi ce que Tu m'as accordé et préserve-moi du mal que Tu as prescrit, en vérité c'est Toi qui prescrit et nul ne peut te prescrire ; ne seras pas humilié celui que Tu as protégé, et il ne sera jamais puissant, celui dont Tu es l'ennemi, Béni et Exalté sois-Tu, ô notre Maître. »
« Ô Seigneur je demande protection à Ta satisfaction contre Ta colère et à Ton pardon contre Ton supplice. Je me réfugie auprès de Toi contre Toi. En vérité je ne peux dénombrer les louanges que je Te dois car Toi Seul connais la louange qui Te sied.»
« Seigneur, c'est Toi que nous adorons et que nous prions, vers qui nous nous prosternons et pour qui nous oeuvrons, de qui nous espérons la miséricorde et craignons le châtiment, en vérité ton supplice Tu vas l'infliger au mécréants. Seigneur nous Te demandons de nous secourir et de nous absoudre alors que nous sommes fidèles à Toi. Nous croyons en Toi et nous rejetons quiconque Te désobéit. »
Au milieu de la salutation finale :

Le Prophète (SBDSL) disait trois fois : « Gloire au Souverain, que Sa sainteté soit magnifiée »... A la troisième fois, il élevait et prolongeait sa voie en disant : « Maître des anges et de l'âme. »

Après la salutation finale :
Le messager d'Allah (SBDSL) récitait les sourates suivantes : Le Très-Haut, Les infidèles et Al Ikhlaas...Récompenses :
Abou Hourayra (SDP) a dit: «J'ai entendu le Messager de Dieu (SBDSL) dire: «Que pensez-vous si l'un de vous avait devant sa porte une rivière où il se laverait cinq fois par jour, est-ce qu'il lui resterait quelque chose de sa saleté?» Ils dirent: «II ne lui en reste rien». Il dit : «Telle est l'image des cinq prières quotidiennes par lesquelles Dieu efface les fautes». (URA)Le Prophète (SBDSL) dit : « Celui qui me garantit les prières de la fraîcheur (du matin et de l'après-midi), je lui garantis le Paradis. »
Le Prophète (SBDSL) dit : « Celui qui fait quarante jours la prière derrière l’imam, sera protégé de l’hypocrisie et de l’Enfer. »
3) Le jeûne
          Le jeûne du ramadan qui a lieu un mois dans l'année et qui va du début de l'aube au coucher du soleil est une obligation ayant plusieurs raisons : -il permet d'abord à l'être humain d'augmenter sa foi par un effort prolongé pour Dieu et de purifier l'intérieur de son corps en particuliers le système digestif comme une vidange améliore la performance d'une voiture. -il fait prendre conscience de la valeur de la subsistance et donc du partage, tout en augmentant la perception de la sagesse divine par la reconnaissance des bonnes saveurs de la nourriture. -il décuple la perception de la sagesse de l'âme spirituelle, puisque la puissance des instincts de l'âme bestiale diminuent par l'interdiction de les assouvir.-il apporte donc aussi un noble apprentissage pour dignement contrôler ses instincts, obéir aux ordres divins et ne pas désobéir aux interdictions religieuses. -il provoque un permanent état de faiblesse apaisant, transmettant ainsi à l'homme une nette diminution des soucis liés aux contraintes de la vie, car il se rend compte que physiquement, son seul besoin essentiel est de se nourrir de l'alimentation pure de la terre et que spirituellement, son seul besoin essentiel est de se nourrir de l'adoration pure envers son Seigneur.-il permet de développer les qualités de la patience, de la douceur, de la sérénité joyeuse, de l'humilité, de la sensibilité, d'effort de piété et de certitude de la foi. Mais pour fortement ressentir ces qualités, il faut accompagner les journée de ramadan avec de nombreuses oeuvres cultuelles tout en évitant les occupations qui n'apportent pas de sagesse.
Morales :
(S2v183) « Ô les croyants ! On vous a prescrit le jeûne(as-Siyam) comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez vous la piété 
D'après Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu (puissant et sublime) a dit : Le jeûne est pour Moi et Je donne une recompense pour cela. [Un homme] abandonne sa passion sexuelle, sa nourriture et sa boisson pour l'amour de Moi. Le jeûne est tel un bouclier, et celui qui jeûne a deux joies : une joie quand il casse le jeûne, et une joie quand il rencontre son Seigneur. L'haleine de celui qui jeûne est meilleure en estimation pour Dieu que le parfum du musc. Rapporté par al-Boukhari (et aussi par Mouslim, Malik, at-Tirmidhi, an-Nasa'i et Ibn Majah). 

Comportements :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Prenez le dernier repas de la nuit car il y a dans ce repas une bénédiction. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Quand l’un de vous rompt son jeûne qu’il le fasse en mangeant des dattes. S’il n’en trouve pas, qu’il boive de l’eau car c’est un moyen de purification. »(Abou Dawud et Attirmidhi)
Ce qu'on doit dire lorsqu'on est insulté pendant qu'on jeûne :
« Je jeûne, je jeûne. »
Invocation de celui à qui on offre à manger alors qu'il fait un jeûne surérogatoire :
« Lorsque l'un de vous est invité à manger qu'il réponde à l'invitation, s'il jeûne qu'il invoque Dieu (en le louant) et s'il ne jeûne pas qu'il mange. »

Invocations à dire en rompant son jeûne :
 Ô mon Seigneur, pour Toi j'ai jeûné et par Toi je coupe ce jeûne. »
« La soif est étanchée, les veines sont humectées, et la rétribution, qui plaise à Dieu, est confirmée. »
Abdullah Ibn amar Ibn Al-Aas (SDP) a rapporté que le Messager d'Allah (SBDSL) a dit : « Certainement le jeûneur a droit à une invocation exaucée, qu'il en formule une lorsqu'il rompt son jeûne. »
Idn Abee Moulayka (SDP) a dit : « j'ai entendu Abdallah Ibn Omar dire à la rupture de son jeûne dire ceci : Ô Allah, je Te demande par ta miséricorde qui enveloppe toute chose, de m'accorder le pardon. »
Récompenses :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui a veillé à prier les nuits de Ramadan poussé par sa foi et par l’unique espoir de la récompense d’Allah, Allah lui pardonne tous ses péchés précédents. »  (URA)
4) L'impôt social purificateur (Zakat)
          Il s'agit d'une taxe de 2,5% sur de l'argent ou des denrées qui n'ont pas été utilisées pendant un an, pour purifier l'ensemble des biens de l'homme, se protéger de l'avarice, aider les plus démunis et aller dans le sens de l'économie puisque l'argent qui dort la stérilise inévitablement. 
Morales sur l'aumône :
          Il semble important de préciser que l'image que les riches doivent avoir de l'aumône donnée aux pauvres ne doit pas être celle d'un esclave travaillant pour un maître qui ne fait rien, mais plutôt d'un noble prince offrant dignement la subsistance à des sujets dans le besoin, car au niveau du confort il faut vraiment voir les choses comme ça. C'est pour ça qu'il est incompréhensible qu'une faible taxe sur les transactions monétaires internationales, comme celle proposée par James Tobin, lauréat du prix Nobel de l'économie en 1972, ne soit pas créée pour éradiquer définitivement le problème de la faim dans le monde. L'humanité a été créé pour aller vers la bienfaisance alors elle ne doit pas hésiter à améliorer sa condition par ce genre de taxes. Dans ce sens bienveillant, la recherche éthique dans les biotechnologies peut donc être également employée, bien que la sagesse, le repos de la terre en jachère tous les trois ans comme le Coran l'ordonne pour favoriser la fertilité du sol, et la confiance en Allah soient les meilleures moyens. De toutes manières il a été calculé que si les 200 000 mille personnes les plus riches donnaient cette zakat annuelle, il n'y aurait plus de problème de faim dans le monde. En comprenant cela et en se rappelant les dictateurs et multinationales s'enrichissant sur les peuples, la corruption apparaît donc clairement comme la principale cause de pauvreté sur terre.

Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu - Puissant et
Majestueux - dira le jour de la Résurrection : « O fils d'Adam, J'étais malade et tu ne M'as pas rendu visite ! » L'homme répondra : « Seigneur, comment aurais-je pu Te rendre visite alors que Tu es le Maître des mondes ? » - « Ne savais-tu pas que Mon serviteur untel était malade ? Pourtant, tu ne lui as pas rendu visite. Si tu l'avais fait, tu M'aurais trouvé auprès de lui. O fils d'Adam, Je t'ai demandé de Me nourrir et tu ne l'as pas fait ! » - « Seigneur, répondra l'homme, comment aurais-je pu Te nourrir alors que Tu es le Maître des mondes ? » - « Ne savais-tu pas qu'untel t'avait demandé de le nourrir ? Et, pourtant, tu ne l'as pas fait. Si tu l'avais nourri, tu aurais trouvé la récompense de ton action auprès de Moi. O fils d'Adam, Je t'ai demandé à boire et tu ne M'as pas abreuvé ! » - « Seigneur, comment aurais-je pu Te donner à boire alors que Tu es le Maître des mondes ? » - « Untel t'a demandé à boire et tu as refusé de l'abreuver. Ne savais-tu pas que si tu l'avais abreuvé, tu aurais trouvé la récompense de ton action auprès de Moi ? »
(S36v47) « Et quand on leur dit : « Dépensez de ce qu’Allah vous a attribué (pour vous anoblir) », ceux qui ont mécru disent à ceux qui ont cru : « Nourrirons-Nous quelqu’un qu’Allah aurait nourri s’Il avait voulu ? Vous n’êtes que dans un égarement évident. » Le verset précédent montre que le partage de la subsistance avec les pauvres est un des nobles actes évidents que l'être humain doit reconnaître et effectuer.
(ExtS2v177) « La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu'amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. »
(ExtS9v34-35) « A ceux qui thésaurisent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans le sentier d'Allah, annonce un châtiment douloureux, le jour où (ces trésors) seront portés à l'incandescence dans le feu de l'Enfer et qu'ils en seront cautérisés, front, flancs et dos : voici ce que vous avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez.” »
Ext de hadith : Le Prophète (SBDSL) a dit : « jamais richesse de quelqu’un n’a été diminué par une aumône. »
(S3v92) «  Vous n'atteindriez la (vraie) piété que si vous faites largesses de ce que vous chérissez. Tout ce dont vous faites largesses, Allah le sait certainement bien. »
Le Prophète (SBDSL) a dit :  « Entre un dinar que tu as dépensé au service de Dieu, un dinar que tu affranchis pour affranchir un esclave, un dinar dont tu as fait aumône à un pauvre et un dinar que tu as dépensé pour ta famille, c’est celui que tu as dépensé pour ta famille qui te rapporte le plus grand salaire. » (Moslem)
Le Prophète (SBDSL) a dit : : « Un sourire fait à ton frère est une aumône, Ordonner le bien ou interdire le mal est une aumône, Orienter un homme ayant perdu son chemin est une aumône, guider l'aveugle dans la rue est une aumône, dégager du chemin ce qui nuit ou gêne est une aumône, verser l'eau de ton seau (que tu viens de remplir du puits) dans le seau de ton frère est aussi une aumône. » (Rapporté par Tirmidhi n°1956 et authentifié par Sheikh Al-Albani)
Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « La parole gentille est déjà une aumône. » (Boukhari et Mouslim)
(S2v263) « Une parole agréable et un pardon valent mieux qu'une aumône suivie d'un tort. Allah n'a besoin de rien, et Il est indulgent. »
Selon Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit: «Un homme dit une fois: «Je ferai sûrement une aumône. Il sortit donc avec son aumône et la mit dans la main d'un voleur. Les gens disaient entre eux, le lendemain matin: «On a donné cette nuit une aumône à un voleur». Il dit: «Seigneur Dieu! Sois loué. Je ferai sûrement une aumône». Il sortit avec son aumône et la plaça dans la main d'une fornicatrice. Le lendemain matin les gens se disaient: «On a donné cette nuit une aumône à une fornicatrice!». Il dit: «Seigneur Dieu! Sois loué, même s'il s'agissait d'une fornicatrice. Je ferai certainement une aumône». Il sortit donc avec une aumône et la mit dans la main d'un riche. Les gens se disaient le lendemain matin: «On a donné cette nuit une aumône à un riche!» Il dit: «Seigneur Dieu! Sois loué, même s'il s'agissait d'un voleur, d'une fornicatrice et d'un riche». On vint lui dire en rêve: «Pour ce qui est de ton aumône au voleur, il se peut que cela le fasse renoncer au vol. Pour ce qui est de la fornicatrice, il se peut que cela la fasse renoncer à la fornication. Pour ce qui est enfin du riche, il se peut que cela lui serve de leçon et le pousse lui-même à dépenser de ce que Dieu lui a donné». (Al Boukhâri)
(S28v77) « Et recherche à travers ce qu’Allah t’a donné, la Demeure dernière. Et n’oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre. Car Allah n’aime point les corrupteurs. »


Comportements :
(ExtS2v219/220) « Et ils t’interrogent : « Que doit-on dépenser (en charité) ? Dis : «  l’excédent de vos biens. » Ainsi, Allah vous explique Ses versets afin que vous méditiez sur ce monde et sur l’au-delà ! Et ils t’interrogent au sujet des orphelins. Dis : «  Leur faire du bien est la meilleure actions. Si vous vous mêlez à eux, ce sont alors vos frères [en religion]. » Allah distingue celui qui sème le désordre de celui qui fait le bien. Et si Allah avait voulu, Il vous aurait accablés. Certes Allah et puissant et Sage. »
(S2v267) « Ô les croyants ! Dépensez des meilleures choses que vous avez gagnées et des récoltes que Nous avons fait sortir de la terre pour vous. Et ne vous tournez pas vers ce qui est vil pour en faire dépense. Ne donnez pas ce que vous-mêmes n’accepteriez qu’en fermant les yeux ! Et sachez qu’Allah n’a besoin de rien et qu’Il est digne de louange.  »
(S2v271) « Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c'est bien; c'est mieux encore, pour vous, si vous êtes discrets avec elles et vous les donniez aux indigents. Allah effacera une partie de vos méfaits. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. »
(S2v262) «  Ceux qui dépensent leurs biens dans le sentier d'Allah sans faire suivre leurs largesses ni d'un rappel ni d'un tort, auront leur récompense auprès de leur Seigneur. Nulle crainte pour eux, et ils ne seront point affligés. »
(S25v67) « Qui, lorsqu'ils dépensent, ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent au juste milieu. »


Récompenses
D'après Abou Hourayrah (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu (Puissant et Sublime) a dit : " Dépense (en charité), O fils d'Adam, et je dépenserai pour toi. " (Rapporté par al-Boukhari et Mouslim).
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Mettez-vous à l’abri du feu de l’Enfer ne serait-ce que par le don d'un morceau de datte. » (URA)
Morales sur la mendicité
Selon Abu Abdillah Zubayr ibn al-Awwam, le Prophète (SBDSL) a dit : « Il est préférable à l'un d'entre vous qu'il prenne ses cordes, aille à la montagne pour en revenir avec des fagots de bois sur son dos et qu'il les vende, plutôt que de mendier auprès des gens, qu'ils lui donnent ou qu'ils refusent. »
Ext de hadith : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Chaque fois que quelqu’un choisit la porte de la mendicité, Dieu lui ouvre la porte de l’indigence. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Le miséreux n’est pas celui qui s’en va quand on lui donne une datte ou deux, une bouchée ou deux. Le vrai miséreux est celui qui ne se rabaisse pas à la mendicité (quand il n'a pas d'autre choix). »

5) Le Pèlerinage
          Il a lieu une fois par an à La Mecque et rassemblent des croyants du monde entier. Il correspond à un ensemble d'actes cultuels répartis sur quatre jours dont quelques-uns sont basés sur l'histoire de certains prophétes. Il doit être effectué au moins une fois dans la vie de l'homme s'il en a la capacité physique et financière. Son accomplissement effacent tous les péchés précédents et apportent beaucoup de sagesse.
(S2v197) « Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l’on se décide de l’accomplir, alors point de rapport sexuel, point de perversité, point de dispute pendant le pèlerinage. Et le bien que vous faites, Allah le sait. Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la piété. Et redoutez-Moi, ô doués d’intelligence. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui fait le pèlerinage sans commettre ni immoralité, ni dévergondage, retourne (chez lui) aussi pur que le jour où sa mère l’a mis au monde. » (URA)
L'invocation entre le coin yéménite et la pierre noire (de la Kabah) :
Le Prophète (SBDSL) avait l'habitude de dire entre le coin yéménite et la pierre noire : (S2v201) : « Seigneur ! Accorde nous belle part ici-bas, et belle part aussi dans l'au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu ! »
Invocations à dire à As-Safa et Al-Marwa :
Jaabir (SDP) a dit lorsqu'il décrivait le pèlerinage du Prophète (SBDSL) : « ...et lorsqu'il fut proche d'As-Safa, il récita : « As-Safa et Al-Marwa sont vraiment parmi les lieux sacrés d'Allah... », « Je commence parce qu'Allah a commencé »..., alors il commença par Safa et l'escalada afin qu'il puisse voir la Kabah, ensuite il lui fit face (à la montagne) et dit : « Allah est grand, Allah est Grand, Allah est Grand»...et puis il formula ce qui suit trois fois, en faisant une invocation de supplication après chacune d'elle : « Il n'y a de divinité que Dieu, l'Unique sans associé. A Lui la royauté, à Lui la louange, et Il est de toute chose capable. Il n'y a point de divinité en dehors d'Allah. Il a tenu Sa promesse, accordé la victoire à Son serviteur et vaincu les alliés. »... Il répétait la même chose en arrivant à Al-Marwah.
Le Jour d'Arafah :
La meilleure invocation est celle qu'on formule le Jour d'Arafah et la meilleure formule que les prophètes qui m'ont précédé et moi avons dites est : « Il n'y a point de divinité en dehors d'Allah, l'Unique, sans associé. A Lui la royauté, à Lui la louange, Il est capable de toute chose.
En arrivant à Al-Mashar Al-Harram :
Jaabir (SDP) a dit : « Il (SBDSL) dirigea Al Qaswaa (sa chamelle) jusqu'à ce qu'il arriva à Al-Mashar Al-Harram. Il s'est ensuite tourné vers la qibla, invoqua Allah le Très-Haut, l'Unique. Il resta ainsi jusqu'à l'aube mais partit avant le lever du soleil. »
Lorsqu'on jette des pierres au jamraat (stèle représentant Satan):
Chaque fois que le Prophète jetait une pierre aux trois jamaraat, il disait « Allah est Grand »...après avoir complété le premier jamarrah, il avançait un peu, se tenait debout en faisant face à la Kabah, levait les mains et invoquait Dieu. Il le fit de même pour le deuxième jamaraah mais pas pour le troisième après avoir lancer les trois pierre.
A la pierre noire :
« Le Prophète faisait le Tawaf sur le dos d'un chameau, et chaque fois qu'il arrivait près de la pierre noire il la touchait avec son bâton et disait : « Allah est Grand ».
Le Tabliya (invocation à prononcer avant le début du pèlerinage (le hajj) ou du petit pélerinage (la omra)) :
« Me voici, Seigneur, me voici, Tu n'as aucun associé, me voici. La louange, la grâce et la souveraineté sont à toi, Tu n'as pas d'associé. »
a2) Suivre les quatre aspects de la personnalité du Prophète et rester dans ses cinq occupations d'adoration correspond au sommet de la sagesse (sainteté des êtres humains et leur plus grande dignité méritante s'ils cherchent à compléter leur piété au mieux)
          L’adoration en islam ne correspond pas seulement aux cinq piliers car elle propose aussi de suivre la personnalité du Prophète : d'une part au niveau de quatre aspects : -le mode de vie-le caractère -l’apparence physique -la penséeet d'autre part au niveau de cinq occupations d'adoration permanentes : -les oeuvres cultuelles -l'enseignement et l'acquisition -la prêche -le service-la concertation
          Le Prophète (SBDSL) qui a mis en actes toutes les lois coraniques est donc l'exemple à suivre. Il faut noter qu’à notre époque tout le monde suit plus ou moins des modes de vie : les rappeurs, les rockeurs, les motards, les hommes d’affaires etc... Alors il parait évident que la nature humaine tend vers des codes et que les meilleures habitudes sont celles transmises par le Prophète :(S2v151) Ainsi, Nous avons envoyé parmi vous un Messager de chez vous qui vous récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre et la Sagesse et vous enseigne ce que vous ne saviez pas. »(S33v21) “En effet, vous avez dans les Messager d’Allah un excellent modèle[à suivre], pour quiconque espère en Allah et au jour dernier et invoque Allah fréquemment »           Pour gravir les échelons de la digne piété, l'homme doit donc se purifier en allant vers la droiture, garder ses acquis du comportement religieux et tendre vers les oeuvres prophétiques qu'il n'a pas encore pratiqué. Ainsi, le Prophète (SBDSL) a expliqué la morale, le comportement et la rétribution de la plupart des ordres divins, afin de nous montrer que la perfection spirituelle humaine serait de rester en permanence dans les habitudes prophétiques, en se repentant à la fin de ces occupations d'adoration, pour avoir le meilleur comportement continuellement et progresser dans la foi constamment  :
 
1) Les quatres aspects à imiter :
1) Mode de vie
a) Comportement général
          Il est fondamental de comprendre que toutes les fonctions du corps humain, même celles qui ont un aspect impur (sexualité, menstrues, urine, défécation...), proviennent d'une sage science prestigieuse. Sur ce point, l'islam affirme que seules de dignes manières pour utiliser ces fonctions convenablement permettent de les rendre toutes nobles.          
 Ainsi, le comportement du Prophète est l'exemple à suivre pour effectuer tous nos actes sagement, afin d'anoblir tout le temps de l'homme et toutes les fonctions de son corps, en répétant simplement ses invocations et ses gestes pour chacun de nos besoins ou chacune de nos nobles occupations.
Pour ceux qui n'ont pas encore étudié la religion, il suffit de dire "bismila" (au nom de Dieu) ou "amdulila" (la louange est à Dieu) au début de chaque occupation sage, et "astafala" (pardon à Dieu) à la fin.
          Il apparait donc qu'en suivant cette piété, tout notre temps et toutes nos nobles occupations deviendront une sainte adoration.
Voici un aperçu de ce comportement exemplaire inspiré par Dieu qui sera plus détaillé ci-après dans le chapitre a3) 5) :
Au niveau des repas
Au début:

Dire « au nom de Dieu » et « ô mon Seigneur répand la plénitude dans tout çe que Tu nous a accordé comme bien et garde-nous du châtiment de l'Enfer. »
Pendant :

Le Prophète utilisait uniquement de sa main droite pour manger. Il servait toujours de la droite vers la gauche et pour boire, il commençait par une gorgée, puis une autre et enfin il buvait ce qu'il voulait.
D'après Anas (SDP), le Prophète (SBDSL) n' a jamais pris de repas à table
(seulement sur une nappe posée au sol par humilité)
, ni mangé de pain à sa faim.
(S16v114) « Mangez donc de ce qu’Allah vous a attribué de licite et de bon. Et soyez reconnaissants pour les bienfaits d’Allah, si c’est Lui que vous adorez. »
A la fin :

Dire : « louange à Dieu qui nous a donné à manger et à boire et a fait de nous des musulmans »
Se repentir pour purifier totalement cette occupation
Au niveau du sommeil :
Pour se coucher :

Le Prophète faisait ses ablutions, se couchait sur le coté droit, la main droite sur sa joue droite et disait :
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « O untel ! Quand tu te mets au lit dis : «
Ô mon Seigneur, je me soumets à Toi et je m'en remets en toi pour toutes choses. Je m'appuie sur Toi à cause de mon désir d'aller vers Toi et de ma crainte de Toi, car on ne saurait trouver d'assistance, et de refuge sûr contre Toi, qu'en Toi-même. Je crois au livre que Tu as révélé et au Prophète que tu as envoyé. »
Si tu meurs cette nuit, tu mourras dans la foi conforme à la saine nature(l’islam) et si tu te réveilles le matin, ce sera un bon réveil. » (URA) Il est évidemment possible de changer de côté  lorsqu'on n'arrive pas à s'endormir, mais la position sur le ventre est interdite. Or il faut noter qu'une journée complète dans la piété facilite l'endormissement.
En se réveillant :
Se repentir pour purifier totalement cette occupation
Il disait : « Louange à Dieu qui m'a fait revivre après m'avoir fait mourir et c'est auprès de Lui que se fera la résurrection », puis il se lavait les dents et faisait ses ablutions.
Au niveau des toilettes :
En entrant :

Avant d'entrer il disait : « je cherche refuge auprès de Dieu contre les démons mâles et femelles», puis il entrait du pied gauche et fermait la porte.
En voyage, il cherchait un endroit à l'abri du regard des gens.
Pendant :

Il utilisait sa main gauche, se nettoyait avec de l'eau, et ne parlait pas.
En sortant :

Il sortait du pied droit et disait : « Louange à Dieu qui m'a permis de me débarrasser des choses nuisibles et m'a accordé une bonne santé »
Se repentir pour purifier totalement cette occupation

          Par conséquent, le Prophète (SBDSL) a toujours sagement évoqué Dieu
en agissant selon la volonté divine :
Une personne rapporte : « La main droite du Messager de Dieu (SBDSL) lui servait à ses ablutions et à son manger, tandis que sa main gauche lui servait après l‘accomplissement de ses besoins et pour tout acte impur. » (Abou Dawud).
De plus, lors de l'utilisation d'un bien, il faut commencer par la droite et finir par la gauche. Par exemple pour mettre un vêtement, il faut le mettre sur soit en commençant par la droite et l'enlever en commençant par la gauche. Ainsi ces habitudes automatisent presque les gestes de la piété et rendent le corps conscient de sa droiture.         
 D'autre part, il faut noter que même dans la banale façon de mélanger, il y a un pieu comportement à suivre qui apporte de la sagesse car il va à l'opposé des pulsions physiques. En effet pour mélanger des aliments, notre main droite tourne naturellement la cuillère en faisant un mouvement circulaire de gauche à droite. Ainsi pour rendre le corps conscient de sa droiture et pour anoblir l'esprit, le Prophète (SBDSL) nous a montré qu'il fallait le faire dans le sens inverse, c'est à dire de droite à gauche. Il semble donc que ce soit un sage apprentissage logique permettant d'automatiser l'esprit à contrôler ses instincts pour tendre vers la suprême dignité. 
          Pour anoblir complètement l'être humain,
le Messager de Dieu a également donné l'exemple du comportement à la maison, en s'habillant, sur un moyen de locomotion, au marché, pendant les intempéries, dans les relations intimes etc...
         
 Le livre nommé "le jardin des vertueux (ryad salihin en arabe)" permet de connaître une grande partie de ces habitudes et des mérites que l'on peut obtenir dans la religion musulmane. Le jardin des vertueux (ryad salihin)
          

 La plupart des comportements quotidiens prophétiques sont également disponibles au chapitre a3) de cette page.

b) Tendre vers les oeuvres méritoires (par conséquent tous les actes surérogatoires)
          Il faut noter qu'il semblerait que l'on puisse classer la morale spirituelle de la religion dans ces différents niveaux :
-L'injustice c'est de faire ce qui est mal tout en ne faisant pas le bien qui est justement obligatoire : sa rétribution sera l'Enfer.
-La médiocrité c'est de ne pas faire de mal tout en étant indifférent au bien : sa rétribution pourrait être comparable à « Al Araf ». 
-La dignité minimum c'est faire le bien qui est justement obligatoire et éviter de faire le mal : sa rétribution sera le premier niveaux du Paradis.
-La noblesse c'est de faire le bien (qui n'est pas obligatoire parfois) : sa rétribution est un des niveaux supérieurs au premier niveau du Paradis.
-La sainteté c'est de ne faire que du bien. (Pour les hommes, c'est également être en permanence dans la noble adoration de Dieu tout en se repentant) : sa rétribution sera le plus haut niveaux de Paradis.
-Le méritante dignité maximum c'est de ne faire que le mieux pour soi-même et pour les autres : sa rétribution sera le plus haut niveaux de Paradis.


(S46v19) « Et il y a des rangs [de mérite] pour chacun, selon ce qu'ils ont fait, afin qu'Allah leur attribue la pleine récompense de leurs oeuvres; et ils ne seront point lésés. »
Voici quelques exemples d'oeuvres méritoires:
Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Quiconque accomplit ses ablutions chez lui, puis se rend (avec mérite) dans une mosquée afin d'y accomplir l'une des prières prescrites se verra pardonner un péché pour un pas accompli et sera élevé d'un degré pour le pas suivant. »
Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Si les gens connaissaient les vertus (du mérite) de l'adhan (appel à la prière) et du premier rang (de la prière) et s'ils ne trouvaient d'autre moyen pour se départager que le tirage au sort, ils auraient recours à cette méthode. S'ils connaissaient les mérites qu'il y a à se rendre tôt à la mosquée (pour accomplir la prière), ils feraient la course pour y parvenir les premiers. Enfin, s'ils connaissaient les vertus (et récompenses) de la dernière prière de la journée et la de première, ils y viendraient même en rampant. »
Selon Abou Qatada (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) fut interrogé sur le mérite du jeûne du lundi. Il répondit : « C'est le jour de ma naissance et le jour où on m'a envoyé en tant que Prophète - ou le jour où j'ai reçu la révélation. »
Selon Kab Ibn Ujra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Il est des paroles (de mérite) que l'on prononce après chaque prière prescrite ; celui qui les répète ne sera pas déçu : « gloire à Dieu » (sobhanAllah) trente-trois fois, « louange à Dieu » (al-hamdou li-Lah) trente-trois fois et « Dieu est le plus Grand » (Allahou Akbar) trente-quatre fois. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui prend une route à la recherche d’une science, Allah lui facilite une voie vers le Parad
is. » (Mouslim)


c) Eviter les interdictions pour tendre vers la suprême dignité
Morales
(ExtS2v219)« Ils t’interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis : « Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens ; mais dans les deux, le péché est plus grand que l’utilité. »
(S5v90/91) « ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre du Diable. écartez-vous en, afin que vous réussissiez. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l'inimité et la haine, et vous détourner d'invoquer Allah et de la Salat. Allez-vous donc y mettre fin ?
»
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Allah le Très-Haut est jaloux. Ce qui provoque la jalousie d'Allah le Très-Haut, c’est quand l’homme fait ce qu'Allah lui a interdit de faire. »
Enumération des péchés
1-Le polythéisme : le plus grave, 2- Le meurtre, 3- La magie, 4- La négligence de la prière, 5- La non acquisition de l'aumône, 6- La rupture du jeûne, lors du mois de Ramadan, sans excuse valable (maladie, voyage.), 7- La négligence du pèlerinage alors qu'on est matériellement en mesure de le faire, 8- L'ingratitude envers son père ou sa mère, 9- Le refus d'aider des parents proches dans le besoin, 10- L'adultère et la fornication hors mariage, 11- L'homosexualité, 12- L'usure, 13- L'oppression d'un orphelin, et le détournement de ses biens, 14- L'invention de mensonges sur Dieu et son Messager, 15- La fuite du combat lors de la guerre sainte, 16- Le gouvernement injuste, qui ne suit pas les prescriptions de l'islam, 17- L'orgueil, la magnificence, 18- Le faux témoignage, 19- La consommation de boissons alcoolisées, la toxicomanie en général (haschich compris), 20- Le jeux de hasard, 21- La calomnie des femmes mariées, 22- La fraude, devant le trésor public ou avec les biens des aumônes, 23- Le vol, 24- Le banditisme de grand chemin, le gangstérisme, 25- Le faux serment, 26- L'injustice en général, le fait de ne pas suivre la charia (les lois de l'islam), 27- La dîme, pratique antéislamique de ceux qui prélevaient un dixième du montant des marchandises lors du passage d'un village, d'un pont, 28- L'acquisition de biens par des moyens illicites : faux serment, vol, escroquerie, jeu de hasard, 29- Le suicide, 30- Le mensonge, 31- Le jugement non conforme aux révélations de Dieu, 32- Le pot-de-vin, 33- L'imitation des femmes par des hommes, et réciproquement, le travestisme et, a fortiori, le transsexualisme, 34- Le proxénétisme, 35- Le mariage blanc, mariage de pure convention conclu par intérêt, 36- La souillure, en particulier par l'urine, 37- L'hypocrisie, en particulier la simulation de la foi, 38- La dissimulation de la révélation divine, ou la manipulation des textes révélés, par des gens du Livre, 39- La trahison, 40- Le reproche joint à l'aumône, 41- La négation du destin décidé par Dieu, " l'existentialisme ", 42- L'espionnage de personnes privées, l'indiscrétion, 43- La calomnie, la diffamation, 44- La malédiction, 45- La perfidie, 46- La croyance aux devins, aux astrologues, aux cartomanciennes, aux superstitions, 47- L'insubordination de la femme, si le mari est juste, 48- Les représentations figurées, les idoles, les sculptures 49- L'affliction exagérée et non sincère lors d'un décès (référence aux " pleureuses " antéislamiques), 50- L'iniquité, la rébellion sans justification, 51- L'oppression (et mauvais traitements) des faibles : esclaves, pauvres, femmes, concubines, orphelins et aussi aux animaux, 52- La méchanceté envers son voisin, 53- L'offense et la calomnie des musulmans, 54- L'empiètement sur le droits des pauvre, 55- L'arrogance, aussi bien dans le port de riche vêtement que dans la démarche, 56- Le port , par l'homme, de vêtements en soie et de bijoux en or, 57- La fuite pour un esclave, si le maître est juste, 58- Le sacrifice adressé à un autre qu'a Dieu, 59- Le reniement de son père, en particulier par l'adoption d'un autre nom, 60- La vaine querelle, la discussion malhonnête, le goût de la dispute, 61- Le refus de donner de l'eau, 62- La fraude, pour un marchand, dans la mesure des marchandises, 63- Le doute de la toute puissance de Dieu, 64- Le préjudice causé à de bons serviteurs de Dieu, 65- L'abandon de la prière en groupe pour prier seul, 66- La persistance de l'abandon de la prière en groupe, en particulier celle du Vendredi, 67- Le tort causé à un héritier, par l'invention de dettes imaginaires ou tout autre moyen, 68- La ruse, la tromperie, 69- L'espionnage des autres musulmans et la révélation de leurs faiblesse, 70- L'injure, en particulier aux compagnons du Prophète
D'après Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Evitez les sept turpitudes!  ». - « Quelles sont-elles, ô Envoyé d'Allah? », demandèrent les fidèles. - « Ce sont, répondit-il, le polythéisme, la magie, le meurtre qu'Allah a interdit sauf à bon droit, l'usurpation des biens de l'orphelin, l'usure, la fuite du front au jour du djihad et la fausse accusation (de fornication) des femmes vertueuses, chastes et Croyantes ». (Abou Hounaynan)
Selon Abou Bakra Ibn Al Hàreth (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : «Voulez-vous que je vous informe des plus grands péchés?» (trois fois de suite). Nous dîmes : «Certainement que oui, ô Messager de Dieu !» Il dit : «Le fait de donner à Dieu des associés, l'ingratitude envers les deux parents...» Il était appuyé à quelque chose. Il se mit assis et dit : «Attention ! et le parler mensonger ! le faux témoignage». Il ne cessa de les répéter jusqu'à ce que nous dîmes : «Que ne s'est-il donc tu!» (URA)
Selon Abdullàh Ibn Amr Ibn Al As , le Prophète (SBDSL) a dit: «Les grands péchés sont : Le fait de donner à Dieu des associés. L'ingratitude envers les deux parents. Le meurtre. Et le faux serment».
D'après AbdAllah ibn Amar ibn Al Ass (SDP), Le Prophète (SBDSL) a dit : « Les péchés capitaux sont :  le polythéisme, la désobéissance aux parents, le suicide et le faux serment prémédité. » (Al-Boukhari)
Il semble sage de rappeler ici les péchés capitaux dans le christianisme : L'orgueil, l'avarice, l'envie, la colère, la luxure, la paresse et la gourmandise.
Il important de savoir que pour se faire pardonner ces grands péchés, le repentir est nécessaire. C'est à dire que les prières quotidiennes ne permettent pas de les pardonner.
Pour que le repentir soit accepté il faut :
-exprimé sincèrement la demande de pardon à Dieu
-arrêté immédiatement le péché

-avoir du regret quand on repense à ce péché
-rétablir la justice envers un offensé ou lui demander pardon

Les comportements à éviter dans le langage :


Parler de ce qui ne nous regarde pas - le surplus dans la parole - parler vainement - sournoiserie et polémiques - les disputes - l'âpreté dans la parole - le libertinage, l'insulte et la vulgarité - la poésie licencieuse et les chansons licencieuses - l'excès de la plaisanterie - la moquerie - la divulgation du secret - la promesse mensongère - le mensonge dans la parole et le serment - la médisance - la calomnie.
Le Messager de Dieu (SBDSL) fut interrogé sur ce qui faisait entrer le plus les gens au Paradis. Il dit : « La crainte de Dieu et la bonne moralité. » On l’interrogea de même sur ce qui faisait entrer le plus les gens en Enfer et il dit : « La bouche et le sexe. » (Attirmidhi)
D'après Abou Hourayra (SDP), l'Envoyé d' Allah (SBDSL) a dit : « Ceux qui quittent une assemblée où ils n' ont pas mentionné Dieu le Très Haut sont comparables à ceux qui quittent le cadavre décomposé d'un âne. Cette assemblée sera pour eux (le Jour de la Résurrection) une source de regrets. » (Abou Dawoud)
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Rien ne pèse plus dans la balance du croyant le jour de la résurrection que sa bonne moralité et son bon caractère. Dieu déteste en effet tout grossier au parler impudique. » (Attirmidhi)
Aisha (SDP) rapporte : « Les paroles du Prophète étaient claires et comprises de tous. »
Ext hadith : Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit: «Celui qui croit en Dieu et au jour ultime, qu'il dise une bonne chose ou se taise». (URA)

En essayant de lier ce qui vient d'être dit sur les deux niveaux de péchés et les règles du langage, il apparaît l'analyse suivante :
La différence entre un petit mensonge comparable à un petit péché et un mensonge colossal comparable un grand péché, c’est l’intentionnalité perçue, c’est-à-dire le bénéfice du doute et la condamnation morale. On peut attribuer le petit mensonge à une erreur, c’est-à-dire à un défaut dans la mémoire, une maladresse dans les paroles ou une légère faute morale. Le petit mensonge est pardonnable parce que « l’erreur est humaine », que nous sommes tous des êtres humains et que nous avons tous déjà menti ou fait des erreurs. Dans le cas du mensonge colossal, comme envers un peuple, l’intentionnalité de mentir et de manipuler est incontestable. Cela revient à une trahison. En effet, lorsque l’intentionnalité est indéniable et que l’ampleur du mensonge est « colossale », lorsque le lâche ne se contente plus seulement de fermer les yeux sur la vérité et devient un partisan « actif » du mensonge, il devient un traître. Ainsi d’un point de vue moral, pardonner une trahison est beaucoup difficile que de pardonner une lâcheté ou une incompétence.


2) Caractère
          La création divine permet à l'être humain d'apprendre la valeur des sentiments. Par miséricorde, le Prophète (SBDSL) nous indique quand et comment les utiliser. En effet, la religion explique que pour l'homme certains sentiments sont  :

-totalement interdits tel l'orgueil et évidemment la cruauté :
Le Prophète (SBDSL) a rapporté que Dieu a dit : « La fierté est Mon pagne et l’orgueil est mon manteau. Celui qui veut Me disputer l’un d’eux, Je l’assure déjà des tourments qui l’attendent. » (Moslem)
-parfois autorisés tel le mensonge :
Un homme rapporte qu’il n’a jamais entendu le Prophète autoriser le mensonge sauf dans trois cas : la guerre, la réconciliation des gens, et ce que dit l’homme à sa femme et la femme à son mari.
Un sentiment comme la haine peut également être autorisé s'il s'oriente vers l'injustice.

-et constamment valables tels l'humilité et la pudeur :
Selon Imràn Ibn Housayn (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit: «La pudeur ne peut apporter que du bien». (URA)
Dans une autre version de Mouslim: «La pudeur est entièrement bonne».
De plus, il faut savoir que la piété religieuse permet de se construire spirituellement afin de s'accomplir vers le meilleur caractère.

Divers enseignements sur le caractère prophétique :
          Le musulman qui réalise l’importance du bon caractère et qui comprend que ce dernier définit en partie la piété sait également qu’il doit travailler sur cet aspect de sa foi, car si le bon caractère est absent de sa personnalité, il ne deviendra pas pieux simplement en croyant et en adorant Dieu. Mais que considère-t-on comme un bon caractère en islam ? Le Coran et la tradition prophétique le définissent comme toute qualité qui est bénéfique aux humains, à celui ou celle qui la possède comme à autrui, tout en n’étant pas réprouvée par l’islam, de manière générale ou spécifique. Ainsi la piété, c’est surtout traiter de façon juste, sincère, honnête et polie les membres de sa famille, l'ensemble des gens et sa propre personne. De plus pour exceller dans ce domaine, il faut pardonner à celui qui nous fait du mal, aller voir celui qui ne nous visite pas, et donner à celui qui ne nous donne rien.
Par ailleurs dans les diverses épreuves et situations de l'existence, il faut noter que le Prophète (SBDSL) prenait toujours le chemin le plus pratique.
En effet, la recherche de la facilité dans les épreuves est légitime puisqu'il est naturellement plus agréable de participer à une bonne action dans la simplicité que dans la difficulté afin de profiter avec un esprit le plus lucide possible de la noblesse de son enseignement, mais en notant que de nombreuse morales s'apprennent, ou se comprennent plus clairement, avec des efforts épuisant le corps et l'esprit tout en développant les ressentis du cœur.


Le Prophète (SBDSL) a dit : « J’ai été envoyé pour parfaire les caractères et les ennoblir. » (Sahih Mouslim)
Selon Aisha (SDP) encore: «Le caractère du Prophète était le Coran». (Mouslim)
(S3v133/134) « Et concourrez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (Paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonne à autrui-car Allah aime les bienfaisants-»
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Les croyants dont la foi est la plus parfaite sont ceux dont la conduite et les manières sont les plus parfaites. Et les meilleurs d’entre vous sont ceux qui se comportent le mieux envers les membres de leur famille. » (at-Tirmidhi)
Le Prophète (SBDSL) a dit : « En vérité, la sincérité et la piété vont de pair; et la piété mène au Paradis. » (Sahih Mouslim)
An-Nawwas bin Samaan a rapporté que le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « La piété équivaut au bon caractère; et le péché est ce qui tourmente votre conscience et que vous ne voulez pas que les gens sachent. » (Sahih Mouslim) Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit: «Le Croyant n'est jamais piqué deux fois à partir du même trou». (C'est-à-dire qu'on ne le trompe pas deux fois) (URA)
Selon Anas (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) jouissait dans la société de la plus haute moralité. » (URA)
Anas (SDP) rapporte : « Je n’ai jamais touché un brocart, ni une étoffe de soie plus lisse que la paume de la main du Messager de Dieu (SBDSL). Je n’ai jamais senti de parfum plus suave que celui du Messager de Dieu (SBDSL). J’ai effectivement servi le Messager de Dieu (SBDSL) durant dix années. Jamais il ne m’a dit « ouf ! » (en signe d’impatience et de réprobation). Jamais il ne m’a dit pour quelque chose que j’avais faite-« tu n'aurais pas dû le faire ? »-ni pour quelque chose que je n’avais pas faite, « tu aurais dû le faire ? » (car il se résignait totalement au destin) » (URA)
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Crains pieusement Allah, quelque soit l’endroit où tu te trouves (seul ou avec les gens). Fais suivre la mauvaise action par la bonne et voilà qu’elle l’efface. Sois affable et courtois avec les gens. »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Quiconque désire être écarté du feu et rentrer au paradis se doit de croire en Dieu et au jour du jugement lorsque la mort le surprendra et doit traiter autrui comme il aime à être traité. » Ahmad, Al Thirmidi, Ibn Maja
(S57v22-24)  «Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah,afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n'exultiez pour ce qu'Il vous a donné. Et Allah n'aime point tout présomptueux plein de gloriole. Ceux qui sont avares et ordonnent aux gens l'avarice. et quiconque se détourne... Allah Se suffit alors à Lui-même et Il est Digne de louange. »
Les qualités :

La sagesse, la noblesse, l'éthique, la décence, la science, la bonté pieuse, la reconnaissance, la méditation, l’endurance, le repentir, l'humilité, la générosité, la compassion, l'altruisme, la patience, l'honnêteté, le courage, la loyauté pieuse, la véracité, la sincérité, la sérénité, la justice, l’amour, la pudeur, la courtoisie, la douceur, la sensibilité, l'honneur, le pardon...


Les défauts :
L'orgeuil, l'ostentation, la vanité, l'hypocrisie, la méchanceté, la cruauté, l'avarice, la luxure, la calomnie, la médisance, l'insouciance, l'intolérance, le racisme, l'injustice, l'impudeur, la grossièreté, l'impatience, l'ingratitude, la malhonnêteté...
3) L'apparence
a) Hygiénique
Les ablutions :
          Pour donner un sens pur à son corps, le
Prophète faisait les petites ablutions après avoir été aux toilettes, au réveil et après une flatulence. De plus, il a ordonné de les refaire lorsque quelqu'un a succombé à une colère. De même, il faisait les grandes ablutions avant et après une relation sexuelle. Il faut noter qu'il faut obligatoirement avoir fait ses ablutions pour lire le Coran et prier. Il est donc recommandé de les avoir tout le temps car elles représentent en plus la moitié du sentiment de foi. Pour connaître la façon de les pratiquer, des précisions sont apportées un peu plus bas au chapitre a3), 5). Et si quelqu'un ne trouve pas d'eau pour faire ses ablutions, il peut avoir recours à de la terre pure ou à une pierre propre pour les effectuer en ayant l'intention de se purifier :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « La purification rituelle représente la moitié de la foi. » (Mouslim)(S5v6) « ô les croyants ! Lorsque vous vous levez pour la Salat (prière), lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et lavez-vous les pieds jusqu'aux chevilles (pour accomplir vos ablutions). Et si vous êtes pollués “junub” (après les relations sexuelles) , alors purifiez-vous (par un bain ou une douche); mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l'un de vous revient du lieu ou s'il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure , passez-en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait (en vous montrant la sagesse). Peut-être serez-vous reconnaissants. »
Or l'islam apporte également d'autre comportement hygiénique transmettant une véritable fraîcheur corporelle :
Selon Abou Houreyra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « cinq actes font partie de la saine nature : « la circoncision. Le rasage du bas-ventre. La taille des ongles. L’arrachage des poils des aisselles. »
Selon Aisha (SDP), le Messager d’Allah (SBDSL) a dit : « Dix actes font partie de la saine nature : Se tailler la moustache. Respecter l’intégrité de la barbe. Se frotter les dents. Se laver les narines par aspiration d’eau et son rejet. Se couper les ongles. Se laver les nodosités des doigts. S’arracher les poils des aisselles. Se raser le bas-ventre et se laver les émonctoires (les issues de l’urine et des matières fécales). Le narrateur ajoute j’ai oublié le dixième, à moins qu’il ne s’agisse du rinçage de la bouche. »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Si je ne craignais de trop charger ma nation, je leur ordonnerais de se frotter les dents avant chaque prière. » (URA)
Selon Houdheyfa (SDP), dès que le Messager d’Allah se levait (après le sommeil), il se frottait les dents.
L'interdiction de l'excision :
          Il est très important de noter que l'excision est une tribale pratique barbare pré-islamique que l'islam a condamné et interdit. En effet, le Prophète (SBDSL) a dit ainsi à une femme de Médine : « N'enlève pas (le clitoris). Cela sera source de plaisir pour la femme et apprécié par le mari » (rapporté par Abou Daoud, n° 5271, authentifié par Al-Albâni).
Le savant Al-Azîm-âbâdî a écrit en commentaire des mots "apprécié par le mari", employés par le Prophète (SBDSL) : "Ceci parce que lorsque le mari fait à sa femme des attouchements sur ses lèvres et son clitoris, la femme en ressent du plaisir au point d'atteindre parfois l'orgasme sans qu'il y ait pénétration. En effet, cette partie du corps est très innervée et donc très délicate. C'est pour cette raison que le Prophète (SBDSL) a ordonné de ne pas l'enlever, afin que la femme ressente du plaisir. Son mari appréciera alors d'avoir des jeux amoureux faits avec elle. Et tout ceci sera la cause de plus d'amour et d'entente entre l'époux et l'épouse. Tout ceci est mentionné dans les ouvrages de médecine.(Awn ul-maboud sharh sunan Abi Daoud, commentaire du Hadîth sus-cité)" .
L'ordre du Prophète (SBDSL) a donc justement comme objectif que l'épouse ne soit pas privée d'un droit qui lui était déjà reconnu par les sources musulmanes : la satisfaction sur le plan intime. D'ailleurs le droit musulman reconnaît comme cause légitimant le divorce au profit de l'épouse le fait que son mari soit impuissant ou refuse d'avoir des relations intimes avec elle. Nous sommes donc ici exactement à l'opposé de l'objectif poursuivi dans d'autres cultures (priver la femme du plaisir qui lui revient au moment de l'acte intime).
b) Physique
(S7v31) «  ô enfants d'Adam, dans chaque lieu de Salat portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez; et ne commettez pas d'excès, car Il [Allah] n'aime pas ceux qui commettent des excès. »
D’après Abou Hourayrah Le Prophète (SBDSL) a dit : « Nous sommes un peuple qui ne mange que lorsqu’il a faim, et lorsque nous mangeons, nous ne le faisons jamais à satiété. » (Hadith rapporté par Aboû Nuaym
Après avoir vu un homme corpulent, l'Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit en montrant son ventre du doigt : « Si tu avais mis cela ailleurs, cela aurait été plus bénéfique pour toi. » (Tabarani).
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Pensez beaucoup à la mort, car si les animaux savaient autant que vous sur la mort, il est certain qu'on ne trouverait pas des animaux gras pour se nourrir.»
c) Vestimentaire
          La tradition montre qu'il faut porter des vêtements amples cachant les formes du corps. Tous les vêtements amples sont donc admis mais les habits traditionnels sont recommandé, au moins pour faire la prière.
(S7v26) « Ô enfants d’Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. –Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur. –C’est un des signes d’Allah. Afin qu’ils se rappellent. »

Selon Imràn Ibn Housayn (SDP) , le Messager de
Dieu (SBDSL) a dit: «La pudeur ne peut apporter que du bien». (URA)
Dans une autre version de Mouslim: «La pudeur est entièrement bonne».
Selon Ibn Abbàs (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit: «Parmi vos vêtements portez ceux qui sont blancs car ce sont les meilleurs. Habillez-en vos morts». (Abou Dawûd et Attirmidhi)
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « N’entreras pas au Paradis, celui qui a dans son cœur le poids d’un atome d’orgueil. » Quelqu’un dit : « On aime pourtant avoir un bel habit et de belles chaussures. » Il dit : « Dieu est beau et Il aime la beauté. L’orgueil c’est le fait de ne pas accepter une vérité venant des autres et de les mépriser. » (Moslem)
Le Prophète (SBDSL) nous a interdit de porter des vêtements de soie et de boire dans des récipients d’or ou d’argent en nous disant : « Ces choses sont pour eux (les mécréants) dans ce bas-monde et pour vous dans l’autre. » (URA)
(s77v) « Et tes vêtements, purifie-les. »
4) Le pensée (le souci)
          La pensée correspond à la sage préoccupation prophétique apaisante qui chercha les meilleurs moyens d'agir pour que l'humanité entre au Paradis en devenant musulmane et pour éviter l'angoisse de l'indigne indifférence pour autrui. Cette pensée constitue évidemment ce que nous pouvons éprouver de mieux pour les autres et pour l'accompagnement de notre monde dans le meilleur chemin. Elle est une force sous-estimée correspondant au principal moteur du grand mérite de la prédication. En effet, le souci du Prophète, qui n’est jamais sorti de la péninsule arabique, a contribué à étendre la religion à travers le monde. Ainsi plus l'homme tourne sa pensée vers cette très digne responsabilité, plus il va créer en lui et autour de lui tous les nobles moyens pour tenter d'œuvrer au mieux dans ce sens. Il faut noter que le puissant souci du Prophète (SBDSL) était presque permanent et qu'il déstabiliserait un être humain sans la capacité particulière de ce Messager. L'opportunité de pouvoir imiter le dernier Messager d'Allah donne donc aux musulmans une inestimable bénédiction, et à sa communauté la préférence divine, puisqu'elle a reçu la responsabilité de la noble transmission du message divin depuis la mort de cet ultime prophète :
(S3v110) « Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre (Bible) croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d'entre eux sont des pervers. »
Ext hadith : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Transmettez de ma part ne serait-ce qu’un seul verset » (Boukhari) Ceci est confirmé par des hadiths édifiants expliquant que les gens qui auront pris la responsabilité de la transmission dans une relation d'amour fraternel en Allah et à une époque où ce rappel sera faible, auront des trônes de lumière que leur envieront les prophètes et les martyrs, puisque n'étant que des hommes, ils auront connu le plus grand ennoblissement en prenant la responsabilité prophétique, qui détient la valeur de sauver l'humanité par sa lutte contre la corruption et sa préservation de l'Enfer.
Cependant, il faut noter ici que cette responsabilité de prédication valorisant les musulmans peut devenir un problème pour eux, car des hadiths expliquent que même si des musulmans pratiquants vivent au milieu d'une région corrompue sans appeler à la vérité et à la droiture,
dans l'intérêt d'une vie raisonnable pour le peuple et par conséquent en priorité pacifique, le châtiment pourrait tomber sur tous les gens vivant dans cet endroit. En effet à ce propos, il convient de rapporter cette parole d'Edmund Burke : « il suffit pour que le mal triomphe, que les hommes de biens ne fassent rien.
Or ces trônes étant probablement ce qu'il y a de plus précieux à gagner avec la satisfaction divine et les plaisirs supérieurs des délices du plus haut niveau du Paradis, il faut insister sur le fait que les opportunités d'un musulman sont inestimables, surtout pour ceux vivants à une époque telle que la nôtre, puisque autour de nous l'oubli du divin est évident et que le besoin de prédication pour lutter contre la corruption mondiale menaçant l'ensemble de l'humanité devient primordial. Il faut avoir vraiment conscience de ça, car chaque jour est un pas de plus vers notre extraordinaire rencontre avec Allah et parce qu'Il ne guidera à ces trônes de lumière que ceux qui les veulent vraiment. 
A ce propos, il semble très intéressant de rappeler les innombrables causes honorables qui ont permis la venue de l'islam dans notre vie : Du haut de Son Trône, Allah a transmis des messages à l'Archange Gabriel, qui a traversé les sept cieux pour les descendre vers le prophète Mouhamed (SBDSL), qui les communiqués à ses proches, puis les proches vers les compagnons, les compagnons vers les différentes tribus arabes, la communauté entière vers les autres pays lors des conquêtes, puis le message a traversé les siècles et les distances grâce aux pratiques religieuses telles que la prière en commun, l'imitation du comportement prophétique, l'évocation de la morale et les invocations quotidiennes à Allah.
(S41v33-36) « Et qui profère plus belle parole que celui qui appelle à Allah, fait bonnes œuvres et dis : « Je suis du nombre des musulmans ? » La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n’est donné qu’à ceux qui endurent et il n’est donné qu’au possesseur d’une grâce infinie. Et si le Diable t’incite (à agir autrement) : alors cherche refuge auprès d’Allah ; c’est Lui, vraiment l’Audient, l’Omniscient. »
(S6v51) « Et avertis par ceci (le Coran), ceux qui craignent d'être rassemblés devant leur Seigneur, qu'ils n'auront hors d'Allah ni allié ni intercesseur. Peut-être deviendraient-ils pieux ! »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Par Allah, quand Allah met par toi un seul homme sur la bonne voie, cela t’est préférable aux biens les plus précieux de ce monde. » (URA)
Mouaz ben Jabal (SDP) a rapporté que l’Envoyé de Dieu (SBSDL) a dit : « Dieu à Lui la puissance et la gloire dit : Ceux qui (provenant de diverses ethnies) s’aiment en Ma majesté (et qui, dans une autre version, auront ordonné le bien et interdit le mal à une époque vide de ce genre de rappel) auront des trônes de lumières que leur envieront les Prophètes et les martyrs. » (Al-Tirmizi)

2) Effectuer quotidiennement les cinq travaux prophétiques d'adoration en restant constamment dedans correspond au sommet de la sainte piété digne et à une augmentation permanente de la foi : les oeuvres cultuelles, l'enseignement et l'acquisition, la prédication, le service et la concertation
          Le rappel est le fondement de l'islam. Ainsi chaque acte, chaque occupation et chaque journée doivent être logiquement vécus en l'honneur de notre Seigneur puisqu'Il est à l'origine de tous les bienfaits. D'autre part, il faut rappeler que nos habitudes remplissent nos coeur car celui-ci se nourrit d'ambiance. Ainsi pour qu'il se recouvre de voiles lumineux permettant de percevoir plus clairement la présence de Dieu, il doit rester dans la façon de vivre du Prophète. Par contre si l'homme reste dans de mauvaises ambiances, des tâches apparaissent sur son coeur et des voiles de ténèbres le recouvrent, troublant ainsi la perception du divin. Rester dans les travaux prophétiques en pratiquant toutes les oeuvres surérogatoires correspond donc au plus haut niveau de la sainte et méritante dignité pieuse.
a) Les oeuvres cultuelles sont classables en 7 sortes de rappel
1) La méditation sur la création de Dieu et sur les intentions qui visent à progresser dans la foi et la piété :
(S3v190/191) « A travers la création des cieux et de la terre, l'alternance de la nuit et des jours, il y a des signes pour les doués d’intelligence, qui debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Dieu et méditent sur la création des cieux et de la terre disant : « Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à toi ! Garde-nous du châtiment du feu. »
(S34v46) « Dis : « Voici le seul et unique conseil que je vous donne : « Mettez-vous sérieusement à l’œuvre à propos de Dieu, par groupes de deux ou chacun à part, et méditez ensuite. »
Il faut donc méditer en essayant de se concentrer fortement et longuement sur les idées et les intentions qui visent à progresser dans la piété afin d'obtenir toutes les habitudes prophétiques et d'augmenter la foi.
2) Les invocations pour anoblir nos besoins (voir plus bas au chapite 5) ou pour demander la guidée et des choses pures
Il est possible de commencer les invocations de demande par des noms d'Allah tels que :
Ô Omniscient, Ô Infiniment Sage, Ô Très-Haut, Ô Magnifique, Ô Détenteur de la Majesté et de la Générosité, Ô Vivant..
3) La prière (as-salat)

4 )L'imploration du pardon de Dieu (istirhfar)
Invocation pour chercher le pardon de Dieu et se repentir à Lui :
Le Messager d'Allah (SBDSL) a dit : « Par Allah, je demande pardon à Allah et je reviens repentant vers Lui, plus de soixante dix fois par jour. »
Il a aussi dit : « Ô les gens, repentez-vous, car je me repends devant Allah cent fois par jour. »
Il (SBDSL) a aussi dit : « Quiconque dit : « Je demande à Allah de me pardonner. Il n'y a point de divinité en dehors de Lui, le Vivant, le Subsistant, et je reviens à Lui »... Allah lui pardonnera même s'il a fui des rangs du combat. »
Il (SBDSL) a aussi dit : « Le moment où le serviteur est le plus proche de son Seigneur, est au milieu de la nuit, si vous êtes capables d'être parmi ceux qui invoquent Allah à cette heure, alors soyez-y. »
Il (SBDSL) a aussi dit : « Le moment où le serviteur est le plus proche de son Seigneur, est lorsqu'il se prosterne, alors invoquez y Allah intensément. »
Il (SBDSL) a aussi dit : « S'il m'arrive d'avoir le coeur « distrait », je demande pardon à Allah cent fois par jour. »« distrait » : dans un état de négligence. Le Prophète (SBDSL) avait l'habitude d'invoquer intensément son Seigneur, de se rapprocher de lui et de L'avoir dans sa conscience au point que si cette intensité diminuait de quelques sortes, il considérait cela comme un péché et se précipitait de demander pardon. De plus, il est important de répéter le repentir car l'imperfection de l'homme peut faire des péchés sans qu'il s'en rende compte.
Il (SBDSL) a aussi dit : « O Mon Seigneur, pardonne-moi mes péchés et ouvre-moi les portes de Ta Bénédiction, O plus Miséricordieux des Miséricordieux. »
Il (SBDSL) a aussi dit : « O Mon Seigneur, Pardonne-moi ainsi qu'à mes pare

5) La louange et glorification de Dieu (évocation du divin en répétant gloire et pureté à Dieu, louange à Dieu, Dieu est grand , il n'y a de dieux que Dieu...)
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Selon Abou Darda, le Messager de Dieu a dit : «Voulez-vous que je vous dise qu'elles sont vos meilleures œuvres, quelles sont celles qui sont les plus pures et les plus méritoires auprès de votre Roi, celles qui élèvent le plus haut votre degré, celles qui vous rapportent plus de salaire que le don de votre or et de votre argent ou que le fait d'aller à la rencontre de vos ennemis pour en frapper les cous et pour qu'ils vous frappent les vôtres?» Ils dirent: «Nous voulons bien». Il dit: «C'est l'évocation de Dieu exalté». (Attirmidhi)
Le Messager d'Allah (SBDSL) a dit : « Quiconque dit : Gloire et louanges sont à Allah... cent fois pendant la journée, ses péchés seront effacés, même s'ils sont autant que l'écume qui surnage à la surface de la mer.»
Abou Ayoub Al-Ansaree (SDP) a rapporté que le Prophète (SBDSL) a dit : « Quiconque dit : « Il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allah, Seul, sans associé. A Lui appartiennent la Royauté et la Louange et Il est Tout-Puissant en toute chose »... dix fois, est comme celui qui a libéré quatre âmes des enfants d'Ismaël. »
Abou Hourayra (SDP) que le Messager d'Allah (SBDSL) a dit : « Il y a deux mots,, (qui sont légers) sur la langue, lourds sur la balance et les plus aimés du Très- Miséricordieux : « Gloire à Allah et qu'Il soit loué. Gloire à Allah, Allah est le Suprême. »
Abou Hourayra (SDP) que le Messager d'Allah (SBDSL) a dit : « Dire : « Gloire à Allah, louange à Allah. Il n'y a point de divinité en dehors d'Allah, et Allah est Grand. » m'est plus cher que toute chose se trouvant sous le soleil. »
Saad (SDP) a dit : « Nous étions assis avec le Messager d'Allah (SBDSL) quand il dit : « Quelqu'un parmi vous est-il capable d'avoir mille bonne oeuvres par jour ? », alors une personne lui demanda : « comment faire pour avoir mille bonnes oeuvres ? » Il répondit : « Il doit dire : « Gloire à Allah » cent fois et mille bonnes oeuvres seront écrites à son compte ou mille péchés lui seront effacés. »
Jaabir (SDP) a rapporté que le Prophète (SBDSL) a dit : «Quiconque dit « Gloire à Allah, le Suprême, et loué soit-Il »aura un palmier qui sera planté pour lui au Paradis. »
Abdullah Ibn Qays (SDP) a rapporté que le Prophète (SBDSL) lui a dit : « Abdullah Ibn Qays, ne voudrais- tu pas que je t'indique un des trésors des trésors du Paradis ? », puis il (SBDSL) continua en lui disant : « dis : « Il n'y a de force ni de puissance que par Allah. » »
Les paroles les plus aimées d'Allah sont au nombre de quatre : « Gloire à Allah, louange à Allah, il n'y a de divinité qu'Allah, Allah est Grand. » Il n'y a aucun mal à commencer par n'importe laquelle.
Saad Ibn Abee Waqqas (SDP) a rapporté qu'un homme vint chez le messager d'Allah (SBDSL) et lui dit : « Enseigne-moi quelque chose que je dois dire. Il (SBDSL) lui répondit : « dis : Il n'a de divinité digne d'adoration qu'Allah, l'Unique sans associé. Allah est Grand et beaucoup de louanges à Allah. Gloire à Allah, Maître de l'univers. Il n'y a de force ni de puissance que par Allah, Le Tout-Puissant, Le Sage », alors l'homme dit : « Ceci est pour mon Seigneur et qu'y a t-il pour moi ? »Il (SBDSL) lui répondit : « dis: Ô Allah, absous-moi, sois clément envers moi, guide-moi et accorde-moi ma subsistance. »
Tariq Al-Ashjaee (SDP) a dit : «Quand quelqu'un embrassait l'Islam, le Prophète (SBDSL) lui enseignait la façon d'accomplir la prière et l'ordonnait de lire l'invocation suivante : «  Ô Allah, pardonne-moi, sois clément envers moi, guide-moi, accorde-moi une bonne santé et accorde-moi ma subsistance. »
Jaabir Ibn Abdullah (SDP) relata que le messager d'Allah (SBDSL) a dit : « Certainement la meilleure des invocations est : « Louange à Allah »...et sans doute, la meilleure façon de se rappeler Allah est : « Il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allah. »
Les bonnes oeuvres éternelles sont : « Gloire à Allah, louange à Allah, il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allah, et Allah est Grand. Il n'y a de force ni de puissance que par Allah.»
Abullah Ibn Amar (SDP) a dit : « J'ai vu le Prophète (SBDSL) se servir des phalanges de sa main droite pour compter ses glorifications. »
Le Prophète (SBDSl) disait : « Ô Allah envoie la paix et la bénédiction sur le Prophète Mouhamed, ses compagnons, sa famille, et tous ceux qui le suivent sur le bon chemin jusqu'au jour dernier. »

6) L'appel de la bénédiction de Dieu sur le Prophète (exemple : que le salut et la bénédiction de Dieu sur le Prophète) :
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Celui qui me bénit une fois, Allah le bénit dix fois à cause d’elle. » (Moslem)
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Les gens qui seront les plus dignes de ma sollicitude et de mon amour, le jour de la résurrection, seront ceux qui me bénissait le plus dans ce bas-monde. » (Attirmidhi)
On dit : « O Messager d’Allah ! Comment devons-nous te bénir ? » Il dit : « Dites : « Seigneur Allah ! Donne ta miséricorde à Mouhamed, à ses épouses et à sa descendance comme tu as béni Abraham. Tu es digne de louanges et de glorifications. » (URA)
Invocations pour le Prophète :
« O Allah ! Prie sur Mouhamed, sur la famille de Mouhamed comme Tu as prié sur Abraham et sur la famille d’Abraham, répands Tes Bénédictions sur Mouhamed, sur la famille de Mouhamed comme Tu les as répandues sur Abraham et sur la famille d’Abraham. A Toi vont les Louanges et la Gloire. »
Le mérite de la salutation sur le messager d'Allah :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Quiconque prie sur moi une fois, Allah priera sur Lui dix fois. »
Il (SBDSL) a aussi dit : « Ne faites pas de ma tombe un endroit pour célébrer vos fêtes, mais priez en faveur de moi car votre prière me parviendra quelque soit le lieu où vous vous trouvez. »
Il (SBDSL) a aussi dit : « L'avare est celui qui ne prie pas pour moi quand on me mentionne. »

7) La lecture et la récitation du Coran :
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « La jalousie n’est permise que dans deux choses :-un homme à qui Allah a donné d’apprendre le Coran et de passer des heures de la nuit et du jour à le lire et à méditer sur son contenu.-Un homme à qui Allah a donné une fortune qu’il ne fait que dépenser dans le bien de nuit et de jour. »
Ext de hadith : Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit à un compagnon : « Ne m’a-t-on pas informé que tu jeûnes tout le temps et que tu lis chaque nuit le Coran ? » Je dis : « Si, ô Messager de Dieu ! Et je ne cherche en cela qu’à bien faire. » Il dit : « Jeûne à la façon de David, car il était le dévot de son temps, et lis le Coran une fois par mois. » Des notes sur le bord des pages du Coran divisent ce livre en soixante partie. Il faut donc essayer de lire deux soixantièmes par jour : un le matin à l'aube et un le soir avant le coucher du soleil, quand les occupations nécessaires de la journée le permettent.
Le Prophète (SBDSL) a dit : « L’image du Croyant qui lit le Coran est celle de l’orange : son odeur est suave et sa saveur est suave. L’image du Croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte : elle n’a pas d’odeur et elle est douce. L’image de l’hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique : son odeur est bonne et son goût est amer. L’image de l’hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte : elle n’a pas d’odeur et elle est amer. » (URA)
b) L'enseignement et l'acquisition (de la religion et des sages sciences utiles)
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui prend une route à la recherche d’une science, Allah lui facilite une voie vers le Paradis. » (Mouslim)
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Allah le Très-Haut a des anges itinérants de très grand mérite qui parcourent les routes à la recherche des cercles d’évocation d’Allah. Dès qu’ils trouvent des gens en train d’évoquer Allah honoré et glorifié, ils s’appellent les uns les autres : « Venez à l’objet de vos recherches » et s’assoient avec eux. Ils se couvrent les uns les autres de leurs ailes jusqu’à remplir l’espace entre eux et le ciel inférieur. Leur Seigneur leur demande (et il sait mieux qu’eux) : « Que disent Mes esclaves ? » Ils disent : « Ils te glorifie, Te purifient, proclament Ta grandeur, Ta louange et Ta gloire. » Il dit : « Est-ce qu’ils ne M’ont jamais vu ? Ils disent : « Non par Allah. Ils ne T’ont jamais vu. » Il dit : « Que feraient-ils donc s’ils me voyaient ? » Ils disent : « S’ils Te voyaient ils mettraient encore plus d’ardeur à T’adorer, à Te louer et à Te glorifier. » Il dit : « Que demandent-ils ? » Ils disent : « Ils Te demandent le Paradis. » Il dit : « Est-ce qu’ils l’ont jamais vu ? » Ils disent : « Non par Allah. Ils ne l’ont jamais vu. » Il dit : « Que serait-ce s’ils l’avaient vu ? » Ils disent : « S’ils l’avaient vu, ils y tiendraient encore plus, le demanderaient avec plus de force et le désireraient avec plus d’ardeur. » Il dit : « Contre quoi demandent-ils Ma protection ? » Ils disent : « Contre l’Enfer. » Il dit : « L’ont-ils jamais vu ? » Ils disent : « Non par Allah. Ils ne l’ont jamais vu. » Il dit : « Que serait-ce-t-il donc s’ils l’avaient vu ? Ils disent : « S’ils l’avaient vu, ils le fuiraient encore plus, le craindraient davantage et Te demanderaient encore plus de les absoudre. » Il dit : « Je vous prend à témoin que je les ai effectivement absous, que Je leur ai donné ce qu’ils demandent et que Je les ai protégés contre ce qu’ils craignent. » L’un des anges dit : « Il y a parmi eux untel qui ne fait pas partie de leur cercle. Il y est seulement venu pour une affaire le concernant. » Il dit : «Ils représentent le cercle idéal et celui qui leur tient compagnie ne saurait être misérable. » (URA)
Le cercle d'enseignement :
Signification :
C’est une habitude du Prophète (SBDSL) et des compagnons.
Son but :
Il doit servir à percevoir la lumière des paroles du Prophète (SBDSL), jusqu’à ce qu’il vienne en nous l’envie et la vraie demande sur les bonnes œuvres. Il doit aussi servir à augmenter la certitude sur l’existence de l’enfer et du paradis pour que nos cœurs réagissent à l’autre monde et aux souffrances des compagnons comme ils réagissent pour les choses de ce monde. Pour comprendre le bienfait des cercles d'enseignement religieux, il est possible de prendre l'exemple de la poule devant couvrir ses œufs pour qu'ils puissent se transformer en poussins. En effet les cercles d'enseignement, attirants les anges composés uniquement de qualités qui recouvrent les participants de leurs ailes, transforment les cœurs vers l'amélioration et le mieux.
Comportements :
-Quand une heure est fixée par une concertation, il faut arriver à l’heure avant le début du cercle d'enseignement (comme pour un entretien).-On lit les paroles prophétiques.-On essaye de prendre l'humble position d’apprentissage prise par l'ange Gabriel et le Prophète Mouhamed (SBDSL) lors d'un enseignement apporté par Gabriel. (position assise sur les tibias) -On s’assoit avec concentration (yeux fixés, cœur présent du début à la fin, on ne considère pas la personne mais uniquement ce qu’elle dit comme dans un journal télévisé)-Il faut avoir l’intention de s’asseoir avec certitude, concentration, pauvreté et besoin tout en voulant apprendre, comprendre, agrandir, appliquer et transmettre -Quand on écoute un hadith, on pense si on le met en pratique-Appeler les bénédictions divines sur le Prophète (SBDSL), la satisfaction divine sur les compagnons et la miséricorde divine sur les savants morts.-Faire une invocation pour faire entrer l’amour de la religion.-Se parfumer et avoir les ablutions
-Lire un recueil de hadiths (paroles prophétiques)
Abou Said Al Khoudrî rapporte: «J'ai entendu dire le Messager de Dieu (SBDSL) : «Les meilleurs cercles sont les plus larges». (Abou Dawoud)

Selon Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : «Celui qui s'assoit dans un cercle et abuse de verbiage, s'il dit avant de se lever de ce cercle: «Gloire et pureté à Toi, Seigneur Dieu, ainsi que Ta louange! J'atteste qu'il n'est de dieu que Toi. Je Te demande Ton absolution et je reviens à Toi repentant». Dieu l'absout de son bavardage dans ce cercle». (Attirmidhi)
Selon Abou Barza (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL), à la fin de sa vie, disait quand il se disposait à se lever de son cercle: «Gloire et pureté à Toi, Seigneur Dieu ! ainsi que Ta louange. J'atteste qu'il n'est de dieu que Toi. Je Te demande Ton absolution et je reviens à Toi repentant». Un homme dit : «O Messager de Dieu! Tu dis là certainement des mots que tu ne disais pas avant». Il lui dit : « Cela efface les péchés qu'on a pu commettre dans le cercle». (Abou Dawoud)
Ibn Omar (SDP) a dit: «C'était rare que le Messager de Dieu se levât d'un cercle sans prononcer cette prière: «Seigneur Dieu ! Alloue-nous une part de Ta crainte suffisante pour que Tu T'interposes entre nous et les actes qui Te désobéissent. Alloue-nous de Ton obéissance ce qu'il faut pour que Tu nous fasses parvenir à Ton Paradis. Alloue-nous de la conviction ce qu'il faut pour que Tu nous rendes aisées les épreuves de ce monde. Seigneur Dieu! Fais-nous jouir de notre ouïe, de notre vue et de nos forces tant que Tu nous maintiendras en vie et fais-en nos héritiers. Assure notre revanche sur nos agresseurs et donne-nous victoire sur nos ennemis. Ne fais pas que notre infortune nous frappe dans notre religion. Ne fais pas de ce bas-monde notre plus grand souci, ni le but final de notre savoir. Ne nous mets pas sous l'autorité de qui nous traite sans aucune clémence». (Attirmidhi)
Selon Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit: «Chaque fois que des gens quittent un cercle où ils n'ont pas évoqué Dieu le Très-Haut, c'est comme s'ils quittaient la charogne d'un âne et cela leur sera une source de remords». (Abou Dawoud)
Toujours selon lui, le Prophète a dit: «Chaque fois que des gens s'assoient dans un cercle sans y évoquer Dieu exalté et sans invoquer la bénédiction de Dieu pour leur Prophète, c'est de leur part un manquement pour lequel Dieu les soumettra au châtiment, s'il veut, ou les absoudra, s'il veut». (Attirmidhi)

Récompenses :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Aussitôt que les gens s’assoient pour évoquer Allah, les anges les entourent, la miséricorde d’Allah les recouvrent et la sérénité descend sur eux. Allah les évoquent parmi ceux qui vivent auprès de Lui. » (Mouslim)
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Si vous voyez un jardin du Paradis alors asseyez-vous » « Mais où sont les jardins du Paradis ? » demandèrent les Compagnons, le Prophète (SBDSL) répondit : « Ce sont les lieux où l’on évoque Allah »

c) La prédication

          La valeur de la religion peut être comparée à la découverte d'un vaccin permettant de guérir le cancer car il permet à la nature imparfaite de l'être humain d'éviter l'Enfer. Ainsi, celui qui connaîtrait le vaccin contre la cancer sans le transmettre aux autres pourrait être considéré comme un être irresponsable, alors que celui qui le transmettrait serait logiquement considéré comme un noble responsable. Par conséquent, il faut absolument avoir la même idée de la prédication pour ne pas hésiter à transmettre la religion. Et quels que soient les résultats de nos efforts de prédication, en islam, les seuls combats qu'on perd sont ceux qu'on ne livre pas. De plus ce but de prédication étant honorable, il est évident l'honneur ne doit pas se trouver uniquement dans la fin, mais aussi dans les moyens et l'intention.
D'autre part, il faut noter que cette
religion est le seul trésor qui augmente quand on le partage, puisque lorsque Dieu considère que nous sommes la cause de la guidée d'une personne, toutes ses bonnes œuvres sont également inscrites à notre actif.
Par ailleurs pour prouver la plus grande sincérité dans cet effort, après avoir appeler les gens vers le Créateur pendant la prédication de la journée, il faut appeler le Créateur vers Ses créatures pendant les prières et invocations du dernier tiers de la nuit.
Enfin comme le montre l'histoire de Noé dans le Coran qui continua de prêcher son peuple pendant encore 300 ans malgré le fait qu'au bout de 600 ans Allah lui avait annoncé que plus personne ne serait guidé, il faut comprendre que l'oreille la plus proche est celle du prédicateur et qu'au niveau de l'apport de sagesse cet appel profite donc d'abord à lui, puisqu'il s'attire lui-même vers la piété.
(S41v33-36) « Et qui profère plus belle parole que celui qui appelle à Allah, fait bonnes œuvres et dis : « Je suis du nombre des musulmans ? » La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n’est donné qu’à ceux qui endurent et il n’est donné qu’au possesseur d’une grâce infinie. Et si le Diable t’incite (à agir autrement) : alors cherche refuge auprès d’Allah ; c’est Lui, vraiment l’Audient, l’Omniscient. »
(S16v125) « Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s'égare de Son sentier et c'est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. »
(S6v51) « Et avertis par ceci (le Coran), ceux qui craignent d'être rassemblés devant leur Seigneur, qu'ils n'auront hors d'Allah ni allié ni intercesseur. Peut-être deviendraient-ils pieux ! »
Selon Ibn Abbâs (SDP), le Messager d’Allah (SBDSL) a fait un sermon le Jour du sacrifice, où il a déclaré : « Ô  gens ! Quel jour sommes-nous ? -Un jour sacré, ont-ils répondu. -Sur quelle terre sommes-nous ? -Sur une terre sacrée. -Quel mois sommes-nous ? -Un mois sacré. -Votre sang, vos biens, et votre honneur sont sacrés comme sont sacrés votre jour-ci, votre terre-là, et votre mois-ci.
Après l’avoir répété trois fois, il a levé ses yeux au ciel pour s’exclamer :
« Ô Allah ! Ai-je transmis ? Ô Allah ! Ai-je transmis ? » « Que la personne présente transmette à celle absente ! Poursuivit le Prophète (SBDSL). Surtout ne devenez pas mécréants après moi en brandissant vos épées les uns contre les autres. » (Rapporté par al Boukhârî)
Ext du sermon d'adieu : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Ô Musulmans, écoutez moi et soyez raisonnables. Vous savez que les Musulmans sont frères. Un Musulman n'a droit qu'à la part des biens de son frère qu'il lui cède de plein gré. Ne soyez pas injustes envers vous mêmes. Ai-je bien transmis le message ? Vous comparaîtrez un jour devant Dieu, c'est pourquoi vous devrez éviter de vous égarer et de vous entretuer après ma mort. Que ceux qui sont ici présents transmettent ce message aux absents, ils le comprendront peut être mieux que ceux qui l'auront écouté. Vous serez interrogés à mon sujet, que direz vous alors ? » Et la foule de répondre : « Nous certifions que tu nous a communiqué ton message, que tu as accompli ta mission et que tu nous as prodigué tes conseils ».(URA)
Ext de hadith : Le Prophète (SBDSL) a dit : « La marche au service d’Allah au début du jour ou à sa fin vaut mieux que le monde et tout ce qu’il porte. » (URA)
(S3v104) « Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. »
(ExtS3v110) « Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. »
Ext hadith : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Transmettez de ma part ne serait-ce qu’un seul verset » (Boukhari)
(S74v2/3) « Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. »
(S4v95) « Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmités - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah (pour propager la religion). Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; »
Mouaz ben Jabal (SDP) a rapporté que l’Envoyé de Dieu (SBSDL) a dit : « Dieu à Lui la puissance et la gloire dit : Ceux qui (provenant de diverses ethnies) s’aiment en Ma majesté (et qui, dans une autre version, auront ordonné le bien et interdit le mal à une époque vide de ce genre de rappel) auront des trônes de lumières que leur envieront les Prophètes et les martyrs. » (Al-Tirmizi)

d) Le service
          Ce point concerne les occupations de la vie telles que les relations familiales, l'activité professionnelle, le nettoyage, le rangement, le bricolage, les obligations administratives, se rendre utile aux autres etc...
e) La concertation avec des proches (pour toutes les décisions importantes et pour s'organiser, si possible quotidiennement, afin de propager la religion)
(S3v159) "C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Mouhamed) as été si doux envers eux (ses compagnons) ! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d'Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t'es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance."
Signification :
C’est un ordre d’Allah et une tradition du Prophète (SBDSL) pour que vienne en nous la religion entière. Elle représente le précieux moment où on peut s'organiser pour s'approcher de la dignité maximum : c'est à dire faire le mieux pour soi-même et pour les autres.
Son but :
Son but est de réunir les cœurs pour sortir une décision utile et favorable pour la religion d’Allah, la famille, les coreligionnaires, le voisinage, les citoyens, l'entreprise, les associations, les groupes, les villes, les pays, le monde ou l'humanité. Il faut renouveler l’intention d'agir au mieux à chaque concertation.Pour faire progresser la religion d'Allah, les musulmans de la concertation doivent avoir l’intention de s’asseoir en ayant le souci pour : -penser à la guidée de l'humanité.-améliorer leur piété.-cibler la sortie mensuelle d'un groupe vers une mosquée pendant un week-end afin qu'il profite de cette retraite spirituelle pour s'imprégner de la pieuse ambiance, apprendre la religion et s'habituer à prêcher.-augmenter les travaux prophétiques à la mosquée, dans leurs villes et chez eux.-mettre l’intention sur le temps qu’on peut passer régulièrement à la mosquée.-essayer de trouver comment profiter au mieux de la lumière de la religion.Pour développer l'immense but de la pensée des concertations pour propager la religion, il est utile de prendre un exemple une anecdote arrivée à des frères qui ont découvert une canette de « Coca-cola » vide au milieu d'un désert, pour prouver que la pensée des concertations de la société « Coca-cola » réussit à propager leur marque partout.
Comportement :
Il faut :
-s’asseoir avec le plus grand souci possible.
-choisir un responsable pour trancher dans les avis afin de fermer la porte au diable.-renouveler l'intention d'agir pour Dieu afin que l'humanité entre au Paradis-faire une invocation pour la concertation afin qu'elle soit profitable.-donner notre avis avec facilité, sans l’embellir et sans l’imposer. Puis demander l'absolution divine si notre avis est choisi par le responsable pour enlever l'orgueil de notre coeur et pardonner le mal dont nous n 'aurions pas pris conscience, ou dire « louange à Dieu » s’il n’est pas pris. -bâtir sur l’avis des autres.-ne pas se moquer.-avoir les ablutions et essayer d’être parfumé.-prendre un cahier pour y inscrire : la date, le nom du responsable, les points du jour.-commencer en parlant de ce qu’on a fait la veille, puis parler du programme de la journée (cercle d'enseignement, discours, sortie de prédication, aide envers des frères ou des gens...).-gérer les visites de prédication avec les informations qu’on a pour trouver les gens au meilleur moment et faire une invocation pour préparer le terrain.-réfléchir à ce qu’on veut transmettre, mais surtout à la cause de ces choses là (ex :cause de l'amour : passer le salam et sourire).-parler des solutions et non des problèmes.-tendre à faire la concertation quotidiennement en cherchant l'heure la plus adaptée pour le groupe (si possible matin et soir).
Récompense :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « celui qui fait revivre une de mes traditions, c’est qu’il m’aime, et celui qui m’aime sera à mes côtés au Paradis. »
Il a dit aussi : « s’asseoir pour la religion d’Allah équivaut à 70 années d’adoration. »
f) Combiner les occupations d'adoration quand c'est possible pour parfaire certaines occupations :
          Il apparaît donc que l'on peut parfois combiner les occupations d'adoration comme par exemple en faisant du rangement :
Dire au nom de Dieu en commençant le rangement, en ayant ses ablutions, en portant du parfum, en étant habillé pudiquement et en répétant il n'y a de dieux qu'Allah tout au long du rangement.


g) Idée de programme pour essayer de commencer les efforts afin de propager la religion :
-La première chose à faire, c’est formé un noyau de frères motivés pour cet effort. (ceux déjà venu à la mosquée par exemple)
-Ensuite, il faut faire un programme pour installer de façon régulière les travaux de groupe : concertation hebdomadaire et quotidienne, prière, cercle d'enseignement quotidien, sortie de prédication samedi et dimanche (ou plus), discours de rappel religieux quotidien pour sa propre mosquée et en voyage.
-Il faut aussi écrire les intentions du temps qu’on peut consacrer à la mosquée en restant dans les cinq travaux, tout en essayant de les augmenter chez soi, et en sachant que la valeur du temps consacré est évidemment plus importante si on travaille.
-actes cultuels individuels :
prière de nuit, lecture du coran, méditation, évocation, prière sur le prophète, invocation (pour la vie de tous les jours, pour tout le monde et pour préparer le terrain quand on compte prêcher quelqu’un)
-enseigner ou se faire enseigner (actes cultuels collectifs) :
cercle d'enseignement sur un ou plusieurs sujets, parler des qualités, apprentissage des 10 dernières sourates,et expliquer les règles de la prédication (comportement de la prédication : choisir un responsable, un guide, celui qui parle, et les autres restent dans l'évocation ou la glorification de Dieu),
-prêcher :
-évocation de Dieu à deux-évocation de Dieu en groupe : discours-sortie de prédication (fixer par exemple le samedi pour sortir vers un autre quartier ou une autre mosquée, et le dimanche dans son propre quartier) -visites précises de certaines personnes : frères déjà venus à la mosquée pour commencer, et ensuite voir dans le bottin téléphonique les musulmans ne venant pas à la mosquée, en divisant la ville par quartier et en prenant les informations sur les gens qu'on a visité. (était-il présent, lui a-t-on parlé, est-il prêt à venir à la mosquée, l'inviter à la concertation, proposer le cercle d'enseignement de la mosquée ou proposer qu'il le fasse à maison, préciser si le cercle d'enseignement est effectué à la maison.)
-prendre un cahier pour marquer les informations des visites : Nom prénom / Adresse (Bat, étage et porte) / situation (âge, enfant, famille, travail, cercle d'enseignement effectué ou non) / info sur les intentions et les réactions (intéressé, tolérant, ou furieux)
-se renseigner sur les non-musulmans intéressés par la religion
-avoir l'intention que ces efforts aient un effet boule de neige avec le temps, pour que les gens rentrent en masse dans l'islam.
-le service :
être utile envers soi même (vêtements propres, douche, parfum…), les gens, les frères, la mosquée, le groupe et le responsable.a3) Exemple d'une vie pieuse représentant la sainte perfection pour l'être humain et sa méritante dignité maximum
          Il s'agit de chercher tous les actes surérogatoires que le Prophète effectuait afin de pouvoir les réaliser lorsque notre emploi du temps le permet et tendre ainsi vers une droiture constante.          En effet, les travaux d'adorations qui ne peuvent êtres déplacés telles l'activité professionnelle, les responsabilités familiales, les nécessités médicales et les obligations administratives sont prioritaires dans cette pieuse organisation          Mais lorsque le temps de loisirs et la santé le permettent, il faut essayer de s'y tenir pour s'approcher de la sainte perfection.          D'autre part, il faut s'entraîner à noblement se concentrer dans nos œuvres religieuses pour bien comprendre ce que l'on dit et pour mieux percevoir Dieu, car c'est en ressentant plus clairement nos paroles pieuses et nos invocations qu'on parviendra à les exprimer avec plus de sincérité et qu'on évitera de rentrer dans de distraites habitudes inappliquées. Surtout que nous vivons une époque où la concentration s'efface à cause des nombreuses distractions médiatiques nous habituant par le zapping à changer fréquemment d'occupations ou de sujets. C'est pourquoi il faut noter que la crainte est la plus belle preuve d'amour de l'homme envers Dieu pour recevoir Son intimité, car elle est le sentiment qui l'oblige à toujours s'améliorer sérieusement, afin d'être constant dans l'adoration permanente prouvant la force de sa sincérité amoureuse et développant celle du Seigneur envers lui. En effet l'amour sans crainte peut distraire l'âme par sa trop forte confiance en l'espoir et provoquer de trop nombreuses négligences impolies dans ses pieux efforts pour encore plus se faire aimer de son Seigneur, car il arrive souvent que l'être humain ne fasse plus d'effort lorsqu'il considère quelque chose comme acquis. La crainte révérencielle lors de bonnes oeuvres appliquées reflète donc notre plus grande sincérité amoureuse attentionnée, puisqu'elle prouve qu'on craint vraiment qu'elles ne soient pas accepter par l'agrément d'Allah tellement on L'aime.
(S28v77) « Et recherche à travers ce qu’Allah t’a donné, la Demeure dernière. Et n’oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre. Car Allah n’aime point les corrupteurs. » Ce verset explique donc au croyant à ne pas déserter les intérêts matériels au profit d’une piété exagérée.
(S94v5-8) « A côté de la difficulté est, certes, une facilité ! A côté de la difficulté est, certes, une facilité ! Quand tu te libère (de tes occupations nécessaires), donc, lève-toi, et à ton Seigneur aspire. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Il est deux bienfaits que beaucoup de gens n’apprécient pas à leur juste valeur : la santé et le loisir. »
Selon Abou Hourayra (SDP) , le Prophète a (SBDSL) dit : « La religion est aisance et facilité. Jamais quelqu'un ne cherchera à rivaliser de force avec la religion sans que la religion ne l’écrase. Suivez plutôt la voie sage du juste milieu, rapprochez-vous en douceur de la perfection (de la piété complète) et soyez optimistes. Aidez-vous en cela par vos allées et venues à la mosquée le matin, le soir et aux dernières heures de la nuit. »
Aisha (SDP) rapporte que le Prophète (SBDSL) entra chez elle alors qu’elle était avec une autre femme. Il dit : « Qui est donc celle-ci? » Elle dit : « Une telle qui vient me parler du grand nombre de ses prières. » Il dit : « Ne vous surchargez point ainsi car on ne vous a imposé que ce que vous pouvez supporter. Par Dieu, Dieu ne se lasse pas de vous récompenser jusqu'à ce que vous vous lassiez de faire des œuvres de bien. » Aïsha conclut alors : « Les pratiques religieuses les plus agréables aux yeux du Prophète étaient celles accomplies avec régularité. »
(ExtS49v13) « Le plus noble d’entre vous auprès d’Allah, est le plus pieux . Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur »

1) exemple de l'organisation d'une journée totalement pieuse (pouvant être compléter par des recherches supplémentaires) :
A) Le réveil au début du dernier tiers de la nuit

-En se couchant, avoir une forte intention de se réveiller afin de prier la moitié ou le dernier tiers de la nuit et faire une sincère invocation pour raffermir cette sage décision et faciliter le réveil.

-Invocation avant de dormir : « O Allah ! En Ton Nom je vis et je meurs. »
-Invocation dès le réveil : La louange est à Dieu qui nous a ressuscites après nous avoir fait mourir et c'est auprès de Lui que se fera la résurrection
-Se repentir pour purifier l'ensemble de l'occupation du sommeil
-Demander pardon à Dieu par avance pour les fautes que l'on commettra dans les occupations d'adoration au cours de la journée

-Dire allouakbar en s'asseyant dans le lit
-Dire bismila pour commencer l'occupation du réveil jusqu'à l'occupation des ablutions avec de l'eau

-Toucher un caillou propre et lisse pour faire tayamun (façon différente des ablutions pour obtenir la pureté rituelle lorsqu'on ne trouve pas d'eau)
-Souffler trois fois par le nez
-Se frotter les dents avec le siwak
-rester un peu assis dans le lit en méditant pour terminer de se réveiller avant de se mettre debout

-se mettre debout en disant à nouveau allaouhakbar
-répéter la parole lailaha il Allah pendant ce trajet
-dire invocation avant de faire les ablutions
-faire les ablutions
-dire invocation de fin d'ablution
-mettre du parfum
-dire bismila pour débuter le trajet jusqu'au lieu de la pratique des prières nocturnes en répétant la parole lailaha il Allah pendant ce trajet
-dire invocation avant le début des prières nocturnes
-prières nocturnes

-Garder du temps pour les invocations
-et pour les glorifications et le repentir, (Répéter les évocations de Dieu 100 fois chacune : sobhanallah (gloire et pureté à Dieu), amdoulila (louange à dieu), lailaha il Allah (il n'y a de dieux qu'Allah), Allah ou akbar (Dieu est le plus grand), salat wa salem ala rasoulila (que le salut et la paix soit sur le Prophète), astafallah (pardon à Dieu), sobhanallah wa bihamdihi sobhanallah el adzim (gloire et pureté à Dieu ainsi que la louange gloire et pureté à Dieu le Très Grand), la ala wa la quoata il la bila (il n'y a de force ni de puissance que par Dieu), il n y a de dieux qu'Allah l'Unique il n'a point d'associer à lui la louange à Lui la royauté et Il est capable de toutes choses)
-se recoucher le derniers sixième de la nuit.
-Puis aller à la mosquée pour effectuer la première prière obligatoire de la journée en commun

Justifications de cette pieuse organisation :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Le meilleur jeûne et la meilleure prière aux yeux d'Allah sont ceux de David : il dormait la moitié de la nuit, veillait son tiers, puis se rendormait le dernier sixième. Il jeûnait un jour sur deux, et ne s'enfuyait guère devant l'ennemi. » (Al-Boukhari et Moslem)(S20v130) « Supporte patiemment ce qu'ils disent et célèbre Sa louange, avant le lever du soleil, avant son coucher et pendant la nuit; et exalte Sa Gloire aux extrémités du jour. Peut-être auras-tu satisfaction »
Invocation avant de dormir :
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « O untel ! Quand tu te mets au lit dis : « Ô mon Seigneur, je me soumets à Toi et je m'en remets en toi pour toutes choses. Je m'appuie sur Toi à cause de mon désir d'aller vers Toi et de ma crainte de Toi, car on ne saurait trouver d'assistance, et de refuge sûr contre Toi, qu'en Toi-même. Je crois au livre que Tu as révélé et au Prophète que tu as envoyé. » Si tu meurs cette nuit, tu mourras dans la foi conforme à la saine nature(de l’islam) et si tu te réveilles le matin, ce sera un bon réveil. » (URA)
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) disait avant de dormir : « O Allah ! En Ton Nom je vis et je meurs. »
Invocation dès le réveil :
Houdheyfa a dit: «Quand le Prophète se couchait la nuit dans son lit, il mettait sa main sous sa joue et disait: «Seigneur Dieu! C'est en Ton Nom que je vis et que je meurs». Quand il se réveillait, il disait: «La louange est à Dieu qui nous a ressuscites après nous avoir fait mourir et c'est auprès de Lui que se fera la résurrection ». (Al Boukhâri)
Comportements en se réveillant :
Selon Houdheyfa (SDP), dès que le Messager d’Allah (SBDSL) se levait, il se frottait les dents.
Le prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Quand l’un de vous s’endort, le Diable fait trois nœuds derrière sa tête en disant sur chacun d’eux : « Que ta nuit te soit longue ! Dors ! » S’il se réveille entre temps et évoque Allah exalté, l’un de ces nœuds se délie. S‘il fait ses ablutions, le deuxième nœud se délie. Et s’il prie, les trois nœuds se délient tous. Ainsi il se réveille plein d’énergie et l’haleine bien odorante, sinon son haleine sent mauvais et il est plein de paresse. (URA)
Les prières nocturnes :
(S17v79) « Et de la nuit consacre une partie[avant l’aube] pour des Salât surérogatoires : afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire. »
Il (SBDSL) a aussi dit : « Le moment où le serviteur est le plus proche de son Seigneur, est lorsqu'il se prosterne, alors invoquez y Allah intensément. »
Àisha a dit: «Le Prophète faisait au cours de la nuit onze unités de prière. Une fois que les premières lueurs de l'aube pointaient à l'horizon, il faisait deux autres unités de prière avec une courte récitation. Puis il s'étendait sur le côté droit jusqu'à ce que l'appel du Muezzin lui annonçât l'heure de la prière de l'aube». (URA)
Selon Abou Musa, le Messager de Dieu a dit: «Celui qui a fait (assidûment) les prières de l'aube et de l'après-midi entre au Paradis». (URA)
Selon Joundob Ibn Soufyàn, le Messager de Dieu a dit: «Celui qui a fait la prière de l'aube s'est mis sous la sauvegarde de Dieu. Fais bien attention, ô fils d'Adam, à ne pas offenser Dieu en omettant de faire ce qui te vaut Sa sauvegarde!». (URA)
Invocation avant les prières nocturnes :
« Ô Allah, toutes les louanges t'appartiennent. Tu es la lumière des cieux, de le terre et de tout ce qui s'y trouve. Toutes les louanges T'appartiennent. Tu es le supporteur des cieux , de la terre et de tout ce qui s'y trouve. Toutes les louanges T'appartiennent, Tu es le Maître des cieux , de la terre et de tout ce qui s'y trouve. Toutes les louanges T'appartiennent et à Toi la royauté des cieux , de la terre et de tout ce qui s'y trouve. Toutes les louanges T'appartiennent. Tu es le Roi des cieux et de la terre toutes les louanges T'appartiennent. Tu es la vérité, Ta promesse est Vérité, Ta parole est vérité, Ta rencontre est vérité. Le Paradis est vrai, le feu de l'Enfer est vrai, les prophètes sont vrais, Mouhamed est vrai et l'Heure est vraie. Ô Allah je me suis soumis à Toi, et sur Toi j'ai compté et en Toi j'ai cru et vers Toi je me suis retourné en repentance, pour Toi j'ai disputé et vers toi je tourne mon jugement, alors pardonne mes péchés que j'ai commis et que je commettrai, ce que j'ai fait en secret et ce que j'ai fait en plein jour. Tu es Celui qui avance et Celui qui retarde. Il n'y a de Dieu que Toi. Tu es mon Dieu. Il n'y a de Dieu que Toi ».
Les glorifications :
(s76v26) « et prosterne-toi devant Lui une partie de la nuit; et glorifie Le de longues [heures] pendant la nuit. »
Répéter par exemple 100 fois chacun : sobhanalah « gloire et pureté à Dieu », amdoulila « louange à Dieu », lailaha il Allah « il n'y a de dieux qu'Allah », Allahou akbar « Allah est le plus grand », salat wa salem ala rasoulila « paix et salut sur le Prophète (SBDSL) », astafallah « pardon Allah », sobhanallah wa bihamdihi sobhanallah el adzim « gloire et pureté à Dieu ainsi que la louange gloire et pureté à Dieu le Très Grand », la ala wa la quoata il la bila « il n'y a de force ni de puissance que par Dieu », il n y a de dieux qu'Allah l'Unique il n'a point d'associer à lui la louange à Lui la royauté et Il est capable de toutes choses...

Invocations :
Le Prophète a dit : « Chaque nuit le Seigneur descend vers le ciel de ce monde au moment ou le derniers tiers de la nuit aura passé et dit : «  Je suis le Roi ! Je suis le Roi ! Qui donc m'invoquera pour que je l’exauce ? Qui donc me demandera pour que je lui donne ? Qui donc me demandera pardon pour que je lui pardonne ? Le Seigneur restera ainsi jusqu’à ce que la clarté de l’aube apparaisse. »
Il (SBDSL) a aussi dit : « Le moment où le serviteur est le plus proche de son Seigneur, est au milieu de la nuit, si vous êtes capables d'être parmi ceux qui invoquent Allah à cette heure, alors soyez-y. »Exemples d'autres invocations

Les trois dernières sourates (x3)
Au nom d'Allah, nul ne peut nuire en présence de Son nom sur terre et dans le ciel, et Il est l'Audient l'Omniscient. (x3) 
Je me mets sous la protection des paroles parfaites d'Allah contre le mal de ce qu'Il a créé. (x3) 
J'agrée Allah comme Seigneur, Mouhamed (SBDSL) comme Prophète, et l'Islam comme religion. (x3) 
Allah me suffit, il n'y a de divinité que Lui, c'est en Lui que je place ma confiance, et Il est le Seigneur du Trône immense. (x7) 
Ô Seigneur, nous voici au matin (ou au soir), et en nous se trouve la nature première qui est l'Islam, en nous la parole du monothéisme. Nous sommes dans le religion de notre Prophète (SBDSL), et sur la voie de notre père Ibrahim qui vouait son culte exclusivement à Allah, soumis à Allah, et n'était point du nombre des associateurs. (x1) 
Ô Seigneur, nous voilà au matin (ou au soir), et le règne appartient à Allah. Louange à Allah, il n'y a pas d'autres divinités sauf Allah l'Unique, Il n'a point d'associé, à Lui la royauté et à Lui la louange, et Il est capable de toutes choses. Ô Seigneur je te demande le bien de ce jour (ou de cette nuit) et le bien qui vient après, et je mets sous Ta protection contre le mal de ce jour (ou de cette nuit) et le mal qui vient après. Je me mets sous ta protection contre la paresse et les maux de la vieillesse. Je demande ta protection contre le châtiment de l’Enfer et contre les tourments de la tombe. (x1)
Ô Seigneur, c'est par toi que nous nous retrouvons au matin (ou au soir) et c'est par Toi que nous nous retrouvons au soir (ou au main). C'est par toi que nous vivons et c'est par Toi que nous mourrons et c'est vers Toi que se fera la résurrection (se fait notre destiné). (x1)
Ô Seigneur, me voici au matin (ou au soir), Je te prend à témoin et je prends à témoin les porteurs de Ton Trône ainsi que les anges et toutes Tes créatures, que c'est Toi Allah, qu'il n'y a de divinités que Toi, que Tu es seul et sans associé, et que Mouhamed est ton serviteur et Ton messager. (x1 ou 2 ou 3 ou 4)
Ô Seigneur, tout ce qui m'arrive comme bienfait en ce jour (ou cette nuit) qui ce lève, à moi ou l'une de Tes créatures, provient de Toi Seul sans associé. A Toi la louange ainsi que la gratitude. (x1)
Ô le vivant, Celui qui veille éternellement à la bonne marche de toute chose, j'implore secours auprès de Ta miséricorde, améliore ma situation, et ne me laisse pas à mon propre sort ne serait-ce le temps d'un clin d'oeil. (x1)
Ô Seigneur accorde moi la santé, Ô Seigneur accorde la santé à mon ouïe, Ô Seigneur accorde la santé ma vue. Il n'y a de divinités sauf Toi. (x3)
Ô Seigneur je cherche refuge auprès de Toi contre la mécréance et la pauvreté, et je mets sous Ta protection contre les tourments de la tombe. Il n'a pas de divinité à part Allah. (x3)
Ô Seigneur, je te demande la santé dans cette vie et dans l'au-delà . Ô Seigneur, je te demande le pardon et la paix, dans ma religion , ma vie, ma famille, et mes biens. Ô Seigneur cache mes défauts et mets moi à l'abri de tous mes effroi. Ô Seigneur protège moi, devant moi, derrière moi, sur ma droite, sur ma gauche et au dessus de moi, et je me mets sous la protection de Ta grandeur pour que je sois pas assassiné par en-dessous de moi. (x1)
Ô Seigneur, le Créateur des cieux et de la terre, le Connaisseur de l'invisible et du visible, Seigneur et Maître de toute chose, je mets sous Ta protection contre le mal de mon âme, le mal du diable et son polythéisme, et contre la fait que je ne me nuise à moi-même ou que je nuise à un musulman. (x1)
Ô Seigneur, je Te demande un savoir utile, une bonne subsistance et des œuvres agréées. (x1)
Ô Seigneur, Tu es mon Dieu. Il n'y a pas d'autre divinité sauf Toi. Tu m'as créé et je suis ton serviteur. Je me conforme autant que le peux à mon engagement et à ma promesse vis à vis de Toi. Je me mets sous Ta protection contre le mal que j'ai commis. Je reconnais Ton bienfait à mon égard et je reconnais mon péché. Alors pardonne moi, car il n'y a que Toi qui pardonne les péchés. (x1)
Le repentir :
(ExtS3v14-17): « et ceux qui implorent pardon juste avant l'aube. »
se repentir pour purifier totalement ces occupatios nocturnes

Aller à la mosquée en répétant lailaha il Allah
B) Invocation de l'entrée dans la mosquée, puis prière surérogatoire de Fajr au tout début de l'aube après le premier appel à la prière de sobh
C) Prière de sobh juste après celle de Fajr
Avant : Deuxième appel à la prière, invocation de l'appel à la prière, lavage des dents avec le siwak, invocation avant le début de la prière, prière de sobh

Après : Glorifications et évocations de fin de prière obligatoire
Justification de cette pieuse organisation :
Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète a dit: «Celui qui va à la mosquée le matin ou l'après-midi, Dieu lui prépare le Paradis comme lieu de séjour pour chacun de ses parcours». (URA)
Toujours selon lui, le Prophète (SBDSL) a dit: «Celui qui fait ses ablutions chez lui, puis se dirige vers l'une des maisons de Dieu (les mosquées) pour y faire l'une des prières obligatoires de Dieu, de tous ses pas, l'un le décharge d'un péché et l'autre l'élève d'un degré». (Mouslim)
Invocation de l'appel à la prière : « Ô Allah, le Seigneur de cet appel parfait et de l'office qui va être célébrée, accorde à Mouhamed le moyen d'intercession et l'excellence, ainsi que le rang louable que Tu lui as promis. Assurément Tu ne manques jamais à Ta promesse. »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Si je ne craignais de trop charger ma nation, je leur ordonnerais de se frotter les dents avant chaque prière. » (URA)
Selon Ibn Omar, le Messager de Dieu a dit: «La prière en commun dépasse en mérite la prière individuelle de vingt sept degrés». (URA)

Abou Hourayra (SDP) rapporte : Les pauvres parmi les Muhajirun vinrent trouver le Prophète (SBDSL) et lui dirent : « Les gens fortunés se sont emparés des hauts degrés et de la jouissance éternelle. » Le Prophète (SBDSL) demanda : « Et comment ? » Ils répondirent : « Ils prient comme nous prions, jeûnent comme nous jeûnons, font l'aumône alors que nous ne pouvons la faire, et Ils affranchissent des esclaves alors que nous ne pouvons en affranchir. » Le Prophète (SBDSL) reprit alors : « Ne vous enseignerais-je pas ce qui vous permettra de rattraper ceux qui vous ont devancés et de devancer ceux qui sont derrière vous, si bien que personne ne pourra être meilleur que vous si ce n'est quelqu'un qui accomplit ce que vous faites ? » - « Nous voulons bien, Prophète de Dieu, dirent-ils. » Il dit alors : « Après chaque Salat, prononcez trente-trois fois "Soubhana Allah" (gloire à Dieu), "Allahouakbar (Dieu est le plus Grand), "al-Hamdoulilah" (la louange est à Dieu). » Puis les pauvres parmi les Muhajirun revinrent vers le Prophète et lui dirent : « Nos frères riches ont été informés de ce que nous faisons et, désormais, ils font de même. » Le Prophète conclut alors : « Ceci est la faveur de Dieu, Il l'accorde à qui Il veut. »


D) De la fin de la prière de sobh au lever du soleil (prière de chourouk) : Rester à la même place où la prière a été effectuée pour méditer
Lire ou réciter un izb (1/60 du Coran).

Lire ou réciter les invocations de protection
(si non effectué dans le derniers tiers de la nuit).
Méditer jusqu'à ce que le soleil resplendisse de toute sa beauté.
Justification de cette pieuse organisation :
Jaber Ibn Samoura a dit: «Une fois que le Prophète avait fait la prière de l'aube, il s'asseyait en tailleur à sa place même jusqu'à ce que le soleil resplendisse de toute sa beauté». (Abou Dawoud)
Ext de hadith : Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit à un compagnon : « Ne m’a-t-on pas informé que tu jeûnes tout le temps et que tu lis chaque nuit le Coran ? » Je dis : « Si, ô Messager de Dieu ! Et je ne cherche en cela qu’à bien faire. » Il dit : « Jeûne à la façon de David, car il était le dévot de son temps, et lis le Coran une fois par mois. »
(S17v78) « Accomplis la Salat au déclin du soleil jusqu'à l'obscurité de la nuit, et [fais] aussi la Lecture à l'aube, car la Lecture à l'aube a des témoins . »
(S76v25) « Et invoque le nom de ton Seigneur, matin et après-midi »
(S20v130) « Supporte patiemment ce qu'ils disent et célèbre Sa louange, avant le lever du soleil, avant son coucher et pendant la nuit; et exalte Sa Gloire aux extrémités du jour. Peut-être auras-tu satisfaction »
E) De la prière de chourouk après le lever du soleil jusqu'à la prière de doha
Invocation de sortie de la mosquée, se repentir pour purifier totalement cette occupation

Puis diverses occupations d'adoration posibles
:
obligations familiales à effectuer avec sagesse et motivation, repas, lire les histoires des prophètes, apprendre l'arabe et des sourates, études de sages sciences utiles, nettoyer, ranger, sport, s'occuper des affaires de ce monde avec patience, s'impliquer dans une association digne, prédication...
F) La prière de Doha
La possibilité de faire la prière du Doha est comprise entre l'élévation du soleil au-dessus de l'horizon (de la longueur d'une lance) jusqu'à son passage par le Zénith (midi). Mais sa meilleure heure est lorsque la chaleur du matin est à son plus fort et lorsque le soleil est bien haut dans le ciel. Elle détient quatre unité de prière au minimum.
Justification de cette pieuse organisation :
Zeyd Ibn Arqam vit une fois des gens faire la prière du Doha aux premières heures de la matinée. Il dit: «Et pourtant ils ont bien su qu'il y a un moment préférable pour cette prière. Le Messager de Dieu a dit: «La prière de ceux qui retournent constamment à Dieu se fait quand les jeunes chameaux ressentent l'ardeur de la canicule». (Mouslim)
Abou Hourayra (SDP) a dit : «Mon grand ami m'a recommandé de jeûner trois jours par mois, de faire deux unités de prière au Doha et de faire une unité de clôture avant de me coucher». (ura)
Selon Abou Dharr, le Prophète a dit: «Chacun de vous, à son réveil le matin, est redevable d'une aumône pour chacun de ses organes qu'il trouve en bonne santé. Chaque fois qu'on dit «Soubhànallàh» (gloire et pureté à Dieu) c'est une aumône. Chaque fois qu'on dit «Alhamdou lillàh» (la louange est à Dieu), c'est une aumône. Chaque fois qu'on dit «la ilah illallâh» (il n'y a de dieu que Dieu), c'est une aumône. Chaque fois qu'on dit «Allàhou akbar» (Dieu est plus grand), c'est une aumône. Chaque fois qu'on exhorte à une bonne action, c'est une aumône. Chaque fois qu'on détourne d'une mauvaise action, c'est une aumône. De même que deux unités de prière faites au Doha suffisent à s'acquitter de toutes ces aumônes». (Mouslim)
Âisha a dit: «Le Messager de Dieu faisait au Doha quatre unités de prière et il leur ajoutait encore ce que Dieu lui permettait de faire». (Mouslim)
Oum Hani a dit: «Je me rendis chez le Messager de Dieu en l'année de la conquête de la Mecque (an VIII de l'Hégire). Je l'ai trouvé en train de prendre un bain rituel. Une fois qu'il termina ses ablutions, il fit huit unités de prière et c'était l'heure du Doha». (URA)
G) Organisation d'un talim après la prière de doha jusqu'à la prière de dhor
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Aussitôt que les gens s’assoient pour évoquer Allah, les Anges les entourent, la miséricorde d’Allah les recouvrent et la sérénité descend sur eux. Allah les évoquent parmi ceux qui vivent auprès de Lui. » (Mouslim)
H) La prière obligatoire de dhor à la mosquée au moment où l'ombre d'un bâton planté dans le sol est égale à sa longueur
Avant : Invocation de l'entrée dans la mosquée (si on est sorti), une prière surérogatoire (d'entrée dans la mosquée), premier appel à la prière, invocation de l'appel à la prière, prière surérogatoire de l'appel à la prière, deuxième appel à la prière, lavage des dents, invocation avant le début de la prière, prière de dhor
Après : Glorifications et évocations de fin de prière obligatoire, deux prières surérogatoires, invocation de sortie de la mosquée, se repentir pour purifier totalement cette occupation
Justification de cette pieuse organisation :
Ibn Omar (SDP) a dit : « J’ai fait avec le Messager d’Allah (SBDSL) deux unités de prière avant la prière de Midi (dhor) et deux après elle, deux après la prière du Vendredi, deux après celle du coucher du soleil (Magrehb) et deux après celle de la nuit (Isha). »(URA)
Le prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui fait assidûment quatre unités de prière avant le dhor et quatre après, Allah l’interdit au feu. » (Abou Dawoud)
Le prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui fait assidûment quatre unités de prière avant le dhor et quatre après, Allah l’interdit au feu. » (Abou Dawoud)
I) De la prière de dhor à la prière de Asr
Le Prophète (SBDSL) s'allongeait pour se détendre afin de reposer son corps et son esprit suite à ce début de journée, puisque le sang circule plus facilement. Il lui arrivait aussi de s'endormir et il est donc autorisé de faire une sieste à ce moment. Ensuite, il est possible d'avoir à nouveau diverses occupations d'adoration : obligations familiales, repas, lire les histoires des prophètes, apprendre l'arabe, études de sages sciences utiles, nettoyer, ranger, sport, s'occuper des affaires de ce monde, s'impliquer dans une noble association, prédication...
J) La prière obligatoire de Asr à la mosquée au moment où l'ombre d'un bâton planté dans le sol est égale à deux fois sa longueur
Avant : Invocation de l'entrée dans la mosquée (si on est sorti), une prière surérogatoire (d'entrée dans la mosquée), premier appel à la prière, invocation de l'appel à la prière, prière surérogatoire de l'appel à la prière, deuxième appel à la prière, lavage des dents, invocation avant le début de la prière, asr, évocations de fin de prière obligatoire
Après : Glorifications et évocations de fin de prière obligatoire, invocation de sortie de la mosquée, se repentir pour purifier totalement cette occupation
Justification de cette pieuse organisation :
Le prophète (SBDSL) a dit : « Qu’Allah donne Sa Miséricorde à celui qui fait quatre unités de prière avant le Asr. »(Abou Dawud et Attirmidhi)
K) De la prière de la Asr jusqu'à la prière de Maghreb
Diverses occupations d'adoration possibles : obligations familiales, repas, lire les histoires des prophètes, apprendre l'arabe, études de sages sciences utiles, nettoyer, ranger, sport, s'occuper des affaires de ce monde, s'impliquer dans une noble association, prédication...
Aller à la mosquée pour avoir assez de temps pour lire un autre soixantième du Coran et glorifier Dieu avant le coucher du soleil comme le matin :
-Invocations de protections :

Les trois dernières sourates (x3)
Au nom d'Allah, nul ne peut nuire en présence de Son nom sur terre et dans le ciel, et Il est l'Audient l'Omniscient. (x3) 
Je me mets sous la protection des paroles parfaites d'Allah contre le mal de ce qu'Il a créé. (x3) 
J'agrée Allah comme Seigneur, Mouhamed (SBDSL) comme Prophète, et l'Islam comme religion. (x3) 
Allah me suffit, il n'y a de divinité que Lui, c'est en Lui que je place ma confiance, et Il est le Seigneur du Trône immense. (x7) 
Ô Seigneur, nous voici au matin (ou au soir), et en nous se trouve la nature première qui est l'Islam, en nous la parole du monothéisme. Nous sommes dans le religion de notre Prophète (SBDSL), et sur la voie de notre père Ibrahim qui vouait son culte exclusivement à Allah, soumis à Allah, et n'était point du nombre des associateurs. (x1) 
Ô Seigneur, nous voilà au matin (ou au soir), et le règne appartient à Allah. Louange à Allah, il n'y a pas d'autres divinités sauf Allah l'Unique, Il n'a point d'associé, à Lui la royauté et à Lui la louange, et Il est capable de toutes choses. Ô Seigneur je te demande le bien de ce jour (ou de cette nuit) et le bien qui vient après, et je mets sous Ta protection contre le mal de ce jour (ou de cette nuit) et le mal qui vient après. Je me mets sous ta protection contre la paresse et les maux de la vieillesse. Je demande ta protection contre le châtiment de l’Enfer et contre les tourments de la tombe. (x1)
Ô Seigneur, c'est par toi que nous nous retrouvons au matin (ou au soir) et c'est par Toi que nous nous retrouvons au soir (ou au main). C'est par toi que nous vivons et c'est par Toi que nous mourrons et c'est vers Toi que se fera la résurrection (se fait notre destiné). (x1)
Ô Seigneur, me voici au matin (ou au soir), Je te prend à témoin et je prends à témoin les porteurs de Ton Trône ainsi que les anges et toutes Tes créatures, que c'est Toi Allah, qu'il n'y a de divinités que Toi, que Tu es seul et sans associé, et que Mouhamed est ton serviteur et Ton messager. (x1 ou 2 ou 3 ou 4)
Ô Seigneur, tout ce qui m'arrive comme bienfait en ce jour (ou cette nuit) qui ce lève, à moi ou l'une de Tes créatures, provient de Toi Seul sans associé. A Toi la louange ainsi que la gratitude. (x1)
Ô le vivant, Celui qui veille éternellement à la bonne marche de toute chose, j'implore secours auprès de Ta miséricorde, améliore ma situation, et ne me laisse pas à mon propre sort ne serait-ce le temps d'un clin d'oeil. (x1)
Ô Seigneur accorde moi la santé, Ô Seigneur accorde la santé à mon ouïe, Ô Seigneur accorde la santé ma vue. Il n'y a de divinités sauf Toi. (x3)
Ô Seigneur je cherche refuge auprès de Toi contre la mécréance et la pauvreté, et je mets sous Ta protection contre les tourments de la tombe. Il n'a pas de divinité à part Allah. (x3)
Ô Seigneur, je te demande la santé dans cette vie et dans l'au-delà . Ô Seigneur, je te demande le pardon et la paix, dans ma religion , ma vie, ma famille, et mes biens. Ô Seigneur cache mes défauts et mets moi à l'abri de tous mes effroi. Ô Seigneur protège moi, devant moi, derrière moi, sur ma droite, sur ma gauche et au dessus de moi, et je me mets sous la protection de Ta grandeur pour que je sois pas assassiné par en-dessous de moi. (x1)
Ô Seigneur, le Créateur des cieux et de la terre, le Connaisseur de l'invisible et du visible, Seigneur et Maître de toute chose, je mets sous Ta protection contre le mal de mon âme, le mal du diable et son polythéisme, et contre la fait que je ne me nuise à moi-même ou que je nuise à un musulman. (x1)
Ô Seigneur, je Te demande un savoir utile, une bonne subsistance et des œuvres agréées. (x1)
Ô Seigneur, Tu es mon Dieu. Il n'y a pas d'autre divinité sauf Toi. Tu m'as créé et je suis ton serviteur. Je me conforme autant que le peux à mon engagement et à ma promesse vis à vis de Toi. Je me mets sous Ta protection contre le mal que j'ai commis. Je reconnais Ton bienfait à mon égard et je reconnais mon péché. Alors pardonne moi, car il n'y a que Toi qui pardonne les péchés. (x1)
-Glorifications et repentir, (Répéter par exemple 100 fois chacun : sobhanalah « gloire et pureté à Dieu », amdoulila « louange à Dieu », lailaha il Allah « il n'y a de dieux qu'Allah », Allahou akbar « Allah est le plus grand », salat wa salem ala rasoulila « paix et salut sur le Prophète (SBDSL) », astafallah « pardon Allah », sobhanallah wa bihamdihi sobhanallah el adzim « gloire et pureté à Dieu ainsi que la louange, gloire et pureté à Dieu le très grand », la ala wa la quoata il la bila « il n'y a de force ni de puissance que par Dieu », il n y a de dieux qu'Allah l'Unique il n'a point d'associer à lui la louange à Lui la royauté et Il est capable de toutes choses...)
Justification de cette pieuse organisation :
(S76v25) « Et invoque le nom de ton Seigneur, matin et après-midi »
(S33v41-42) « Ô vous qui croyez ! Evoquez Allah abondamment et glorifiez-Le à la pointe et au déclin du jour. »
L) La prière obligatoire de Maghreb à la mosquée juste après le coucher du soleil
AvantInvocation de l'entrée dans la mosquée (si on est sorti), une prière surérogatoire (d'entrée dans la mosquée), premier appel à la prière, invocation de l'appel à la prière, prière surérogatoire de l'appel à la prière, deuxième appel à la prière, lavage des dents, invocation avant le début de la prière, prière de Maghreb

Après : Glorifications et évocations de fin de prière obligatoire, une prière surérogatoire après.
Justification de cette pieuse organisation :
Anas (SDP) rapporte : « Nous étions à Médine. Quand le Muezzin avait fini de lancer l’appel à la prière du Maghreb, les gens s’empressaient derrière les colonnes pour faire deux unités de prière. Si bien que l’étranger qui entrait alors à la mosquée pensait qu’on faisait déjà la prière du Maghreb tellement ils étaient nombreux. » (Moslem)
Ibn Omar (SDP) a dit : « J’ai fait avec le Messager d’Allah (SBDSL) deux unités de prière avant la prière de Midi (dhor) et deux après elle, deux après la prière du Vendredi, deux après celle du coucher du soleil (Magrehb) et deux après celle de la nuit (Isha). » (URA)
M) De la prière Maghreb à la prière de Isha
Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit: « L'un de vous ne cesse d'être en prière tant qu'il est retenu à la mosquée à cause de la prière suivante et alors que rien d'autre que la prière ne l'empêche de retourner chez lui». (URA)
Selon lui encore, le Messager de Dieu a dit: «Les Anges ne cessent de prier pour l'un de vous tant qu'il est dans son lieu de prière où il vient de prier aussi longtemps qu'il garde ses ablutions. Les Anges disent: «Seigneur Dieu! Absous-le et donne-lui Ta miséricorde!». (Al Boukhàri)
N) La prière obligatoire de Isha au moment où la lumière du jour a totalement disparu
Avant : Appel à la prière, invocation de l'appel à la prière, prière surérogatoire, Isha
Après : Glorifications et invocation de fin de prière, invocation de sortie de la mosquée, se repentir pour purifier totalement cette occupation


O) Le coucher
1) Faire ses ablutions
Le même Al Barà dit: «Le Messager de Dieu m'a dit: «Quand tu veux te mettre au lit, fais tes ablutions comme pour la prière, étends-toi sur le côté droit et dis l'invocation. » (ura)
2) Lire quelques histoires des compagnons du Prophète (SBDSL) pour s'endormir avec des exemples de leurs efforts :
Le prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Certes, mes compagnons sont comme des étoiles, quiconque Suit leur exemple sera guidé comme il faut. »
3) Invocation à prononcer en s'allongeant
Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit: «Celui qui s'assoit à une place sans prononcer le nom de Dieu exalté a fait un manquement vis-à-vis de Dieu de même que celui qui s'étend dans un endroit sans prononcer le nom de Dieu exalté».
Le prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « O untel ! Quand tu te mets au lit dis : « Je soumets ma personne à Toi Seigneur. Je tourne mon visage vers Toi, je m’en remets en toute chose à Toi et je place mon dos sous Ta protection, espérant Ta récompense et craignant Ton châtiment. On ne peut se réfugier de Toi ni être sauvé de Toi en dehors de Toi. Je crois en Ton livre que Tu as fait descendre et à Ton Prophète que Tu as envoyé. » Si tu meurs cette nuit, tu mourras dans la foi conforme à la saine nature(l’Islam) et si tu te réveilles le matin, ce sera un bon réveil. »(URA)
4) Positions à prendre
S'étendre sur le côté droit :
Selon Al Bara Ibn Azeb, le Messager de Dieu, quand il se mettait au lit, se couchait sur le côté droit et disait: «Seigneur Dieu! Je Te confie mon âme. Je dirige mon visage (ou ma destination) vers Toi. Je m'en remets à Toi et je m'adosse à Toi dans l'espoir de Ta bonne récompense et dans la crainte de Ton châtiment. Il n'y a de refuge sûr contre Toi qu'auprès de Toi. J'ai cru à Ton Livre que Tu as fait descendre et en Ton Prophète (Mouhamed) que Tu as suscité». (Al Boukhâri)
Ne pas s' allonger sur le ventre :
Selon Yaish Al Ghifàri (SDP), son père a dit: «J'étais étendu sur mon ventre dans la mosquée quand quelqu'un me fit bouger avec son pied. Il me dit: «C'est là une façon de se coucher que Dieu n'aime pas». Je regardai alors et vis que c'était le Messager de Dieu ». (Abou Dawoud)
Mettre la main droite sur la joue droite :
Houdheyfa (SDP) a dit: «Quand le Prophète se couchait la nuit dans son ,lit, il mettait sa main sous sa joue et disait: «Seigneur Dieu! C'est en Ton Nom que je vis et que je meurs». Quand il se réveillait, il disait: «La louange est à Dieu qui nous a ressuscites après nous avoir fait mourir et c'est à Lui que se fait tout retour». (Al Boukhâri)
Avant de s'endormir, se repentir pour purifier totalement cette occupation et l'ensemble de la journée puis finir de parler avec la parole la ilaha il Allah : Il n'y a de divinité qu'Allah.
P) Autres traditions quotidiennes :

1) Avoir les ablutions en permanence :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « La purification rituelle représente la moitié de la foi. » (Mouslim)
2) Essayer d'être toujours dans la répétition de la parole « Il n'y a de dieux qu'Allah » ou dans la méditation lorsque les situations le permettent :
Un homme a dit : « O Messager d’Allah ! Les règles de la législation islamique sont trop nombreuses pour moi. Indique-moi donc quelque chose à laquelle je m’attache. » Il dit : « Ne cesse pas de vivifier la langue par l’évocation d’Allah. » (Attirmidhi)
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit :« La meilleure façon d’évoquer Allah est de dire : Il n y’a de dieu qu’Allah. » (Attirmidhi)
3) Penser à dire louange à Allah (amdoulila) et pardon à Allah (astarfallah) à la fin d'une occupation puis dire immédiatement au nom d'Allah (bismila) pour commencer une autre occupation même s'il s'agit de passer du temps jusqu'au prochain travail d'adoration.

4) Ne prendre évidemment aucune drogue pour préserver la clarté et la pureté de l'état de l'esprit au réveil.

2) Organisation d'une semaine pieuse 

          Il est recommandé de jeûner les lundis et les jeudis. Hafsah déclara que le Prophète (SBDSL) avait l’habitude de jeûner le lundi et le jeudi de chaque semaine.

Le lundi :
Jeûne surérogatoire
Le jeudi :
Jeûne surérogatoire
Soir :
Comportement hygiénique du Prophète : Selon Aisha (SDP), le Messager d’Allah (SBDSL) a dit : « Dix actes font partie de la saine nature : Se tailler la moustache. Respecter l’intégrité de la barbe. Se frotter les dents. Se laver les narines par aspiration d’eau et son rejet. Se couper les ongles. Se laver les nodosités des doigts. S’arracher les poils des aisselles. Se raser le bas-ventre (tous les poils au-dessus des parties génitales) et se laver les émonctoires (les issues de l’urine des matières fécales). Le narrateur ajoute j’ai oublié le dixième, à moins qu’il ne s’agisse du rinçage de la bouche. »
Ainsi, le corps et l'âme ressentent une agréable fraîcheur de pureté éclairante et apaisante comparable à la fraîcheur que provoque un bonbon à la menthe fraîche, comme après les ablutions.
Il est également de tradition musulmane de prendre un bain (ou une douche) le jeudi ou le vendredi matin pour se purifier pour la prière en groupe obligatoire du vendredi midi et de mettre du khol (poudre à base de minéral) sur le bas des paupières pour ses vertus médicales et son bel aspect.

Le vendredi :Augmenter l'appel de la bénédiction divine sur le Prophète (SBDSL).
Matin :
Lire sourate 18 « Al-Kahf » (la caverne).
Après-midi :
Prière en groupe obligatoire du vendredi à la mosquée. (deuxième de la journée)
3) Organisation d'un mois pieux
Une lecture complète du Coran :
Ext de hadith : Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit à un compagnon : « Ne m’a-t-on pas informé que tu jeûnes tout le temps et que tu lis chaque nuit le Coran ? » Je dis : « Si, ô Messager de Dieu ! Et je ne cherche en cela qu’à bien faire. » Il dit : « Jeûne à la façon de David, car il était le dévot de son temps, et lis le Coran une fois par mois. »
Des notes sur le bord des pages du Coran divisent ce livre en soixante partie. Il faut donc essayer de lire deux soixantièmes par jour : un le matin à l'aube et un le soir avant le coucher du soleil, quand les occupations nécessaires de la journée le permettent ou en décalant évidemment ces temps de lecture quand elles ne le permettent pas.

4) Organisation d'une vie pieuse
A) La zakat annuelle
B) Les mois de l'année
1) Mouharram
Jeûnes surérogatoires du dixième jour appelé «ashoura » et du jour le précédent :
Ibn Abbâs a dit : "Je ne connais aucun jour jeûné par le Prophète plus cher que celui-là".
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Si je vivais jusqu' à l’année prochaine, je jeûnerai le 9ème jour » (Rapporté par Mouslim)
Le jeûne surérogatoire est agréé durant le mois de Mouharram et il est donc conseillé de l'augmenter:
Le Prophète (SBDSL) à qui l’on demanda quel était le meilleur temps de jeûne après Ramadan, répondit : "Mouharram".
Le Prophète (SBDSL) a dit: « Le meilleur jeûne après celui du mois de ramadhan est le jeûne du mois de muharram, et la meilleure prière après la prière obligatoire est la prière de la nuit.» (Rapporté par Mouslim)
2) Safar
3) Rabi al Awal
12e jour - Fête du Mawlid-ennabaoui "Moulad", elle commémore la naissance de Mahomet mais n'est pas une tradition prophétique.
4) Rabi at Tani
5) Djamada al oula
6) Djamada at Tania
7) Radjab
8) Chaaban
Laila Al-Barh : la nuit du pardon. Les musulmans se pardonnent mutuellement leurs fautes avant d'entamer le Ramadan.
9) Ramadan
Effectuer le jeûne
26e jour - Leïlett el Kader, La nuit du destin : anniversaire de la révélation du Coran vers 610 (ap JC).
10) Chawwal
1er jour de Chawwâl : Fête de l'Aïd-el-fitr ou Aïd-el-Sghir : Marque la fin du jeûne de ramadan. On la célèbre par une prière commune.
6 jours de jeûnes surérogatoires : Le Prophète (SBDSL) a déclaré que le jeûne de Ramadan suivi de six jours de Shawwâl équivaut au jeûne de toute l’année.
11) Dou al Qada
12) Dou al hidjia
Jeune surérogatoire du neuvième jour appelé « jour d'Arafât » en rapport avec un des rites du pèlerinage :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Le jeûne de Arafât rachète les péchés de deux ans...celle écoulée et celle à venir ».
Le hadj : le pèlerinage à la Mecque.
Fête de l'aid el kebir (Grande fête après la fin du pélerinage)
Sacrifice du mouton célébrée le dixième jour.
Cette fête commémore la demande de Dieu à Abraham d'égorger son fils pour éprouver sa foi et rappelle que Dieu épargna son fils pendant l'exécution de ce sacrifice pour le remplacer par un mouton.
C'est la très grande fête religieuse de l'année, en tant que symbole inégalable de la Foi et de l'obéissance à Allah.
Elle a lieu en union avec les pèlerins de La Mecque, 70 jours après la rupture du Ramadan.
5) Organisation pieuse dans une vie
Effectuer le pèlerinage à la Mecque au moins une fois dans sa vie si on a les moyens physiques et financiers pour l'accomplir.
6) Comportements lors des besoins humains
Lors des repas

Le Prophète (SBDSL) ne mangeait que quand il avait faim et jamais jusqu'à sa faim.

Avant
:

Avoir ses ablutions.
Au début :

Dire « Au nom de Dieu » et « ô mon Seigneur répand la plénitude dans tout ce que Tu nous a accordés comme bien et garde du châtiment de l' Enfer. »
Invocations supplémentaires à dire avant de manger :
« Au nom d'Allah »
Celui à qui Allah donne à manger doit dire :
« Ô Allah, bénis cette subsistance et accorde-nous meilleure que celle-ci. »
Celui à qui Allah donne du lait à boire doit dire :
«  Ô Allah, bénis le pour nous et augmentes-en pour nous. »
Si on oublie de dire des invocations avant de manger alors pendant le repas il faut dire :
« Au nom d'Allah, au début et à la fin »
Pendant :
Le prophète se servait uniquement de sa main droite pour manger, il servait toujours de droite à gauche et pour boire il commençait par une gorgée, puis une autre et enfin il buvait ce qu'il voulait.
La plat principal était mis dans un plat unique et les gens y mangeaient simultanément.
D'après Anas (SDP), le Prophète (SBDSL) n' a jamais pris de repas à table (seulement sur une nappe posée au sol par humilité), ni mangé de pain à sa faim. (S16v114) « Mangez donc de ce qu’Allah vous a attribué de licite et de bon. Et soyez reconnaissants pour les bienfaits d’Allah, si c’est Lui que vous adorez. »
(S2v173) « Certes, Il vous est interdit la chair d'une bête morte, le sang, la viande de porc et ce sur quoi on a invoqué un autre qu'Allah. Il n'y a pas de péché sur celui qui est contraint sans toutefois abuser ni transgresser, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »
(S5v90) « ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre du Diable. écartez-vous en, afin que vous réussissiez. »



A la fin
:
Dire : « Louange à Dieu qui m'a donné à manger et à boire et a fait de moi un musulman »
Invocations supplémentaires à dire à la fin du repas :
« Louange à dieu qui m'a donné cela à manger et m'en a pourvu sans aucune puissance et force de ma part. »
« Nous adressons à Dieu beaucoup de louanges bonnes et bénies. Nous allons persévérer d'adorer notre Seigneur qui se montre généreux sans cesse envers nous et nous n'allons jamais cesser de Le louer. Allah est notre seigneur. »
ou
« Nous adressons à Dieu beaucoup de louanges bonnes et bénies. Il est Celui qui subsiste par Lui-même, qui nourrit et qui n'est pas nourri, qui est envié en accord parfait avec ce qui est avec Lui et dont on a besoin. Allah est notre Seigneur. »
Enfin se repentir pour purifier totalement cette occupation


Aux toilettes :
En entrant :
Avant d'entrer il disait : « Au nom d'Allah, je cherche refuge auprès de Dieu contre les démons mâles et femelles » et il entrait du pied gauche. De plus il ne portait entrer aucune chose sur laquelle était inscrite le nom d'Allah.
Pendant :
Il ne parlait pas. Il utilisait sa main gauche et de l'eau pour se nettoyer. Il est également conseillé d'uriner asssis pour éviter de faire du bruit et de répandre des éclaboussures sur nous, car tout comportement pouvant cacher et anoblir pudiquement l'aspect bestial de notre nature est évidemment noble. Aïcha (SDP) a rapporté : « Si quelqu’un vous dit que le Prophète (SBDSL) a uriné debout, ne le croyez pas. Il n’urinait qu’assis » (at-Tarmidhi, chapitre at-Tahara, 12, qui l’a déclaré le plus authentique hadith relatif à ce chapitre, et al-Albani l’a déclaré authentique dans Shihi Sunani at-Tirmidhi sous le n° 11.)
En sortant :
Il sortait du pied droit et disait : « Louange à Dieu qui m' a permis de me débarrasser des choses nuisibles et m' a accordé une bonne santé »Puis il faisait ses ablutions.

En faisant les ablutions :

La purification du corps par les fraîches ablutions apaisantes sert à éclaircir la perception spirituelle et augmenter la concentration.


Invocation au début :

« O Allah ! Pardonne mes péchés, béni mon foyer et béni tout ce que Tu nous donnes. »Pendant :
Il commençait par utiliser sa main gauche pour laver ses parties génitales et son anus avec de l'eau.

Ensuite il se lavait les mains, puis utilisait sa main droite pour recueillir l'eau afin d'en passer successivement sur ses mains, dans sa bouche, dans son nez, puis avec les deux mains mouillées sur son visage, puis avec sa main droite sur ses avant bras jusqu'au coude, puis avec ses deux mains mouillées sur sa tête du cou vers le front et du front vers le cou
, puis avec ses index mouillés sur et dans ses oreilles, puis finissait par son pied droit et ensuite son pied gauche avec sa main droite mouillée pour le dessus et sa main gauche mouillée pour le dessous.

Par contre après une relation sexuelle, il faut faire les grandes ablutions en passant de l'eau sur tout le corps.
Invocation à la fin :
« J’atteste qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah Unique sans associé et j’atteste que Mouhamed est Son serviteur et Son messager. O Allah ! Compte-moi parmi les repentants et les purifiés. »
Pendant le relation sexuelle :
Avant :
Avoir les ablutions
Invocation au début :" Je cherche refuge auprès d'Allah contre Satan le lapidé"Pendant :
Toutes les positions semblent autorisées sauf la sodomie qui a été explicitement interdite par le Prophète et il faut évidement faire cet acte dans l'intimité du couple marié.
A la fin :
Faire les grandes ablutions (mouiller toutes les parties du corps)
Se repentir pour purifier totalement cette occupation
Pour le sommeil
Pour se coucher :
Avoir ses ablutions.
Puis lorsque le Prophète (SBDSL) se mettait au lit : "Lorsque l'un de vous rentre dans son couchage ou quitte son lit la nuit et veut y revenir, qu'il l'époussette par le pan de son izar (vêtement d'arabie) trois fois, car il ne sait pas ce qui a pu prendre sa place sur le matelas."
Ensuite il s'asseyait dans le lit, joignait les paumes de ses mains, y soufflait trois fois en crachant légèrement et y récitait les trois dernières sourates du Coran. Ensuite, il passait ses mains sur ce qu'il pouvait de son corps, en commençant par la tête, puis le visage, les bras, la partie antérieure de son corps et la partie postérieure de son corps tout en évitant les parties génitales et en passant le dessus de ses mains sur les aisselles.C'est alors qu'il se couchait sur le coté droit, la main droite sur sa joue et disait diverses invocations :
« Seigneur préserve-moi de Ton châtiment le jour où Tu ressusciteras Tes serviteurs. » (x3)
« Ô Allah, c'est en Ton nom que je vis et que je meurs. »
« Ô Allah, c'est en Ton nom que je repose mon corps et que je me lèverai. »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « lorsque vous vous étendez pour dormir dites : « C'est en prononçant Ton nom, Seigneur, que je repose mon flanc, et par Toi je le relève, si Tu retiens mon âme, sois clément envers elle, et si tu la relâches, garde-la par ce dont Tu gardes Tes saints serviteurs. »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « O untel ! Quand tu te mets au lit dis : « Ô mon Seigneur, je me soumets à Toi et je m'en remets en toi pour toutes choses. Je m'appuie sur Toi à cause de mon désir d'aller vers Toi et de ma crainte de Toi, car on ne saurait trouver d'assistance, et de refuge sûr contre Toi, qu'en Toi-même. Je crois au livre que Tu as révélé et au Prophète que tu as envoyé. » Si tu meurs cette nuit, tu mourras dans la foi conforme à la saine nature (l’islam) et si tu te réveilles le matin, ce sera un bon réveil. » (URA)
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Lorsque vous voulez dormir, lisez (ou récitez) le verset du Trône : (S2v255) « Dieu ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même et par qui tout subsiste (Al-Qayyûm). Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa Science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône (koursî) déborde les cieux et la terre dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, Le Très Grand. » Allah vous protégera et le démon ne vous approchera pas jusqu'au matin.
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Celui qui récite les deux derniers versets de la sourate « la vache » la nuit, ces deux versets lui seront suffisants (en le protégeant contre tous les maux). »
« Ô Dieu, c'est Toi qui a donné l'existence à ma vie, et c'est Toi qui mets fin à son existence, c'est à Toi qu'appartiennent sa mort et sa vie. Si Tu la laisses vivre, protège-la, et si Tu la fais mourir alors efface ses fautes et ses péchés. »
Lorsque Ali et Fatima demandèrent un servant au Prophète (SBDFSL), il leur répondit : « Ne dois-je pas vous indiquer quelque chose meilleur qu'un domestique ? Lorsque vous voulez dormir, prononcez gloire à Dieu 33 fois, louange à Allah 33 fois, et Dieu est le plus grand 34 fois, car ceci est meilleur pour vous qu'un domestique. »
« Ô Allah, Seigneur des sept cieux et du Trône sublime, notre Seigneur et Seigneur de toute chose, Tu fends le grain et le noyau, Tu as fait descendre la Torah, l'Évangile et le discernement coranique (Furquaan).Je cherche refuge auprès de Toi contre le mal de toute chose qui est soumise à Ton pouvoir, Ô Allah, Tu es le premier et rien n'existe avant Toi, Tu es le dernier et rien n'existe après Toi. Tu es l'Apparent, rien n'existe au-dessus de Toi, Tu es le Caché, rien n'est plus près que Toi, acquitte nos dettes pour nous et débarrasse-nous de la pauvreté. »
« La louange est à Dieu qui nous a permis de manger et de boire avec suffisance, et nous as abrité alors que de nombreux hommes ne trouvent personne pour les suffire et les abriter. »
Au réveil se repentir pour purifier totalement cette occupation
Ensuite, il est évidemment possible de changer de côté si on n'arrive pas à s'endormir, mais la position sur le ventre est interdite.
Selon Yaish Al Ghifàri (SDP), son père a dit: «J'étais étendu sur mon ventre dans la mosquée quand quelqu'un me fit bouger avec son pied. Il me dit: «C'est là une façon de se coucher que Dieu n'aime pas». Je regardai alors et vis que c'était le Messager de Dieu ». (Abou Dawoud)

Invocation à dire lorsqu'on se réveille la nuit et qu'on change de position :
Aisha (SDP) rapporte qu'au cours de la nuit lorsque le Prophète (SBDSL) changeait de position pendant le sommeil, il avait l'habitude de dire : « Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu, l'Unique, le Dominateur, Seigneur des cieux et de le terre et de ce qui se trouve en eux. Il est le Puissant et Il absout volontiers. »
Invocation à dire par celui qui est envahi par l'insomnie, la frayeur et l'inquiétude durant son sommeil :
« Je cherche refuge dans les paroles parfaites de Dieu pour m'échapper à Son courroux, à Son châtiment, au mal de Ses serviteurs et aux tentations des démons et leur présence. »
Invocation à dire par celui qui fait un bon ou un mauvais rêve :
« Un beau rêve provient de Dieu et un mauvais rêve provient du démon. Lorsque l'un de vous fait un rêve qu'il aime, qu'il n'en parle qu'à ceux qu'il aime... ».
Résumé de ce qu'on doit faire quand on fait un mauvais rêve :
-Cracher légèrement vers la gauche trois fois.
-Chercher refuge auprès d'Allah contre Satan et le mal de ce qu'on a vu.
-N'en parler à personne.
-Tourner et changer de position.
Ou
-Se lever et prier.
En se réveillant :
Se repentir pour purifier totalement cette occupation
Le Prophète (SBDSL) disait : « Louange à Dieu qui m'a fait revivre après m'avoir fait mourir et c'est auprès de Lui que se fera la résurrection » puis se lavait les dents et faisait ses ablutions.
Lorsqu'on s' habille
Invocation du début:
« Louange à Allah qui m'a habillé d'un tel vêtement et qui me l'a accordé sans aucune puissance, ni force de ma part. »
Pendant :
Mettre tous les vêtements en commençant par la droite.
Se repentir pour purifier totalement cette occupation
A la fin lorsqu'on se déshabille :
Enlever les vêtements en commençant par la gauche
Se repentir pour purifier totalement cette occupation
7) Comportements dans différents lieux
Mosquée
Invocation en allant à la mosquée :

« Ô Seigneur, mets de la lumière dans mon coeur, dans ma langue, dans mes yeux et dans mes oreilles. Ô Seigneur mets de la lumière à ma droite, à ma gauche, au-dessus de moi, en dessous de moi, devant moi, derrière moi et assigne la lumière à moi. »
Invocation pendant qu'on rentre dans la mosquée avec le pied droit :
« Je cherche refuge auprès d'Allah, le Sublime en Sa Noble Face et en Sa puissance éternelle, contre Satan le lapidé. Au nom d’Allah, que la bénédiction et la paix soient sur le Messager d’Allah. O Allah, ouvre-moi les portes de Ta miséricorde. »

Prière surérogatoire pour être entré dans une mosquée

Comportement pendant l'appel à la prière :

Répéter les phrases du muezzin sauf pour « venez à la prière (Haya ala salat) et « venez à la félicité (haya al el falah) » car il doit chaque fois dire à la place « il n'y a de force ni de puissance que par Dieu. (la ala wala quotta ila bila)»

Invocations après l'appel à la prière :« Je témoigne qu'il n'y a d'autre divinité qu'Allah, l'Unique, qu'Il n'a point d'associé, et que Mouhamed est Son serviteur et Son messager. J'ai accepté Dieu comme Seigneur, Mouhamed comme Messager et l'islam comme religion. »
« Que la bénédiction et la paix soient sur le Messager d'Allah. »

« Ô Allah, le Seigneur de cet appel parfait et de l'office qui va être célébrée, accorde à Mouhamed le moyen d'intercession et l'excellence, ainsi que le rang louable que Tu lui as promis. Assurément Tu ne manques jamais à Ta promesse. »

Faire des invocations supplémentaires car entre l'adhaan (première annonce de la prière) et l'iqamaah (annonce du début de la prière) les invocations sont toujours exaucées.

Invocations surérogatoires dès le début de la prière (après le takbir « Allahou akbar » de commencement) :
« Seigneur éloigne-moi de mes péchés comme Tu as éloigné l'Est et l'Ouest, Seigneur purifie-moi de mes péchés comme on purifie la robe blanche de la souillure, Seigneur lave-moi avec la neige, l'eau et la grêle. »«  Gloire à Toi ! Seigneur, Louange à Toi, Béni soit Ton nom, Exalté soit Ta grandeur, Il n'y a de divinité que Toi. »
« Je tourne ma face vers celui qui a créé les cieux et la terre. Je ne suis pas au nombre des polythéistes, ma prière, mes pratiques religieuses, ma vie et ma mort appartiennent à Dieu, le Seigneur des mondes. Il n'a nul associé, j'en ai reçu l'ordre et je suis du nombre des musulmans, Seigneur, Tu es le Souverain, il n'y a de divinité que Toi. Tu es mon Seigneur et je suis Ton serviteur, j'ai été injuste envers moi-même et j'ai avoué mes péchés, alors absous-les moi tous, or nul autre que Toi ne peut absoudre les péchés et guide-moi à la meilleure morale, or nul autre que Toi ne peut y guider, et protège-moi de la mauvaise morale, or nul autre que Toi ne peut en protéger, me voilà à Ta disposition, et prêt à Te satisfaire, tout le bien est entre Tes mains et le mal ne provient pas de Toi. Je suis créé par Toi et vers Toi je retournerai, Béni sois-Tu, je Te demande pardon et je T'exprime mon repentir. »

« Ô Allah Maitre de Jibril, Mikael et Israfil. Créateur des cieux et de la terre. Le connaisseur du visible et de l'invisible. Tu es le seul Juge de Tes serviteurs dans leurs divergences. Guide-moi vers la vérité de Ta permission, dans ce qu'ils ont divergé, car certainement Tu guides celui que Tu veux dans le chemin droit
. »
« Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand. Beaucoup de louanges à Dieu, Beaucoup de louanges à Dieu, Beaucoup de louanges à Dieu. Gloire à Dieu à la pointe et au déclin du jour. » (trois fois). Je cherche refuge auprès de Dieu contre Satan le lapidé, contre ses souffles, ses suggestions et ses pièges. »
Comportement générale dans la mosquée :
Abdullàh Ibn Yazid rapporte qu'il a vu le Messager de Dieu étendu sur le dos dans la mosquée et mettant une jambe sur l'autre. (URA)
Ibn Omar rapporte: «J'ai vu dans la cour de la Kaba le Prophète accroupi les genoux collés à son ventre et les serrant avec ses bras». (Al Boukhâri)
Qayla Bent Makhrama a dit: «J'ai vu le Prophète accroupi les genoux collés à son ventre et les serrant de ses bras. Malgré cette attitude tout empreinte d'humilité, la seule vue du Prophète me fit trembler de peur» (Abou Dawoud)
Alshadid Tbn Souweyd rapporte: «Le Messager de Dieu passa devant moi alors que j'étais assis ainsi: j'avais placé ma main gauche derrière mon dos tout en m'appuyant sur sa paume. Il me dit: «T'assois-tu donc à la façon de ceux qui ont encouru la colère de Dieu ?». (Abou Dawoud)
Ibn Omar a dit: «Le Messager de Dieu a dit: «Que l'un de vous ne fasse surtout pas lever quelqu'un de sa place pour l'occuper lui-même. Mais élargissez plutôt votre cercle et espacez-le». (URA)
Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit: «Quand l'un de vous se lève en quittant sa place puis y retourne, c'est à lui qu'elle revient». (Mouslim)
Jaber Ibn Samoura a dit: «Quand nous allions auprès du Prophète, chacun de nous s'asseyait à la première place qu'il trouvait». (Attirmidhi et Abou Dawoud)
Selon Amr Ibn Shouayb, selon son père, selon son grand-père, le Messager de Dieu a dit: «II n'est pas permis à quelqu'un de s'insérer entre deux personnes assises sauf avec leur permission». (Abou Dawùd)

Selon Houdheyfa Ibn Al Yamàn, le Messager de Dieu a maudit celui qui s'installe au centre d'un cercle. (Abou Dawùd)
Invocation pendant qu'on sort de la mosquée avec le pied gauche :
« Au nom d’Allah, que la bénédiction et la paix soient sur le Messager d’Allah. O Allah, je Te demande de m'accorder de Ta grâce. O Allah, protège-moi contre Satan le maudit. »
Se repentir pour purifier totalement cette occupation
En sortant de la maison et en y entrant
En sortant de la maison avec le pied gauche :
Se repentir pour purifier totalement les nobles occupations qu'on a eu à la maison
Invocation : « Au nom d'Allah, je place toute ma confiance en Allah. Il n'y a de force ni de puissance qu'en Allah. »
En entrant dans la maison avec le pied droit :
Invocation :« O mon Seigneur je te demande un bon retour et une bonne sortie. Au nom d'Allah je suis sorti et en Allah je place toute ma confiance. »
Se repentir pour purifier totalement les nobles occupations qu'on a eu dehors.
Au marché
Invocation à dire quand on entre avec le pied droit au marché :
« Il n'y a point de divinité en dehors de Dieu, seul, Il n'a nul associé. A Lui appartient la royauté et à Lui la louange. Il donne la vie et Il fait mourir, alors qu'Il est Le Vivant qui ne meurt pas. Le bien est dans Sa main et Il est capable de toute chose. »
Sortir avec le pied gauche en disant "au nom d'Allah"
Se repentir pour purifier totalement pour purifier cette occupation
8) Comportements à différents moments :
Des invocations à dire le matin et l'après midi :Le matin :« Nous sommes au matin et la royauté appartient à Dieu. Louange à Dieu. Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu, l'Unique sans associé. A Lui la royauté et la louange. Il est puissant sur toute chose. Seigneur je Te demande le bien de cette journée et le bien qui vient après elle, et je me réfugie auprès de Toi contre le mal de cette journée et le mal qui vient après elle. Seigneur je me réfugie au près de Toi contre la paresse, la mauvaise vieillesse, Seigneur je me réfugie au près de Toi contre le châtiment du feu et le châtiment de la tombe. »
« Ô Seigneur, c'est par Toi que nous nous retrouvons au matin et c'est par Toi que nous nous retrouvons au soir. C'est par Toi que nous vivons et c'est par Toi que nous mourrons et c'est vers Toi que se fera la résurrection. »
« Ô Seigneur ! Me voici au matin, je Te prends à témoin ainsi que les porteurs de Ton Trône, les anges et toutes les créatures, que c'est Toi Allah, Il n'y a de divinité que Toi, Tu es seul et sans associé, et que Mouhamed est Ton esclave et Ton messager. » (x4)
« Nous sommes au matin et la royauté appartient à Dieu, le Seigneur des mondes.  Seigneur je Te demande le bien de cette journée, ainsi que sa victoire, son soutien, sa bénédiction et sa bonne direction, et je me réfugie auprès de Toi contre le mal de cette journée et le mal qui vient après elle. »L'après-midi :« Nous sommes au soir et la royauté appartient à Dieu. Louange à Dieu. Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu, l'Unique sans associé. A Lui la royauté et la louange. Il est puissant sur toute chose. Seigneur je Te demande le bien de cette nuit et le bien qui vient après elle, et je me réfugie auprès de Toi contre le mal de cette nuit et le mal qui vient après elle. Seigneur je me réfugie au près de Toi contre la paresse, la mauvaise vieillesse, Seigneur je me réfugie au près de Toi contre le châtiment du feu et le châtiment de la tombe. »
« Ô Seigneur, c'est par Toi que nous nous retrouvons au soir et c'est par Toi que nous nous retrouvons au matin. C'est par Toi que nous vivons et c'est par Toi que nous mourrons et c'est vers Toi que se fait notre destinée. »
« Ô Seigneur ! Me voici au soir, je Te prends à témoin ainsi que les porteurs de Ton Trône, les anges et toutes les créatures, que c'est Toi Allah, Il n'y a de divinité que Toi, Tu es seul et sans associé, et que Mouhamed est Ton esclave et Ton messager. » (x4)
« Nous sommes au soir et la royauté appartient à Dieu, le Seigneur des mondes.  Seigneur je Te demande le bien de cette nuit, ainsi que sa victoire, son soutien, sa bénédiction et sa bonne direction, et je me réfugie auprès de Toi contre le mal de cette nuit et le mal qui vient après elle. »
Matin et après-midi :
« O Notre Seigneur, donne-nous le bonheur ici-bas et dans l'au-delà et préserve-nous des supplices de l'Enfer. »
« Ô Allah, Toi qui est mon Dieu. Il n'y a de divinité que Toi. Tu m'as créé et je suis Ton serviteur, je me conforme autant que je peux à mon engagement et à ma promesse vis-à-vis de Toi. Je me mets sous Ta protection contre le mal que j'ai commis. Je reconnais Tes bienfaits à mon égard et je reconnais mes péchés. Pardonne-moi car il n'y que Toi qui pardonne les péchés. »
« Ô Seigneur ! Tout ce qui m'arrive comme bienfaits en ce jour qui se lève, à moi ou à l'une de tes créatures, provient de Toi Seul, sans associé. A Toi la louange ainsi que la gratitude. » (Celui qui le dit au matin aura accompli le devoir de montrer sa reconnaissance pour cette journée, et celui qui le dit le soir aura accompli le devoir d'exprimer sa reconnaissance pour la nuit.)
«  Ô Seigneur ! Accorde moi la santé (ou le salut). Ô Seigneur ! Accorde la santé à mon ouïe. Ô Seigneur ! Accorde la santé à ma vue. Il n'y a de divinité qu'Allah. » (x3)
«  Ô Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre la mécréance, la pauvreté et les tourments de la tombes. Il n'y a point de divinité en dehors de Toi. » (x3)
« Allah me suffit, il n'y a de divinité que Lui, c'est en Lui que je place ma confiance et Il est le Seigneur du Trône sublime. » (x7)
« Je me mets sous la protections des paroles parfaites d'Allah contre le mal de ce qu'Il a créé. » (x3)
«  Ô Seigneur ! Je te demande de m'accorder la bonne santé dans cette vie et dans l'au-delà. Ô Seigneur je Te demande la santé pour ma religion, ma vie ici-bas, ma famille et mes biens. Seigneur cache mes défauts et mets-moi à l'abri de tous mes effrois. Ô Seigneur protège-moi devant moi, derrière moi, sur ma droite, sur ma gauche, et au-dessus de moi. Je cherche refuge auprès de Toi pour que je ne sois pas englouti dans la terre. »
« Ô Seigneur, Créateur des cieux et de la terre, Connaisseur de l'invisible et du visible, Seigneur et Maître de toute chose, j'atteste qu'il n'y a point de divinité en dehors de Toi. Je cherche refuge auprès de toi contre la mal de mon âme, contre la mal du Diable et ses incitations au polythéisme et contre le fait de commettre un mal contre moi-même ou contre un musulman. » « Au non d'Allah, nul ne peut nuire en présence de Son nom sur terre et dans le ciel et Il est l'Audient, l'Omniscient. » (x3)
« J'ai accepté Allah comme Seigneur, Mouhamed comme Messager et l'islam comme religion. »
« Gloire à Allah, et louanges à Allah autant que le nombre de Ses créatures, que la satisfaction de son âme, que le poids de Son Trône et que l'encre de Ses mots. » (x3)
« Gloire, pureté et louange à Allah. » (x100)
« Ô le Vivant, Celui qui veille éternellement à la bonne marche de toute chose, j'implore secours auprès de Ta miséricorde. Améliore ma situation et ne me laisse pas à mon propre sort ne serait-ce le temps d'un clin d'oeil. »
« Il n'y a point de divinité en dehors d'Allah, l'Unique sans associé, à Lui la royauté à lui la louange, et Il est capable de toute chose. » (x100)
Le messager de Dieu a dit que celui qui dit cette invocation au matin aura une rétribution qui représentera l'affranchissement d'un esclave (des fils d'Ismaël), dix bonnes actions, l'effacement de dix mauvaises actions, l'élèvement de dix degrés et la protection contre le diable jusqu'au soir. S'il le dit le soir, il aura la même chose jusqu'au matin.
« Nous voici au matin et en nous se trouve la nature première qui est l'islam, en nous, la parole d'attestation de foi du monothéisme ; nous sommes dans la religion de notre Prophète Mouhamed (SBDSL) et sur la voie de notre père Abraham. Qui vouait son culte exclusivement à Allah et n'était point du nombre des associateurs. »
Les règles à respecter à la tombée de la nuit :
« Quand la nuit tombe (après le couché du soleil), empêchez vos enfants de sortir hors de la maison car à cette heure les démons sont éparpillés. Après une période de temps vous pouvez les laisser sortir. Fermez les portes de votre maison en mentionnant le nom d'Allah (au nom d'Allah, bismila) car le démon n'ouvre pas une porte fermée. Fermez vos sac d'eau en mentionnant le nom d'Allah. Couvrez vos vaisselles avec une couverture quelconque éteignez vos lampes. »
Invocations à dire en temps venteux :
« Ô Allah, je Te demande de m'accorder son bien et je cherche refuge auprès de Toi contre son mal. »
« Ô Allah, je Te demande de m'accorder son bien et le mieux qui s'y trouve ainsi que le bien dont il est chargé, et je cherche refuge contre son mal et le pire qui s'y trouve ainsi que le mal dont il est chargé. »
Invocations à dire lorsqu'on entend le grondement du tonnerre :
«  Gloire à celui que le tonnerre et les anges célèbrent Ses louanges sous l'effet de Sa crainte. »
Invocation à dire pour obtenir la pluie :
« Ô Allah, accorde-nous une pluie secourante, saine, utile, non violente, maintenant, non pas plus tard. »
« Ô Allah, secours-nous, ô Allah, secours-nous, ô Allah, secours-nous. »
« Ô Allah, abreuve Tes serviteurs et Tes bestiaux. Répands Ta miséricorde et réanime Ton pays mort. »
Invocation à dire quand il pleut :
« Ô Allah, fais que cette pluie soit abondante et utile. »
Invocation à dire après la pluie :
« Nous avons eu la pluie par la grâce et la miséricorde d'Allah. »
Invocation pour avoir le ciel clair :
« Ô Allah fais que cette pluie tombe autour de nous et pas sur nous, ô Allah, fais qu'elle tombe sur les pâturages, les montagnes, les vallées et là où poussent les arbres. »
Invocation à dire lorsqu'on voit une nouvelle lune :
« Allah est grand, Seigneur fais que ce mois passe sur nous par la prospérité, la foi, la sécurité et l'Islam, en accord avec tout ce que Tu aimes et Te plais. Notre Seigneur et ton Seigneur est Allah. »
Invocation à dire lorsqu'on voit les premiers fruits de la saison :
« Ô Allah, bénis nos fruits, notre ville et nos mesures. »
9) Comportements dans diverses situations
En utilisant un moyen de transport :
Monter du pied droit.
Invocation :
Au nom d’Allah, la louange est à Allah. Gloire à Celui qui a mis ceci à notre service alors que nous n’étions pas capables de le dominer (cheval, chameau, voiture...). Et c’est vers notre Seigneur que nous devons retourner. Louange à Allah, louange à Allah, louange à Allah. Allah est Grand, Allah est Grand, Allah est Grand. Gloire et pureté à Toi, Ô Seigneur ! Je me suis fait du tort à moi-même, pardonne-moi donc, car nul autre que Toi pardonne les péchés.
Descendre du pied gauche.
Se repentir pour purifier totalement pour purifier cette occupation

En voyage :
Allah est Grand, Allah est Grand, Allah est Grand. Gloire à Celui qui a mis ceci à notre service alors que nous n’étions pas capables de le dominer (cheval, chameau, voiture) – En vérité nous retournerons vers notre Seigneur. Ô Seigneur ! Nous Te demandons dans ce voyage-ci la charité et la piété, ainsi que de nous diriger aux oeuvres qui Te satisferont. Ô Seigneur ! Facilite-nous ce voyage-ci et réduis-nous en le trajet. Ô Seigneur ! Tu es le compagnon du voyage et le remplaçant dans la famille. Ô Seigneur ! Je cherche refuge auprès de Toi contre les peines et les difficultés du voyage, contre toute image source de chagrin, et contre tout mal qui nous frapperait lors de notre retour dans nos biens et nos familles.
Au retour, on rajoute : "Nous voilà donc de retour, pleinement soumis et dévoués, et proclamant la Louange de notre Seigneur.
Ibn Omar (SDP) a dit que le Messager de Dieu (SBDSL) lorsqu'il revenait d'une expédition militaire ou du pèlerinage disait à chaque endroit élevé : « Allah est Grand, Allah est Grand, Allah est Grand. I
l n'y a pas de divinité en dehors d'Allah l'Unique, sans associé. A Lui la royauté à Lui la louange, et Il est capable de toute chose, nous sommes revenus repentants, adorant, se prosternant et louant Seigneur. Allah a tenu véridique Sa promesse, accordé la victoire à Son serviteur et vaincu seul les coalisés. »Se repentir pour purifier totalement pour purifier cette occupation
Invocation à dire en rentrant dans une ville ou un village :
« Ô Allah, Seigneur des sept cieux et de ce qu'ils ont ombré, Seigneur des sept terres et de ce qu'elles sont chargées, Seigneur des démons et de ceux qu'ils ont égaré, et Seigneur des vents et de ce qu'ils ont disséminé, Je Te demande de m'accorder le bien de ce village ainsi que le bien de ses habitants et le bien qui s'y trouve, et nous nous réfugions auprès de Toi contre son mal, ainsi que le mal de ses habitants et le mal qui s'y trouve. »
Invocation a dire quand le moyen de transport perd l'équilibre :
« Au nom d'Allah. »
Invocation à dire par le voyageur pour le résident:
« Je vous confie à Dieu dont les charges ne se perdent jamais. »
Invocation à dire par le résident pour le voyageur :
« Je confie à Dieu ta religion, ainsi que le dépôt dont tu es chargé, et la fin de tes oeuvres. »
« Que Dieu t'approvisionne de la piété. Que Dieu te pardonne tes péchés et Te facilite le bien là où tu te trouves. »
Invocation à dire en montant ou en descendant :
Jabir (SDP) a dit : « En montant nous disions : « Allah est grand », et en descendant : « Gloire à Allah».
Invocation du voyageur à l'approche du crépuscule :
« Qu'un témoin témoigne notre éloge pour Allah et Ses faveur. Notre Seigneur, protège-nous, accorde-nous encore Tes faveurs et délivre-nous du mal. Je cherche refuge auprès de Toi contre le feu. »
Invocation à dire lorsqu'on s'arrête ou campe quelque part :
« Je cherche refuge par les paroles parfaites d'Allah contre le mal de ce qu'Il a créé. »
Invocation à dire lorsqu'on entend le chant du coq ou le braiment de l'âne :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Lorsque vous entendez le chant du coq, demandez à Allah de vous donner de sa grâce car cet animal a vu un ange, et lorsque vous entendez le braiment d'un âne, cherchez refuge en Allah contre le démon car cet animal a vu un démon. »
Invocation à dire lorsqu'on entend l'aboiement du chien la nuit :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Lorsque vous entendez les aboiements des chiens la nuit ou les braiments des ânes la nuit, cherchez refuge auprès d'Allah car vous ne voyez pas ce qu'ils voient. »
Ce qu'on doit dire lorsqu'on égorge un animal ou lorsqu'on fait un sacrifice :
« Au nom d'Allah, Allah est Grand . Ô Allah, c'est de Toi et pour Toi, ô Allah, accepte-la de moi. »
Invocation à dire devant une situation difficile :
«  Seigneur, il n'y a de facile que ce que Tu as rendu facile, et si Tu veux Tu rends facile ce qui est difficile. »
Invocation à dire lorsqu'on on a commis un péché :
« Quiconque a commis un péché et ensuite fait ses ablutions et prie deux unités de prières en demandant le pardon à Allah, Allah lui pardonnera. »

« Il n'y a pas de divinité en dehors d'Allah. Allah est Grand. Il n'y a pas de divinité en dehors d'Allah l'Unique, sans associé. Il n'y a pas de divinité en dehors d'Allah à Lui appartiennent la Souveraineté et la Louange. Il n'y a pas de divinité en dehors d'Allah, il n'y a de force ni de puissance que par Dieu. »
Invocations à dire quand on est atteint par un malheur :
Le prophète (SBDSL) a dit : « Le Croyant fort est meilleur et plus aimé de Dieu que le croyant faible et dans les deux il y a un bien. Recherche avec énergie tout ce qui te fait du bien, demande aide à Dieu et ne faiblis jamais. Si un malheur te touche ne dis pas : « Si j’avais fait telle chose il ne m’aurait pas touché », mais dis : « Dieu en a prédestiné ainsi et ce qu’Il a voulu, Il l’a fait », car le mot « si » ouvre la voie à l’œuvre de Satan. »(Mouslim)
Le prophète (SBDSL) a dit : « Dieu reproche à l'homme la négligence et le relâchement, alors tu dois agir avec détermination, et si une affaire te surmonte et te dépasse, dis :
« Dieu me suffit et quel excellent protecteur. »
Invocation à dire lorsqu'on est victime d'une calamité :
« Nous appartenons à Dieu et c'est à Lui que nous retournerons. Grand Dieu, récompense -moi pour mon malheur et donne-moi en échange un bien meilleur. »
Ce qu'on doit dire quand on apprend une bonne ou une mauvaises nouvelles :
« Quand il (SBDSL) recevait une bonne nouvelle, il disait : « Louange à Allah, par la grâce de qui les bonnes oeuvres sont accomplies », et en recevant une mauvaise nouvelle, il disait : « Louange à Allah dans toutes les circonstances. »
Invocation lorsque l'on est face à un ennemi, un problème ou quand on est en difficulté :
« Allah me suffit, Il est mon meilleur garant. »
Interdiction d'attribuer des choses ou des événements aux augures :
« Ô Allah, il n'y a d'augure que Ton décret, il n'y a de bien que Ton bien et personne n'est digne d'être adoré à part Toi. »

10) Comportements lors de diverses émotions et sensations :
Invocations en cas d'angoisse ou de tristesse :
« Seigneur, je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur et de Ta servante, Je suis sous Ton autorité et soumis à Ton pouvoir, Ton jugement s'exécute sur moi et Ta prédestination est juste pour moi, je te demande par tous les noms qui T'appartiennent, c'est à dire par ceux que Tu T'es nommé Toi-même, ceux que Tu as révélés dans Ton livre, ceux que Tu as enseigné à l'une de tes créatures et ceux que Tu a gardé chez Toi dans la science de l'invisible, de faire du Coran la lumière de ma poitrine, le printemps de mon cœur, la dissipation de ma tristesse et la disparition de mon angoisse. »
« Ô Allah, je me réfugie auprès de Toi contre l'angoisse et la tristesse, la faiblesse et la paresse, l'avarice et la lâcheté, le fardeau des dettes et la prééminence des hommes. »
Invocation à dire en cas d'affliction :
« Il n'y a de divinité que Dieu le Sublime, le Patient, Il n'y a point de divinité en dehors de Dieu, Seigneur du Trône sublime, Il n'y a point de divinité hormis Dieu, Seigneur des cieux, Seigneur de la terre et Seigneur du Noble Trône. »
« Seigneur, j'espère gagner Ta miséricorde, ne me laisse pas m'en remettre à moi-même, même pour un clin d'oeil et amende toutes mes situations, il n'y a point de divinité hormis Toi. »
« Il n'y a point de divinité en dehors de Toi, Gloire à Toi, j'étais du nombre des injustes. »
« Allah, Allah est mon Seigneur, je n'associe rien à Lui. »
Ce que l'on doit dire au moment de la stupéfaction :
« Gloire à Allah » (Sobhanallah)
Ce que l'on doit dire au moment de la joie :
« Allah est Grand » (Allahou akbar)
Ce que l'on doit faire quand on apprend une bonne nouvelle :
Lorsqu'il recevait une bonne nouvelle qui lui plaisait ou qui lui faisait plaisir, le Prophète (SBDSL) se prosternait à Allah.
Ce qu'on doit dire lorsqu'on est surpris :
« Il n'y a point de divinité en dehors d'Allah (la ilaha il Allah) »
L'invocation de celui qui est atteint de doute dans sa foi. :
« Je cherche refuge auprès d'Allah contre le doute dans ma foi. »
« J'ai cru en Allah et Ses messagers. »
« Allah est le Premier et le Dernier, l'Apparent et le Caché, et Il connait Toute chose. »
Invocation à dire par peur de commettre l'association :
« Ô Allah, je cherche refuge auprès de Toi afin que je ne commette pas l'association envers Toi sciemment et je cherche Ton pardon pour ce que je fais inconsciemment. »
Ce qu'on doit dire et faire lorsqu'on ressent des douleurs dans son corps :
« Mets ta main sur l'endroit douloureux de ton corps et dis : « Au nom d'Allah » (trois fois)... et répète sept fois la formule suivante : « Je cherche refuge auprès d'Allah contre le mal ainsi que contre ce dont je souffre et que je redoute. »
Invocations d'un malade qui a perdu l'espoir de vivre :
« Ô Allah, pardonne-moi, accorde-moi la miséricorde et fais-moi rejoindre le plus haut compagnon. »
L'épouse aimée Aisha (SDP) a dit que le Prophète (SBDSL) a prononcé avant de mourir : « Ô Seigneur, Toi qui retire la vie du corps, allège ma souffrance. Il fit demander un bol d'eau dans laquelle il plongeait sa main bénie qu'il passait sur sa figure que la douleur ravageait en disant : l'agonie est sans doute une vérité. Son visage se teintait de rouge (la douleur faisant affluer le sang à son visage), c'est dans cet état qu'il prononça : « Allhoumma raffioul Ala» et sa sainte âme trouva le refuge de la paix divin.
(S20v130) « Supporte patiemment ce qu'ils disent et célèbre Sa louange, avant le lever du soleil, avant son coucher et pendant la nuit; et exalte Sa Gloire aux extrémités du jour. Peut-être auras-tu satisfaction »
(S20v130) « Supporte patiemment ce qu'ils disent et célèbre Sa louange, avant le lever du soleil, avant son coucher et pendant la nuit; et exalte Sa Gloire aux extrémités du jour. Peut-être auras-tu satisfaction »
11) Diverses invocations de protection :

Anas (SDP) rapporte : « L'invocation que le Prophète (SBDSL) répétait le plus était : « Ô Dieu, accorde-nous une belle part en ce monde et une belle part dans la vie future, et préserve-nous du châtiment de l'Enfer ! » [Bukhari et Muslim]
Selon Ibn Masoud (SDP), le Prophète (SBDSL) disait : « Seigneur, je Te demande de m'accorder la guidance, la piété, la retenue et la suffisance. » [Muslim]
Tariq Ibn Ashyam (SDP) rapporte : Lorsqu'un homme devenait musulman, le Prophète (SBDSL) lui enseignait la salat puis il lui ordonnait d'invoquer Dieu en ces termes : « Seigneur, pardonne-moi, fais-moi miséricorde, guide-moi, accorde-moi la santé et pourvois à ma subsistance. » [Muslim]
Une autre version, selon Tariq aussi, mentionne : Un homme demanda au Prophète (SBDSL) : « Ô Prophète, que dire lorsque j'invoque Dieu ? » - « Dis : Ô Dieu, pardonne-moi, fais-moi miséricorde, accorde-moi la santé et pourvois à ma subsistance. Ces paroles rassemblent [tes besoins] en ce monde et dans l'au-delà, répondit le Prophète." »
Selon Abdullah Ibn Amr Ibn al-As (SDP) , le Prophète (SBDSL) a dit : « Ô Seigneur, Toi qui orientes les coeurs d'un état à un autre, incline le notre vers Ton obéissance. » [Muslim]
Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Demandez à Dieu de vous épargner les difficultés de l'épreuve, de l'adversité, ainsi que le destin défavorable et la réjouissance malsaine de vos ennemis face à vos malheurs. » [Bukhari et Muslim]
Abou Hourayra (SDP) rapporte : « Le Prophète (SBDSL) faisait cette invocation : « Seigneur, parfais ma religion qui m'assure une protection dans toutes mes affaires, améliore ma vie ici-bas dans laquelle se trouve ma subsistance, améliore ma vie dans l'au-delà vers lequel se fera mon retour ; fais de la vie une abondance de biens et de la mort un repos contre tout mal. » [Muslim]
Ali rapporte que le Prophète (SBDSL) lui a dit : Dis : « Seigneur, guide-moi et accorde-moi la droiture. » [Muslim]
Anas (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) faisait cette invocation : « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre l'impotence et la paresse, la lâcheté, la décrépitude et l'avarice. Je me réfugie auprès de Toi contre les châtiments de la tombe et contre les épreuves de la vie et de la mort. » [Muslim] Une autre version mentionne : « contre le poids des dettes et la domination des hommes. »
Abou Bakr as-Siddiq (SDP) rapporte : Je demandai au Prophète (SBDSL) : « Enseigne-moi une invocation que je dirai pendant ma salat. » Le Prophète me répondit : « Dis: "Ô Seigneur, je me suis fait beaucoup de tort à moi-même et personne ne pardonne les péchés si ce n'est Toi. Accorde-moi un pardon qui me vienne de Toi et fais-moi miséricorde, Tu es certes le Pardonneur et le Miséricordieux. » [Bukhari et Muslim]
Abou Musa (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) invoquait Dieu en ces termes : « Seigneur, pardonne-moi mes fautes, mon ignorance, et mes transgressions en toute circonstance et ce que Tu sais de moi mieux que moi-même. Seigneur, pardonne-moi mes fautes passées et à venir, ce que je fais en secret et ouvertement, et ce que Tu sais de moi mieux que moi-même. Tu es Celui qui avance tout et retarde tout et Tu es Omnipotent. » [Bukhari et Muslim]
Aisha (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) disait parmi ses invocations : « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre le mal que j'ai commis et contre le mal que je n'ai pas commis. » [Muslim]
Ibn Omar (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) répétait parmi ses invocations : « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre la suppression de Tes bienfaits, la dégradation de ma santé, la soudaineté de Ton châtiment et contre tout ce qui causerait Ta colère. » [Muslim]
Zayd Ibn Arqam (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) répétait parmi ses invocations : « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre l'impotence et la paresse, l'avarice, la décrépitude et le châtiment de la tombe. Seigneur, accorde à mon âme la vertu et purifie-la car Tu es le Meilleur de ceux qui l'ont purifiée. Tu es son Soutien et son Maître. Seigneur, préserve-moi d'une science inutile, d'un coeur qui ne se recueille pas, d'une âme insatiable et d'une invocation qui ne serait pas exaucée. » [Muslim]
Ibn Abbas (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) répétait cette invocation : « Seigneur, c'est à Toi que je me suis entièrement soumis, c'est en Toi que j'ai foi et c'est en Toi que je place ma confiance. C'est vers Toi que je retourne, c'est pour Toi que j'ai lutté et c'est conformément à [Tes préceptes] que j'ai jugé. Pardonne-moi mes péchés passés et à venir, ceux que j'ai commis en secret et ouvertement, Tu es Celui qui fait avancer et Celui qui fait reculer, il n'est de dieu que Toi. » [Bukhari et Muslim] On trouve dans une autre version cet ajout : « Il n'est de force ni de puissance que par Dieu. »
Aisha (SDP)rapporte : Le Prophète (SBDSL) invoquait Dieu en ces termes : « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre l'épreuve et le châtiment de l'Enfer et contre le mal provoqué par la richesse et la pauvreté. » (Abu dawud)
Ziyad Ibn Ilaqa (SDP) rapporte de rapporte de son oncle Qutba ibn Malik (SDP) : Le Prophète (SBDSL) disait parmi ses invocations : « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre les moeurs répugnantes, les oeuvres blâmables et les passions répréhensibles. » (Tirmidhi)
Shakala Ibn Houmayd (SDP) rapporte : Je demandai au Prophète (SBDSL) : « Enseigne-moi une invocation. » Il me répondit : « Dis : "Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre les méfaits de mon ouïe et de ma vue, contre les méfaits de ma langue, de mon coeur et de mon sexe (litt. sperme)." » (Abou Dawud)
Selon Anas (SDP), le Prophète (SBDSL) faisait cette invocation : « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre la lèpre, la folie, l'éléphantiasis et contre toute maladie préjudiciable. » (Abou Dawud)
Abou Hourayra (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) citait parmi ses invocations : « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre la faim qui est un piètre compagnon et contre la traîtrise qui est un vice détestable. » (Abou Dawud)
Ali (SDP) rapporte : Un esclave qui avait passé un contrat avec son maître en échange d'une somme d'argent vint me voir et me demanda : « Je suis dans l'incapacité de payer la somme convenue, aide-moi! » Je lui répondis : « Je vais t'apprendre des paroles que le Prophète (SBDSL) m'a enseignées et qui te permettront de rembourser ta dette, même si elle était aussi lourde qu'une montagne. Dis: "Seigneur, place dans ce que Tu as rendu licite de quoi me passer de l'illicite et dispense-moi, par Ta grâce, du recours à un autre que Toi. » (Tirmidhi)
Imran Ibn al-Housayn (SDP) rapporte que le Prophète (SBDSL) enseigna à son père (Husayn) deux paroles en guise d'invocation : « Seigneur, inspire-moi ma propre guidance et protège-moi du mal de mon âme. » (Tirmidhi)
Abu Fadl al-Abbas ibn Abd al-Muttalib (SDP) rapporte : Je demandai [au Prophète ] : « Prophète de Dieu, enseigne-moi une requête que j'adresserai à Dieu. » - « Demande à Dieu la sauvegarde, répondit-il. » Je demeurai ainsi quelques jours puis je vins à lui et lui demandai à nouveau : « Ô Prophète de Dieu, enseigne-moi une requête que j'adresserai à Dieu. » - « Ô Abbas, oncle du Prophète de Dieu, demande à Dieu la sauvegarde ici-bas et dans l'au-delà ! » (Tirmidhi)
Shahr Ibn Hawshab (SDP) rapporte : Je demandai à Umm Salama : « Ô mère des croyants, quelle était l'invocation que le Prophète (SBDSL) répétait le plus lorsqu'il était chez toi ? » - « Celle qu'il répétait le plus est celle-ci : "Ô Toi qui retournes les coeurs, affermis le mien dans Ta religion !" » (Tirmidhi)
Selon Abou Darda (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : Parmi les invocations de David, il y a celle-ci : « Seigneur, je Te demande Ton amour, l'amour de ceux qui T'aiment et l'oeuvre qui me permettra d'atteindre Ton amour. Seigneur, fais que Ton amour me soit plus cher que moi-même, ma famille et que l'eau fraîche. » (Tirmidhi)
Selon Anas (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : Répétez abondamment [dans vos invocations] : « Ô Toi qui es empreint de la Majesté et de la Munificence (Ya dhal jalali wa l-ikram) » (Tirmidhi)
Abou Oumama (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) dit de nombreuses invocations dont nous n'avions rien retenu. Nous demandâmes : « Ô Prophète de Dieu, tu as prononcé de nombreuses invocations dont nous n'avons rien retenu. » Le Prophète répondit : « Vous indiquerais-je ce qui rassemble tout cela ? Dites : "Seigneur, je Te demande le bien que T'a demandé Ton Prophète Muhammad et je me réfugie auprès de Toi contre quoi Ton Prophète Muhammad s'est réfugie auprès de Toi. Tu es certes Celui auquel on demande assistance et c'est Toi qui accordes la suffisance. Il n'est de puissance et de force que par Dieu." » (Tirmidhi)
Ibn Masoud (SDP) rapporte : Parmi les invocations du Prophète (SBDSL), on compte celle-ci : « Seigneur, accorde-moi les effets de Ta miséricorde, l'assurance de Ton pardon, l'éloignement de tout mal, le bénéfice de tout bien, la réussite par l'entrée au Paradis et la délivrance de l'Enfer. » (Hakim)
  unavocatdallah.com