Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

samedi 13 juin 2015

La perfection n’est atteinte que par la science et l’amour. par Ibn Al-Qayyim Al-Jawziya

Le plaisir est une conséquence de l’amour.
 La force et la faiblesse du premier dépendent de celles du second.
Ainsi, plus l’espoir et le désir de rencontrer l’Etre aimés sont forts,
et plus le plaisir de parvenir à Lui n’est complet.
De même, l’amour et le désir dépendent de la connaissance et de la science qu’on aura de Lui.
Plus cette connaissance sera complète, plus l’amour sera parfait.
Puisque le caractère complet des bienfaits et de la délectation dans l’au delà dépendent de la science et de l’amour, plus l’individu connaîtra Allah, Ses noms et attributs et Sa religion, plus il L’aimera, et plus le plaisir de parvenir à Lui, d’être à Ses côtés, de contempler Son visage et d’écouter Ses paroles, sera complet. Ainsi, tout plaisir, bienfait, joie et ravissement de ce monde comparé aux plaisirs de l’au delà est semblable à une goutte d’eau comparée à la mer.
Comment l’homme doué de raison peut il préférer une délectation insignifiante, temporaire et troublée par les souffrances à une délectation immense et éternelle ?
La perfection du serviteur dépend de ces deux forces : la science et l’amour.
La meilleure des sciences est la connaissance d’Allah et le plus haut degré de l’amour est celui qu’on Lui voue, et la délectation la plus parfaite dépend de ces deux choses.
Et c’est auprès d’Allah que nous cherchons l’aide.