Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mercredi 27 mai 2015

Les degrés qui relèvent de la parole divine: " C’est Toi que nous adorons sur le plan de la science et de la pratique " par Ibn Al-Qayyîm Jawziyyah


La servitude comporte des degrés qui diffèrent en fonction de la science et de la pratique.

Les degrés relatifs à la science sont au nombre de deux : la science au sujet d’Allah et la science au sujet de Sa religion.

La science au sujet de d’Allah est de cinq degrés :

  • la science au sujet de Son essence.
  • la science au sujet de Ses attributs.
  • la science au sujet de Ses actes.
  • la science au sujet de Ses noms.
  • la science qui consiste à L’exempter de ce qui n’est pas digne de Lui.
La science au sujet de Sa religion est de deux degrés :

  • Sa religion qui consiste en Ses ordres et Ses lois, à savoir la voie de la rectitude qui mène vers Lui.
  • Sa religion qui consiste en la rétribution qui renferme la récompense et le châtiment. Cette science inclut la science au sujet de Ses Anges, Ses Livres et de Ses Envoyés.
Pour ce qui est des degrés relatifs à la pratique, ils sont au nombre de deux :

  • le degré des gens de la Droite.
  • le degré des devanciers-rapprochés.
Le degré des gens de la Droite, c’est le degré de ceux qui s’acquittent des devoirs d’obligation stricte, évitent les interdits, cependant s’adonnent aux choses licites, voire à certaines choses réprouvées et omettent d’accomplir certaines choses recommandées.

Le degré des rapprochés, c’est celui de ceux qui observent les obligations et les recommandations, évitent les interdits et les choses répréhensibles, ne donnent pas trop d’importance aux choses licites qui ne leur profitent pas dans l’Autre monde et renoncent par scrupule aux choses dont ils redoutent le dommage.

N’hésite pas à hâter la préparation des actes par l’Imam Ibn Hazm al Andalusi

Ne mésestime pas le fait d’accomplir aujourd’hui les 
actes de demain même s’ils ne sont que
peu nombreux, car les actes peu nombreux peuvent 
s’accumuler et l’on se voit ainsi incapable de les accomplir. 
Tout devient alors nul.
Et n’hésite pas à hâter la préparation des actes grâce 
auxquels tu espères alourdir ta balance
le jour de la résurrection car même s’ils ne sont que peu, 
ils peuvent diminuer tes péchés qui
pourraient te jeter en Enfer.

Sagesses tirées de Sa parole : « Le mécréant est l’allié des ennemis de son Seigneur » par Ibn Al-Qayyim Al Jawziya

 Allah ta’ala dit : « Le mécréant est l’allié des ennemis de son Seigneur » (Sourate Al Furqân verset 55) Ce verset compte parmi les propos les plus subtils du Coran et les plus nobles dans le sens. Ainsi, le croyant est toujours du côté de son Seigneur contre lui même, ses passions, son démon et tout ennemi de son Seigneur. C’est pour cela qu’il est du parti d’Allah, de Son armée et de Ses alliés. Il est toujours du côté d’Allah contre ses ennemis intérieurs et extérieurs. Il les combat, les prend comme ennemis et suscite leur colère pour Allah ta’ala. Ceci est en tous points comparables aux proches du roi qui sont toujours avec lui pour combattre ses ennemis. Quant à ceux qui sont loin du roi, ils délaissent ce combat et n’y prêtent pas attention. Le mécréant lui est du côté de son démon, de sa personne et de ses passions contre son Seigneur. Et les paroles des pieux prédécesseurs concernant l’exégèse de ce verset vont toutes dans le même sens. Ibn Abî Hâtim rapporte d’après ‘Atâ’ ibn Dînar que Sa’îd ibn Jubayr -qu’Allah leur fasse Miséricorde- a dit : « Le mécréant soutient satan contre son Seigneur par l’animosité et le polythéisme. » Al Layth rapporte que Mujâhid -qu’Allah leur fasse Miséricorde- a dit : « Il est du côté de satan dans la désobéissance à Allah ta’ala, et il l’aide en cela. » Zayd ibn Aslam -qu’Allah lui fasse Miséricorde- a dit : « Il est de son côté et s’alliant à lui » Le sens de cette parole est qu’il va s’allier à Ses ennemis dans la désobéissance et le  polythéisme, ainsi il sera avec Son ennemi et l’aidera dans ce qui amène la colère de son Seigneur. La proximité spécifique du croyant vis à vis de son Seigneur et de sa Divinité, est pour ce mécréant pervers consacrée à Satan, sa personne, ses passions et les offrandes qu’il fait au diable. C’est pour cette raison que le verset débute par : « Mais ils adorent en dehors d’Allah, ce qui ne leur est d’aucune utilité, ni ne leur nuit ! » (Sourate Al Furqân verset 55). Cette adoration qu’ils vouent est l’alliance, l’amour, l’agrément de ce qu’ils adorent et implique leur proximité spécifique. Ainsi, ils ont soutenu les ennemis d’Allah pour Le prendre comme ennemis, s’opposer à Lui et provoquer Sa colère. A la différence de l’allié d’Allah qui reste avec Lui contre sa personne, son démon et ses passions. Ce sens fait partie des trésors du Coran pour qui le comprend et le médite. Et c’est Allah ta’ala qui accorde le succès.