Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

lundi 18 mai 2015

Paroles et citations de Muhammad Al-ghazali:La lectureمن أقوال الشيخ محمد الغزالي: القراءة

إن القراءة أي الثقافة هي الشيء الوحيد الذي يعطي فكرة صحيحة عن العالم وأوضاعه وشؤونه، وهي التي تضع حدوداً صحيحة لشتى المفاهيم، وكثيراً ما يكون قصور الفقهاء والدعاة راجعاً إلى فقرهم الثقافي.والفقر الثقافي للعالم الديني أشد في خطورته من فقر الدم عند المريض وضعاف الأجسام، ولابد للداعية إلى الله أن يقرأ كل شيء، يقرأ كتب الإيمان ويقرأ الإلحاد، يقرأ في كتب السنة، كما يقرأ في الفلسفة، وباختصار يقرأ كل منازع الفكر البشري المتفاوتة ليعرف الحياة والمؤثرات في جوانبها المتعددة.
La lecture de toute culture est la seule chose qui donne une idée juste sur le monde, ses conditions et ses affaires, qui mettent les limites correctes pour les différents concepts, et souvent des savants inadéquates et prédicateurs en raison de leur pauvreté culturelle; La pauvreté culturelle du religieux est plus grave que l'anémie chez le patient et les malades faibles, pour que celui qui fait l'appel à Dieu devrai tout lire, lire les livres de la foi et de l'athéisme
lire dans les livres de sounna,dans la philosophie,.
Bref, lire à tous les intellectuels humains différents et de connaître les effets variables de la vie dans ses multiples aspects.

Se vanter de ce qu’on posséde par l’Imam Ibn Hazm al Andalusi

Nombreux sont les gens qu’on a vus se vanter de ce qu’ils possédaient.
Cela a causé leur pertes, prends donc, garde à cela car c’est un mal absolu et inutile.
On a vu énormément de gens qui ont péri à cause de leurs paroles mais jamais à cause de leur silence.
Alors ne dis que ce qui est susceptible de te rapprocher de ton Créateur, si tu as peur de l’injustice alors garde le silence.
Il est rare de voir quelqu’un rater une affaire possible sauf si elle passe sans qu’il puisse la rattraper.

Des mérites de la piété par l’imâm Ibn Al-Qayyim Al-Jawziya

‘Abd Allah ibn ‘Awn -qu’Allah lui fasse Miséricorde- dit à un homme en lui faisant ses adieux : « Crains Allah, car celui qui craint Allah ne se sent jamais seul. » Zayd ibn Aslam -qu’Allah lui fasse Miséricorde- aimait à dire : « Celui qui craint Allah, les gens l’aimeront, même à contrecœur. » Sufyân At Thawrî dit à ibn Abî Dhi’b -qu’Allah leur fasse Miséricorde- : « Si tu crains Allah, Il te protègera des gens, et si tu crains les gens, ils ne pourront rien pour toi face à Allah. » Le Prophète Sulaymân ibn Dâwud ‘aleyhi sallam a dit : « On nous a accordé de ce que l’on donne aux gens et de ce qu’on ne leur donne pas. Il nous a été enseigné ce que savent les gens et ce qu’ils ne savent pas. Et nous n’avons rien trouvé de meilleur que la crainte d’Allah en privé ou en public, l’équité dans la colère et l’agrément, et la mesure dans la pauvreté et la richesse. » Et dans Az Zuhd de l’imam Ahmad -qu’Allah lui fasse Miséricorde- est rapporté un récit divin (Qudsî) : « Toute créature qui s’attache à une autre créature et non à Moi, Je la priverai des richesses des cieux et de la terre. Si elle me demande quoi que ce soit, Je ne lui accorderai pas, si elle m’invoque, Je ne lui répondrai pas, et si elle me demande pardon, Je ne lui pardonnerai pas. Et toutes créatures qui s’attachent à Moi et non à ma création, Je ferais des cieux et de la terre sa subsistance. Si elle me demande quelque chose, Je lui accorderai, si elle m’invoque, Je lui répondrai, et si elle me demande pardon, Je lui pardonnerai. »