Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

mercredi 4 mars 2015

L’extérieur-l’intérieur, la limite et la borne Par l’Imâm al-Hârith al-Muhâsibî



Introduction
بِسۡمِ ٱللهِ ٱلرَّحۡمَـٰنِ ٱلرَّحِيمِ
Au Nom d’Allâh, Le Tout Miséricordieux, Le Ts Miséricordieux

Louange à Allah qui mérite par Ses Bienfaits la louange de Ses serviteurs sans quIl dépende ou quIl ait besoin deux, car pour tout autre que Lui qui recherche l’éloge dautrui, cest en raison de sa dépendance envers lui. C’est qu’Allah est le Riche, Celui qui est Digne de la louange et de l’éloge.
Aucun  autre  que  Lui  ne  mérite  cette  qualification.  C’est  ce  quIl  affirme  dans  Sa
Révélation :
« Dieu est le Riche qui se suffit à Lui-même. Il est Digne de Louanges »
(Sourate 31, verset 26).

Le plus grand bienfait par lequel Allah mérite dêtre louangé par Ses créatures, cest ce quIl a accor à Ses amis en matière de Sa connaissance, en l’embellissant dans leurs cœurs et en le leur rendant agréable uniquement par pure grâce et faveur de Sa part, et en leur rendant horrible l’impiété et la désobéissance.

Dans ces deux qualités, à savoir l’amour de la foi et la haine de l’impiété, Il a réunit sur eux tous les nobles caractères et leurs a permis déviter la bassesse de leurs caractères. Il les a ainsi purifiés de la souillure de tous les maux et les a soustraits à leurs bassesses en redonnant la fierté à leur personne et en leur permettant de se passer de toutes les créatures.

C’est à Lui qu’ils sen remettent en toute confiance. C’est par rapport à Lui qu’ils ont de l’appréhension. C’est Sa satisfaction et Sa miricorde qu’ils espèrent, parce qu’ils ont pasleur vie dans Son obéissance à la recherche de l’assurance et de la reté de Son voisinage. Mais tout cela ne fut possible que grâce à Sa bienveillance, par miricorde et bonté de Sa part envers eux. Qu’il soit donc loué pour ce quIl a donné avec bienveillance !
L’extérieur, l’intérieur, la limite et la borne

S’agissant de ce que tu m’as interrogé sur la signification de l’expression de ‘Abdullâh Ibn Mas‘ûd -qu’Allâh l’agrée- : « Chaque verset a un extérieur, un inrieur, une limite et une borne », sache que les savants ont beaucoup divergé à ce sujet et que la meilleure explication que l’on a donné à ce propos - et Allâh connaît mieux que quiconque son sens véritable -, c’est ce que je vais t’apporter comme réponse.

Pour ce qui est de son sens extérieur ou littéral, c’est sa récitation.
Pour ce qui est de son sens intérieur ou immanent, c’est son interprétation.
Pour ce qui est de sa limite, c’est le maximum de connaissance qu’on peut en tirer.
Pour ce qui est de sa borne, c’est le fait de dépasser sa limite par l’exagération et l’approfondissement inutile. C’est comme dans la parole d’‘Abdullâh Ibn Mas‘ûd -qu’Allâh l’agrée- : « N’outrepassez pas les bornes imposées par Allâh ». Il a, à cette occasion, évoq le hadith  qui  dit : « Le  Paradis  est  entouré  des  désagréments  et  l’enfer  est  entouré  des plaisirs » puis il a ajouté : « Celui qui dépasse le voile succombe à ce qui se trouve derrière lui ». Il veut dire que celui qui dépasse le voile du feu y tombera parce que son voile est constit de plaisirs et le voile du Paradis est constit de désagréments. Ainsi, celui qui surmonte le désagrément entre au Paradis et celui qui préfère les plaisirs entre en enfer. On a su de fait que la borne ici c’est le dépassement. Il en va de même du manquement à comprendre les bienfaits divins, il implique la négligence d’en rendre grâce parce qu’Allah exige de nous que nous soyons en deçà de l’excès et au-delà de la négligence.

Le surplus dans la parole Par l’imam Abou Hamid Al-Ghazzali

C'est a définir comme l'excès de parole dans un intérêt quelconque. 
Si on a besoin de 2 mots pour exprimer quelque chose,  d'utile alors le 3eme mot est en plus. 
Cette indiscrétion n'est pas interdite mais elle est déconseillée.
Les domaines de l'excès dans la parole sont illimités et le Coran nous désigne ce
qui est important et bon a investir par la parole :« Il n'y a rien dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l un d'eux ordonne la charité, une bonne action, ou une grande réconciliation entre les gens. 
Et quiconque le fait, cherchant l'agrément de Dieu, a celui la Nous donnerons bientôt une récompense » (Coran 4/114.)
Le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Heureux est celui qui retient le
surplus de sa langue et dépense le surplus de son argent. »
De notre temps, les gens agissent inversement puisqu’ils retiennent le surplus de l argent et distribuent le surplus de la parole.
‘Atta’ -qu’Allah lui fasse Miséricorde- disait : « Les croyants qui vous ont précédés
détestaient le surplus de la parole et pour eux le surplus est tout ce qui vient après le
Coran, la Tradition, le commandement du bien la pourchasse du mal, et de parler pour
un intérêt vital et obligatoire, et ils avaient a l'esprit les versets suivants qui évoquent les
anges préposés a notre surveillance : « Alors que veillent sur vous des gardiens, des
nobles scribes, qui savent ce que vous faites » (Coran 82/10-12) »
« Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt a l'inscrire. » (Coran50/18.)
Le jour du jugement ! Quel honte pour le fidèle de voir son temps ici-bas rempli de futilités qui n'ont été d'aucun intérêt pour sa foi, ni pour sa vie et quels regrets !
Un des compagnons disait: Parfois quand quelqu’un me parle, j'éprouve autant l'envie de lui répondre que l'assoiffé de boire, mais je m’abstiens de peur que ce soit un surplus de parole.