Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

jeudi 27 février 2014

Le livre du Tawhid du Tawakkul et de sa vertu par Abou Hamed Al-Ghazâli (كتاب التوحيد والتوكل)

 

Allah - تعالى - a dit :
{ C'est en Allah que les croyants doivent placer leur confiance. }
[Qur'ân : 3-122]
{ وعلى الله فليتوكل المؤمنون }
Il a dit aussi :
{ Et quiconque place sa confiance en Allah, Il (Allah) lui suffit }
[Qur'ân : 65-3]
{ ومن يتوكل على الله فهو حسبه }
Il est dit dans le Hadîth que le Prophète - صلى الله عليه وآله وسلم - a indiqué que soixante-dix mille membres de sa communauté entreront au paradis sans rendre des comtes. Puis il a ajouté : « Ce sont ceux qui ne recourent pas aux cautérisations par le feu, qui n'épient pas, ne croient pas aux mauvais augures et qui s'en remettent à leur Seigneur ». (Hadîth recensé par les deux recueils authentiques). De même 'Umar ibn al-Khattâb - رضى الله عنه - rapporte ceci : « J'ai entendu l'Envoyé d’Allah - صلى الله عليه وآله وسلم - dire : « Si vous vous en remettez vraiment à Allah, Il vous accordera vos subsistances comme les oiseaux qui partent le ventre vide et reviennent le gosier plein » .
Dans ses invocations, le Prophète - صلى الله عليه وآله وسلم - disait notamment ceci : « Je Te demande la réussite dans ce que Tu aimes en matière d'œuvres, la sincérité dans le fait de m'en remettre à Toi, et la bonne opinion sur Toi ! ». Il faut savoir que le tawakkul s'appuie sur le tawhîd qui comporte plusieurs degrés.
Le premier : que ton cœur reconnaisse l'unicité qu'exprimé ta foi en disant : lâ ilaha illa Allah,wahdahu lâ charîka lahu, lahu l-mulku wa lahu l-hamdu, wa huwa 'alâ kulli chay-in qadîr, il n'y a d'autre dieu que Allah, L'Unique, qui n'a pas d’associé. La Louange et la Royauté Lui appartiennent en propre et Il est Puissant sur toute chose ! Ton cœur doit reconnaître ces mots mais sans avoir une preuve (dalîl). Ceci constitue la croyance des gens du commun (i'tiqâdu l-'âma).
Le deuxième : il regarde les choses différentes et voit qu'elles procèdent de l'un. Ceci constitue la station spirituelle des rapprochés (maqâm l-muqarribîn).
Le troisième : lorsqu'il a du discernement (basîrah), l'homme voit qu'il n'y a pas d'autre agent que Allah et il ne voit rien d'autre que Lui. Car c'est Lui qui inspire la crainte (al-khawf) et l'espérance (ar-rajâ) et c'est à Lui qu'on s'en remet parce qu'il est réellement Le Seul Agent - فسبحانه -, tandis que tous les autres sont régis par Lui. Ainsi, cet homme ne compte pas sur la pluie pour la pousse de la culture, ni sur les nuages pour la tombée de la pluie, ni sur le vent pour faire voguer les vaisseaux. Car s'appuyer sur cela relève de l'ignorance de la réalité des choses. En effet, celui à qui les réalités sont révélées, sait que le vent ne se meut pas de lui-même et qu'il a nécessairement besoin d'un moteur. Ainsi l'attitude de celui qui prête attention au pouvoir du vent dans sa délivrance est semblable à celle de l'homme condamné à être exécuté et qui a bénéficié de la grâce du roi : il se met à spéculer sur l'encre, le papier et la plume avec laquelle cette grâce a été signée et à se dire : Sans cette plume rien ne pouvait me sauver, estimant ainsi que son salut est dû à la plume et non pas à celui qui a fait mouvoir la plume. Ceci est le comble de l'ignorance. En revanche, celui qui sait que la plume n'a pas de pouvoir en elle-même, loue l'écrivain plutôt que la plume. Or l'assujettissement de toutes les créatures au Créateur est plus éloquent que la soumission de la plume dans la main de l'écrivain. Gloire à Celui qui est Le Maître de toutes les Causes, qui fait tout ce qu'il veut ! 

Le livre du Tawhid du Tawakkul et de sa vertu  
par Abou Hamed Al-Ghazâli (كتاب التوحيد والتوكل)