Aujourd'hui, Horaire de prière à (Angers)

samedi 2 mai 2015

La répartition des vices de l'orgueil (al-kibr) par Abou Hamed Al-Ghazâli


Sache qu'au regard des vices de l'orgueil, les savants et les dévots se répartissent en trois catégories.
La première : c'est que l'orgueil soit enraciné dans le cœur de l'un d'eux. Il se voit meilleur que les autres, mais il fait des efforts et devient modeste. Chez un tel homme, l'arbre de l'orgueil est planté dans son cœur, mais il est parvenu à couper ses branches.
La deuxième catégorie : il s'agit de l'homme qui manifeste, à travers ses gestes, de l'élévation dans les rencontres publiques, de la supériorité par rapport à ses collègues et de la réfutation pour celui qui nie ses droits. Ainsi, tu vois le savant qui se montre hautain à l'égard des gens comme s'il se détournait d'eux, et le dévot qui a un visage dédaigneux pour eux. Or, ces deux sortes d'hommes ont ignoré les règles de bienséance qu'Allah a imposées à Son Prophète — que Dieu lui accorde la grâce et la paix - notamment lorsqu'Il lui a dit : « Abaisse ton aile vers ceux des croyants qui te suivent ». [Qur'ân Suratu chu-Chu'arâ (26) - 215].
La troisième catégorie : il s'agit de l'homme qui manifeste de l'orgueil par son langage sous forme de prétentions, de propos fiers, d'éloge de soi-même, de récits personnels en évoquant des états édifiants chez autrui, ainsi que l'orgueil au moyen de la descendance : celui qui a une descendance noble méprise celui qui n'en a pas, même s'il lui est supérieur par son action.
Ibn Abbâs disait : « L'homme dit à l'homme : je suis plus noble et plus généreux que toi. Or, personne n'est plus noble par rapport à quelqu'un d'autre que par la piété et la crainte révérencielle. Allah - تعالى - n'a-t-Il pas dit : { Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux d'entre vous }
[Qur'ân Suratu al-hajarât (49) - 13]. »
Il en va de même de l'orgueil par l'argent (al-mâlu), par la beauté (al-jamâlu), par les troupeaux, par la puissance (al-quwwatu), par le nombre élevé de disciples. Ainsi, l'orgueil par l'argent court souvent entre les rois, les commerçants et leurs semblables ; l'orgueil par la beauté court souvent entre les femmes et implique le dénigrement, la médisance et la mention des défauts ; Quant à l'orgueil par le nombre élevé de disciples et de partisans, il court souvent entre les rois qui se montrent fiers du nombre élevé de leurs soldats, et entre les savants qui se montrent fiers du nombre élevé de leurs disciples.
En un mot, tout homme qui croit être parfait alors que ce n'est pas le cas, peut s'enorgueillir de ses prétendues qualités au point que le libertin (al-fâsiq) peut s'enorgueillir de la consommation d'alcool et de son libertinage, croyant qu'il s'agit d'une marque de perfection.
Sache également que l'orgueil peut transparaître à travers les attitudes de l'homme, comme le fait de détourner le visage devant les hommes, ou le regard hautain, ou le fait de baisser la tête, ou le fait de s'asseoir les jambes croisés, ou de s'accouder, ou à travers ses paroles comme le son de sa voix et sa façon d'articuler les phrases, ou à travers sa manière de marcher, de se mettre debout, de s'asseoir, de bouger, de rester immobile, etc...
Il faut dire que, parmi les manies de l'homme orgueilleux, il y a celle qui consiste à aimer que les gens se lèvent pour lui. Or, le fait de se lever pour quelqu'un est de deux sortes.
- Se lever pour quelqu'un qui est déjà assis.
C'est là une attitude interdite par l'Envoyé d'Allah - صلى الله عليه وآله وسلم - qui a dit : « Que celui qui aime que les hommes se lèvent pour lui prenne sa place en Enfer . » Car il s'agit d'une habitude chez les non arabes et les gens pleins d'orgueils.
- Se lever à l'arrivée d'un homme : les anciens pieux (As-Salafu) ne le faisaient presque jamais. Anas disait : « Aucune personne ne nous était plus chère que l'Envoyé d'Allah - صلى الله عليه وآله وسلم -. Pourtant, lorsqu'ils le voyaient, ils ne se levaient pas, car ils savaient qu'il n'aimait pas cela. ».
Les savants disent qu'il est bon de se lever pour les parents, l'Imâm juste et les gens de grand mérite. Cela est devenu une sorte de marque entre gens de mérite, de sorte que si un homme le néglige à l'égard de celui qui mérite qu'on observe cette pratique, il risque d'être accusé de mépris et de négligence et de s'exposer ainsi au ressentiment. Mais le fait que cela soit recommandé pour celui qui se lève ne doit pas empêcher celui pour qui on se lève de le détester et d'estimer qu'il ne le mérite pas.
Parmi les autres manies de l'homme orgueilleux, il y a le fait qu'il marche toujours avec quelqu'un derrière lui, ou celui de ne rendre visite à personne par simple orgueil, ou de répugner à ce qu'un autre s'assoit ou marche à ses côtés. Or, Anas rapporte ceci : Il arrivait à la servante parmi les habitants de Médine, de tenir la main de l'Envoyé d'Allah - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - et de partir en sa compagnie pour résoudre son problème.
De même Ibn Wahb rapporte ceci : j'étais assis à côté de 'Abd al-'Azîz ibn Abî Rawwâd et ma cuisse touchait la sienne. Je me suis donc écarté un peu. Il m'a pris par les vêtements et m'a tiré vers lui en disant : « Pourquoi faites-vous avec moi ce que vous faites avec les tyrans. Or, je sais qu'il y a pas parmi vous un seul homme qui soit plus mauvais que moi. »
Il y a également le fait que l'homme orgueilleux n'aime pas porter ses affaires depuis le marché jusqu'à sa maison. Pourtant, l'Envoyé d'Allah - صلى الله عليه وآله وسلم -. a acheté quelque chose qu'il porta chez lui. De même, Abû Bakr - رضى الله عنه - portait des vêtements au marché pour les vendre. De son côté, 'Umar - رضى الله عنه - acheta de la viande qu'il pris dans la main pour l'amener chez lui. Pour sa part Alî - رضى الله عنه - acheta des dattes qu'il mis dans un morceau d'étoffe. Quelqu'un lui dit : veux-tu que je les porte ! Il lui dit : non. Le père d'une famille se doit de les porter. De même, Abû Hurayra - رضى الله عنه - arriva un jour au marché transportant du bois alors qu'il était gouverneur de Marwân. Il dit à un passant : écarte-toi pour al-amîr.
Du reste celui qui veut repousser l'orgueil et pratiquer la modestie doit se conformer à l'attitude de l'Envoyé d'Allah - صلى الله عليه وآله وسلم -. . Il s'agit d'un point qui a été développé dans notre Livre sur les règles de la bonne vie. 

Aucun commentaire: